Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 01/04/2020, 14h38
Avatar de Daniel Hardman
Daniel Hardman Daniel Hardman est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: fvrier 2020
Messages: 96
Exclamation Briser les normes du conformisme, est-ce bien ou mal ?

.
Bonjour tout le monde,




Je ne savais pas trop dans quelle catégorie poster ce message, je le poste donc ici.

Je m’excuse aussi par avance pour le côté brouillon de celui-ci, j’ai essayé depuis plusieurs jours de synthétiser et d’ordonner au mieux le sujet, mais j’y retrouve toujours quelque chose à dire, donc je le poste au format brut, au format pur.

Tout est dans le titre : Est-ce qu’être « anticonformiste », est-ce mal ?

Je tiens à préciser que je poste cela par rapport à moi-même, ce n’est pas tellement un débat global mais peut le devenir.

Je précise que je suis un jeune adulte de 22 ans, étudiant à l’université. Je le précise car les réponses pourraient être différentes si certains ici pensent que je suis un adulte établi mature (comme @Locke) ou immature (comme @VictorNewman ).

Ma notion de l’anticonformisme, c’est celui qui « rejette » les normes que l’on lui impose, mais surtout : Celui qui ne fait rien ou presque comme les gens qui l’entourent, du coup on pourrait parler d’anormalité, si quelqu’un a un autre mot, je le prends volontiers.


--


Je ne parle pas ici des normes de société comme respecter les lois, mais des normes que son environnement impose.

Par exemple : La norme majoritaire dans mon milieu, ce sont les soirées (on parle ici de Thé Dansant) et comme on est en Belgique pays de la bière, elles sont très alcoolisées. Je connais des gens qui y vont chaque soir, on pourrait parler ici d’alcooliques avérés et cela touche un gros % de mon campus, de ceux qui réussissent brillamment à ceux qui ratent lamentablement.

J’ai l’impression que pour être accepté dans sa faculté, en tout cas c’est le plus rapide des moyens, il faut sans cesse y aller, s’y faire voir et enchainer les shots au comptoir. Problème : Je trouve cela dérisoire de dépenser de l’argent pour aller en soirée, où pour y avoir été trois fois, je me suis fait chier de la plus belle des manières, et payer des consommations.. pour être bourré (alors que je ne bois pas), aucun intérêt.

Ce sont aussi, par rapport à ma tranche d’âge, regarder énormément de télé-réalité, qui sont le fléau de cette génération, j’ai l’impression d’être sans cesse déphasé quand on me parle de Jeremstar, de « y’a le mec à Milla » et des anges alors que je ne sais même pas ce que c’est. Problème : Je n’en ai rien à foutre, je trouve que c’est un abrutissement réel, un danger pour tous.

Ecouter du rap, sans cesse se faire voir sur les réseaux sociaux (on parle de course à la popularité virtuelle, les el famoso influenceurs). Problème : Pas mes gouts.

Avoir une tonne d’amis : Je préfère en avoir en qualité qu’en quantité.

Et enfin, les passe-temps : Je dois avouer ne pas trop savoir ce que font les gens la plupart du temps, mais lorsque je dis que je suis plutôt quelqu’un de solitaire, que j'aime bien les activités individuelles (musique, art..), que j’adore lire à hauteur de plusieurs heures par jour, et que je fais mon sport toujours seul, je passe pour une putain d’ermite alors que je suis quelqu’un de sociable dans la vraie vie, certains membres peuvent le confirmer m’ayant déjà rencontré. On me dit même que je vis et que j’ai une mentalité de vieux, voir même vieille France, même si pour moi, cela est complètement différent (je ne fais pas de baise-main, pas d’ascot ni quoi que ce soit dans le style). J’ai simplement des valeurs qui sont différentes, pouvant paraître désuètes.

Exemples non exhaustifs, je le précise.


--


La question, après ces paragraphes sur ma vie, est : Ne pas suivre le dictat des normes, est-elle un frein ? Ou un réel moyen de se différencier ? Faut-il rester soi-même au risque de ne pas se faire accepter ou doit-on faire un effort d’adaptation dans une jungle aussi tranchante que la fac, où les liens font tout ? Je précise que je ne suis pas du tout dans une mauvaise situation, ce n’est pas un post post-problème, mais une question que je me pose depuis longtemps.

