Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 20/06/2021, 21h58
roma71 roma71 est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: avril 2013
Messages: 59
Arrow IVG / Relation à distance et non désir de paternité

Bonsoir à tous,

Je ne savais pas trop comment intituler ce topic je vais essayer d'être clair.

J'ai 34 ans, elle 32, nous sommes en couple depuis plus de 6 ans.

A l'époque de cette rencontre je sortais d'une rupture (2ans) avec une fille que j'avais probablement trop aimé, j'étais clairement trop needy comme on dit.

J'avais donc décidé de me reprendre en selle, de re-tâter le terrain et j'ai fait la rencontre de F, 26 ans à l'époque.
Lors de ma rencontre avec F, j'avais repris confiance en moi, fini d'être needy.

C'est ainsi que démarre mon histoire avec F, de façon dépassionné, nous avons commencé notre relation en nous disant "ok voyons voir", c'était une attirance physique avant tout.

Au bout de quelques mois de relation, un gros changement professionnel me poussa à travailler dans un autre pays ( à 5h de route de F ).
F ne réagit pas de manière très violente à ce sujet, elle s'est adaptée, sans doute se disait elle que la relation finirait par s'éteindre d'elle même.
A cette période-là, nous n'avions pas encore de sentiments l'un pour l'autre.

De mon coté, je pars donc à l'étranger et dans ma tête je suis à nouveau célibataire et je me dis qu'il faut reconstruire quelque chose ici.
Le temps passe alors, vite ... très vite.
Ma relation avec F stagne alors quelque peu, nous nous voyons 2/3 fois par mois quand je monte la voir.
C'est peu, mais pendant ce laps de temps nous sommes bien, nous profitons et le fait de se voir peu souvent casse quelque peu la routine.

Les années passent alors, de mon côté comme du sien, nous n'avons dans notre vie que l'un pour l'autre.
Les raisons de cet attachement à distance je ne les explique pas concrètement.
Peut être la peur de rompre, de sortir de la zone de confort, d'aller chercher ailleurs, que ce soit de son côté comme le mien ...

C'est ainsi que notre relation se construit alors, à distance et contre toute attente un attachement finit par naître.

Ce qui est compliqué avec les relations à distances, à tous ceux qui partiraient la dessus, c'est qu'on ne peut pas dire je t'aime facilement car il accentue le manque de l'autre.

Comment aimer profondément quelqu'un sans avoir envie de l'enlacer. Un "je t'aime", même en vidéo, ne fait qu'accentuer la douleur de la séparation.Bref, voici maintenant où nous en sommes aujourd'hui.

Autour de nous, les gens finissent par se marier, avoir des enfants, ils changent alors leur avatars facebook tous les jours avec une photo de leur gamin. ( true story )

Les soirées célibataire laissent place aux soirées de couples ou vous finissez par être soit exclu, soit "taquiné gentiment" en vous demandant quand vous ferez parti du groupe.

Personnellement, je n'ai jamais été trop touché par cette pression sociale, je regardais avec un peu de mépris tous ces gens qui avaient choisi ( ou pas ) le chemin de la vie "mainstream" disons.

Suis-je le seul à qui "La maison, le chien, la piscine et le scenic (ou autre)" ne font pas rêver ? Cette pression sociale est une chose à gérer et cela est encore plus compliqué pour une fille dès qu'elle dépasse la 30ene.

C'est ainsi que les ennuis commencent ...Nous avions alors vécu à distance en profitant des maigres moments qu'on partageait.

En début d'année, F finit par tomber enceinte, elle m'appelle alors, "que dois je ? je suis perdu !".

Etant donné la situation, la réponse pour moi est claire, avorter, et c'est ce qu'elle finit par faire.
Après tout si on a eu un enfant aussi facilement, cela pourrait se reproduire à l'avenir si on le désirait.F prend alors la décision d'avorter.

Cette étape difficile de l'avortement est passé et les nuits difficiles se multiplient pour elle.

Je me réveille parfois avec des 10ene de messages envoyés dans la nuit en m'accusant de l'avoir manipuler, que c'est un monstre d'avoir fait ça. ( et moi de l'avoir influencé )

F étant très croyante c'est très difficile pour elle. Même si objectivement ce n'était encore pas formé ( 4 semaines ), ça reste quand même un être humain à qui on prive la vie.

