Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 28/08/2019, 21h23
LeNarrateur LeNarrateur est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: juin 2018
Messages: 133
Par défaut {A} De la physique au Guerrier Danseur - Eloge de l'action

J'ai écris ce machin il y a quelques années, j'étais un peu allumé à l'époque. Des camarades d'ici bas m'ont dit l'avoir trouvé intéressant. Je profite de mon retour ici pour le poster.
A l'heure ou je vois des dizaines de gens constater le réel et perdre l'envie d'agir pour de vrai, je me suis dit que cet article pourrait leur faire du bien


De la Physique au Guerrier Danseur : éloge de l'action

Avant propos
J'écris, oui, j'écris, car je suis tombé, sans trop me faire mal rassurez vous, sur un article de thermodynamique.
Cet article est surement l'un des écrits les plus personnels que je n'ai jamais écrit.
Genius disclaimer: Les petits malins auront vite compris que je ne suis pas physicien, mais que j'essaye de tirer des leçons de ce qui est observable. Il est donc très probable que les définitions et explications que je donne sur la physique ne soient pas tout à fait correct.

Notion de Carpe Diem
Carpe Diem...Parlons en.
A la mode, trendy.
Carpe Diem, "saisis le jour". Vivre une journée comme si le lendemain était la mort.
Arriver à un tel état, et pouvoir saisir et faire ce qu'il nous plaît, sans peur, librement, est synonyme pour moi de bonheur.
Mais dans la vie de tout les jours, qui applique cette vision? S'il est vrai que beaucoup la revendiquent, son utilisation effective n'est que très rare.
Pourquoi? Peur de l'échec, du regard, procrastination, au choix.

Le cerveau a cette idée assez fausse que de ne pas agir n'est pas si grave, car on a du temps, car une situation peut hypothétiquement se répéter.
Un doux opium que l'esprit à tendance à balancer pour assurer sa survie, mais qui a vite tendance à disparaitre devant l'imminence d'un changement conséquent, de la mort, d'une échéance.
Si vous deviez mourir dans un an, vous sauriez quoi faire, et vous vous en donneriez les moyens sans vous poser de questions.
Le cerveau se pose donc des limites tant que l'on ne se trouve pas devant la mort, d'une façon où d'une autre.
Parce que l'Homme ne se rend que très difficilement compte de ce que signifie la Mort, sauf expérience puissante, il est possible de saisir une partie de sa signification par l'observation de certains phénomènes physiques.

L'Entropie



Définition amateur
L'entropie est une notion de thermodynamie.
Elle qui peut, je pense, s'appliquer dans l'idée à tout ce qui est dynamique et qui se transforme, donc aux dynamiques sociales.

De façon très schématique, l'entropie peut se définir comme l'énergie qui se perd à chaque fois qu'une transformation s'opère.
A une transformation donnée, l'énergie totale fournie pour arriver à un résultat sera nécessairement plus grande que l'énergie du résultat lui même.
En d'autres termes, à chaque fois que l'on fait quelque chose, une partie de l'effort que l'on fournit est utilisée de manière non effective, perdue.
C'est comme pour la voiture qui roule. Elle a besoin, dans le vide, de X énergie pour aller à 80 km/h. Mais à cause des frottements, on est obligé de fournir de l'énergie en plus pour maintenir cet état.

Cela amène, en physique, à 2 considérations en partant du principe que l'Univers à une quantité limitée d'énergie:
-l'entropie ne peut qu'augmenter dans l'univers, c'est à dire que le monde va de déséquilibre ( grumeaux d'énergie concentrés) vers l'équilibre (énergie également répartie dans l'univers)
-une transformation donnée n'est pas réversible,.
L'énergie totale du système transformé est inférieure à l'énergie du système non transformé additionnée à l'énergie fournie pour que la transformation soit effective. Une partie de l'énergie, l'entropie donc, est perdue.

Ainsi, une chose qui a été faite n'est pas réversible en l'état, à moins de concourir à re-fournir l'entropie, ce qui peut être très compliqué dans un système fermé.
Une fois que le phénomène de l'entropie s'est produit, l'énergie entropique est perdue définitivement. Il faut donc agrandir le système ou chercher de l'énergie supplémentaire ailleurs.

