Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 18/09/2020, 12h23
Avatar de Sargon
Sargon Sargon est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2020
Messages: 11
Par défaut Dans une situation atroce

Bonjour,

Avant tout, j'aimerais que, dans la mesure du possible, ceux qui auront la gentillesse de lire ce message évitent de me juger moralement. Je me sens déjà assez mal.

En effet, je mène actuellement une double, voire une triple vie :

- j'ai une première copine (appelons-la "A", sans que ce soit péjoratif), que je connais depuis cinq ans environ, mais de laquelle je me suis séparé pendant de longs mois avant de me réconcilier ;
- j'ai une seconde copine (appelons-la "B"), que j'ai rencontrée pendant ma séparation avec la première, et que je revois aussi après une séparation d'un an ;
- parallèlement, ayant soif de conquêtes comme Sargon, je sors pour rencontrer d'autres filles, ce qui marche plus ou moins bien selon la période.

La situation eût été plus simple si j'avais été moins lâche et si j'avais eu la force de quitter l'une quand je me suis réconcilié avec l'autre. Cependant, troublé par les sentiments que j'éprouvais, et surtout retenu par la nostalgie et les habitudes, je me suis enfoncé dans un abîme qui me consume véritablement et qui retentit malheureusement sur les deux filles en question.

Le pire, c'est que ces deux filles, ayant dépassé trente ans, sont très sérieuses et veulent désormais vivre avec moi, mais aussi se marier.

De mon côté, je suis complètement perdu. Ma "troisième vie", de modeste séducteur, m'empêche de vouloir me stabiliser, malgré l'affection que je porte à ces deux filles ; je rêve de continuer mes aventures parisiennes, errant de soirée en soirée à la recherche de nouvelles conquêtes. Je dois d'ailleurs dire, de ce point de vue, que mes fortunes sont diverses : j'ai séduit beaucoup de jolies filles, principalement des étrangères ; j'ai aussi connu des déceptions et des périodes extrêmement creuses (comme en ce moment).

Par conséquent, je ne pense pas vouloir habiter avec une fille en ce moment ni me marier.
Si j'ai enfin réussi à l'exprimer auprès de B, celle-ci ne l'accepte pas et, depuis qu'elle a fêté ses 30 ans, elle ne cesse de me mettre la pression pour que je cède.
Quant à A, je ne suis jamais vraiment parvenu à lui dire que je ne comptais pas vivre avec elle, tout simplement parce que le doute m'assaille : je me sens plus proche de A que de B et je songe parfois à habiter avec elle ; mais je n'en suis tout simplement pas sûr. Or, cette fameuse A me parle également presque tous les jours du projet d'habiter ensemble, d'avoir des enfants, etc.

Si je fais preuve de couardise, en particulier avec A, ce n'est pas, je crois, parce que c'est ma nature profonde, mais parce que je l'ai profondément aimée et que je n'envisage pas de vivre sans elle.

En vérité, la seule situation qui me satisferait, c'est de vivre seul, mais de continuer à voir A régulièrement. Néanmoins, je ne pense pas qu'elle accepterait longtemps une telle relation, même si, il est vrai, elle tient aussi à son indépendance et aime vivre seule par période.

En résumé, je suis inquiet, déchiré, anxieux, conscient que je dois faire un choix difficile entre ces filles d'une part, entre la vie de célibataire et la vie de famille d'autre part. Soumis à ces pressions constantes, je n'arrive pas à me décider. Je pense parfois continuer à être célibataire, mais peut-être n'ai-je pas les moyens de mes ambitions et peut-être vais-je un jour regretter d'être seul. Je songe aussi à me stabiliser et à fonder une famille, avec A ou B, mais ce serait évidemment au prix de ma liberté.

Je tiens à préciser que je me vois mal dire à A que c'est fini entre nous, parce que je suis très attaché à elle, plus même qu'à l'autre fille. Je pense parfois à raconter d'autres mensonges, selon lesquels je dois partir m'installer à l'étranger, etc. C'est le seul moyen que je trouve : fuir, comme le lâche que je suis.