Je vous laisse, si vous avez quelques dizaines de minutes, à consacrer à une émission qui retrace pleinement ce que je dis (que j’ai trouvé ce matin en écrivant ce message).

A 20 ans, on me traite de vieux.
__________________
.
Daniel Hardman : You don't get it, do you? This isn't about bringing in business. This is about figuring out who would do whatever it takes.

Mon journal : Se remettre dans le Droit chemin

.

Dernière modification par Daniel Hardman ; 01/04/2020 à 15h38
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 01/04/2020, 16h52
Avatar de Beren777
Beren777 Beren777 est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Messages: 380
Par défaut

Bonsoir, jeune ami, confrère.

Que dire ? si ce n'est que j'adhère entièrement à tes conception et mode de vie. Je ne pense pas, fondamentalement, que le fait de ne pas suivre le diktat des normes constitue un frein. Pas pour les hommes supérieurs, qui s'élèvent au-dessus des masses. MGTOW, stoïcisme.
Si les masses sont certes plus bruyantes, et voire parfois même intimidantes, ce ne sont pas elles, in fine, qui gouvernent ni ne comprennent le monde.
__________________
Le chantre des valeurs traditionnelles.

Dernière modification par Beren777 ; 01/04/2020 à 16h55
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 01/04/2020, 17h37
beowulf beowulf est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: octobre 2015
Messages: 816
Par défaut

Salut,

Pour moi, tu te poses ces questions parce que t'es pas encore complètement sûr de toi, de tes choix et de ton mode de vie.

C'est pas un drame, t'es jeune, alors comme mon VDD mon message sera simple: ballec des conventions sociales, sois qui t'as envie d'être, avec la fréquence de contacts que tu préfères, avec tes plaisirs solitaires si c'est ce que tu préfères. Faker pour faire plaisir aux gens, ça ne dure qu'un temps.

Perso, je suis comme toi, juste un peu plus agé, je trouve qu'aller se mettre minable dans des boites c'est un truc de mongol, je préfère aller me buter à la muscu, bouquiner, apprendre des trucs, ou faire des soirées chill avec des potes quand je suis d'humeur sociable. J'ai été comme toi un bout de temps, à ménager la chèvre et le chou, je peux te dire que je me suis jamais senti aussi bien que quand j'ai arrêté de me forcer à faire des trucs qui me faisaient chier, même si ça veut dire "être vu comme..." par certains ou avoir moins d'opportunités sociales, rien à foutre
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 01/04/2020, 18h10
Avatar de notrade
notrade notrade est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: avril 2016
Messages: 2 036
Par défaut

Que le grand cric me croque si aujourd'hui, aller à la muscu n'est pas devenu une norme (mangerbouger, les salles de muscu poussant comme des champignons), mais encore une fois, tout dépend du milieu... et comme dit par plusieurs, dans le fond on s'en fout
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 01/04/2020, 18h12
Avatar de AlexandreDeMacedoine
AlexandreDeMacedoine AlexandreDeMacedoine est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: aot 2014
Messages: 1 793
Par défaut

L'anticonformisme ne fait pas que rejeter les normes, par définition son attitude est réactive et cherche, même inconsciemment, à se conformer à un miroir inversé de ces mêmes normes et qui l'écarterait à tout prix de la conformité.
Si le conformisme est grégaire, l'anticonformisme est la réaction apeurée d'un adolescent n'ayant pas la foi en la paisible cohabitation des "normes" et de sa personne.

Il y a donc une différence entre l'anticonformisme et une relative neutralité par rapport à celle-ci. Etre neutre par rapport aux normes, c'est accepter leur existence mais ne pas se positionner par rapport à elle mais par rapport à soi.

Cependant, je pense que le biais même par lequel on regarde le monde nous fait inventer des normes qui à l'état naturel n'existent pas. Par exemple "des tas d'amis".
Rejeter les normes ou les embrasser revient à chercher à se justifier d'exister, à ne pas avoir la foi en ses choix par peur de se tromper de route.

Rejeter les """normes""" c'est en réalité tenter de repousser un monde qui nous fait peur et auquel on prête des majorités qui n'existent pas.