Un exemple
Le meilleur moyen de comprendre ça, et je le pique de "Whathever Works" que j'ai revu hier, c'est l'exemple du tube de dentifrice.
Le tube est remplis, vous n'avez qu'a appuyer sur le tube pour que le dentifrice sorte. Videz le totalement.
Vous avez donc tout le dentifrice d'un côté, et un tube de l'autre non? Vous avez les même éléments qu'à l'état avant la transformation. Bien.
Maintenant, essayez de remettre le tube en l'état et de remplir le tube de son dentifrice vidé.
Vous n'y arriverez pas.
Ce qui a été facile dans un sens ne l'est pas dans l'autre: l'énergie que vous avez utilisée en appuyant sur le tube n'est pas récupérable. De l'énergie à été perdue en déformant le tube du fait de sa plasticité, et cetera, et cetera...
Ainsi, le charbon ne redeviendra pas bois si facilement, les fêlures dans un miroir resteront visibles, à moins de tout refondre à nouveau.

Conclusion
Les transformations ne sont pas réversibles sans nouvel apport, ce nouvel apport pouvant être très difficile à faire, et l'énergie utilisée à faire quelque chose n'est que très peu récupérable sous sa forme initiale.
Irréversibilité qui s'explique aussi par un facteur humain: il est quelque fois impossible d'être sûr d'où l'énergie a été perdue et de quelle manière, ce qui fait que même en tentant de refaire la même chose à l'envers, on est jamais sur de revenir au résultat initial.

A côté de ça se situe le monde "idéal" et simplifié du scientifique. C'est le monde où la transformation réversible est possible, ou l'entropie d'un système reste constante (et nulle si possible). L'équation du Gaz parfait en est tirée, a titre d'exemple. L'existence de ce monde simplifié est justifiée pour comprendre les choses de façon théorique, mais il ne faut pas perdre de vue que cette vision est baisée de façon volontaire.
Croire que les choses sont réversibles, que les choses se répèteront, voir les relations humaines de cette manière, c'est se contenter de vivre dans le monde "idéal" du scientifique.
C'est accepter de vivre dans un mensonge.
Le monde idéal est un monde de l'esprit, irréel. C'est d'ailleurs amusant de rappeler que le mot mensonge dérive du latin "mens" qui signifie l'imagination.
Ne vivons pas dans un monde imaginaire, cela nous prive des belles choses.


La théorie du Chaos



Définition en amateur

La théorie du chaos ne veut pas dire: "Il est impossible de prévoir comment une transformation va se faire", mais plutôt "Il est impossible de prévoir comment une transformation va se faire car on ne connaît jamais tout les paramètres en jeu".
A moins de se trouver dans une situation très simple, le fait de méconnaitre dans sa totalité un système et le phénomène qui va le transformer rend la prédictibilité du résultat final très incertain.
La marge d'erreur évolue exponentiellement avec le degré d'incertitude et de méconnaissance du système initial.

Un exemple

L'exemple le plus couramment prit est celui du battement d'aile de papillon qui "provoque" une tornade, par une suite d'évènements.
Cet exemple est souvent mal interprété, car on s'imagine que c'est le battement d'aile qui provoque de fait la tornade, alors qu'en fait il s'agit d'illustrer que la méconnaissance d'un système initial rend la connaissance d'un résultat très flou voir impossible.
L'exemple ci dessus veut donc dire que de ne pas prendre en compte le battement d'aile de papillon en météorologie peut nous amener à ne pas prévoir une éventuelle tornade au Kansas.

Conclusion

Étant donné que peu de systèmes sont vraiment fermés il est logique que l'on ait toujours affaire à une part de chaos dans sa vie.
On ne saura que difficilement tout les "pourquoi du comment" d'une transformation, ce qui les rend d'autant plus irréversibles dans la pratique.
La théorie du Chaos ne veut cependant pas dire que rien n'est prévisible et que l'on est balloté par la vie sans aucune logique. Elle veut juste dire qu'il y a toujours une part de flou tant que l'on en maitrise pas tout dans une transformation.
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 28/08/2019, 21h30
LeNarrateur LeNarrateur est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: juin 2018
Messages: 133
Par défaut

Mise en perspective

Appliquons ce que nous avons pu observer:
-L'humain vit dans un monde ou les transformations sont irréversibles dans une très large mesure.
-L'humain vit dans un monde ou il ne peut pas tout maitriser et ne peut jamais être sûr de ce qu'il se passera.
-l'esprit à tendance à vivre dans un monde idéal et simplifié: "les choses peuvent se répéter, les choses sont parfaitement prévisibles". Ces deux pensées couplées nous donnent l'impression que de ne pas agir, que de faire une transformation plutôt qu'une autre, n'est pas important, dans la mesure où l'on croit pouvoir recommencer (entropie) et ou l'on croit détenir tout les éléments sans travail préalable(théorie du chaos).