Je sais bien que ma situation est très délicate et que je me suis embourbé moi-même. Quoi qu'il en soit, je mériterai mon sort. Pourtant, pourriez-vous, sans trop me juger, me donner quelques conseils pour essayer d'améliorer ma situation ?

Merci d'avance.
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 18/09/2020, 12h40
Avatar de KevBull
KevBull KevBull est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: fvrier 2011
Messages: 410
Par défaut

Je te conseille l'honnêteté, déjà avec toi même
Puis avec A, B, C ou D.

Par exemple explique à A ton mode de vie, ta vision des choses et voyez si vos besoins et modes de vie sont compatibles.

J'ai l'impression que ta vie de rêve serait de poursuivre avec A dont avec le temps, vie à 2, mariage, enfants.
Mais en ayant le droit de sortir faire trempette et/ou ramener parfois une target chez toi/vous et la partager avec A.
__________________
[J]:Parlons français.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 18/09/2020, 13h14
Avatar de Modesty
Modesty Modesty est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: septembre 2015
Localisation: Strasbourg
Messages: 2 890
Dans une situation atroce
Par défaut

As-tu déjà parlé de "relation libre" avec A ou B ? J'imagine que l'une ou l'autre aurait du mal à accepter le concept, mais sais-t-on jamais.

Tu te verrais renoncer à ta vie de célibataire pour te lancer à fond dans tes deux couples pendant un petit moment ? Histoire d'avoir les idées plus claires et faire ton choix après ?
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 18/09/2020, 13h26
Avatar de chino
chino chino est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 1 418
Par défaut

Ton message est assez dense, j'ai relu. Tu as bien posé les choses.

Déjà, si tu ne construiras rien avec A ou B, c'est l'âge où elles peuvent se poser et avoir des enfants, c'est normal qu'elles mettent une pression, et ce serait mieux de les laisser voir quelqu'un d'autre si tu ne comptes rien faire.

Ça ressemble à ces histoires où on découvre à la mort du gars qu'il avait plusieurs familles - sans jugement, vraiment. Je pense qu'il vaut mieux se poser les questions maintenant et souffrir un bon coup que trainer ce stress toute sa vie.

Qu'est-ce qui te botte dans la séduction à côté des relations ? Le sexe ? Les rencontres ? Plaire ? Conquérir ?

Qu'est-ce que tu mets derrière le mot de "liberté" que tu perdrais en couple, à part la séduction à côté ?
__________________
Lisez : Models de Mark Manson (séduction), Sex god method de Daniel Rose (sexe), Getting Things Done de David Allen (organisation), Lettres à Lucilius de Sénèque (philosophie), Imparfait, libre et heureux de Christhophe André (estime de soi), The power of habit de Charles Duhigg (habitudes).
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 18/09/2020, 14h46
Avatar de Sargon
Sargon Sargon est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2020
Messages: 11
Par défaut

Merci beaucoup pour vos réponses nullement offensantes, qui m'aident déjà beaucoup.

En ce qui concerne le fait de parler de ma relation "libre", disons que la fille B étant très jalouse, c'est impossible. Néanmoins, au début, A disait qu'elle comprendrait si je voulais, à mon âge (j'ai deux ans de moins qu'elle), continuer à séduire. Mais dans l'ensemble, ne nous voilons pas la face : elles n'accepteraient pas que j'aille voir ailleurs (et c'est évidemment compréhensible).