Ceci étant dit, je ne vois cela ni comme "bien", ni comme "mal". C'est inscrit dans le parcours de tout être humain et cela s'appelle la recherche de soi. En ce sens, tu es comme nous, nous autres êtres humains ayant connu au cours de notre vie le défi porté à ce qui nous accule et aussi le besoin d'appartenir à un tout.
Si je devais faire un rapprochement avec les périodes de la vie :
- conformisme : enfance
- anticonformisme : adolescence
- "agnoconformisme" : maturité

Dernière modification par AlexandreDeMacedoine ; 01/04/2020 à 18h36
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 01/04/2020, 22h38
Victor Newman Victor Newman est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: septembre 2019
Messages: 3 496
Par défaut

Cher petit rebelle, sache tout d'abord que j'ai énormément d'affection pour toi, qu'il n'y ait pas de méprise. Je suis certain à 99% de ne pas avoir employé le mot "immature", que ce soit à ton égard ou même ailleurs, car c'est un concept que je n'utilise simplement pas.
J'agréé cependant l'opposition envers Locke, avec courtoisie.

En revanche, il est fort possible que j'aie pointé le chemin qu'il te reste à parcourir, non pas tant que tu partes de loin tel un cancre médiocre (ce qui pourtant, il me semble, fut le cas dans un passé révolu), mais surtout pour pointer le potentiel que je crois déceler aussi souvent en toi.

Il n'y a donc jamais eu autre chose dans mon intention que des encouragements. Aussi je te prierai à l'avance de pardonner mes éventuelles maladresses, tout en prenant en compte que mon intention première n'est pas forcément de te ménager dans ta quête.

Et je sais que tu progresses, sans même te connaitre, car tel un Sherlock vissé dans son fauteuil il me semble élémentaire que ton expression écrite, nettement améliorée depuis ton retour, témoigne à la fois des efforts déployés durablement pour améliorer ta condition, que de ton attrait sincère pour la réflexion et la belle langue, attrait auquel je m'efforce ici de rendre hommage.

__________

Voilà maintenant je vais tenter de répondre à tes questions de façon productive


Citation:
Envoyé par Daniel Hardman Voir le message
Ma notion de l’anticonformisme, c’est celui qui « rejette » les normes que l’on lui impose, mais surtout : Celui qui ne fait rien ou presque comme les gens qui l’entourent, du coup on pourrait parler d’anormalité, si quelqu’un a un autre mot, je le prends volontiers.
Les mots "norme" et "anormalité" sont les bons. Il faut les accepter, ce qui est assez simple quand on les mets en perspective : la norme n'est qu'un indicateur statistique. Strictement rien d'autre, c'est une certitude que vous pouvez aisément vérifier.

La norme représente le comportement de la majorité, ni plus ni moins.
La norme n'est pas forcément saine, ni même consciente ou rationnelle. A titre d'exemple facile, nous ne savons pas très bien pourquoi nous mettons des pantalons plutôt qu'un autre vêtement, et si nous interrogions ce comportement avec une certaine honnêteté scientifique, nous ferions le constat rapide et lapidaire que nous nuisons fortement à nos spermatozoïdes et à notre fertilité, ce qui est un sujet par ailleurs global et inquiétant par sa précocité grandissante chez le mâle occidental

L'humain apprend par reproduction. Il rationnalise après (ou pas). L'observation de mes propres enfants a achevé de m'en convaincre.
Et si je parle de mes formidables rejetons, qui me semblent anormalement normaux compte tenu de leur père, c'est que justement la rationnalisation se construit à des périodes clés qui sont justement celles de l'opposition.
(En gros phase du "non" vers 2 ans puis l'adolescence, les deux grosses phases).

C'est pas toi qui lit Peterson ? Il dit justement que sans une certaine agression ou conflit dans le débat, on ne peut pas construire la démarche intellectuelle.
On parle bien de conflit cognitif. Tout cela est d'une cohérence folle.

Donc voilà en deux mots pourquoi être un rebelle, ou être anormal, n'a rien d'inquiétant bien au contraire.

Pour le reste je te renvoie au sujet avec les habits neufs de l'empereur que je t'ai envoyé.
_________


Pour tes exemples vécus, il te suffit de te concentrer sur tes forces, un singe n'a pas à se comparer à un poisson. Joue dans ton élément et maitrise le, ensuite tu pourras conquérir d'autres éléments. Car tu finiras par en faire le tour.