Elle garde alors ce secret pour elle, ne pouvant pas en discuter avec sa famille, toute aussi croyante.

De mon côté, je ne vois pas les choses comme ça, cela m'attriste aussi mais je me dis que ce n'est que partie remise (si on le souhaite)...

C'est ici ou la situation devient compliquée.

Personnellement, je n'ai pas été élevé avec un père présent et j'ai plus de mauvais souvenirs que de bons avec lui.

Pour moi un enfant est souvent synonyme de privation de l'indépendance, de bruits aigus à gérer ( je suis assez sensible à ça ), des dépenses énormes et beaucoup de temps à octroyer.

Quand elle m'a dit qu'elle était enceinte, j'ai pris cette déclaration comme un problème à résoudre :

Plan A : Avortement
Plan B : Si elle n'accepte pas plan A, se renseigner sur les modalités de versements de pension alimentaire.

Ne rigolez pas, j'ai vraiment passé l'après-midi à me renseigner.

Cet enfant non désiré n'avait donc rien d'autre comme possibilités qu'on le prive de sa vie ou au mieux il n'aurait été qu'un chèque à envoyer tous les mois à sa mère jusqu'à son indépendance financière.

Quelle horrible personne suis-je pour penser à ces choses là, j'ai même honte de l'écrire ici.

J'espère au moins que cela vous fera sourire, en espérant que ce genre de situation ne vous arrivera pas.

A ce stade, vous me direz, quel est le problème ? J'y viens.
Cet IVG a été un rappel à l'ordre, à une gifle de réalisme !

Madame arrive dans sa phase ou l'horloge biologique entre en jeu.
Cet IVG ayant laissé place à un trauma, l'envie d'avoir un enfant assez rapidement se fait présent.

Étant toujours en relation à distance, nous avons rien construit et j'ai donc proposé qu'elle vienne vivre avec moi dès que possible et qu'on voit comment ça évolue.

Malheureusement, ça impose deux risques pour elle :
- Le fait de quitter son travail pour de l'inconnu
- Se mettre avec un mec qui doute de son désir de paternité.

Eh voilà la grande question, de nature je ne me suis jamais posé la question d'un enfant et je ne me suis jamais vu être père.

J'ai beaucoup de curiosité envers ceux pour lesquels ce désir est né et comment ils ont décidé du jour au lendemain de devenir papa.

De mon côté, ce n'est pas venu et je ne sais pas si ça viendra, cela est rendu encore plus difficile lorsqu'on vit exclusivement à distance.

F m'a plusieurs fois posé la question de si un jour je voudrai bien être père, je répondais alors en toute franchise "Hmm aujourd'hui non, mais je pense que ça viendra".

Vous le devinerez aisément, cette réponse n'est pas valide pour elle, mais comment répondre avec certitude la dessus. J'en suis incapable.

Eh pourtant passé 30 ans, je pense que beaucoup de filles demandent des certitudes là- dessus, elles ne peuvent plus se permettre de faire une erreur.

Notre relation est alors dans un tournant et je pense qu'avoir quelques retours d'expériences sur des situations similaires me ferait un grand plaisir.

De mon coté, c'est aussi à ce moment que je me demande si c'est la bonne, si ça peut durer, c'est une question que je ne m'étais pas posé.

Pensez vous qu'il serait plus opportun de la laisser trouver quelqu'un qui soit sur de son désir d'être père ? Je ne voudrai pas la mettre dans une impasse.

Je veux bien échanger avec vous sur la façon dont vous avez géré la situation, peu importe l'issue.

Bonne soirée.

Dernière modification par roma71 ; 20/06/2021 à 22h21
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 20/06/2021, 22h12
Judas Judas est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: aot 2015
Messages: 3 145
Par défaut

Citation:
Envoyé par roma71 Voir le message
Pensez vous qu'il serait plus opportun de la laisser trouver quelqu'un qui soit sur de son désir d'être père ? Je ne voudrai pas la mettre dans une impasse.

Bonne soirée.
Je suis bien trop jeune pour te donner un retour d'expérience mais je te recommanderai de ne pas oublier une seule chose : Tu es le père de cet enfant.

