Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #21  
Vieux 29/07/2016, 10h06
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 18 285
Par défaut

Citation:
@Don, je ne sais pas si je suis concerné par ta demande, mais si c'est le cas et que tu trouves des éléments intéressants dans mes interventions, aucun problème pour les reprendre dans les articles collaboratifs, au contraire!
Oui tu es concerné, comme les autres et notamment Cube dont j'aimerai avoir la permission de principe



_____________
(ps : Kreuz je pense que tu as pris certains mots de Barney comme une attaque alors qu'à mon avis c'était + généraliste qu'orienté vers toi. Bref faille de communication ! Free hug !!)
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #22  
Vieux 29/07/2016, 12h35
Avatar de Kreuzbag
Kreuzbag Kreuzbag est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: novembre 2014
Messages: 529
Par défaut

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
Oui tu es concerné, comme les autres et notamment Cube dont j'aimerai avoir la permission de principe
Ça roule, tu as ma réponse

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
(ps : Kreuz je pense que tu as pris certains mots de Barney comme une attaque alors qu'à mon avis c'était + généraliste qu'orienté vers toi. Bref faille de communication ! Free hug !!)
Oui probablement!

Sorry Barney, j'ai une grande gueule héhé
__________________
Ar brezoneg eo ma bro.
Réponse avec citation
  #23  
Vieux 29/07/2016, 21h04
Avatar de Cube_
Cube_ Cube_ est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: aot 2015
Localisation: Paris
Messages: 269
Par défaut

Salut les gars,

Merci beaucoup pour vos retours ! J'ai tout lu, et c'est super intéressant.
Je reviens vers vous demain pour vous répondre convenablement.

Citation:

Bref, je vois clairement matière à rédiger un article collaboratif, je file de ce pas envoyer l'idée à mon rédac chef Duc.
Merci de me dire si vous voyez une objection à ce que je cite quelques passages de vos interventions avec vos pseudos dans l'article (car vous avez déjà fait 80% du boulot)
@Don pas de soucis, bonne initiative. Je suis pour partager tout ce qui peut aider la communauté.

See you soon,

~ Cube
__________________
~ Cube

- A lotus for you -

Journal
Réponse avec citation
  #24  
Vieux 31/07/2016, 23h03
Avatar de Cube_
Cube_ Cube_ est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: aot 2015
Localisation: Paris
Messages: 269
Par défaut

@PoissonRouge

Merci pour ton message .

Citation:
Du peu que je connais tes réflexions me semblent vraiment justes mais j'ai aussi l'impression que ce qui surnage de ton post c'est de t'être enfermé dans une vision trop "mécanique" de la séduction, ai-je tord ?
Pas tout à fait tort . Je sais que j'ai été très mécanique à mes débuts en Août dernier, parce que je ne connaissais rien de tout ça, je lisais chaque ebook attentivement, prenais des notes, et testais. Je me souviens clairement avoir passé des moments à jouer un personnage, des soirées où j'essayais d'être 100% cocky & funny, des dates où je jouais le prize dans toutes mes phrases. Les résultats étaient variables (j'étais confiant en le faisant, donc j'arrivais à prendre des nums et aller en date.) Par contre, je n'arrivais jamais à conclure... Comme quoi, quand tu te retrouves en tête à tête avec quelqu'un pendant 1 ou 2h, il est facile de voir ce qu'il y a derrière le masque.

Maintenant j'ai vraiment mis tout ça de côté. Quand j'aborde une fille je ne pense à aucune de ces notions. Déjà parce que je suis trop focus sur la discussion pour penser stratégie. Ensuite parce que j'ai rejeté cet aspect théorique de la séduction, je pense en savoir assez pour que ma sonnette d'alarme en background m'alerte quand je vais faire une grosse connerie. Quand je drague je pense juste à alimenter la discussion et à m'amuser. Le reste se fait tout seul.

Citation:
Le mot qui résume cette pensée c'est le désir. On peut s'attacher à la beauté objective des femmes que l'on croise, mais si elles ne provoquent en nous aucun désir inutile d'aller plus loin.
Très juste !

@Kreuzbag

Citation:
Salut Cube,

Déjà, merci d'avoir pris le temps d'écrire un tel post, qui en aidera plus d'un à ne pas perdre pied en se lançant dans le game (du moins je le pense).
Pas de soucis, merci à toi pour ta lecture et ta réponse .

Citation:
- La plupart des SPU gamers visent la quantité d'abordages plutôt que la qualité des interactions
C'est vrai. ça vient surtout du fait que si on attend de tomber sur la fille qui nous fait dire "Woah ", on peut attendre une heure en marchant sans que rien ne se passe.

ça m'arrivait tout le temps pendant mes premières séances de SPU. Puis au moment où je voyais CETTE fille qui me plaisait trop, soit je n'étais pas assez chaud pour oser l'aborder (rare mais ça arrivait), soit je l'abordais, je perdais le stress du premier abordage, j'étais maintenant "chaud" et... c'était reparti pour divaguer. Une heure pour en retrouver une "Woah". Plus dans le flow, je passais deux heures dehors à zieuter partout au lieu de découvrir les rues que j'avais traversé, et j'avais abordé 3 filles pour 0 numéro.