En revanche, je me vois mal renoncer à ma vie de célibataire à ce stade. Je peux formuler les choses de la façon suivante : personne n'est plus heureux que moi de sortir seul ou avec des amis dans l'espoir de conquérir ; c'est vraiment l'esprit de conquête et de séduction qui m'anime. Que j'aime, par exemple, les soirées avec un ou deux bons amis, les comptes rendus de nos interactions avec des filles, le récit de nos succès ou de nos échecs, etc. ! Déambuler dans Paris sans but, faire preuve de courage en allant parler à une fille dans la rue... C'est dans ces moments que je me sens libre.
De plus, je me sens vraiment "vivre" quand je flirte avec une fille, encore dernièrement lors d'une soirée. Le courant passait très bien ; elle me touchait et m'a demandé mon numéro (pas concrétisé en définitive, mais c'est un exemple). Les premiers échanges par message, trouver le bon moment pour embrasser la première fois, etc. : dans toutes ces étapes, je trouve un plaisir sincère, au-delà même de la satisfaction sexuelle. En résumé, l'intérêt de la séduction est plus fort que l'attrait pour le sexe (même si c'est aussi l'objectif).

C'est ce raisonnement, sans doute peu admissible socialement, qui est à la base de ma triple vie. Si je n'y croyais pas profondément, je serais déjà rongé par les remords. En d'autres termes, j'estime que mes escapades n'ont rien à voir avec l'expression de sentiments semblables à ceux que j'éprouve pour B et surtout pour A. En vérité, je ne ressens rien, si ce n'est du désir, pour ces filles de passage.

Ne croyez pas non plus que je me livre à ces aventures seulement pour satisfaire un ego démesuré : sans doute y a-t-il une part de vérité là-dedans, mais comme tout le monde, probablement. Je prends un véritable plaisir à découvrir de nouveaux corps et personnalités.

Si je vivais avec l'une d'elles, je perdrais non seulement la possibilité de sortir à ma guise et de ramener des filles chez moi, mais pas seulement. Je perdrais aussi la possibilité de décorer l'appartement comme je le souhaite, d'aller aux toilettes tranquillement, de travailler sereinement chez moi quand cela est possible, etc. J'ai l'impression que ce serait la fin de ma jeunesse.

J'ai fait part de ce sentiment à B, qui, en vérité, n'est pas loin de le partager. Pour autant, elle continue à me harceler.
Et d'ailleurs, plusieurs fois, je lui avais proposé de rompre, mais elle est toujours revenue, devenant plus pressante. En ce moment, elle boude parce que je refuse de vivre avec elle alors qu'elle n'est pas satisfaite de son appartement actuel.

Perdre B est une possibilité envisageable, quoique triste.
Perdre A une nouvelle fois, après tout ce que j'ai vécu avec elle, et briser ses rêves de fonder une famille, ça me déchire le cœur. Pourtant, je sais bien que si je me forçais à vivre avec elle, je le regretterais un jour et je lui ferais payer d'une manière ou d'une autre (en nourrissant un sourd ressentiment ou une frustration énorme).
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 18/09/2020, 15h04
Avatar de Youri
Youri Youri est déconnecté
Machiavel
 
Date d'inscription: mars 2013
Localisation: Paris
Messages: 4 177
Par défaut

mec, faut qu'on parle. Je sais parfaitement ce que tu vis
Je te poste une réponse un peu plus tard, là je suis au taf.

Mais avant toute chose, j'ai besoin de deux précisions. Sauf erreur de ma part, tu ne situes pas ton histoire dans le temps. Et tu n'expliques pas non plus comment tu t'es retrouvé dans cette situation, c'est primordiale pour en sortir.
__________________
« Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l’occasion, mais jamais à celui qui la manque. »
Talleyrand
«C'est pas de la chance. C'est la concordance entre l'experience, le talent, et le hasard. »
Duc


Réponse avec citation
  #7  
Vieux 18/09/2020, 15h10
Avatar de Sargon
Sargon Sargon est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2020
Messages: 11
Par défaut

Citation:
Envoyé par Youri Voir le message
mec, faut qu'on parle. Je sais parfaitement ce que tu vis
Je te poste une réponse un peu plus tard, là je suis au taf.