Ce sera toujours une partie de toi, qu'elle fasse l'IVG ou non. (et je pense sincèrement qu'elle ne la fera pas).

Et tu pourras toujours en être tenu responsable ne serait-ce que pécuniairement donc la laisser trouver quelqu'un qui a ce désir que tu n'as pas ne suffira pas pour partir de sa vie.

Je te souhaite bonne chance dans cette histoire dont je doute ne pas être facile du tout pour vous.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 20/06/2021, 22h20
roma71 roma71 est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: avril 2013
Messages: 59
Par défaut

Bonsoir Judas,

J'ai précisé qu'elle a avorté en début d'année, après 4 semaines de grossesse. Ce n'est pas très clair dans mon récit en effet.

Le problème d'aujourd'hui est double:
- Le trauma de l'IVG
- La question sur mon désir de paternité ( et l'appel de l'horloge biologique )
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 20/06/2021, 22h26
Judas Judas est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: aot 2015
Messages: 3 145
Par défaut

Citation:
Envoyé par roma71 Voir le message
Bonsoir Judas,

J'ai précisé qu'elle a avorté en début d'année, après 4 semaines de grossesse. Ce n'est pas très clair dans mon récit en effet.

Le problème d'aujourd'hui est double:
- Le trauma de l'IVG
- La question sur mon désir de paternité ( et l'appel de l'horloge biologique )
Mea culpa, ton texte n'était pas très clair (j'avais compris qu'elle y réfléchissait) mais je suis également fatigué.

Je ne suis pas un femme donc je ne te parlerai jamais du trauma de l'IVG.

Citation:
Personnellement, je n'ai pas été élevé avec un père présent et j'ai plus de mauvais souvenirs que de bons avec lui.

Pour moi un enfant est souvent synonyme de privation de l'indépendance, de bruits aigus à gérer ( je suis assez sensible à ça ), des dépenses énormes et beaucoup de temps à octroyer.
Deux questions me viennent à l'esprit :

Est ce parce que ton père a été absent que tu as peur d'en devenir un ? Est ce que ton passé avec lui affecte ton futur avec un enfant ?

Pourrais-tu développer le second paragraphe ?

Car je pense que pour définir ton désir ou ton non désir, il faudrait savoir pourquoi tu considères un enfant comme une privation de ta liberté.

Ce sont des mots très forts, tu penses que tu serais prisonnier en étant père ?

Alors oui le bruit, l'argent et le temps que prend un enfant est énorme mais j'ai vraiment l'impression que ton possible refus d'en avoir un est bien plus profond que cela.

Quand j'entends des " je ne veux pas d'enfants " il y a toujours quelque chose de bien plus profond derrière.

Dernière modification par Judas ; 20/06/2021 à 22h30
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 20/06/2021, 22h32
Avatar de Locke
Locke Locke est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: octobre 2013
Messages: 2 194
Par défaut

Hello,

Tout d'abord tes doutes sont tout à fait normaux. Le problème de votre couple est qu'il n'est pas "solide" dans le sens où vous avez fait le principal de votre relation à distance. Comment alors s'engager pour avoir un enfant avec une personne alors que tu n'as vécu que quelques mois avec elle ?

On ne refait pas le passé, madame veut absolument un enfant, toi tu n'es pas sûr que c'est la bonne car tu n'as jamais vraiment vécu avec elle, ce qui est vrai. Il va falloir trouver un compromis.

En l'état, tu n'as pas 36000 choix, soit :
- soit elle accepte que vous viviez ensemble 6 mois / 1 an avant pour t'assurer que c'est la bonne et que tu veux bien être père
- soit tu acceptes d'avoir un enfant tout de suite sans avoir cette certitude
- soit vous vous quittez

Ces années perdues ne pourront pas être rattrapées comme ça, ne te laisse pas forcer la main par l'horloge biologique de ta compagne. Tu es tout aussi légitime qu'elle à vouloir ou ne pas vouloir d'enfant.

La question que je me pose cependant c'est comment est-ce qu'elle a pu tomber enceinte alors que rien n'êtez décidé, n'utilisez-vous pas de contraception ?
__________________
Quand t'as la gueule de ribéry, pas le choix, faut chopper le corps de zac effron, la tchatche de luchini et la force de caractère d'un navy seal.