Donc je me suis mis cette règle "quand tu hésites, c'est qu'il faut y aller". Et donc souvent, tu te prends la règle "belle de loin mais loin d'être belle" dans la gueule . Ca vaut aussi pour "belle de dos mais.. loin d'être beau ?" euhh

-
Citation:
Passer une aprem à tourner en rond sur une place pour choper des numéros me semble être un passe-temps quelque peu futile (et c'est franchement needy selon moi);


Pourtant ça peut-être vraiment enrichissant. Ressentir cette espèce "d'euphorie sociale" à force de parler à plein de gens, vaincre ta peur / faire preuve de courage, tout ça pèse sur la balance. Tu deviens plus à l'aise socialement au quotidien avec tout le monde.
Needy, pas vraiment. En faisant ça on prouve juste notre désir de faire des rencontres, qu'on aime les femmes, qu'elles sont importantes dans nos vies. Needy c'est pour moi faire quelque chose contre ta volonté dans le but de recevoir de l'approbation et une récompense. Etre needy en street serait dire "tu as tellement raison sur tout ce que tu viens de dire. Tu peux me donner ton numéro ? Non ? Allez s'il te plait, je te paierai un café."
Là tu affirmes juste ton désir de passer du temps avec cette fille que tu viens d'aborder.

Citation:
- Il est assez déstabilisant d'être abordé dans la rue et la première émotion ressentie par la personne abordée est généralement de la méfiance ("Qu'est-ce qu'il me veut celui-là? Il va me demander un service? Fait chier");


Toujours, ça on ne pourra jamais l'enlever. Après, ça m'est arrivé d'intéresser des filles instantanément comme en faire vraiment chier instantanément . Comme toute chose que l'on fait dans la vie qui inclue d'autres personnes, ça rend content l'un et ça dépite l'autre.

Citation:
- Ça demande beaucoup d'énergie et de temps, comme tu l'as souligné, pour un passe-temps beaucoup moins productif (même en terme de séduction) que si tu travaillais sur un projet perso ou t'adonnais à l'une de tes passions;
Vrai aussi. Ca reste cependant productif, comme je te l'ai mis au dessus beaucoup d'avantages sociaux pour la construction de soi. Mais je suis d'accord avec toi : à équilibrer avec ses autres passions, chose que j'ai complètement négligée parce que je me suis pris dans la roue et je ne pouvais plus m'arrêter. Résultat : tu perds ta personnalité au lieu de mieux l'affirmer.

Citation:
- Les résultats sont plutôt maigres en général et le sentiment de frustration est inversement proportionnel à ces résultats -> te prendre un râteau finit par te blaser/ne plus t'atteindre. Alors que fuck, l'un des principaux intérêts d'un râteau c'est qu'il permet de te remettre en question, de t'améliorer!
Les résultats sont maigres, c'est vrai. Par contre, je pense que prendre un non en street comme un râteau n'est pas la bonne façon de voir les choses. Moi quand on me dit non je me dis pas "cette fille ne veut pas sortir avec moi" mais juste "j'ai tenté un truc hyper couillu qui marche rarement. Elle avait pas envie". Donc chaque non je le prends un peu comme si j'avais proposé à un pote de sortir faire un truc en semaine en sachant pertinemment qu'il est occupé : "bon bah il est pas chaud, pas grave". Du coup ça ne m'atteint pas.
Je prends un rateau quand je repars d'un date et que la fille en face de moi a esquivé mon KC .

Citation:
C'est être capable de lui faire ressentir la même chose pour moi, et pas parce que je connais plein de techniques de drague et de routine, mais parce que j'ai une belle personnalité, parce que je suis cultivé, parce que j'ai une vie que j'estime intéressante, parce que j'ai des valeurs et des principes admirables, parce que je fais preuve d'éloquence, parce que j'embrasse bien, parce qu'en lui faisant l'amour je me préoccupe d'elle, de son corps, de son plaisir et de ses envies, parce que je n'ai pas peur de lui faire un compliment sous peine d'être needy, parce que je suis capable de respecter ses attentes et de lui faire comprendre les miennes.
On est d'accord. Mais comment arriver à ça ? En le communiquant bien.
Pour moi c'est ça la séduction : j'avais déjà plein de passions et de bonnes intentions avant de commencer. Mais j'étais incapable de les communiquer à cette fille qui me plaisait en face de moi, parce que socialement j'en étais incapable.
C'est cette communication qui est la plus difficile à atteindre et le SPU est un outil pour y arriver. Une vie intéressante, plein de qualités, de l'éthique, j'ai des tonnes de pote qui en ont et qui galèrent. ça n'est pas suffisant, il faut savoir se vendre, et pour ça il y a l'estime de soi et l'intelligence sociale.

Minuit ! Problèmes de santé obligent, je dois me coucher. Je continue à vous répondre demain. See you soon guys.
__________________
~ Cube

- A lotus for you -

Journal
Réponse avec citation
  #25  
Vieux 01/08/2016, 05h23
Avatar de L'Automate
L'Automate L'Automate est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: mai 2014
Localisation: Canada, Ottawa ON
Messages: 934
Par défaut

Salut Bro!

Avant tout j'espère que ta santé ira mieux .

Citation:
- Je ne pense presque qu'à ça. Je veux aborder pour aborder parce que je trouve ça fun. Je peux limite pas m'en empêcher de peur "d'en laisser passer une". Si j'en fait pas pendant un moment je deviens irritable quand une soirée entre pote est "posée" et que je me fais chier, que ça ne "m'avance à rien". Je suis devenu un peu addict.
- Je dis à des filles que je les trouve jolie même si je me rends compte une fois devant que ce n'est pas le cas, avec la même émotion que si je commandais une botte de carottes. J'ai beaucoup moins d'empathie qu'avant.
- J'ai du mal à me concentrer. Quand je parle avec un pote dans un lieu public, si une jolie fille passe je ne l'écoute plus, je suis distrait et je songe à le laisser là pour la rattraper.
- Je me lève, je réponds aux messages sur des débats de séduction avec mes potes dans le métro. Je file des conseils. Pareil au boulot, je lutte pour laisser mon portable de côté. Je réponds aux filles abordées. J'ai une collègue de bureau avec qui c'est chaud alors il y a du flirt la journée. Le soir si il y a des jolies filles dans le metro je les aborde.
En bref : JE NE FAIS PLUS QUE CA.
On y devient justement addict au moment ou on commence a y trouver plus de plaisir que de contrainte. Au début forcément, c'est chiant parce que c'est du taf a faire, puis on devient bon, et on arrête plus. Comme pour la musculation. Le tout est de prendre du recul, de continuer a avoir des passions, voir des potes autour d'une bière, entre couilles, sans drague, sans rester focus sur tout les boules qui passent. Bref, faire en sorte que ca fasse partie de ta vie sans en être le seul loisir.