Mais avant toute chose, j'ai besoin de deux précisions. Sauf erreur de ma part, tu ne situes pas ton histoire dans le temps. Et tu n'expliques pas non plus comment tu t'es retrouvé dans cette situation, c'est primordiale pour en sortir.
Merci, j'attends ton message avec impatience, alors.

En gros, j'ai actuellement deux copines, A et B. J'ai rencontré A il y a cinq ans ; on a rompu, avant de se rabibocher. J'ai rencontré B pendant la phase de séparation d'avec A ; j'ai aussi rompu avec B pendant un an, avant de la revoir. En résumé, je fréquente A depuis cinq ans (avec interruptions), B depuis trois ans (avec une interruption).

Je me suis retrouvé dans cette situation de façon quasi involontaire : je rencontre A il y a cinq ans ; on se sépare deux ans après. Pendant cette période, je rencontre B ; on se sépare après deux mois. Je revois A et me remets avec elle. Un an plus tard, comme la relation avec A était vacillante sans toutefois rompre, j'ai revu B et, cette fois, c'est devenu plus sérieux avec elle. Avec A, la relation s'était également solidifiée.
Je ne sais pas si l'enchaînement est bien expliqué, mais voilà où j'en suis.

Je fais en outre abstraction des filles de passage rencontrées çà et là, dont certaines n'auraient pas refusé que je les épouse (sans rire). Mais avec celles-là, j'ai pu facilement rompre et leur dire la vérité, car j'y tenais moins.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 18/09/2020, 16h00
Avatar de chino
chino chino est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 1 418
Par défaut

Citation:
Envoyé par Sargon Voir le message
Je perdrais aussi la possibilité de décorer l'appartement comme je le souhaite, d'aller aux toilettes tranquillement, de travailler sereinement chez moi quand cela est possible, etc. J'ai l'impression que ce serait la fin de ma jeunesse.
À un moment, la fin de la jeunesse, il va falloir y passer. Ça ne veut pas dire se faire plus vieux qu'on est, mais accepter son âge, physiquement et mentalement.

Sur tes exemples, je t'avoue que je ne les comprends pas trop. Il y a quelques compromis à faire, mais tu peux discuter avec la personne en face, demander à avoir des moments pour toi, et tu n'es pas obligé d'avoir un intérieur moche, même si tu n'as pas choisi chaque bout de tissu.

Je vais provoquer un peu, mais tu demandes A ou B, relation ou séduction. D'après tes propres formulations, ce serait A plutôt que B, et séduction plutôt que relation. Est-ce que tu vas le regretter si tu changes d'avis et que tu veux te poser dans deux ans : je n'en sais rien. Peut-être, mais tu devrais pouvoir trouver quelqu'un d'autre.

Tu ne trouverais pas d'autres choses à conquérir ?

En tout cas si tu discutes avec Youri, je serais curieux de lire la suite ici.
__________________
Lisez : Models de Mark Manson (séduction), Sex god method de Daniel Rose (sexe), Getting Things Done de David Allen (organisation), Lettres à Lucilius de Sénèque (philosophie), Imparfait, libre et heureux de Christhophe André (estime de soi), The power of habit de Charles Duhigg (habitudes).
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 19/09/2020, 01h01
Avatar de Mountain Climber
Mountain Climber Mountain Climber est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: juin 2017
Messages: 710
Par défaut

Salut,

Déjà merci pour la clarté et la qualité d'expression de tes messages.
En soi déjà ça m'a fait plaisir à lire.

Je ne me suis jamais retrouvé dans une telle situation, mais je me retrouve dans les questionnements sous-jacents que tu évoques.

Citation:
De plus, je me sens vraiment "vivre" quand je flirte avec une fille, encore dernièrement lors d'une soirée. Le courant passait très bien ; elle me touchait et m'a demandé mon numéro (pas concrétisé en définitive, mais c'est un exemple). Les premiers échanges par message, trouver le bon moment pour embrasser la première fois, etc. : dans toutes ces étapes, je trouve un plaisir sincère, au-delà même de la satisfaction sexuelle. En résumé, l'intérêt de la séduction est plus fort que l'attrait pour le sexe (même si c'est aussi l'objectif).
Ca par exemple, ça me parle à 100%.

