Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 11/09/2019, 16h47
senechat senechat est connecté maintenant
Master
 
Date d'inscription: juillet 2016
Messages: 2 719
Par défaut Mode de communication de l'autre

Hello,

Je vais essayer de ne pas faire de généralites^^mais je commence a être agacée par les comportements de certaines meufs (ok, beaucoup de meufs). Le problème c'est que ces meufs sont soit mes amies, soit des collègues que j'adore parce qu'elles ont quand même de sacrées qualités. C'est exacerbé car depuis août je suis beaucoup sur les routes avec des collègues et des amies (en direct de l’aéroport). Toutes les semaines en fait.

Mais ça bouillonne en moi quand:

Déjà, le simple fait de vouloir parler tout le temps. Je n'ai aucun problème avec le silence. Etre avec quelqu'un et ne pas parler ne me dérange pas. Non, elles ont besoin de parler TOUT LE TEMPS et comme au bout d'un moment elles n'ont plus rien à dire, elles décrivent ce qu'il y a autour d'eux:

"Ah il y a T-shirt accroché" ou "Il y a un joggeur" et quand je ne répond pas on me dit "tu ne dis rien?".

Je ne vois pas quel genre de conversation on peut amorcer de cette manière. Et puis, j'ai des yeux en fait.

Je trouve aussi qu'elles sont incapables de prendre une décision franche pour des futilités "ralala je ne sais pas ce que je vais manger demain matin, des biscuits tout choco ou des biscuits mi choco" encore pire, débattre sur des sujets dont elles connaissent déjà la réponse:

"il y a Jean qui m'intéresse et qui habite au bout du monde et qui revient dans 4 ans ou René qui habite la rue derrière et qui m'invite demain soir. Que faire???".

Et c'est reparti pour un débat alors qu'on sait tous que c'est mort avec Jean. ON LE SAIT!

Ou essayer de m'impliquer dans des trucs nuls "demain matin pour prendre l'avion tu préfères de l'eau déminéralisée ou de l'eau du robinet? allô? bah tu réponds pas?"

Ou celles qui font le tour de la terre pour te donner une réponse.

J'ai tenté de leur demander si elles voulaient juste une oreille attentive ou un avis et non, elles veulent un avis. Une réponse.

Je trouve qu'elles font de toutes futilités un gros problème. Convocation et réunion tupp.

Quand je ne réplique pas, on me dit que je suis aigrie. Quand je dis que c'est un non problème on me dit que je ne les prend pas en considération. Quand je leur dis que le problème est quand même assez simple on me dit que NON! pour me répéter la même histoire que celle d'avant ou aucun détail n'est différent (auto traquenard).

Est-ce que c'est la manière dont on communique et je dois m'y faire? Est-ce que je pose problème? Est-ce que je peux utiliser un terme/des mots non vexants pour faire comprendre à mon interlocuteur QUE JE M'EN BATS LES COUILLES? Comment les faire taire? (non celle la était gratuite )

Quand je suis dans cette situation, je suis dans une incompréhension totale. J'ai l'impression que les personnes attendent une réaction de ma part que je ne peux pas leur apporter puisque je ne sais pas quoi dire.

Oui, j'en ai gros sur la patate mais jusque fin novembre, on enchaîne les OP.

Acquiescer? Qu'est ce qu'elles veulent?

Dernière modification par senechat ; 11/09/2019 à 16h50
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 11/09/2019, 18h29
Avatar de daddy-d
daddy-d daddy-d est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: novembre 2011
Localisation: France
Messages: 894
Par défaut

Je suis comme ça aussi, mais je pense qu'on est conditionner de cette façon tout comme vous avec les sms aux ralentis. Pas un gars que j'ai rencontré, eue en LTR ou en courte durée n'a jamais su tenir la conversation.

Avec le dernier, j'essaie de temporiser justement et de ne pas le prendre personnellement quand il dit rien pendant 4j.

J'ai été grande pipelette pendant mon enfance et on me l'a souvent reproché. Je m suis calmée un peu entre temps mais parfois je le suis encore.

Exemple, quand je veux raconter un truc qui moi m'intéresse a mon père, mais pas lui ou qu'il est ko pour le faire, bah il va m'ignorer au bout de 2min et c'est vexant. Donc je pense que le mieux c'est pas de les ignorer mais juste d’acquiescer de la tête ou un simple oui/non.

