Forum seduction et drague - Forum artdeseduire

Forum seduction et drague - Forum artdeseduire (https://forum-seduction.artdeseduire.com/)
-   S.O.S aide perso : posez vos questions (https://forum-seduction.artdeseduire.com/s-o-s-aide-perso-posez-vos-questions/)
-   -   Compliqué : fille intéressée mais en couple. (https://forum-seduction.artdeseduire.com/s-o-s-aide-perso-posez-vos-questions/92961-complique-fille-interessee-mais-en-couple.html)

senechat 09/02/2019 22h41

Citation:

Envoyé par don Diego de la Vega (Message 1036135)
Alors, autant elle semble open pour Garibaldi, autant le vrai passage chaud va être de la faire lâcher ce mec.

Selon toi faudrait qu'il n'y aille même pas ?
À mon avis ya rien à perdre à tenter le coup.

En soi je conseille toujours de tenter sa chance. Sauf que la ou je ne suis pas d'accord c'est que justement, il a beaucoup à perdre.

Je pense qu'elle n'est pas si innocente que ca et que l'auteur rentre un peu trop dans son jeu de petit fille innocente. Elle a besoin d'avoir cette position de victime pour etre cajolée.

Comme si elle voulait vivre la misère pour jouir du fait qu'on vienne la sortir de la, qu'on s'occupe d'elle.

Mes couilles sur la table qu'il y a un problème avec son père durant son enfance.

Le risque? Qu'il tombe amoureux et qu'elle reste entre ces deux mecs sans jamais se positionner. Ou que si l'auteur lui propose une situation stable, ca ne lui plaise pas et qu'en parrallèle elle le trompe avec le mec qui lui fait la misère car au fond, c'est ce qu'elle veut.

L'auteur a l'impression de proposer un truc bien en proposant une relation stable. Je suis persuadée que la raison lui dit que c'est ce qu'il faut choisir mais que son cœur malade lui dit c'est de la maltraitance dont elle a besoin pour se sentir aimée.

don Diego de la Vega 09/02/2019 22h48

C'est pas exclu.

Tout dépend de l'intérêt envers Garibaldi.
C'est pour ça que le coup de poker est intéressant, ça la force à s'investir un minimum.

Si elle veut rester avec son gars actuel, il est peu probable qu'elle fasse mine de le quitter en premier lieu.

Garibaldi 10/02/2019 00h33

Citation:

Envoyé par senechat (Message 1036139)
Je pense qu'elle n'est pas si innocente que ca et que l'auteur rentre un peu trop dans son jeu de petit fille innocente.
Je suis persuadée que la raison lui dit que c'est ce qu'il faut choisir mais que son cœur malade lui dit c'est de la maltraitance dont elle a besoin pour se sentir aimée.

Là c'est un point intéressant
C'est à peu près ce qu'elle m'a dit : elle est ballotée entre sa raison et, non pas "son coeur", mais son sentiment de culpabilité si elle le quittait (en fait le mec joue là-dessus en permanence... alors qu'il vit avec sa femme, en gros il lui fait du chantage affectif). Et oui au début elle faisait "petite fille innocente".

En gros, au début elle ne parlait à personne. Puis elle m'a bien bien dragué, puis elle a voulu jouer ce "jeu" : me prendre pour l'éponge émotionnelle. Je n'ai pas voulu rentrer dans ce jeu, j'ai posé des limites (si elle veut jouer à ce jeu, pour moi c'est non, ciao bye-bye). Et c'est parce que j'ai posé ces limites qu'elle m'a dit qu'elle commence à comprendre certaines choses. Disons en gros qu'elle a compris qu'elle pouvait être "guidée", mais pas de façon perverse et manipulatrice comme le fait l'autre, au contraire pour l'amener vers la "sortie" (la sortie de son état de latence dans lequel elle se trouve).

Mais bon il faut que tout ça fasse son chemin : des fois elle me dit que oui elle a envie de sortir de ça, des fois elle culpabilise à cause du mec.

Je poursuis tes citations...
Citation:

Envoyé par senechat (Message 1036139)
Mes couilles sur la table qu'il y a un problème avec son père durant son enfance.