Raison pour laquelle j'en suis venu à m'intéresser à d'autre types de relations, dans lesquelles on se garde le droit de séduire et de coucher (d'aimer ?) ailleurs, mais dans l'honnêteté et la transparence.

J'ai experimenté un peu ça récemment, j'en ai parlé sur mon journal, si ça t'intéresse.

À part ça il faut absolument que tu mette un terme à tous les mensonges, dissimulations que ta triple vie implique probablement.

Tu ne te fais pas du bien en faisant ça, et tu ne fais pas du bien aux personnes avec qui tu es en relation.

Tu vas finir mal en point si tu continues.

À mon avis tu vas devoir faire ton coming out d'une manière ou d'une autre, rétablir la vérité et assumer les conséquences.

Ca va piquer, mec, tu vas sans doute faire une petite traversée du désert mais ça sera pour le mieux. :/

Toi qui as une bonne plume, pourquoi ne pas ouvrir un journal ici pour nous partager ce que tu vis ?

Ca pourrais t'aider je pense.
__________________
Mon journal : Journal d'un explorateur amoureux
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 20/09/2020, 02h12
Avatar de Youri
Youri Youri est déconnecté
Machiavel
 
Date d'inscription: mars 2013
Localisation: Paris
Messages: 4 177
Par défaut

Salut,

Weekend assez chargé, je profite de quelques minutes de répit pour te répondre.


Premier point avant d'entrer dans le vif du sujet, ça peut paraître basique mais :

Utilises tu ce pseudo sur d'autres sites ? L'une de tes copines a t elle, par un moyen ou par un autre, eu vent de ce pseudonyme ?
Tu devines pourquoi je pose cette question, car le plus souvent c'est comme ça qu'on se fait goaler, même plusieurs mois après la résolution du problème.

Tu ne vis pas avec l'une d'elles, c'est un bon point déjà dans cette situation. Pour avoir fait cette expérience comme toi, de façon involontaire (au départ) comme toi, cela devient très compliqué lorsque tu vis sous le même toit que l'une de tes copines. J'en étais devenu malade. J'en faisais des cauchemars. Je ne souhaite plus JAMAIS revivre cela.

Voilà pour le préambule.


En fait, la seule solution pour ne pas glisser dans ce genre de situation, c'est de choisir vite, dans les premières semaines, mois maxi. Tu dois être assez indécis en général, j'imagine. J'étais comme toi auparavant. Etudiant, je pouvais passer deux heures dans un magasin de fringues à hésiter entre deux jeans. Salarié, j'ai résolu ce problème en achetant les deux jeans. Puis un beau jour, je me suis réveillé avec une double vie. Et j'ai compris qu'il fallait que je m'attaque plus sérieusement à mes fréquentes hésitations.
Mais ça a pris du temps.

Etant en relations avancées, il est déjà trop tard pour toi d'en quitter une des deux rapidement. Le vrai problème c'est qu'aujourd'hui l'une est indissociable de l'autre.

Chacune d'entre elles vit une vraie relation avec toi. Et toi tu vis une vraie relation avec elleS.
En d'autres termes, si tu en largues une demain, ta relation avec l'autre risque de battre de l'aile sérieusement dans les semaines/mois qui vont suivre. Tout est une question d'équilibre entre ces deux relations. La première t'apporte ce que la seconde ne peut t'apporter et inversement. Il faut que tu sois conscient de cela.


Au final, aucune d'entre elles ne te convient à 100%. Tu les aimes sincèrement toutes les deux, par amour ou par habitude qu'importe, mais au final, c'est ton confort que tu apprécies dans cette situation (et je ne te juge pas, j'ai écumé tous les articles sur le polyamour du net à l'époque).

L'une sans l'autre, ça n'aurait plus la même saveur.