Et oui, c'est de l'automatisme. Je comprends que tu n'aimes pas cette impression de "dire et faire ce que tu veux a n'importe quelle fille parce que t'en a rien a secouer". Chacun son truc, tu semble accorder beaucoup d'importance au coté émotionnelle d'une rencontre, tu sembles aimer avoir ce coté "Disney" dans tes interactions, c'est loin d'être mauvais, c'est toi. D'autres (dont je fais parti) aiment et profitent de ce détachement émotionnel.

Citation:
je trouvais que ce qu'on faisait était en train de tuer tout romantisme, que j'avais peur de perdre de l'empathie et le thrill du premier baiser
C'est pas une impression. C'est VRAI. C'est mon avis. A force de rencards/embrasser/baiser ca devient routinier, y'a moins de thrill, parce que t'as pas de thrill quand tu marches. Beh la c'est pareil.

Citation:
- Briser définitivement la barrière de la peur d'aborder en multipliant les abordages.
Barney : La seconde peur de l'être humain après la mort, c'est le rejet social. Vouloir te débarrasser complètement de cette peur, ce n'est pas une bonne chose. Un mec à l'aise socialement partout perd son intelligence sociale au lieu d'en gagner ! C'est le gars qui ne sait plus rester à sa place et qui par exemple n'a pas peur de faire une vanne n'importe où... Sauf que là il est dans une église pendant un enterrement.
Vouloir te débarrasser de cette peur complètement, c'est comme si tu voulais rechercher l'immortalité. Tu ne t'en débarrasseras jamais, et c'est normal !
Mon but c'est vraiment pas d'influencer qui que ce soit, juste de donner mon avis. Mais pour le coup je ne vois pas du tout en quoi c'est un problème d'exploser la peur du rejet. Je viens de repenser a toutes les fois ou j'ai pu faire preuve d'audace, et j'en ai compter que quelques unes qui n'avaient pas leur place. Le reste, no regrets. Encore une fois, c'est mon avis .

Citation:
- L'énergie dépensé. Le temps bouffé. J'en ai fait les frais avec mon mini burnout. Tous les membres étaient d'accord pour me dire de réserver un temps fixe au SPU, et après stop. Je vis un DPU perpétuel. Pensée intéressante de Barney : diminuer l'investissement dans certains échanges.
Par exemple, une fille qui ne me renvoyait pas une bonne image, sur la défensive, je poussais le game jusqu'au bout pour m'entrainer et la détendre, qu'elle s'ouvre et qu'on commence à discuter. Des fois ça marchait, des fois non. Tout ça coute. Si une fille est trop sur la défensive, il ne faut pas hésiter à laisser tomber même si ce n'est potentiellement pas perdu, pour conserver du temps et de l'énergie.
J'ai ajouté une exception à ça : "sauf si elle est vraiment jolie"
D'accord a 100%. Quand ça pue, on s'arrache. Et le Daygame ne devrait pas empiéter sur d'autres elements de ta vie, dont tes heures de sommeil.

Citation:
Pensée super intéressante de mon wing Gaetus après une longue discussion qui rejoint celle au dessus : se fier davantage à son intuition. Sentir si la fille qu'on veut aller voir est juste jolie, ou si on "ressent" quelque chose de plus envers elle, comme de la bienveillance, une personnalité qui a l'air de coller avec la nôtre. Pas la peine d'aborder une fille magnifique où tous nos sens nous disent qu'on va se faire charcuter.
Je pense que c'est un cap qu'arrive à franchir les bons séducteurs : l'intuition qu'il faut aborder telle personne et en éviter une autre.
Donc mieux s'écouter, sentir quand on a envie d'aborder une fille plutôt que de se faire violence sur toutes les jolies filles qui passent. Ce principe prend tout son sens lorsque l'on fait un SPU pour NC et non plus pour vaincre sa peur : on peut donc être plus à l'écoute de ce que l'on ressent.
Le truc c'est qu'au début on fait ca "machinalement" pour justement pourvoir le faire lorsque on ressent ce que décris. Je vois ça comme un réflexe musculaire. A force de t'entrainer tu peux reproduire ce "schéma" lorsque t'en as VRAIMENT envie.

Citation:
- L'automatisation, la perte d'empathie.
Hier je me suis surpris à envoyer une troisième fois le même message "drôle" pour recontacter une fille, et ça m'a fait chier. Pas le temps de trouver autre chose, trop crevé, trop saoulé.
On parlait de la notion d'entrainement en SPU avec Haruh. Je me demande si s'entrainer intensément en drague de rue peut amener à perdre de l'humanité.
Oui, et franchement j'en fais les frais. Mais c'est pas exclusif a la drague de RUE, mais plutôt a la drague tout court. Quelqu'un qui pratique intensément pour progresser, PEUT finir par tout faire automatiquement, voir même a "fake" certains trucs pour serrer.


---------------------------------------------------

Pour ce qui est de drague de RUE, je vois ça comme une école, comme disent mes VDD, un moyen d'acquérir certains réflexe, de developper des couilles en kevlar, ou plus généralement d'avoir des qualités qui seront utiles dans les autres fields. Mais d'un autre coté, je vois le DAYGAME (SPU compris) comme un TRÉS bon moyen de rencontres. Maintenant de là a bloquer toute ma journée pour m'y atteler, pas tout le temps. Mais quelques heures, parfois, certainement.