Autre exemple, j'ai des clients parfois plus bavards que moi, mais j'ai pas forcément le temps je dois penser au nettoyage etc... le matin. Du coup je leur réponds un "je sais, bien sûr, je me doute bien" puis je réponds que si la phrase est intéressante. Généralement après ils comprennent que j'ai pas le time mais ça marche bien.
__________________
Mon journal

http://forum-seduction.artdeseduire....tml#post299606

Ps : Je suis une femme, hein !
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 11/09/2019, 20h46
Avatar de Péitho
Péitho Péitho est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: janvier 2018
Messages: 263
Par défaut

Citation:
ON LE SAIT! bordel
Tu réponds à tes collègues comme aux néophytes de la séduction ?

Je me suis souvent trouvé incapable d'alimenter des conversations du fait que je les trouvais futiles. C'est ce que j'appelle aujourd'hui le syndrome "geek", qui naît quand même je crois d'une incapacité à écouter et à tirer le meilleur, à connecter sa propre vision à ses interlocuteurs. Je pense qu'à la base c'est aussi un problème de communication, j'en souffre encore parfois quand j'ai pas beaucoup d'énergie. D'ailleurs c'est peut-être le problème sous-jacent, j'ai moins d'énergie que certaines personnes, qui du coup la dépensent inutilement - ou pas si inutilement. Car je dois bien reconnaître que des personnes impulsives et énergiques m'ont beaucoup apportées. J'ai appris à les supporter, comme ma copine par exemple.

On peut dire que ces situations arrivent principalement au travail, là où nous côtoyons les styles de vie les plus éloignés. Si tu ne souhaites pas du tout agir sur la conversation, c'est pourtant à mon avis le seul moyen de les rendre intéressantes. En taquinant, en redirigeant : en prenant le contrôle. Pour ma part je suis beaucoup passé par la provocation, au point que maintenant ma seule présence suffit à les rediriger... le désavantage c'est que de mauvaise humeur, il faut quand même encaisser les vannes. Donc je choisis parfois de m'exclure, je vais même manger seul pour avoir un peu de repos. Mais rares sont les personnes avec qui je n'ai pas noué quelque chose d'assez fort dans cette entreprise, même si à la base je les considérais au niveau 1000 de la chianteur. Ça s'améliore donc au fur et à mesure que tu noues des relations plus intimes.