La théorie du Chaos, la séduction et la vie



Généralisation

L'application de la théorie du chaos à la vie pourrait être la suivante: "si je ne maitrise pas tout, je peux décider de maitriser ce que je peux afin de diminuer fortement la dose de chaos."
Vouloir maitriser le plus que l'on puisse n'est donc pas illusoire, mais vouloir être sur du résultat le serait.
Cela se rapproche de cette phrase de Saint Paul "Fais ce que dois, advienne que pourra".

La théorie du chaos ne nous rend en rien moins responsable de nos actes.
Elle est juste là pour nous rappeler que "la maitrise" c'est une obligation de moyens et pas de résultat.
On est donc responsable dans la mesure ou le meilleur moyen de réduire le chaos d'un système c'est d'en devenir acteur important, car l'on réduit la quantité de méconnaissance du système.

Exemple
Un mec voit une fille. La fille voit le mec. Sourires. Le mec est attiré par la fille, mais lui qui n'est jamais très confiant, voudrait que la fille soit dans ses bras, sans efforts.
Alors il est possible que la fille soit attirée par ce mec mais encore faut-il qu'elle prenne le risque de lui parler, qu'elle en ai l'envie et le courage, qu'un élément complétement extérieur et fortuit ne vienne pas tout troubler.
Et cela en fait du chaos!
Le résultat de la rencontre (le résultat de la transformation du système initiale donc) voulue par le mec n'aura que peu de chances d'aboutir s'il reste extérieur au système.

Chose extraordinaire, le mec décide d'entrer dans le système, d'en devenir acteur. Le chaos est réduit de façon drastique. Peut être ne réussira-t-il pas, mais le fait d'être devenu acteur lui permet d'arriver vite à une transformation, d'enlever le chaos qui au fond est sclérosant.

Pourquoi est-il sclérosant? Si tout est chaos, tout est potentiellement possible (a des probabilités diverses), donc on peut attendre du chaos un bel évènement. Cela revient à jouer sa vie comme on joue au loto: dans un monde de possibilités belles mais infimes.
Pourquoi vivre, travailler et prendre des risques quand on a une chance, aussi infime soit-elle, que tout nous tombe tout cuit dans la bouche? Voilà qui est sclérosant.
Qu'est il de plus efficace que l'action directe? Pas grand chose.

Conclusion


La théorie du chaos nous enseigne donc ceci: si l'on est jamais totalement maître de la conjecture et du système initial , on reste maître de sa possibilité de réduire le chaos et de parvenir à un résultat heureux de façon sûre.

C'est une leçon très vraie que donne Tolkien dans son roman,"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est donné. "

Nous sommes nés, nous vivons, le temps passe, la conjecture est là. Il est difficile de changer la conjecture, mais il est possible de décider ou aller à partir de celle-ci, sans toutefois être jamais sur de ce qu'il adviendra.
Le meilleur moyen de diriger le résultat c'est d'agir, de faire et de construire, et d'utiliser sont temps pour les belles choses, les choses que nous désirons vraiment.
L'Action est le voyage vers une destination qui devient d'autant plus certaine que l'on est acteur de sa vie, sans jamais être totalement sur d'arriver à l'endroit initialement prévu.


L'Entropie, la séduction et la vie


La seule chose contre laquelle on en peut tricher est le temps, comme nous le montre Goya


Souhait profond de l'Humain: " tout se répètera dans la vie, rien ne s'oubliera, tout est réparable."
Milan Kundera présente dans la Plaisanterie un thème des plus intéressant, en parfait lien avec l'Entropie:
"Oui,j'y voyais clair soudain : la plupart des gens s'adonnent au mirage d'une double croyance : ils croient à la pérennité de la mémoire (des hommes, des choses, des actes, des nations) et à la possibilité de réparer (des actes, des erreurs, des péchés, des torts). L'une est aussi fausse que l'autre. La vérité se situe juste à l'opposé : tout sera oublié et rien ne sera réparé. Le rôle de la réparation (et par la vengeance et par le pardon) sera tenu par l'oubli. Personne ne réparera les torts commis, mais tous les torts seront oubliés"


En vivant dans le monde idéal, l'Homme ne se donne-t-il pas l'illusion d'être immortel?
Si tout peut être fait, si tout est réparable, cela veut dire qu'il n'est même pas nécessaire d'agir puisque dans l'absolu, si tout est réversible et durable, tout peut être fait en temps voulu.
L'homme, peureux devant la mort, ignorant devant la mort, est traversé par le désir profond d'être immortel, de durer jusqu'à la fin du monde.
L'homme fuit devant sa propre décrépitude, devant sa mort: volonté d'un paradis, d'un au delà, croyance en la réversibilité des choses, sont autant de matérialisation de ce désir d'Immortalité.