Tout est une question d'équilibre. Y'a quelques mois t'étais encore a pratiquer avec des centaines de techniques en tête. Maintenant, t'arrives a faire sans et tu le fais bien. Tu m'étonnes que tu te sentes addict. Pour conclure, essaye juste de continuer a avoir une vie remplie, pour que si un jour tu plaque la pratique (intensive) de la drague, tu puisses quand même te dire que ta life envoie du rêve.
__________________

Pour réussir tu vas devoir expérimenter et donc essuyer les plâtres. Acceptes ça. Dolteau

I never fail. I learn instead.

Mon journal

Mon Start-Over au CANADA a partir d'ici


NO FAP : OBJECTIF 90 JOURS - EN COURS - CAP DES 45 JOURS DÉPASSÉ.
Réponse avec citation
  #26  
Vieux 01/08/2016, 23h26
Avatar de Cube_
Cube_ Cube_ est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: aot 2015
Localisation: Paris
Messages: 269
Par défaut

@Barney

Citation:
Mais c'est qu'on m'écoute en fait

T'as fait un gros taf pour résumer tout ça. Chapeau!
Tu as énormément de qualités. Je te l'ai dit, je ne m'inquiète pas pour toi.
Merci Barney .
C'était vraiment appréciable de discuter avec toi. Tu fais beaucoup de parenthèses , mais c'est justement ce qui t'amène à aboutir des réflexions intéressantes. Il y a plein de choses que tu as dis que je n'ai pas noté mais qui m'ont donné à réfléchir sur les jours suivants.
La prochaine fois je me ramène avec un petit carnet pour prendre des notes (et aussi pour faire le malin devant les nanas du Luxembourg).

Citation:
Avec derrière, une récompense bien fake qui est de faire ça pour être prêt quand LA fille passera à côté de nous. C'est l'histoire Disney pour player

Et si ça n'est pas pour ça qu'on le fait, se demander pour quoi on le fait justement. Chacun doit apporter SA réponse.
C'est clair . Franchement le jour où cette fille Disney nous tombera dessus, prêt ou pas ça se fera direct, bon game ou pas. C'est tellement rare (ouai je crois que ça va m'arriver un jour. Un jour mon prince...sse viendra.)
Je suis plutôt d'accord avec un truc que t'avais dit entre deux phrases l'air de rien mais très juste à mon sens : "Déjà, il n'y a pas LA bonne, mais DES bonnes."

Pourquoi on le fait, la question la plus importante, et je ne peux pas y répondre. Je pensais savoir pourquoi... Et en fait non. J'ai plusieurs réponses qui se bousculent, mais aucune qui ne me satisfait pleinement.
Me tapper plein de filles ? Ouai. Vaincre ma peur d'aborder ? Ouai. Prendre ma revanche sur toutes ces occasions manquées dans mon passé ? Aussi.
Mais ces buts me paraissent un peu... vides. Alors pourquoi est-ce qu'on se casse le cul à ce point si ce n'est pour un objectif bien plus grand qu'on arrive pas définir, ancré en nous.

Dans mon cas si je dégage mon surmoi, je dirais que LA vraie réponse m'est apporté par Disney : je veux rencontrer une fille de ouf qui me fasse perdre la tête et vivre avec elle. Dans le fond je pense que c'est ce que je veux... Même si je le nie tous les jours et que je vante ma vie de célibataire .

Citation:
Il faut progressivement y insuffler votre intuition, vous recontacter à vos sensations quand vous commencez à avoir un certain confort dans la pratique, déjà pour affiner VOTRE game et vous détacher du programme, et ensuite pour reconnaitre quand une situation est mal barrée (ce qui vient aussi avec l'expérience, de toute façon expérience et intuition sont intimement liées). C'est à dire retrouver de l'intelligence, soit votre capacité de discernement face aux situations.
Exact. Je pense que c'est le next palier, ce qu'on doit travailler quand la peur de l'abordage a été significativement réduite.
Je me concentre la dessus dans mes prochaines interactions.

Citation:
Suite à ce que j'ai déjà dit plus haut, et en reprenant ce que j'ai dit dimanche dernier, le SPU de manière volontaire, ou session de SPU, ne doit être pratiqué que pour améliorer sa pratique et surtout pas pour rencontrer des filles.
Je t'avoue que j'ai un peu de mal avec ça.
Le SPU pour moi, c'est la réponse à un gros problème dans ma vie relationnelle.
Je suis seul. Dans un milieu constitué principalement de mecs. Quand je sors avec des potes je ne rencontre pas beaucoup de filles qui me plaisent, ou alors elles sont casées.
Dans ce cas où faire des rencontres ? Les sessions SPU, c'est enfin l'occaz de rencontrer des filles qui me plaisent facilement.
Alors certes, les résultats sont rares et l'énergie dépensé important, mais je préfère faire ça que de rester inactif et voir les mois passés sans que rien n'avance de ce côté là. Et je sais que c'est ce qui va se passer si je ne conserve pas cette pratique actuellement.

Citation:
Un truc pour finir: à l'époque où il y avait encore la bande de VIPs, aucun, je dis bien AUCUN ne faisait du SPU. Et il se refusait à aider les gens dans cette pratique.
Pourquoi ?
Je comprends les points négatifs du SPU, mais le nier totalement c'est se priver d'un outil efficace. Je suppose qu'ils faisaient du NPU ou du online ? Dans ce cas pourquoi par exemple les sites de rencontres seraient mieux que du SPU ?

