Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 06/05/2022, 11h44
Avatar de Ohyeah
Ohyeah Ohyeah est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: aot 2016
Messages: 6 987
Par défaut Dysphorie de genres, complexes : même combat, mêmes solutions

J'ai fait des recherches à ce sujet qui m'intéresse.
Est-ce que les problématiques de dysphorie de genres et les complexes sont en réalité les mêmes?

Plusieurs études montrent que les traitements hormonaux/la chirurgie du sexe ou la chirurgie esthétique ont des résultats positifs sur les personnes transgenres ainsi que sur les personnes complexées.

De la meme manière il y a d'autres études montrant le résultat inverse, qu'il n'y a soit aucun effet bénéfique voire des effets négatifs.

“Transitioning” Procedures Don’t Help Mental Health, Largest Dataset Shows | The Heritage Foundation

On a des témoignages de personnes transgenres/personnes complexées opérées plus heureuses.
De la même manière on a des témoignages de personnes regrettant leurs operations.

Detrans Voices: Detransition Stories, Resources, and Community - Detrans Voices

Qui croire?

Selon moi, il faut simplement faire preuve de bon sens.
Si tu te fais charcuter tout ton corps + te fait injecter des produits changeant toute le système hormonal de ton corps, en quoi cela te fera mieux aimer et accepter ton corps/ce que tu es? Comment cela peut te rendre plus heureux?
Ca ne fera qu'empirer le phénomène, te faire comprendre que ce que tu étais avant était une erreur qu'il fallait supprimer, rien de pire pour nourrir des envies de suicides (populations ayant l'un des plus haut risque de suicide)

Avant de réaliser toutes ces opérations irréversibles surtout chez les jeunes enfants, pourquoi ne pas traiter les vrais problèmes à la racine?

Faire comprendre que tout est normal, que le petit garçon et la petite fille peuvent et doivent être fiers de ce qu'ils sont.
+ instaurer plus de tolérance et de bienveillance dans ce monde
C'est le rejet/les moqueries/le bullying/les violences discriminatoires qui traumatisent ces gens, pas le fait d'être différents.

Si on disait à la fille que sa petite poitrine est splendide autant que celle a la plus grosse poitrine.
Si on lui disait qu'elle aussi belle et féminine, et que la taille de sa poitrine n'indique en rien un manque de féminité/beauté.
Qu'on les faisait aimer leur corps/que les gens arrêtent de se moquer/d'agresser à cause d'une quelconque différence physique.
Bah cette petite fille grandirait heureuse et aimerait son corps, se trouverait belle et n'aurait AUCUNE envie de se charcuter la poitrine et d'y foutre des trucs en plastique.

Selon moi c'est le même système à adopter pour tous les problèmes liés au corps, à l'acceptation et l'amour de son corps/esprit, donc tous les complexes ainsi que la dysphorie de genre.

Si on dit à la petite fille que oui, elle peut jouer aux voitures, porter des pantalons, devenir ingénieur, joueur au foot avec les garçons, tout ceci en restant une fille valeureuse, belle et fière. Que cela ne fait pas d'elle une anomalie de la nature. Que les gens ne la tabassent pas/rejettent car elle a des loisirs/comportements plus masculins que la moyenne. Et bah cette fille grandira en s'aimant et non en rejetant son corps, elle ne sentira pas étrangère à son corps.
Elle n'aura aucune envie de changer toute la biologie de son corps par des procédures médicales couteuses/douloureuses/fastidieuses/irréversibles voire se charcuter la poitrine et les organes génitaux.

Simplement du bon sens. Et pas des stratégies wtf.

Monsieur est noir mais n'aime pas ma couleur de peau. Il veut s'opérer pour devenir blanc. Wtf. (Ca existe, racisme intériorisé).
Pourquoi ne pas simplement apprendre à aimer et être fier de sa culture, ses origines, son histoire, sa couleur de peau, ses ancêtres au lieu de tout renier et d'entamer des opérations chirurgicales drastiques.
Cela n'a pas de sens.

Et vous, vous en pensez quoi?
__________________
When the sun goes down, the racks go up, the lights turn on and the freaks come out.

Dernière modification par Ohyeah ; 06/05/2022 à 11h50
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 06/05/2022, 12h09
Avatar de Locke
Locke Locke est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: octobre 2013
Messages: 2 710
Par défaut

Pas mon problème. Je suis ni son psy, ni son père. Ces personnes je les garde le plus loin de moi possible et bon courage à elles.