Du coup même les mères, ou les secrétaires âgées (les cibles les plus dangereuses) sont devenues avec moi des vraies louves. "papa elle est où maman ? Ne t'inquiète pas mon fils, elle boit de l'alcool avec d'autres messieurs". J'ai même réussi à parler de plan à trois avec la secrétaire de 60 ans. Elle me tape avec des dossiers, s'assoit à côté de moi et me sort quelque chose du genre : "non je suis pas amoureuse, j'ai un mari". Bref dans ton cas c'est un peu plus difficile car tu n'as pas l'avantage de pouvoir jouer un peu sur la séduction, et c'est vrai que les femmes sont plus friandes de conversations "quotidiennes". Pourquoi ? Aucune idée, culturellement les hommes n'ont jamais été au centre de l'animation des repas ou autre ?
__________________
~~~~~ Journal ~~~~~

Dernière modification par Péitho ; 11/09/2019 à 20h53
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 11/09/2019, 22h02
senechat senechat est connecté maintenant
Master
 
Date d'inscription: juillet 2016
Messages: 2 719
Par défaut

Citation:
Envoyé par Péitho Voir le message
Tu réponds à tes collègues comme aux néophytes de la séduction ?

Je me suis souvent trouvé incapable d'alimenter des conversations du fait que je les trouvais futiles. C'est ce que j'appelle aujourd'hui le syndrome "geek", qui naît quand même je crois d'une incapacité à écouter et à tirer le meilleur, à connecter sa propre vision à ses interlocuteurs. Je pense qu'à la base c'est aussi un problème de communication, j'en souffre encore parfois quand j'ai pas beaucoup d'énergie. D'ailleurs c'est peut-être le problème sous-jacent, j'ai moins d'énergie que certaines personnes, qui du coup la dépensent inutilement - ou pas si inutilement. Car je dois bien reconnaître que des personnes impulsives et énergiques m'ont beaucoup apportées. J'ai appris à les supporter, comme ma copine par exemple.

On peut dire que ces situations arrivent principalement au travail, là où nous côtoyons les styles de vie les plus éloignés. Si tu ne souhaites pas du tout agir sur la conversation, c'est pourtant à mon avis le seul moyen de les rendre intéressantes. En taquinant, en redirigeant : en prenant le contrôle. Pour ma part je suis beaucoup passé par la provocation, au point que maintenant ma seule présence suffit à les rediriger... le désavantage c'est que de mauvaise humeur, il faut quand même encaisser les vannes. Donc je choisis parfois de m'exclure, je vais même manger seul pour avoir un peu de repos. Mais rares sont les personnes avec qui je n'ai pas noué quelque chose d'assez fort dans cette entreprise, même si à la base je les considérais au niveau 1000 de la chianteur. Ça s'améliore donc au fur et à mesure que tu noues des relations plus intimes.

Du coup même les mères, ou les secrétaires âgées (les cibles les plus dangereuses) sont devenues avec moi des vraies louves. "papa elle est où maman ? Ne t'inquiète pas mon fils, elle boit de l'alcool avec d'autres messieurs". J'ai même réussi à parler de plan à trois avec la secrétaire de 60 ans. Elle me tape avec des dossiers, s'assoit à côté de moi et me sort quelque chose du genre : "non je suis pas amoureuse, j'ai un mari". Bref dans ton cas c'est un peu plus difficile car tu n'as pas l'avantage de pouvoir jouer un peu sur la séduction, et c'est vrai que les femmes sont plus friandes de conversations "quotidiennes". Pourquoi ? Aucune idée, culturellement les hommes n'ont jamais été au centre de l'animation des repas ou autre ?
Ahah je l'attendais celle la. Non, je suis pareille avec mes collègues

Merci pour ta réponse parce que je me retrouve beaucoup en toi

Je pense que l'hypothyroidie doit jouer, parfois je suis extenuée et de mauvaise humeur (quand je suis en Hypo depuis plusieurs jours et que je ne le sais pas) et je pense que la grande fatigue amplifie tout. Clairement quand je manque d'energie j'ai juste envie de distribuer des tartes. J'ai un rythme de dingue mais quand c'est cool bah... Ça doit être cool. Je vais pas m'inventer des problèmes.

Pour manger seule, j'ai essayé. Impossible. C'est le plus grand des affronts pour les meufs tu te rend pas compte. On dirait que se retrouver avec soit même, c'est la mort. Moi perso j'ai aucun problème à me retrouver en ma propre compagnie.

En fait la question c'est comment vivre avec ses collègues car ces derniers temps on en est la. On se déplace et on est invités par les prestas pour tester des lieux, hôtels, Restos...Petit déjeuner ensemble, visites, dîner...

La période veut ça, vivement novembre.

Je vais tenter la redirection, ça me semble pas mal. Au lieu de les faire taire, les faire parler d'autre chose en étant l'oreille attentive qui acquiesce.

C'est vrai que je cherchais tellement le silence que les rediriger n'était pas une option.

J'ai vraiment de l'appréhension avec la période de rush.

Elles me fatiguent psychologiquement.

Merci de ton aide. Vraiment.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 11/09/2019, 22h07
senechat senechat est connecté maintenant
Master
 
Date d'inscription: juillet 2016
Messages: 2 719
Par défaut

Citation:
Envoyé par daddy-d Voir le message