Son problème en fait, elle me l'a dit récemment, c'est que son père a agit comme un manipulateur envers sa mère, et que du coup elle a intégré l'équation mec = manipulateur.
Par contre, d'après les éléments que j'ai, son père était loin d'être aussi manipulateur que son mec.

En fait elle a eu un accident grave pendant ses études, dont il ne reste plus de séquelles mais qui l'a alitée pendant deux ans. Quand elle est sortie de ça, elle était très vulnérable, et le type (son mec actuel) a profité de cette vulnérabilité pour l'embobiner (d'abord il n'était pas supposer être marié, puis il lui a fait croire à son divorce prochain, etc).
Aujourd'hui elle a conscience qu'elle ne fera jamais sa vie avec lui. Elle m'a dit qu'elle ne supporterait pas de vivre avec lui (pour x raisons, notamment le fait qu'il la prend pour une boniche).
Donc son père, ça a joué dans sa représentation des hommes. Disons qu'elle ne s'est pas méfiée autant qu'elle aurait dû.

Elle m'a dit que le fait de faire ma connaissance ça lui a ouvert l'esprit sur tout un tas de choses. Elle sent plus "ouverte" à tout un tas de choses depuis qu'elle me connaît. Mais elle m'a dit aussi qu'il lui restait encore du chemin à faire.

Par exemple lorsqu'elle voit quelles sont mes activités, pour elle c'est tout un monde qui s'ouvre et auquel elle a envie d'accéder. C'est un peu comme si le mec l'avait maintenue dans sa position "malade alitée" de façon artificielle comme pour mieux en garder le contrôle, et qu'elle se rend compte qu'en-dehors il y a la vraie vie. C'est très paradoxale parce que c'est une fille très intelligente et d'un niveau culturel très élevé (et un truc qui m'a bluffé : elle a une mémoire extraordinaire, en fait elle a tout l'air d'une personne surdouée).

Garibaldi 10/02/2019 00h48

J'oubliais un truc : en fait je me reconnais beaucoup dans pas mal de choses chez elle. Autrefois j'étais comme elle : très intello le nez dans mes bouquins, et dès qu'une manipulatrice passait par là c'était pour ma pomme, parce que je n'avais pas, mais vraiment pas les codes.
Donc c'est la raison pour laquelle je lui ai dit (formulé autrement) de ne pas me faire le coup du petit Caliméro, à moi, parce que j'ai connu ce genre de relation, et qu'on peut s'en sortir, il suffit d'arrêter de se plaindre et d'avoir la volonté de changer tout ça. Que si elle veut que je lui montre le chemin vers la sortie je suis là, mais que si elle veut se complaire dans son truc qu'elle y reste. Et ça, ça lui a bien plu.
D'ailleurs on se ressemble beaucoup psychologiquement : on est tous les deux très introvertis en public (elle plus que moi, mais je lui ai dit que ça se soigne), et très extravertis dans l'intimité (quand nous sommes tous les deux nous sommes très très extravertis, et elle plus que moi, et même son meilleur pote qui est un ami à moi me dit qu'elle n'est pas comme ça avec lui, qu'il ne l'a jamais connue comme ça). Disons qu'il y a plein de choses sur lesquelles on se comprend à demi-mot, on peut faire plein de private-jokes qu'il n'y a que nous pour comprendre.
C'est ça qui me plaît chez elle. Et bien sûr le chemin risque d'être semé de quelques embuches mais pour moi ça vaut le coup.

(NB : un jour en sortant du boulot, elle me demande de l'attendre, elle n'a pas fini de ranger son bureau - Moi : "ça vaut vraiment le coup que je t'attende ?" - Elle : "MDR ! qu'est-ce que tu entends par 'ça vaut le coup' !?")

senechat 10/02/2019 00h49

Bon , on est assez d'accord sur le profil.

C'est à peu près ce qu'elle m'a dit : elle est ballotée entre sa raison et, non pas "son coeur", mais son sentiment de culpabilité si elle le quittait (en fait le mec joue là-dessus en permanence... alors qu'il vit avec sa femme, en gros il lui fait du chantage affectif). Et oui au début elle faisait "petite fille innocente

Je pense que tout le fond du problème pour toi est la. Tu pointes énormément du doigt ce mec , le fait qu'il l'a manipule , qu'il lui fasse du chantage affectif... Sauf que si cela arrive, surtout d'ou il est, c'est parce qu'elle le veut (et ça, vas falloir l'intégrer et le prendre en compte). Ce qu'on devrait voir dans ton texte, c'est pas ce que le mec lui fait, c'est ce que ELLE accepte, ce qu'ELLE fait pour s'en sortir...