Pour répondre un peu au débat, je pense que dans 90% des cas c'est juste de l'attention whorisme poussé à l'extrême couplé à un refus d'acceptation que la vie, il faut accepter certaine chose car on a le choix, qu'elle fait mal et que c'est dur (la vie toujours )

Pour les autres, je ne suis pas docteur.
__________________
Quand t'as la gueule de ribéry, pas le choix, faut chopper le corps de zac effron, la tchatche de luchini et la force de caractère d'un navy seal.

Se battre pour devenir meilleure chaque jour est la seule façon de mettre les chances de son côté pour obtenir ce que l'on veut.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 06/05/2022, 12h17
Avatar de Ohyeah
Ohyeah Ohyeah est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: aot 2016
Messages: 6 987
Par défaut

Citation:
Pas mon problème. Je suis ni son psy, ni son père. Ces personnes je les garde le plus loin de moi possible et bon courage à elles.
Quand ces problématiques arriveront à tes gamins, ca deviendra comme par magie ton problème.
Autant connaitre les causes et les meilleures stratégies pour les gérer.

Des gamins souffrant de dysphorie de genre (je dirais plutôt mal etre) naissent dans des familles progressistes tout comme dans des familles conservatrices (ne pas croire qu'avec toi ca n'arrivera jamais).

Dans les deux cas, ca peut bien se passer, l'enfant s'aime et grandit convenablement (sans troubles mentaux).
Ou ca peut mal se passer et t'as un gamin mal dans sa peau/complexé/traumatisé/avec des troubles mentaux (suicidaires, qui part dans des délires de non binearité ou transexualité).
__________________
When the sun goes down, the racks go up, the lights turn on and the freaks come out.

Dernière modification par Ohyeah ; 06/05/2022 à 12h27
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 06/05/2022, 12h30
Avatar de chino
chino chino est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 1 691
Par défaut

Je pense qu'avant même de regarder les opérations, il faut savoir qu'il y a un mal-être plus important chez les trans.

Si tu regardes avec "taux suicide trans", je prends un article au hasard (slate 2014) :
Citation:
46% des trans hommes et 42% des trans femmes aux Etats-Unis ont déjà fait une tentative de suicide. C’est un chiffre extrêmement plus élevé que la moyenne nationale (4,6%) et c’est plus de deux fois la moyenne des gays et lesbiennes (10-20%).
Autant j'ai connu pas mal de gays et lesbiennes, autant très peu de trans.

Une ado que je connais de loin a eu des gros problèmes psychiatriques (aller-retour régulier en hopital pendant plusieurs années) sans diagnostic certain, avant de devenir homme. J'espère vraiment que c'était son "seul problème" et que ça ira mieux au niveau mental pour [lui] (du coup). Sa famille est top+ je ne pense pas que l'éducation ait joué un grand rôle ici.

La problématique de la santé mentale est en train d'exploser, burn-out chez les adultes, dépression chez les ados. Je suis entre Ohyeah et Locke, pour l'instant ce n'est pas mon problème non plus, mais avant même que ça puisse concerner mes enfants, c'est un sujet de société.
__________________
Lisez : Models de Mark Manson (séduction), Sex god method de Daniel Rose (sexe), Lettres à Lucilius de Sénèque (philosophie), Imparfait, libre et heureux de Christhophe André (estime de soi), Atomic Habits de James Clear (habitudes).
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 06/05/2022, 12h34
Toby66 Toby66 est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: octobre 2020
Messages: 1 185
Par défaut

C'est compliqué puisque ça peut mélanger du psychologique et du physique : on peut être dans le no man's Land biologique avec un petit zizi mal formé et ou un vagin où des lèvres manquent ect toutes les variations existent dans une proportion minuscule des naissances.

Avant on demandait aux parents de décider puis aujourd'hui on préfère attendre la majorité dans bien des cas, ce même si l'enfant exprime des désirs avant.

C'est tout ce que je sais de la bouche d'une amie transgenre passée dans les années 90 de homme à femme, elle a eu un parcours similaire au protagoniste dans Laurence Anyways.

Je ne sais pas si il y a de réponse définitive. C'est trop neuf comme objet d'étude. Même l'homosexualité n'est plus considérée comme une maladie psychologique que depuis moins de 30 ans.