Citation:
La question, après ces paragraphes sur ma vie, est : Ne pas suivre le dictat des normes, est-elle un frein ? Ou un réel moyen de se différencier ? Faut-il rester soi-même au risque de ne pas se faire accepter ou doit-on faire un effort d’adaptation dans une jungle aussi tranchante que la fac, où les liens font tout ? Je précise que je ne suis pas du tout dans une mauvaise situation, ce n’est pas un post post-problème, mais une question que je me pose depuis longtemps.
Un frein à quoi ?
À la découverte de toi même, surement pas. Et c'est le plus important.
À la découverte des autres, oui.

À toi de réguler selon ta personnalité et tes aspirations ton rapport personnel entre l'individu et le groupe.

Ce sont mes conclusions, faut juste rester dans une démarche saine (donc mieux que normale). Saine pour toi et pour les autres. Tu peux essayer différentes recettes à partir de là.

Dernière modification par Victor Newman ; 01/04/2020 à 22h43
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 02/04/2020, 09h44
Avatar de Daniel Hardman
Daniel Hardman Daniel Hardman est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: fvrier 2020
Messages: 96
Par défaut

.
Un grand merci à tous pour vos réponses de qualité, cela donne à réfléchir.

--

@Beren777 : Je connaissais vaguement le mouvement MGTOW mais que fort peu le stoïcisme, merci de l’indice, c’est intéressant.

@Beowulf : C’est sur et certain même, et c’est justement car je ne suis pas sûr que je vienne vous exposer le « problème ». Merci pour ton message qui me remet les choses en perspective, tu m’as également rappelé qu’au moment de mon ancien compte, j’avais tenté de « faker » et au final, tout le monde s’en était aperçu et de deux, je n’étais pas particulièrement plus heureux.

@Notrade : Je ne connaissais pas l’expression, je vais la garder sous le coude. Tu as raison sur le fond, par contre loin de là de te démentir, je ne connais ni toi ni ton milieu, mais disons que dans le mien, la muscu est plus « un passe-temps » qu’une « norme », surtout quand je vois le corps de phasme que possède la plupart de mes camarades, mais ma fac n’est surement pas représentative de la société qui l’entoure, à part des Basic-Fit et des salles de luxe, nous n’avons rien.

@Alexandre : Merci pour les précisions, je ne vais pas spécialement détailler car tu connais sans doute le sujet bien mieux que moi, tu le prouves par ton message, juste à dire qu’à te lire, j’ai plus l’impression que tu définis un paria ou un marginal qu’un anticonformiste, ce que je peux me définir comme tel dans le dernier cas, mais je ne me considère nul comme un marginal ou un mec « révolutionnaire ».

Par le tas d’amis, je voulais plutôt dire « être ouvert et sociable, toujours accompagné (comme les dames aux toilettes) mais je l’ai expliqué très maladroitement. Et maladroitement expliqué aussi la notion de mal ou bien, j’aurai dû mettre « Raison ou tort ». Et merci pour le terme d’agnoconformisme, je vais regarder cela avec la plus vive attention qui soit.
__________________
.
Daniel Hardman : You don't get it, do you? This isn't about bringing in business. This is about figuring out who would do whatever it takes.

Mon journal : Se remettre dans le Droit chemin

.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 02/04/2020, 10h02
Avatar de Daniel Hardman
Daniel Hardman Daniel Hardman est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: fvrier 2020
Messages: 96
Par défaut

.
@Victor : Je te réserve un message entier. Tout d’abord, ce n’était là qu’une petite « vanne » entre amis de forum sur le terme d’immature. Tu sais fort bien qu’au fond de toi, j’éprouve un infini pour toi et même une certaine cordialité, sans doute la plus forte que j’entretiens ici. Par contre, je ne peux m’empêcher de penser que je fais un compliment sincère envers @Locke.. mais qu’il ne verra pas ce message car.. il ne participe plus qu'aux journaux car.. tu « insulterais » (ce n’est pas bien m’voyez) les membres, paradoxal ahaha

Bref, passons, nous ne sommes pas là pour cela et en plus, j’attendais ta réponse avec impatience (je viens de voir ton MP à l’instant).

Je réponds simplement à tes trois derniers paragraphes puis nous pourrons attaquer le plat principal. Merci pour tes compliments sur mon français, même si je le juge particulièrement normal, (l’ancien était-il si pauvre ?) simplement que je lis tellement que cela se ressent lorsque j’écris, la seule différence étant que maintenant je me fous plus de l’avis des autres qu’avant et donc, je n’ai plus de gêne à paraitre vieux, ringard ou démodé du style « les lumières » en écrivant des tournures de phrases complexes et peu communes. Et surtout ne me ménages pas, je n’ai pas besoin d’être bordé et que tu m’apportes mon ourson en peluche, c’est justement parce que des membres m’ont remis en question que j'en suis aujourd’hui à 20% du chemin.