Ceux qui veulent trouvent des moyens, ce qui ne veulent pas, des excuses.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 20/06/2021, 22h43
Avatar de Homer
Homer Homer est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2014
Messages: 5 199
Par défaut

Salut.

Mille lignes pour au final ne pas savoir si tu aimes cette meuf. Elle te manque ? Tu te vois vieillir avec ? C'est une évidence ? Comment te sentirais-tu si elle te quittait ?

La distance, est, pour 99% des couples, une étape transitoire. C'est du fake qui doit vite s'arrêter. Au final, tu ne sais même pas ce que vaut ta meuf dans la routine du quotidien... Ça se trouve, t'aurais envie de l'envoyer promener.

De nombreux hommes ne se voient pas père avant de l'être, le désir d'enfants peut venir super tard. Cette partie me paraît moins problématique.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 21/06/2021, 09h24
Avatar de Alana
Alana Alana est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: novembre 2014
Messages: 2 872
Par défaut

Bonjour,

Comme l'a dit mon vdd, la seule question à se poser c'est : Aimes-tu ta copine au point de construire quelque chose avec elle ?

Le mal est fait, elle va garder ce regret en elle tout le reste de sa vie, attends-toi donc à des reproches (justifiés ou non) pendant un très long moment.

Quant à toi, tu ne ressens pas encore le regret d'avoir perdu cet embryon. Peut-être que tu ne ressentiras jamais de regrets là dessus, ou peut-être que tu en auras dans quelques années, quand tu seras seul et te rendras compte qu'il te manquera une compagne pour avoir un enfant.

C'est pour ça que je mets toujours un warning aux mecs qui refusent d'être père quand la situation se présente, certes un peu trop tôt pour eux alors qu'ils sont en couple depuis un moment.
Parfois, le train ne passe pas deux fois.
D'où la nécessité de bien réfléchir avant de verrouiller la porte.

Attention, je ne juge pas ta décision, hein, entendons-nous bien.
C'est un avertissement général que je fais ici ; à tous les hommes qui me liront.

En bref, vois ce que tu as envie de faire avec ta copine et agis dans ce sens.
Bonne chance.
__________________
7353113

Gentlemen, he said, I don't need your organization, I've shined your shoes, I've moved your mountains and marked your cards, but Eden is burning...And cruel death surrenders with its pale ghost retreating between the king and the queen of swords.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 21/06/2021, 09h36
Avatar de Mountain Climber
Mountain Climber Mountain Climber est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: juin 2017
Messages: 1 174
Par défaut

Salut,

Je comprends très questionnements.
En effet il faut que tu te poses les questions suggérées plus haut.
Après il ne faut pas que tu décides à la place de ta copine : une fois que tu auras bien fait ton introspection sur où tu en es et que tu auras été clair avec elle a ce propos (c'est a dire lui partager ce que tu ressent, tes craintes, tes désirs et tes non désirs actuels, en toute honnêteté) c'est a elle de choisir si elle veut aller plus loin ou pas.

C'est une grande fille.
La vie est faite de risques, qu'on prend ou pas.
La bonne façon de faire est de lui donner tous les éléments en ta possession et de la laisser faire son choix.

Tu as le droit de ne pas vouloir d'enfant pour l'instant, et peut être jamais.
Et elle a le droit de choisir du coup de mettre un terme à votre relation....ou pas.

Bon courage
__________________
Mon journal : Journal d'un explorateur amoureux
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 21/06/2021, 16h22
Avatar de bacchus
bacchus bacchus est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: dcembre 2016
Messages: 1 642
Par défaut

avant d'envisager de faire un enfant tout de suite, il faudrait déjà que vous réussissiez à vivre ensemble, au quotidien, pendant minimum 1 an. La question de l'enfant se fera ensuite.

Mais avant, ça serait griller les étapes. Même si vous vous voyez régulièrement, ce n'est pas pareil que de vivre ensemble.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 21/06/2021, 17h06
Avatar de Homer
Homer Homer est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2014
Messages: 5 199
Par défaut

Alerte spoiler pour la suite de la saison.

Si tu choisis de la quitter, prépare-toi à en prendre plein la gueule ; vu ce que tu nous écris, tu as déjà une belle tête de bouc-émissaire dans l'histoire de l'IVG.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h35.