C'est cool de parler de ce mec la sauf qu'il se permet de faire ça parce qu'elle lui donne l'autorisation. Si c'est sa manière de voir les relations, tu peux toujours te débarrasser de lui. Elle trouvera un moyen de finir avec un mec qui la bat psychologiquement. La tu élimines le problème mais pas la cause.

Après, pour la petite nana fragile tu m'excusera mais faut quand même avoir de sacrée couilles ou très peu d'empathie pour se faire passer pour l'amie d'un couple, dormir à côté et se taper le mari. J'ai énormément d'audace et de bagout mais alors ça...:eek:

Tu peux blâmer le mec parce qu'il la manipule, je pense qu'elle en fait tout autant avec toi. Son crédo à elle c'est de te donner la position du héro et te faire croire que t'es doucement entrain de l'aider et que ça fonctionne.

Elle affirme juste sa position de victime pour qu'on vienne la sauver. Bref, si tu veux tenter, je te conseille d'y aller franco et pas doucement.

Plus tu vas y aller doucement, plus elle va avoir le temps de te manipuler, plus tu vas avoir du mal à te sortir de la.

Coup sec.

Bref, tiens nous au courant pour la suite!

Garibaldi 10/02/2019 01h07

Exact elle accepte ce genre de situation.
Mais là on entre dans un débat de type "libre arbitre" : est-ce que chacun est réellement libre de ses actes, etc.
Disons pour faire simple qu'elle est dans une sorte de syndrome de Stockholm.
Oui je connais les risques : qu'elle cherche à me manipuler, etc. C'est un risque en effet, à ne pas négliger. Mais toutes les femmes sont dans un "jeu", pour voir jusqu'où le mec en a. Par exemple elle n'a pas réussi à me faire entrer dans la case "needy", c'est plutôt elle qui est entrée dans cette case-là vis-à-vis de moi. Après, quand elle me dit qu'elle a absolument besoin de moi pour parler, je lui fais toujours comprendre que je n'aime pas les filles soumises, c'est pas mon truc, que je préfère une Elodie plus libre et plus épanouie que de jouer son mec bis. Donc ça lui ouvre des perspectives. Elle m'a dit qu'elle ne savait pas qu'un mec puisse fonctionner comme ça.
Par contre le risque qu'elle retourne vers lui après : non. Franchement une fois qu'elle aura ouvert les yeux sur ce qu'il est, il n'y aura pas de raison d'y retourner.

Disons que là, elle est dans un mode "On se voit en secret sans que mon mec le sache, c'est excitant" (elle lui ment en face de moi quand il l'appelle, etc).
Effectivement il faut passer au degré supplémentaire d'excitation.

Ah oui autre exemple : elle me parle des signes du zodiac, elle me dit que son signe c'est soit l'attirance pour la mort, soit l'attirance pour le sexe.
- Moi : "Ah ! ça nous fait un autre point commun !"
- Elle : "La mort ? ... Moi j'ai toujours été sombre..."
- Moi : "ça peut changer !"

senechat 10/02/2019 09h18

Citation:

Envoyé par Garibaldi (Message 1036148)
Exact elle accepte ce genre de situation.
Mais là on entre dans un débat de type "libre arbitre" : est-ce que chacun est réellement libre de ses actes, etc.
Disons pour faire simple qu'elle est dans une sorte de syndrome de Stockholm.
Oui je connais les risques : qu'elle cherche à me manipuler, etc. C'est un risque en effet, à ne pas négliger. Mais toutes les femmes sont dans un "jeu", pour voir jusqu'où le mec en a. Par exemple elle n'a pas réussi à me faire entrer dans la case "needy", c'est plutôt elle qui est entrée dans cette case-là vis-à-vis de moi. Après, quand elle me dit qu'elle a absolument besoin de moi pour parler, je lui fais toujours comprendre que je n'aime pas les filles soumises, c'est pas mon truc, que je préfère une Elodie plus libre et plus épanouie que de jouer son mec bis. Donc ça lui ouvre des perspectives. Elle m'a dit qu'elle ne savait pas qu'un mec puisse fonctionner comme ça.
Par contre le risque qu'elle retourne vers lui après : non. Franchement une fois qu'elle aura ouvert les yeux sur ce qu'il est, il n'y aura pas de raison d'y retourner.