--

Pareil qu’@Alexandre, je ne serai pas trop technique, tu me dépasses sur le sujet, je prends simplement note.

Je ne lis pas Peterson (j’ai dû aller sur Google voir qui c’est) mais je le note également pour des idées de lecture, et ton exemple du dessus est très fait, ce qui me fait penser que les normes de maintenant.. commencent à me faire peur. Est-ce que le pantalon nuit à la fertilité ? Je ne sais pas, mais la norme du skinny fait en tout cas, perdre toute virilité, je me renseignerais sur ton sujet, un membre m’avait déjà attisé avec la question des spermatozoïde perdus à cause du téléphone (où quelque chose dans le genre).

Je vais lire avec attention ton sujet (je ne l’avais pas vu auparavant) et pertinente remarque sur le rebelle : Suis-je un « rebelle » je ne sais pas, mais j’ai toujours été en opposition à la plupart des choses que l’on m’a dicté, et personne n’a jamais apprécié cela (cf l’épisode du professeur d’anglais sur mon ancien journal), l’être selon toi est normal sauf que selon tous les autres, cela ne l’est pas. Ce qui me fait penser qu’on est tenu par les testicules en permanence, je me rends compte en te lisant depuis un moment.

Très juste remarque pour la comparaison animale, c’est peut-être un peu hautain de dire cela, mais parfois je me dis que je dois tellement rentrer dans le moule et changer qui je suis.. que j’oublie qui je suis, et que je n’ai pas que des défauts, mais également de grandes forces, j’en conclus qu’il faut savoir jouer sur tous les terrains.
Je vais bien prendre en compte tout ce que tu as dit, et lorsque la quarantaine sera terminée, voir ce que cela donne, merci pour ton message l’ami.
__________________
.
Daniel Hardman : You don't get it, do you? This isn't about bringing in business. This is about figuring out who would do whatever it takes.

Mon journal : Se remettre dans le Droit chemin

.

Dernière modification par Daniel Hardman ; 02/04/2020 à 10h06
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 02/04/2020, 13h07
Mikke Mikke est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juin 2012
Messages: 1 988
Par défaut

Ah!!! La fameuse pression social. Je connais bien ça

Je peux te faire un beau retex de l’anticonformisme. Je me fou des conventions sociales, de la popularité, de la mode, des petites sensibilités de chacun et de tout ce qui peux sembler important.
Une chose m’intéresse vraiment. La liberté reel ( pas celle qu’on nous vend à longueur de temps à la télé à coup de slogan merdique)
Résultat? Je passe mon temps avec des gens et suis moi même devenue ceux que nos parents nous disaient de nous méfier.
Je dois t’avouer un truc. Je ne me suis jamais senti aussi bien qu’aujourd’hui, jamais autant à ma place. Mais c’est à double tranchant. Tu as intérêt à être blinder émotionnellement, si tu es sensible au regard des gens , à leur jugement ou autre truc du genre c’est mort.
Perso, soit on m’adore, soit on me déteste.
A toi de voir maintenant
__________________
Pour une vision plus global de ma pensé, aller jeter un oeil sur insta @latelierducorbeau

Citation:
Envoyé par Ohyeah Voir le message
haha vite fait, à la base elle a établi cette stratégie pour trouver l'âme soeur pas pour que des gros porcs comme oimat et mikke l'utilisent pour prendre en levrette des nanas au bout de 15 min.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 03/04/2020, 14h59
Avatar de Ohyeah
Ohyeah Ohyeah est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: aot 2016
Messages: 4 290
Par défaut

Bonheur et adaptabilité.

Fais ce qui te rend heureux mais adapte toi aux situations qui se présentent à toi, ne les subis pas, ne les laissent pas nuire à ton bonheur, essaye d'en tirer du bonheur justement et si tu n'y arrives pas, évite les.

Citation:
Par exemple : La norme majoritaire dans mon milieu, ce sont les soirées (on parle ici de Thé Dansant) et comme on est en Belgique pays de la bière, elles sont très alcoolisées. Je connais des gens qui y vont chaque soir, on pourrait parler ici d’alcooliques avérés et cela touche un gros % de mon campus, de ceux qui réussissent brillamment à ceux qui ratent lamentablement.