Citation:
Pour ce qui est de ta situation personnelle, je préférerais faire ça dans ton journal et laisser ce sujet comme sujet référence/témoignage avec toutes les bonnes choses qui y sont dites. Ca marche?
Avec plaisir

Citation:
Pour résumé et à mettre en titre: le SPU, un outil qui doit le rester (ou une arme à double tranchant)
Je modifie ça !


@Don Diego De La Vega

Citation:
Moi aussi j'ai eu une phase où je dormai que 4h par nuits, en plein nofap, à en devenir schizo.
Bah dans ces cas là tu équilibres et ensuite tout roule, c'est normal de devoir ajuster soit vers + soit vers -.
C'est vrai, mais je pense que tu minimises carrément cet état de fait.
J'ai pas réussi à équilibrer. Et pourtant j'ai un peu de vécu (je veux dire hors cadre séduction) et je réfléchis beaucoup.
Ben là je me suis fait niqué. J'ai rien vu venir. Donc "tu équilibres et puis tout roule", c'est totalement vrai, mais encore faut-il pouvoir le faire ! Ce n'est pas aussi facile que tu le dis.

Donc ouai le topic est un peu négatif, mais pour une fois je vais pencher volontairement de ce côté là en mettant en avant les choses qui m'ont démonté plutôt que d'écrire les avantages du SPU lus maintes et maintes fois sur tous les sites de drague et de développement personnels.

Citation:
T'as découvert le power de l'adrénaline, maintenant tu te fais chier dans une soirée playstation, on va pas me faire croire que c'est quelque chose de mauvais. Ce n'est pas le cas.
Je me faisais même chier avec mes potes en terrasse à un bar en bord de fleuve avec une bière. Donc là ça devient grave . Totalement ma faute, j'en voulais toujours plus et j'ai pas réussi à lever le pied.

Au passage je m'éclate plus à une soirée playstation avec mes potes qu'à me mettre une caisse au bar assis à une table avec eux... Chacun son délire .

Citation:
Maintenant, ton topic conserve tout son intérêt sur la mise en garde de la robotisation et de la lobotomie, phénomènes liés à l'outrance de la démarche du player compulsif.
Mais je poste ce com' uniquement pour qu'on ne jette pas le bébé avec l'eau du bain, faut faire la part des choses.
ça roule, mais bon, il y a assez des 4000 autres articles et des vidéos de Dolteau avec de la guitare et lui en train d'embrasser des meufs à outrance en générique pour compenser non ? Bon allez je suis de mauvaise foi sur ce coup là, c'est vrai... Et en plus j'aime bien Dolteau .

Citation:
Car SPU = image du mec qui court derrière une fille dans la rue.
Alors oui on peut le faire pour casser la zone de confort, ou de temps en temps en cas de gros Eye Contact ou de grosse émotion esthétique, mais c'est pas quelque chose de sain sur le long terme au quotidien. Sinon on est plutôt un harceleur qu'autre chose.

Alors que le Daygame a une connotation plus large : brancher au rayon capotes de la pharmacie, quand on choisit ses pamplemousses à Auchan, au détour de la machine à café ou de la photocopieuse au boulot, etc...
Il y a vraiment quelque chose qui me fait tiquer dans le Day Game.
Pour moi, le SPU est bien moins stressant. Le DG peut justement encore plus apporter les mauvais side effects dont on parle, parce que :
- Il n'y a plus de sessions. La chasse est tout le temps ouverte.

- Plus de lieu définit à ça. Partout, n'importe quand. La perte de focus, l'envie d'aborder constamment, etc.
- Beaucoup plus d'investissement, de stress. En SPU ce sont les deux premiers abordages qui épuisent, après on est dans le flow. Là, il peut se passer 5 min ou 3 heures entre chaque nouvel abordage = devoir se mettre un coup de pied énorme à chaque fois.
Donc je pense que vivre le DPU c'est encore le level du dessus : bon discernement, bon équilibrage, et peur d'aborder suffisamment limitée pour ne pas faire un infarctus au bout de 2 mois.
__________________
~ Cube

- A lotus for you -

Journal
Réponse avec citation
  #27  
Vieux 01/08/2016, 23h26
Avatar de Cube_
Cube_ Cube_ est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: aot 2015
Localisation: Paris
Messages: 269
Par défaut

@Chino

Citation:
Moi je suis d'accord avec cette histoire Disney... apres, a nous de transformer la fille en LA fille, elle ne nous apparait pas toujours comme telle au debut.
Exact, la plupart du temps c'est ça et c'est pour ça que j'insistais à chaque interaction où mon interlocutrice montrait clairement qu'elle ne voulait pas poursuivre la conversation.
Je voulais trouver ma Raiponce... (Diego je te défends de citer celle là dans ton article si tu mets mon nom à côté )

Citation:
Dans tous les cas c'est une experience, bravo a l'auteur du topic pour son retour lucide


Merci Chino


@Flaliss

Citation:
Je trouve que tu as une vision très objective de ton ressenti par rapport au SPU intensif. Et je te conseille de continuer, dans tout ce que tu fais, à te remettre en question, à prendre un temps, peut-être chaque soir ou chaque semaine pour noter, une prise de conscience, des bons points, et des points à améliorer, à dire merci, à ce que la vie t'apprend.

Tu mets en arrêt le mouvement que tu as créé, pour éviter la saturation, et tu repars sur des bases saines le lendemain, en sachant quelle est ton intention dans ce que tu fais, pourquoi tu le fais au final ?
C'est une excellente idée. Et à défaut de le noter si on est pressé ou en cas de flemme, se poser 10 min en face de soi pour faire le point exactement comme tu l'as décris. ça me fait penser à un passage "D'imparfaits, libres et heureux, pratiques de l'estime de soi" de Christophe André qui en parle également, en disant de prendre un peu de temps en fin de journée pour se rappeler un moment agréable qu'on a eu le jour même et de remercier (soi, les autres, même Dieu, selon vos croyances.) Tu en parles d'ailleurs après en employant le terme "célébration".