Disons que là, elle est dans un mode "On se voit en secret sans que mon mec le sache, c'est excitant" (elle lui ment en face de moi quand il l'appelle, etc).
Effectivement il faut passer au degré supplémentaire d'excitation.

Ah oui autre exemple : elle me parle des signes du zodiac, elle me dit que son signe c'est soit l'attirance pour la mort, soit l'attirance pour le sexe.
- Moi : "Ah ! ça nous fait un autre point commun !"
- Elle : "La mort ? ... Moi j'ai toujours été sombre..."
- Moi : "ça peut changer !"

Ouais syndrome de Stockholm ou si on acceptait tous tout simplement qu'elle l'aime? Oui c'est malsain, on est tous d'accord. Elle est malade mais si c'était sa façon à elle d'aimer? Ca implique que ce n'est pas le mec qui la tient sous sa coupe, mais qu'elle lui montre qu'elle veut qu'il le fasse.

Voila, encore une excuse pour dire que ce n'est pas sa faute. T'arrêtes pas depuis le début. Et si c'était juste une fille qui accepte tout d'un mec qu'elle aime en espérant qu'il change et qu'il quitte un jour sa femme pour elle?

Elle a pas reussi a te faire rentrer dans la case needy , c'est pas ce qu'elle veut. Elle ce qu'elle veut c'est un papa. Ca par contre, elle l'a eu.

Pas de risque qu'elle retourne vers lui? Je pense qu'elle a les yeux très ouvert sur la situation et toi, un peu moins. Ceci dit c'est ce que trouve d'intéressant dans ton histoire, celui qui veut sauver une femme qu'il croit soumise alors qu'il est lui même sa proie. Pas de risque qu'elle retourne vers lui parce que dans votre tête c'est lui le méchant. Sauf que c'est elle qui recherche un méchant donc si c'est pas lui, ca sera un autre. Tant que tu comprendra pas que c'est pas le mec le problème, encore une fois...

Franchement? Elle ne m'inquiète pas du tout. Toi, un peu plus.

Après, je ne dis pas que tu ne peux pas retourner la situation. Tu peux carrément et tenter autre chose par la suite. Mais en l'État, je pense que tu vas te manger une brique dans ta gueule parce que quand elle va te la faire à l'envers mon gars...tu es clairement pas préparé à ça.

Voila, disons ca. Je pense que si tu continues sur le mode medecin/patient, hero/victime... Tu vas en chier.

Tu peux nous faire un livre de ce qu'elle te dis, je n'ai aucune confiance dans les mots. Aucun effet sur moi. Quand vous commencerez à agir par contre...

Commences à rentrer dans le mode séduction en agissant au lieu d'essayer de soigner son problème d'oedipe ou autre. Plus tu attends, plus tu tombe dans l'OI et plus tu signes ta fin. Elle va te sucer... Le sang.

Je ne reviens pas sur ce que j'ai dis, pour moi, tu ne devrais pas y aller. Maintenant, si tu veux aller au charbon, vas-y cash pour pouvoir avoir ta réponse et passer à autre chose si besoin.

Péitho 10/02/2019 11h56

Salut !

Perso ça ne m'étonne pas plus que ça qu'elle ne veuille pas le quitter. Elle te montre à la fois qu'elle aime être forcée mais aussi qu'elle aime occuper l'esprit d'un mec à le rendre dingue. Ça me fait penser à une vidéo philogynes sur la littérature érotique !

Tu as peut-être trop attendu mais je pense que l'embrasser au prochain date permettrait de sortir de la situation ;)

Citation:

celui qui veut sauver une femme qu'il croit soumise alors qu'il est lui même sa proie
Entièrement d'accord pour le rôle du médecin. Même si c'est pas évident avec la différence d'âge.