Sur tes relations individuellement l'une de l'autre :


Sur ta relation avec A : Tu dis avoir peur de LA décevoir. À aucun moment tu ne parles de tes envies à toi. On ne vit pas pour faire plaisir aux autres. Je sais que c'est dur, que tu es très attaché à elle aujourd'hui, mais je doute que cette relation puisse te mener quelque part à long terme, ou comme tu dis, à un moment tu sortiras des rails. À un moment, pour être honnête en amour, il faut être égoïste.

Sur ta relation avec B : je ne doute pas un seul instant que tu l'apprécies grandement aussi. Tu serais triste qu'elle sorte de ta vie, mais tu laisses entendre également que ce n'est pas la fin du monde. Mon job n'est pas de t'aider ni de t'influencer sur ton choix si choix il y a. Mais sache qu'il pourra également t'être très difficile de quitter B même si tu n'en as pas l'impression aujourd'hui.

Je reviens néanmoins sur ce que j'ai dit plus haut, la quitter mettrait en péril ta relation avec A, et il y a de grandes chances que vous finissiez à nouveau par vous séparer (pour les mêmes raisons). Et idem si tu quittes A.
Dans le meilleur des cas, tu retrouverais une nouvelle seconde relation pour compenser ce qui ne va pas avec A/B, et tu repartirais pour un tour. Mais à quoi bon ?




Bref, aujourd'hui, que fait on ?

Primo: je te déconseille de dire la vérité. Je ne fais pas ici l'apologie du mensonge, mais je ne vois pas en quoi dire "au fait chérie, ça fait 3 ans que je vis une double relation" arrangerait quoi que ce soit. Ca soulagerait ta conscience à toi, mais ça leur ferait du mal à toutes les deux. Et mieux vaut une simple rupture que découvrir ce genre de choses.

Trois options s'offrent alors à toi :

1. Choisir. Peu importe laquelle j'ai envie de te dire, car dans les deux cas, il y a peu de chances que a relation restante résiste très longtemps.
Mais ça te permet de temporiser, de limiter la casse émotionnellement pour toi. De vivre tout ça de façon plus long certes, mais moins difficile.

2. Quitter les deux. Souffrir un bon coup, puis repartir à l'abordage. Profiter de la vie. Et choisir, quand tu le souhaiteras, quelqu'un qui réunit l'ensemble des qualités que tu recherches.

3. Continuer ta double relation. Mais tu ne feras que décaler le problème dans le temps. Et je prie pour toi que l'une d'elles ne découvre pas ton secret avant que tu agisses.



Autre point intéressant :

Citation:
De plus, je me sens vraiment "vivre" quand je flirte avec une fille, encore dernièrement lors d'une soirée [...] Les premiers échanges par message, trouver le bon moment pour embrasser la première fois, etc. : dans toutes ces étapes, je trouve un plaisir sincère, au-delà même de la satisfaction sexuelle. En résumé, l'intérêt de la séduction est plus fort que l'attrait pour le sexe (même si c'est aussi l'objectif)
J'ai toujours eu ce ressenti. Depuis que je suis à l'aise en séduction en tout cas, et que j'ai compris que je pouvais avoir globalement toutes les femmes qui me plaisaient en me bougeant un peu le cul. Un plaisir sincère comme tu dis. Sans arrière pensée, et sans obligation ni pression du résultat.

Eh bien je suis au regret de t'annoncer que ce plaisir est tout à fait sain, et qu'il est inutile de culpabiliser.

Et là encore, deux possibilités.

1. Je ne suis plus certains que nous soyons faits pour vivre avec un/une seule partenaire tout au long de sa vie jusqu'à ce que la mort nous sépare etc. Bref, la solution N°1 serait d'avoir une officielle, avec qui tu choisis de faire ta vie. Et d'avoir des aventures en parallèles, si l'occasion se présente (je te dis pas de t'inscrire sur Tinder hein). Attention, j'ai dit des "aventures". Pas plus de quelques jours/semaines. Sinon tu t'attacheras, et tu t'englueras à nouveau dans une situation malsaine.