Ma "vraie" intention par rapport au SPU je vais définitivement y réfléchir !

Citation:

Mais le faire seul est aussi vraiment bénéfique, tu notes tes interactions (enfin pas que le social en fait, tu peux faire un bilan de journée) dans un cahier, tu les lis le soir, tu en tires des conclusions, tu te poses la question de quelle était l'intention que tu y a mis à l'intérieur, quelle était ta mission, quel était le contexte, et quelles sont tes récoltes, tu auras déjà une bonne base.

Je fais les bilans de journée et de semaine, ça apporte énormément. Et dans les points à améliorer je me mets un chrono avec un pote, 30 secondes, je marque les 3 plus importants.
Je ne connaissais pas cette méthode. ça m'intéresse je vais tester ça. Merci à toi !


Minuit les gars. Je reprends le fil demain .

~
__________________
~ Cube

- A lotus for you -

Journal
Réponse avec citation
  #28  
Vieux 02/08/2016, 10h44
Avatar de Oncle Barney
Oncle Barney Oncle Barney est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: novembre 2012
Localisation: Bordeaux
Messages: 17 070
Par défaut

Citation:
Envoyé par Cube_ Voir le message
Pourquoi on le fait, la question la plus importante, et je ne peux pas y répondre. Je pensais savoir pourquoi... Et en fait non. J'ai plusieurs réponses qui se bousculent, mais aucune qui ne me satisfait pleinement.
Me tapper plein de filles ? Ouai. Vaincre ma peur d'aborder ? Ouai. Prendre ma revanche sur toutes ces occasions manquées dans mon passé ? Aussi.
Mais ces buts me paraissent un peu... vides. Alors pourquoi est-ce qu'on se casse le cul à ce point si ce n'est pour un objectif bien plus grand qu'on arrive pas définir, ancré en nous.

Dans mon cas si je dégage mon surmoi, je dirais que LA vraie réponse m'est apporté par Disney : je veux rencontrer une fille de ouf qui me fasse perdre la tête et vivre avec elle. Dans le fond je pense que c'est ce que je veux... Même si je le nie tous les jours et que je vante ma vie de célibataire .
Ce qui te motive au fond, tu l'as dit juste après, et c'est plus simple que tu ne le penses

Citation:
Envoyé par Cube_ Voir le message
Exact. Je pense que c'est le next palier, ce qu'on doit travailler quand la peur de l'abordage a été significativement réduite. Je me concentre la dessus dans mes prochaines interactions.
Et tu n'as pas déjà significativement déjà réduit ta peur de l'abordage? N'es tu pas déjà dans ce "next pallier"?

Citation:
Envoyé par Cube_ Voir le message
Je t'avoue que j'ai un peu de mal avec ça.
Le SPU pour moi, c'est la réponse à un gros problème dans ma vie relationnelle.
Je suis seul. Dans un milieu constitué principalement de mecs. Quand je sors avec des potes je ne rencontre pas beaucoup de filles qui me plaisent, ou alors elles sont casées.
Dans ce cas où faire des rencontres ? Les sessions SPU, c'est enfin l'occaz de rencontrer des filles qui me plaisent facilement.
Alors certes, les résultats sont rares et l'énergie dépensé important, mais je préfère faire ça que de rester inactif et voir les mois passés sans que rien n'avance de ce côté là. Et je sais que c'est ce qui va se passer si je ne conserve pas cette pratique actuellement.
Ce que tu es en train de dire, c'est qu'il est important pour toi de ne pas te donner le sentiment de ne pas avancer à ce niveau, de ne pas faire de rencontres, de ne pas te donner les moyens de faire ces rencontres. Car ce qui t'importe, c'est de voir que tu as pleins d'opportunités, même si pour le moment, ça ne donne rien. Tu ne veux plus de cette vie sans croiser ces filles, parce que ça te renvoie à ta vie coincée devant ta playstation où il n'y a pas de possibilité d'évolution dans quoique ce soit.

Ca te parle ça?

Citation:
Envoyé par Cube_ Voir le message
Pourquoi ?
Je comprends les points négatifs du SPU, mais le nier totalement c'est se priver d'un outil efficace. Je suppose qu'ils faisaient du NPU ou du online ? Dans ce cas pourquoi par exemple les sites de rencontres seraient mieux que du SPU ?
Parce qu'ils n'étaient plus dans le besoin impérieux de faire une multitude de rencontres, qu'ils pouvaient les faire au cours de la vie qu'ils avaient, qu'ils n'avaient plus rien à se prouver à ce niveau.

Ils ne disaient pas par contre, comme nous aujourd'hui, que ça n'est pas un bon outil pour apprendre et progresser. Mais que ce n'est pas une finalité.

Personne ayant une vie équilibrée et étant satisfait de son niveau en séduction ne fait de sessions de SPU. C'est un non sens. Parce que ces sessions ne font pas partie d'un lifestyle sain, parce qu'on arrête pas de dire dans ce topic que ça appauvrit l'intelligence sociale et émotionnelle, soit les compétences les plus utiles pour voir une vie épanouie.

Pour ce qui est du online, c'est peu ou prou la même chose que pour le Daygame, tant qu'on reste pas coincé dans le virtuel. Mais à mon sens, ya beaucoup moins de risques à faire une fixette sur le online, ya aussi moins d'expériences intenses qui te font évoluer, c'est un truc de feignant quelque part

Est ce que c'est plus clair? (avec ce que j'ai écrit depuis le début du message)

Citation:
Envoyé par Cube_ Voir le message
Il y a vraiment quelque chose qui me fait tiquer dans le Day Game.
Pour moi, le SPU est bien moins stressant. Le DG peut justement encore plus apporter les mauvais side effects dont on parle, parce que :
- Il n'y a plus de sessions. La chasse est tout le temps ouverte.