Garibaldi 10/02/2019 22h42

Bon...

Perso je pense que toutes les filles qui n'ont strictement aucun problème ou aucun côté sombre (j'en connais plein), passé 25-30 elles sont en couple avec le mec qui leur correspond, et elles y restent.
Donc passé un certain âge (disons 30 ans), les filles qui sont "sur le marché" sont celles qui ont des blessures suite à une (ou plusieurs) mauvaise(s) expérience(s).

Et idem du côté des hommes.
Moi par exemple il y a 2 ans une de mes ex a voulu se remettre avec moi : je me suis vite rappelé pourquoi on s'était quittés (très très mauvaise idée de ma part d'avoir accepté de la revoir).
Donc des blessures j'en ai, et Elodie des blessures elle en a. Voilà c'est comme ça.

Après ce n'est pas parce qu'on est avec un mec manipulateur ou une femme manipulatrice qu'on est consentant, masochiste ou je ne sais quoi. On est embarqué dans une histoire, on accepte des choses qui ne sont pas "normales", cela s'appelle de la dépendance affective. Et un jour on ouvre les yeux.

En fait Elodie et moi nous nous sommes "reconnus" sur plusieurs choses :
- Elle a passé ses années lycée et fac le nez dans les bouquins, et elle ne connaissait pas la vraie vie. Moi c'était pareil.
- Elle n'a pas eu d'adolescence difficile, et du coup elle a fait sa "crise d'adolescence" plus tard, en voulant claquer la porte de chez papa-maman avec le premier venu. Moi c'était pareil.
- Elle est tombé sur un manipulateur, et elle ne sait pas comment s'en sortir. Moi c'était pareil.
- On peut se draguer mutuellement, et à un moment donné l'un des deux sort un sujet hyper-intello, et on va passer des heures à parler du sujet intello en question au lieu de "sexualiser", parce que le truc nous passionne. On est pareils. Moi quand elle m'embarque sur un sujet intello j'en oublie complètement qu'à la base je suis là pour la draguer.

Par exemple ce matin, j'ai lu un article sur un bouquin dont elle m'avait parlé, je le lui ai envoyé, et on a parlé du bouquin et rien d'autre.

Et là je me suis rendu compte d'un truc : lorsque j'ai envie de lui écrire, je ne dois absolument pas tenir compte du fait que, éventuellement, il y a l'autre mec dans sa tête. A la base si j'ai envie d'être avec elle c'est parce que j'aime ses interractions avec elle, donc je ne vais pas m'en priver. Elle me répond tant mieux, elle ne me répond pas tant pis. Moi aussi il m'est arrivé de ne pas lui répondre parce que j'étais en soirée avec des amis, ou parce que j'étais occupé.

Il ne s'agit pas "d'entrer dans ses pensées", je pense que ça c'est fait : elle me dit souvent qu'elle a pensé à moi pour tel truc (même des trucs triviaux du genre : "j'ai fait mes courses au magasin que tu m'as conseillé", mais aussi le fait qu'elle soit allée voir notre compatibilité de signes du zodiac... bon je m'en fous du zodiac mais c'est l'intention qui compte !)
Il s'agit plutôt de se dire que nos interactions sont "normales", qu'il n'y a plus besoin de "demander la permission". Et de lui faire prendre conscience petit à petit de cette "normalité", confrontée à "l'anormalité" de sa relation avec l'autre.

"Petit à petit" ne veut pas dire que je vais y aller doucement dans "l'escalation" : bien au contraire il faut maintenant que j'aille plus vite.
Mais bon le problème c'est que si son "mec" lui a encore fait une saloperie, ça va occuper ses pensées. En terme d'escalation il ne faut pas non plus foncer comme un bourrin au mauvais moment.

Totor 10/02/2019 22h52

Salut mec j'ai pas tous lu, donc ce que je vais dire à peut etre été déjà dis, mais ca te deranges pas de vouloir te mettre avec une fille qui se respecte pas?


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 17h30.

Édité par : vBulletin® version 3.8.11
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #16 par l'association vBulletin francophone
Search Engine Optimisation provided by DragonByte SEO (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2020 DragonByte Technologies Ltd.