J’ai l’impression que pour être accepté dans sa faculté, en tout cas c’est le plus rapide des moyens, il faut sans cesse y aller, s’y faire voir et enchainer les shots au comptoir. Problème : Je trouve cela dérisoire de dépenser de l’argent pour aller en soirée, où pour y avoir été trois fois, je me suis fait chier de la plus belle des manières, et payer des consommations.. pour être bourré (alors que je ne bois pas), aucun intérêt.
Si ça ne te plait n'y va pas mais comme tu l'as dit c'est un lieu de socialisation et un moyen d'être connu de ses camarades d'université.
Faut faire des choix.
Tu n'as qu'à faire partie des associations qui organisent tout ça pour changer et organiser la vie d'université si elle ne te plait pas, ou tu laisses couler.

C'est ce que j'ai fait en gérant la vie de mon école.
Je ne sais pas comment cela se passe dans ton université mais dans mon école d'ingé, il y avait toutes les types de personnes en soirée.

On faisait des cocktails pour tous (alcoolisés et non alcoolisés). Les gens qui ne buvaient pas d'alcool (les musulmans par exemple) étaient heureux de venir car ils savaient qu'ils allaient avoir le choix entre plusieurs cocktails de jus de fruits.

Il y avait une zone baby foot/billard pour ceux qui préfère un endroit posé pour jouer type bar, des canap pour discuter ou une zone dancefloor pour les danseurs fous.

On changeait de thème de musique tous les soirs pour que tout le monde soit content.

Certains préféraient faire du beer pong ou s'enchainer des ski shot, se démonter la gueule, d'autres préféraient boire 2/3 verres, parfois rien, juste venir rencontrer des gens et discuter ou jouer aux cartes tarot/coinche.

Mais il n'y avait pas que des soirées, on faisait des soirées cinéma, jeux de société, fifa, poker, lutte gréco romaine dans les couloirs, il y en avait pour tous les gouts.

Citation:
Ce sont aussi, par rapport à ma tranche d’âge, regarder énormément de télé-réalité, qui sont le fléau de cette génération, j’ai l’impression d’être sans cesse déphasé quand on me parle de Jeremstar, de « y’a le mec à Milla » et des anges alors que je ne sais même pas ce que c’est. Problème : Je n’en ai rien à foutre, je trouve que c’est un abrutissement réel, un danger pour tous.
Haha, faut regarder pour s'inspirer des brutasses qui embobinent les meufs
Là t'es dans la norme, il n'a pas tellement de personnes qui regardent ce type d'émission avec assiduité.

Citation:
Ecouter du rap, sans cesse se faire voir sur les réseaux sociaux (on parle de course à la popularité virtuelle, les el famoso influenceurs). Problème : Pas mes gouts.
Pas tes gouts, écoute d'autres musiques. Je vois pas le soucis là, tout le monde n'aime pas le rap.
Pareil pour la course d'influence sur les réseaux sociaux, tout le monde n'est pas en attente d'un like sur une photo insta/facebook. Même très peu.

T'es toujours dans la norme pour l'instant.

Citation:
Avoir une tonne d’amis : Je préfère en avoir en qualité qu’en quantité.
Toujours dans la norme. Il n'y a pas tant que ça de papillons sociaux qui vont discuter avec tout le monde.

Citation:
Et enfin, les passe-temps : Je dois avouer ne pas trop savoir ce que font les gens la plupart du temps, mais lorsque je dis que je suis plutôt quelqu’un de solitaire, que j'aime bien les activités individuelles (musique, art..), que j’adore lire à hauteur de plusieurs heures par jour, et que je fais mon sport toujours seul, je passe pour une putain d’ermite alors que je suis quelqu’un de sociable dans la vraie vie, certains membres peuvent le confirmer m’ayant déjà rencontré. On me dit même que je vis et que j’ai une mentalité de vieux, voir même vieille France, même si pour moi, cela est complètement différent (je ne fais pas de baise-main, pas d’ascot ni quoi que ce soit dans le style). J’ai simplement des valeurs qui sont différentes, pouvant paraître désuètes.
Il faut savoir mieux conter tes passions tout simplement. Car tes activités sont communes à beaucoup de gens.

Finalement tu n'es pas si anticonformiste que ça.

Dernière modification par Ohyeah ; 03/04/2020 à 15h02
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 15h21.