- Plus de lieu définit à ça. Partout, n'importe quand. La perte de focus, l'envie d'aborder constamment, etc.
- Beaucoup plus d'investissement, de stress. En SPU ce sont les deux premiers abordages qui épuisent, après on est dans le flow. Là, il peut se passer 5 min ou 3 heures entre chaque nouvel abordage = devoir se mettre un coup de pied énorme à chaque fois.
Donc je pense que vivre le DPU c'est encore le level du dessus : bon discernement, bon équilibrage, et peur d'aborder suffisamment limitée pour ne pas faire un infarctus au bout de 2 mois.
Et voilà ce qu'il se passe dans ta tête pour t'auto justifier cette fuite en avant dans le SPU que tu as vécu. Si tu gardes ces croyances là, tu as de bonnes chances de revivre les mêmes expériences.
D'où ce que j'ai écrit, sur les gardes fous, les croyances à avoir pour ne pas tomber dans ce piège là.
J'ai pourtant bien fait la distinction entre ces sessions SPU et le daygame, entre le cadre de l'entrainement et la vie réelle.

En fait, il est vain d'essayer de te convaincre à ce sujet. Parce que j'ai compris que tu n'étais pas prêt entendre ce discours. Pour les raisons qui t'amènent à faire du SPU de cette manière. Tu combles un déséquilibre que la simple raison ne pourra contrebalancer. Si tu veux vraiment réfléchir à ça, reviens à la question de l'équilibre de ta vie, et peut être les pièces du puzzle se mettront en place. Mais en l'état, je tiens à en rester là dans la discussion. C'est à toi de trouver tes propres réponses.
__________________
Appelez moi Barney tout court
~ En Retraite ~

Dernière modification par Oncle Barney ; 03/08/2016 à 08h14
Réponse avec citation
  #29  
Vieux 02/08/2016, 23h31
Avatar de Rakos
Rakos Rakos est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: mai 2012
Localisation: Grenoble
Messages: 726
Par défaut

Putain de post.

Bon maintenant que j'ai du temps.

Comme ils le disent sur ce post en parallèle c'est une étape dans le développement. Cette histoire se répète souvent , et semble être " normal " ( cf le lien et certain journaux style zebra ) . J'ai envie de chopper, je me renseigne comment faire, je me bouge , je me robotise , je choppe , je plus envie de chopper ( comme ça du moins ) , je me pose des questions , et .... la je sais pas exactement la suite ( si quelqu'un pourrait la compléter, je lui sera reconnaissant)

En tout cas merci les gars, sa m'aide a voir ce que j'ai a développer de mon coter.
Sa sera une bonne ouverture pour mon nouveaux journal

PAr contre je vois pas trop en quoi multiplier les abordages entraine une perte d’intelligence social ?
Surtout si i ya débriefing après ?

Citation:
"Le game devient peu à peu la fin et plus le moyen."

On ne se rappelle même plus pourquoi on fait ça. On le fait parce que le circuit de la récompense est activée dans notre cerveau. C'est le principe de l'addiction. Et ça renforce les nouveaux chemins neuronaux construits par la pratique, ancrant solidement de nouveaux comportements qu'il va être difficile d'empêcher
C'est touchant ce que vous dite, mais genre , vraiment dans le mille quoi x)

Citation:
Envoyé par barney
Et ensuite enrichir sa palette d'expérience, multiplier les contextes et les situations, diversifier ses approches. C'est du pur training. Et c'est ce que je propose dans mes ateliers.
Ya moyen en MP que tu me file la "trame des exo" de ton atelier ?
__________________
Mon Journal

Dernière modification par Rakos ; 03/08/2016 à 12h47
Réponse avec citation
  #30  
Vieux 10/08/2016, 22h56
Avatar de Cube_
Cube_ Cube_ est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: aot 2015
Localisation: Paris
Messages: 269
Par défaut

@L'Automate

Yo bro, j'avais hâte d'avoir ton retour là dessus ! Je sais que tu es un bon pratiquant du SPU et que tu as de l'expérience, alors c'est cool d'avoir l'avis de quelqu'un qui sait mieux que moi comment ça se gère sur le long terme.

Pour ma santé c'est la merde, j'ai fait déjà deux passages aux urgences et tous les antibios qu'on ma prescrit ne me guérissent pas. J'en suis sur un troisième que je démarre aujourd'hui... J'espère que c'est la bonne.
Plus d'activité de séduction depuis 2 semaines et demie du coup... Enfin si.
J'ai pris un rateau avec une fille de mon boulot vers qui je commençais à avoir des sentiments. J'étais 100% sûr de ses IOI c'est pour ça que je l'ai daté.
Elle m'a dit non parce qu'elle est en LTR... de 6 ans. Mais que c'était compliqué. Et que sinon elle aurait dit oui, parce qu'elle me kiffait. Le lendemain du rateau elle ne savait plus. Elle ne sait pas si elle est capable de terminer sa relation, c'est ce qui la retient de se mettre avec moi.

Bref c'est off topic mais comme je suis en retard dans mon journal (je mets tout dans un word en attendant de récupérer le gap Mars-Avril), je voulais te mettre au jus de ma situation. Malade comme une merde, en semie One-itis avec une fille que je vois tous les jours au boulot. C'est bien la merde.

