Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 20/01/2013, 03h49
awarness awarness est déconnecté
 
Date d'inscription: janvier 2013
Messages: 22
Par défaut Changer, le point de départ?

Salut tout le monde.

Je décide de franchir la ligne. Je viens poster une question, demander vos avis.

Je veux trouver ce qu'il me manque. Ce petit truc, cet évènement, ce choix, qui fera que j'instaurerai un changement dans la durée.

Je veux changer. J'ai conscience de ce que je suis et surtout de ce que je peux devenir. Je suis convaincu que rien ne m'est impossible. Je sais que je peux devenir ce que j'aspire. Il me manque néanmoins un je ne sais quoi.

Le genre de type aux cent mille résolutions, à la bonne volonté toujours plus farouche et toujours plus éphémère, vous connaissez? Je suis l'exemple type.
Je n'accorde pas d'importance à la fatalité. Mais je dois reconnaître que je n'arrive pas à réaliser ce que je souhaite. Ma priorité n'est pas de sortir avec telle ou telle fille. Non, je cherche simplement à me réaliser, à devenir le type que je désire être.
Je fais de nombreux efforts qui sont productifs mais je n'arrive pas à instaurer une dynamique sur le long terme. De telle sorte je régresse dès que j'en viens à avancer. J'ai la très nette impression de tourner en rond.
A trop réfléchir on finit par ne rien faire, ça me décrit bien.

Alors je vous demande de me parler de vos expériences. A ceux qui ont réussi, savoir qu'est ce qui à fait qu'à un instant vous avez décidé de changer DURABLEMENT. S'agit il d'un manque de motivation? Comment réaliser mes objectifs premiers sans fléchir et les modifier?

Je ne veux plus vouloir avancer, je veux simplement le faire. Bref, help!
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 20/01/2013, 12h42
Stéphane-Pierre Valmont Stéphane-Pierre Valmont est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: janvier 2012
Messages: 204
Par défaut

Citation:
Envoyé par awarness Voir le message
Salut tout le monde.

Je décide de franchir la ligne. Je viens poster une question, demander vos avis.

Je veux trouver ce qu'il me manque. Ce petit truc, cet évènement, ce choix, qui fera que j'instaurerai un changement dans la durée.

Je veux changer. J'ai conscience de ce que je suis et surtout de ce que je peux devenir. Je suis convaincu que rien ne m'est impossible. Je sais que je peux devenir ce que j'aspire. Il me manque néanmoins un je ne sais quoi.

Le genre de type aux cent mille résolutions, à la bonne volonté toujours plus farouche et toujours plus éphémère, vous connaissez? Je suis l'exemple type.
Je n'accorde pas d'importance à la fatalité. Mais je dois reconnaître que je n'arrive pas à réaliser ce que je souhaite. Ma priorité n'est pas de sortir avec telle ou telle fille. Non, je cherche simplement à me réaliser, à devenir le type que je désire être.
Je fais de nombreux efforts qui sont productifs mais je n'arrive pas à instaurer une dynamique sur le long terme. De telle sorte je régresse dès que j'en viens à avancer. J'ai la très nette impression de tourner en rond.
A trop réfléchir on finit par ne rien faire, ça me décrit bien.

Alors je vous demande de me parler de vos expériences. A ceux qui ont réussi, savoir qu'est ce qui à fait qu'à un instant vous avez décidé de changer DURABLEMENT. S'agit il d'un manque de motivation? Comment réaliser mes objectifs premiers sans fléchir et les modifier?

Je ne veux plus vouloir avancer, je veux simplement le faire. Bref, help!
Eh bien pour ma part, c'est simple. Je te raconte mon témoignage. J'ai commencé sur ce site en début d'année. J'ai dévoré les articles, j'ai appris beaucoup en psychologie. Maintenant j'adore les livres traitent de l'amour (je ne parle pas d'arlequin ! Mais des vrai livre traitant de la passion, séduction, de l'amour en règle générale) Si tu veux les livres :
Le rouge et le noir, de Stendhal ; Belle du Seigneur d'Albert Cohen, Madame Bovary, Flaubert
J'ai appris beaucoup par le biais des livres. Mais ils ne fournissent que la théorie. D'où l'importance de ce site pour la pratique !!!
Donc pratique autant que tu peux, quand tu veux, ne te force pas c'est inutile.