Je suis comme ça aussi, mais je pense qu'on est conditionner de cette façon tout comme vous avec les sms aux ralentis. Pas un gars que j'ai rencontré, eue en LTR ou en courte durée n'a jamais su tenir la conversation.

Avec le dernier, j'essaie de temporiser justement et de ne pas le prendre personnellement quand il dit rien pendant 4j.

J'ai été grande pipelette pendant mon enfance et on me l'a souvent reproché. Je m suis calmée un peu entre temps mais parfois je le suis encore.

Exemple, quand je veux raconter un truc qui moi m'intéresse a mon père, mais pas lui ou qu'il est ko pour le faire, bah il va m'ignorer au bout de 2min et c'est vexant. Donc je pense que le mieux c'est pas de les ignorer mais juste d’acquiescer de la tête ou un simple oui/non.

Autre exemple, j'ai des clients parfois plus bavards que moi, mais j'ai pas forcément le temps je dois penser au nettoyage etc... le matin. Du coup je leur réponds un "je sais, bien sûr, je me doute bien" puis je réponds que si la phrase est intéressante. Généralement après ils comprennent que j'ai pas le time mais ça marche bien.
Du coup, comme j'ai dis à mon VDD je vais continuer d'acquiescer comme tu le dis.

Qu'on soit une pipelette d'accord mais tu attends quoi de l'autre quand tu donne une information inutile? Style

"La voisine est rentrée"

Je sais que c'est vexant d'ignorer on me l'a dis mais faut répondre quoi aux informations qui n'ont absolument aucun interet dans nos vies?

Le coup du T shirt "Ah y'a un t shirt accroché la haut".

C'est pour en venir ou? Vous voulez quoi? Je vous le donne y'a pas de soucis mais faut le dire.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 11/09/2019, 22h13
Avatar de daddy-d
daddy-d daddy-d est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: novembre 2011
Localisation: France
Messages: 894
Par défaut

Rien, ça sert à rien mis à part attirer l'attention de la personne. Car généralement, hormis si c'est maladif, les personnes pipelettes comme moi souffrent d'un manque d'attention général.

Alors, peut-être essayer de creuser là dessus ?
__________________
Mon journal

http://forum-seduction.artdeseduire....tml#post299606

Ps : Je suis une femme, hein !
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 11/09/2019, 22h49
Avatar de Homer
Homer Homer est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: octobre 2014
Messages: 2 397
Par défaut

Citation:
Envoyé par senechat Voir le message
Pour manger seule, j'ai essayé. Impossible. C'est le plus grand des affronts pour les meufs tu te rend pas compte. On dirait que se retrouver avec soit même, c'est la mort. Moi perso j'ai aucun problème à me retrouver en ma propre compagnie.

En fait la question c'est comment vivre avec ses collègues car ces derniers temps on en est la. On se déplace et on est invités par les prestas pour tester des lieux, hôtels, Restos...Petit déjeuner ensemble, visites, dîner...
T'en feras pas des amies et on s'en tape au final.
Tu peux pas leur dire que t'as besoin de méditer pour être en forme ?
Aucune honte à exprimer que tu as un besoin viscéral de te retrouver seule. Si elles le prennent mal qu'elles aillent se faire cuire le cul.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 11/09/2019, 22h55
Avatar de Ludwig van Beethoven
Ludwig van Beethoven Ludwig van Beethoven est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2019
Localisation: Paris
Messages: 9
Par défaut

en Anglais on appelle ça des "small talks", je n'en suis pas friand non plus mais ça a pourtant une utilité : Small talk - Wikipedia
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 12/09/2019, 20h42
Avatar de ZeKeH
ZeKeH ZeKeH est connecté maintenant
Initié
 
Date d'inscription: septembre 2012
Messages: 400
Par défaut

Citation:
Envoyé par Homer Voir le message
T'en feras pas des amies et on s'en tape au final.
Tu peux pas leur dire que t'as besoin de méditer pour être en forme ?
Aucune honte à exprimer que tu as un besoin viscéral de te retrouver seule. Si elles le prennent mal qu'elles aillent se faire cuire le cul.
S'il vous plaît. Je prendrais quelques temps pour me retrouver seule, comme pour un bon bain, mais en plus long
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 13/09/2019, 05h58
senechat senechat est connecté maintenant
Master
 
Date d'inscription: juillet 2016
Messages: 2 719
Par défaut

Non, ça sert à rien de leur demander ou de leur en parler.

Même si je ne vais pas être amie avec elles, les relations de boulot ça se maintient et c'est perçu comme du rejet de ne pas vouloir faire partie de la bande.

Je vais le faire sans soucis mais dire qu'on s'en fout, non. C'est pas aussi simple.

Je leur dirai d'aller se faire cuire le cul

Ludwig VB c'est exactement ce que je cherchais. Je pense que plus que de vouloir y échapper, je voulais comprendre dans quelles mesures on se sentait obligés de parler.

La je suis dans un avion avec une amie, t-il est 6h du mat. Elle me fait le récap des bâtiments en construction dans ma ville. Déjà why? Bref j'ai fait "Oui, hummm Oui" Ça avait l'air de lui convenir.

Je vais lire le lien du CDD, comprendre m'aide à accepter.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 14h28.