Mais l'Homme est mortel. Et tant qu'il ne l'accepte pas, il se mettra des masques.


Dans les relations humaines

Accepter l'Entropie veut dire accepter qu'une chose "n'est plus". Elle est partie. L'énergie organisée telle que l'on la connaissait est partie, et l'entropie rend impossible le retour en arrière.
Accepter un deuil est accepter l'entropie.

Les relations humaines sont mouvantes, et les gens se transforment constamment. Comment croire alors sans se mentir qu'un instant T pourra se reproduire à l'identique de façon certaine, et que le fait de ne pas avoir agis est réparable?

La perversité du refus de l'entropie se poursuit même après l'inaction: tant que l'on croit que les choses sont réparables (la situation est réparable certes, difficilement, mais l'acte en lui même non) il est facile de s'enfermer dans une boucle fermée d'inaction.
Tant que l'on accepte pas que les choses sont révolues, que la conjecture ne peut jamais être réversible sans un monstrueux apport d'énergie, par une refonte et un changement complet du système, on est paralysé par le mensonge.


Conclusion

Il faut saisir les choses quand nous le pouvons.
D'abord parce qu'une situation donnée ne se reproduit jamais deux fois dans la même conjecture, mais aussi car ce qui nous fait envie et plaisir à un moment donné ne le fera peut être plus demain, et brider ses désirs et se priver de sources de plaisir potentielles par fausse croyance de pérennité est bien dommage.
Bien sûr, cela nécessite une clairvoyance suffisante pour distinguer ce dont nous avons vraiment envie des faux désirs. La culture et le travail sur soi aide beaucoup à ce moment là.
Vous voulez aimer cette fille? Donnez vous en les moyens et faite le.
Vous voulez aller étudier en Australie? Donnez vous en les moyens et faites le.
Donner vous les moyens et faites, le lendemain ne sera jamais comme aujourd'hui, et l'hier est consommé et irréversible.





Conclusion générale

Vers le Guerrier Danseur

Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.
Mais le grand mouvement qu'est la vie est une transformation plus ou moins chaotique.
On ne choisit pas d'où on part, ni avec quoi. Mais on le choix de regarder vers notre Horizon, et de devenir acteur.
On a la barre dans les mains, mais le courant rend la destination toujours incertaine. Lâcher la barre c'est accepter de mourir, se voiler la face aussi.
Le Chaos et l'irréversibilité de la vie ne rendent pas notre Action et notre Accomplissement inutiles, elles les rendent nécessaires.
Nécessaire pour tenter d'aller vers là ou notre âme veut vraiment aller. C'est cela la Responsabilité.

Alors l'Homme pour s'en sortir doit être un guerrier. Un guerrier, car il agit, est courageux, entrainé et vertueux. Un guerrier fort, solide, qui ne se laisse pas abattre, et qui est plein de raison. Mais il doit aussi être un danseur. Un danseur car le guerrier est lourd, et veut l'immortalité. Un danseur pour se jouer du chaos, sauter d'une transformation à l'autre d'un pas leste et esthétique. Le danseur est beau et léger.
Mais sans le guerrier, le danseur se perd, et risque de trébucher, de tomber. Son rire deviendra celui de la folie, et le danseur deviendra dément, vivant de façon erratique et malheureuse, balloté par des choses qui le dépasse et qu'il ne veut pas comprendre.

Le Chaos n'est pas un problème pour le Guerrier Danseur; Il danse et rit, se bat et agit, au dessus de la gravité des choses, mais lui en saisit-il le sens.
"Esclave de ses rêves" comme le danseur, mais "libre de ses pas" comme le guerrier, il saisit ce qui est beau et bon, comme si demain était déjà mort.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 29/08/2019, 11h03
Avatar de Testobobo
Testobobo Testobobo est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: avril 2015
Messages: 1 685
Par défaut

Un putain d'article puissant !

Une explication basé sur des concepts riche.

Vraiment ça claque !

Félicitations LeNarrateur !
__________________
2020 : Je veux et je serai libre

2021 : Je suis enfin libre !
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 22h34.