Citation:
Le tout est de prendre du recul, de continuer a avoir des passions, voir des potes autour d'une bière, entre couilles, sans drague, sans rester focus sur tout les boules qui passent. Bref, faire en sorte que ca fasse partie de ta vie sans en être le seul loisir.
Tout est dit. J'ai trop fait que ça et donc ça m'a blasé.
Avec tout ce qui m'est arrivé ces deux dernières semaines, j'ai pu prendre du recul. J'ai abordé une fille à la sortie du métro avant hier. 0 stress, super plaisant. C'est comme si j'avais chill d'un coup sur le SPU, que j'avais mal vu le truc. Je me suis mis trop de pression.

Citation:
Et oui, c'est de l'automatisme. Je comprends que tu n'aimes pas cette impression de "dire et faire ce que tu veux a n'importe quelle fille parce que t'en a rien a secouer". Chacun son truc, tu semble accorder beaucoup d'importance au coté émotionnelle d'une rencontre, tu sembles aimer avoir ce coté "Disney" dans tes interactions, c'est loin d'être mauvais, c'est toi. D'autres (dont je fais parti) aiment et profitent de ce détachement émotionnel.
Je comprends. Oui c'est un truc qui compte pour moi... c'est ce qui me fait vibrer. Je trouve ça dommage que les articles que je lis le décrète automatiquement comme une tare.
Par contre je suis complètement détaché lors d'un abordage ou d'une fille que je trouve juste jolie sans une personnalité qui me transcende derrière. Mais lorsque je rencontre une fille qui me plait vraiment, je disney-ise. ça rend les choses plus kiffantes, plus magiques. Je me sens putin de vivant. Après j'en fais les frais, comme aujourd'hui où je suis pas loin d'aimer une fille que je ne devrais même pas envisager.
(Et d'ailleurs, je pense que c'est une des raisons pour lesquelles j'arrive jamais à terminer avec une fille qui me plait grave, je change mon comportement, je fais de la merde, alors que quand je m'en bats les couilles j'y arrive bien plus souvent)

J'ai craqué sur le "rien à secouer", je me rends compte maintenant que c'est à moi de faire en sorte que l'abordage soit amusant. Si ça me fait chier de faire un opener direct, alors j'ai qu'à balancer un autre truc qui m'amuse + tout simplement.
Pareil pour la discussion, j'oriente vers les sujets que je veux et qui m'intéressent, et si je me fais chier j'ai qu'à me barrer.

Citation:
C'est pas une impression. C'est VRAI. C'est mon avis. A force de rencards/embrasser/baiser ca devient routinier, y'a moins de thrill, parce que t'as pas de thrill quand tu marches. Beh la c'est pareil.
Bon c'est cool que tu me confirmes ça.
Le problème c'est que plein de fois du coup j'ai KC sans rien ressentir. J'avais peur d'avoir perdu mes émotions. Sauf que. ça désacralise l'émotion avec une fille lambda, mais c'est toujours aussi puissant avec une fille qu'on kiffe, je le sais en ce moment .

--- Aparté Disney, j'ai tellement envie de connaitre ça... ça ne m'est pas arrivé depuis 6 ans. Embrasser une fille que tu kiffes, pour qui t'as des sentiments. Putin ça doit être ouf, j'ai oublié ce que ça faisait. --- (je mets du rose pour renforcer ma pensée romans Twilight.)

Citation:
Mon but c'est vraiment pas d'influencer qui que ce soit, juste de donner mon avis. Mais pour le coup je ne vois pas du tout en quoi c'est un problème d'exploser la peur du rejet. Je viens de repenser a toutes les fois ou j'ai pu faire preuve d'audace, et j'en ai compter que quelques unes qui n'avaient pas leur place. Le reste, no regrets. Encore une fois, c'est mon avis .
Je te rejoins sur ce point, il vaut mieux avoir la plupart du temps détruit cette peur du rejet, rien que de voir à quel point ça me rend plus heureux de pouvoir faire ce que je veux, d'être confiant, de ne plus craindre le regard des autres, d'être acteur de ma vie... Tout ça j'y tiens, et c'est en diminuant cette peur que je l'ai atteint.
Par contre, je rejoins Barney sur l'idée que ce n'est pas bon de se débarrasser complètement de cette peur, parce que c'est un indicateur sur la portée sociale de ce qu'on est en train de faire.
Un truc que j'entends souvent de la part des filles que je drague : "Putin c'est fou comme tu es cash. T'as vraiment confiance en toi, c'est dingue". Quand je regarde une fille droit dans les yeux en lui disant que j'ai envie de lui faire l'amour. ça marche, parce que j'ai aucune peur quand je le fais et la plupart du temps j'ai déjà passé des étapes pour être assez proche de ma target sans me faire jeter.
Mais. Tu vois quand je dis ça... Moi ça me choque plus du tout. Genre j'ai pas l'impression de dire un truc particulièrement choquant. Et c'est ça le souci, on ne se rend plus trop compte que ce qu'on dit peut choquer, parce que c'est banalisé pour nous. C'est ça je pense le danger, ne même plus se rendre compte que ce qu'on dit et fait est quand même quelque chose de putin de couillu, et que c'est quelque chose de "choquant" pour la norme sociale, donc qu'il faut y aller parfois avec précaution, garder son intelligence pour ne pas faire quelque chose de complètement hors contexte.

Au passage ça rejoins ma personnalité : je veux garder un côté émotion, où j'éprouve de la peur que je combats pour aller chercher ce que je veux, rencontrer une fille qui me fasse trembler, qui me montre qu'il y a un truc qui se passe plus fort que d'habitude (même si ça ne m'arrive jamais d'avoir ce genre de sensations en SPU).
Si je détruis ma peur du rejet complètement, j'ai peur de ne plus faire la différence entre commander des navets ou dire à une fille que je veux la baiser. Mais enfin bon, je suis loiinnnn d'en être là .
__________________
~ Cube

- A lotus for you -

Journal

Dernière modification par Cube_ ; 10/08/2016 à 23h05
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 20h41.