2. La personne que tu as trouvé est inestimable à tes yeux et tu décides pour construire ton couple de renoncer (au moins pendant un temps) à tout autre type de conquête. Bien sûr il faut que cette personne t'intéresse, que tu te projettes avec elle, et que tu aies constamment envie d'en savoir davantage sur elle. Inutile toutefois de te mettre une pression délirante en te disant que ce sera ta dernière histoire, que c'est pour la vie, etc. Ce genre de conneries risquent surtout de te faire péter un câble pour rien.



Pour conclure, j'ai une question, et une expérience à te proposer.

Je suppose que tu es assez à l'aise avec les femmes, et que ton problème réside surtout dans ce dilemme entre A et B, donc je te filerai pas de conseil pour séduire des nouvelles femmes (de toutes les façons c'est pas franchement la priorité aujourd'hui).

Passes tu suffisamment de temps seul ? À faire des trucs perso, ou juste à ne rien faire. En soirée, après le boulot par exemple ? Ou bien est ce que tes soirées sont réparties entre tes dulcinées et tes potes ?

Autrefois, je passais ma vie dehors, quasiment tous les soirs. Soit avec des potes, soit avec une femme. Des femmes. Or, quand tu n'as pas au moins deux à trois soirées seul chez toi en semaine (c'est le minimum syndical pour moi aujourd'hui) tu n'as jamais suffisamment de temps pour te recentrer sur toi même, et tu finis par avoir l'impression de "subir ta propre vie".
As tu parfois cette impression ?


Petit exercice pratique pour te recentrer sur l'essentiel à l'avenir :
Quand tu seras sortis de ces relations, ou à minima de l'une des deux, arrange toi pour fréquenter 3 autres, voire 4 autres femmes en parallèle. Sur 15 jours.
J'ai fait cette expérience une fois. Cinq femmes en parallèle. En mode couple avec les cinq. En essayant de les voir chacune deux fois par semaines. Et comme 2x5=10 et qu'il y a 7 jours dans la semaine. Ben j'ai tenu 15 jours, avant d'en larguer 3 en trois soirs d'affilée, puis une 4e dans la foulée

Ca m'a appris ou confirmé plusieurs choses :

- Ca m'a confirmé que mon pouvoir de séduction était toujours présent et que si ma future relation venait à prendre fin, je pourrais retrouver une, deux, dix femmes aisément. Et ça, ça fait un bien fou niveau confiance.
- Ca m'a confirmé que je devais impérativement passer plus de temps SEUL à travailler sur mon avenir, mes projets, lire, voyager (je conseille à tout le monde de voyager seul au moins une fois par an), ou même ne rien faire.
- Ca m'a rendu dingue pendant 15 jours. J'étais tellement sollicité par les unes et les autres par sms, sexuellement, affectivement, etc. Que j'arrivais plus à gérer mon agenda, et je savais plus où donner de la tête. Crois moi bien que ça va te couper l'envie d'avoir à organiser ton emploi du temps autour de jeunes inconnues aussi jolies soient elles.
- Enfin, pour l'anecdote, ça m'a bien rôdé niveau rupture. Autrefois j'étais mal à l'aise à chaque fois qu'il fallait annoncer ce genre de choses. Aujourd'hui, c'est beaucoup plus simple. Et tant pis si je fais le mauvais choix. Il faut bien garder en tête qu'il n'y a finalement pas de mauvais choix. Qu'il n'y a que tes propres choix à un moment T, et qu'il est inutile de les regretter car cela ne te fera jamais avancer.

A ta dispo au besoin
__________________
« Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l’occasion, mais jamais à celui qui la manque. »
Talleyrand
«C'est pas de la chance. C'est la concordance entre l'experience, le talent, et le hasard. »
Duc



Dernière modification par Youri ; 20/09/2020 à 02h19
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 12h40.