J'opterais, dans le doute, pour du cas par cas et des psys spécialistes, avec beaucoup de recul et de réflexion. Parce que c'est pas une décision légère. Et de loin, attendre la majorité chez l'enfant, sauf suivi médical serré.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 06/05/2022, 12h44
Avatar de Ted69
Ted69 Ted69 est déconnecté
Moderator
 
Date d'inscription: juillet 2014
Messages: 7 911
Par défaut

J'ai zéro problèmes avec les gays et lesbiennes, j'en connais plein, j'en ai fréquenté (j'ai même été 2 ans en internat et partageait ma chambre avec un gay).

Par contre les Trans j'ai vraiment du mal, ils me mettent vraiment mal à l'aise. Je respecte les volontés de chacun, les envies de vouloir être bien dans son corps tout ça, mais vraiment ils me mettent mal à l'aise.

Il y a un quartier à Barcelone où certains bars sont connus pour accueillir que des trans, à chaque fois que je passe devant je me fais sauter dessus, ils me parlent...vraiment je trouve ça terriblement gênant, notamment leurs attitudes.
__________________
Ted

Envie de lecture ? Mon journal est par ici ========> One thousand dreams One fuckin' life

Mode d'emploi pour sortir seul, c'est par ici ==> Comment sortir seul ?

Tu veux pécho sur Tinder ? Par ici ==> Comment pécho sur Tinder

"On m'a dit que pour la séduire je devais la faire rire. Mais j'te jure, plus elle riait, plus c'est moi qui tombait amoureux..."
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 06/05/2022, 12h47
Avatar de Locke
Locke Locke est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: octobre 2013
Messages: 2 710
Par défaut

Citation:
Quand ces problématiques arriveront à tes gamins, ca deviendra comme par magie ton problème.
Autant connaitre les causes et les meilleures stratégies pour les gérer.
Je préfère me concentrer sur mes problèmes réels que sur des problèmes hypothétiques futures. Je pense que le retour sur investissement est beaucoup plus important que dans le premier cas que le second.

Citation:
J'ai zéro problèmes avec les gays et lesbiennes, j'en connais plein, j'en ai fréquenté (j'ai même été 2 ans en internat et partageait ma chambre avec un gay).
Même constat, aucun souci avec les gays et lesbiennes. Je ne connais pas de trans par contre.

Mes deux commentaires ne sont pas très utiles au débat, je m'efface au profit de ceux que cela intéresse, bon débat.
__________________
Quand t'as la gueule de ribéry, pas le choix, faut chopper le corps de zac effron, la tchatche de luchini et la force de caractère d'un navy seal.

Se battre pour devenir meilleure chaque jour est la seule façon de mettre les chances de son côté pour obtenir ce que l'on veut.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 06/05/2022, 12h58
GTO GTO est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: juillet 2019
Messages: 279
Par défaut

Citation:
Envoyé par Ted69 Voir le message
Il y a un quartier à Barcelone où certains bars sont connus pour accueillir que des trans, à chaque fois que je passe devant je me fais sauter dessus, ils me parlent...vraiment je trouve ça terriblement gênant, notamment leurs attitudes.
J'ai eu la même expérience, je ne fréquente jamais ce genre de bar, mais il se trouve que , parfois, des trans se trouvent dans les bars que je fréquente.

Outre des regards très insistants et génants, à chaque fois que je passais à coté, on me mettait une main au cul, je n'ai pas réagi pour ne pas plomber ma soirée, mais j'ai l'impression que par leur statut de "victime autoprésumée" ils se permettent des comportements déplacés qu'eux mêmes dénoncent quand il s'agit d'hommes hétéros.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 06/05/2022, 13h04
Toby66 Toby66 est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: octobre 2020
Messages: 1 185
Par défaut

Oui hein, arrêtez de croire que le milieu LGBT qi+ est uni.

J'ai connu pleiiin de gays et gouines biphobes.

Et faites gaffe à votre cul dans les bars louches. Certains aiment faire chier les hétéro pour s'amuser.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 06/05/2022, 13h07
GTO GTO est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: juillet 2019
Messages: 279
Par défaut

Citation:
Envoyé par Toby66 Voir le message
Oui hein, arrêtez de croire que le milieu LGBT qi+ est uni.

J'ai connu pleiiin de gays et gouines biphobes.

Et faites gaffe à votre cul dans les bars louches. Certains aiment faire chier les hétéro pour s'amuser.
Pour mon cas ce n'était pas un bar louche mais un bar full hétéro que je fréquente tout le temps, heureusement qu'ils viennent pas souvent.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 03h52.