Lorsque je te lis, je vois quelqu'un qui a beaucoup d'optimisme, mais qui ne connaît pas ses limites et donc sa force, tu dois être jeune, non ?
Citation:
J'ai conscience de ce que je suis et surtout de ce que je peux devenir. Je suis convaincu que rien ne m'est impossible.
en une phrase tu te contredis... C'est vraiment stupide, comment veux tu être conscient de ce que tu peux devenir et de savoir que rien ne t'es impossible ? Tu n'as donc pas de limite, sans cela comment veux-tu être quelqu'un ? Pour pouvoir exister, il faut être limité, pour être quelqu'un. Justement ta phrase montre bel et bien que tu ne connais pas tes limites, et donc ce que tu es capable de faire, ce que tu es !
Absurde, en un instant montrer ton paradoxe, en croyant qu'il est juste.
Abaisse ton hybris, commence par pratiquer, tu va vite te rendre compte de tes atoux et faiblesse et là tu comprendras mieux ce que tu es capable de faire ou non.
__________________
" Mon petit, lui dit-elle, avez-vous le trac ?
- Non, Madame, répondit la jeune fille étonnée.
- Rassurez-vous, cela viendra avec le talent. "
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 20/01/2013, 16h57
Avatar de Nesta
Nesta Nesta est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: janvier 2012
Messages: 555
Par défaut

Est-ce que tu sais ce que tu aimes vraiment? Quelles sont tes qualités? tes défauts? Ce que tu veux? Tes projets, tes objectifs?

On avance pas sans savoir ou aller. Il faut savoir où tu es et où tu veux aller. Essai de te poser ce genre de question si tu ne l'as pas déjà fait.
__________________
Ici mon journal :http://forum-seduction.artdeseduire....-la-table.html
Un fond de whisky posé sur une table.
Qui le goûte s'enivre.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 20/01/2013, 17h54
awarness awarness est déconnecté
 
Date d'inscription: janvier 2013
Messages: 22
Par défaut

Tout d'abord je vous remercie tout deux, Stéphane et Nesta d'avoir pris le temps de répondre. Je précise que ce poste n'est pas affaire de séduction (dans un but premier).

Citation:
Lorsque je te lis, je vois quelqu'un qui a beaucoup d'optimisme, mais qui ne connaît pas ses limites et donc sa force, tu dois être jeune, non ?
VRAI

Je suis optimiste, parce que je n'aime tout simplement pas le pessimisme.
Prenons un exemple: mon avenir professionnel. Crise, chômage, réchauffement climatique et ou je ne sais qu'elle autre estimation réjouissante dans le genre, qu'importe. Je préfère largement la formule, "si je veux, je peux" à celle "cela dépendra des circonstances". J'estime que les circonstances dépendront du travail au préalable que j'aurai fait sur moi, mon entourage, mon travail ou mes stages.

Citation:
Est-ce que tu sais ce que tu aimes vraiment? Quelles sont tes qualités? tes défauts? Ce que tu veux? Tes projets, tes objectifs?
On avance pas sans savoir ou aller. Il faut savoir où tu es et où tu veux aller. Essai de te poser ce genre de question si tu ne l'as pas déjà fait.
Nous allons reprendre les choses par étape.
Je suis jeune, 18 ans. Je fais des études qui me plaisent où je réussis, objectivement, de manière très convenable. Je suis un sportif, j'ai fais de nombreux sport mais j'ai toujours continué le judo jusqu'à mon grade de ceinture noire. J'ai profité de mon entrée à l'université pour m'épanouir dans d'autre sport. J'ai notamment découvert la natation et c'est un vrai plaisir. Outre les activités sportives je me suis épanoui sous les feux de la rampe durant 3 ans. Je ne suis d'ailleurs pas du tout timide et apprécie prendre la parole face à un groupe dans un cadre professionnel*. Dans mon humble situation j'ai vécu des aventures, des voyages, je ne suis pas à plaindre.

Bref, tout ça je m'en fous. Comme tu me l'as suggéré Nesta il faut que je me pose des questions sur ce que je veux vraiment.
Je suis un loup solitaire. Je réussis là où il faut être seul. Je suis le maître de mon monde, mais ses frontières ne s'étendent pas jusqu'à l'horizon, croyez moi. Encore une fois c'est avec plaisir que je réussis dans les études et le sport mais cela ne me satisfait pas. Ces deux activités (à titre d'exemple) ne me demandent pas de réels efforts. Ne comprenez pas par là que je suis le meilleur, mais simplement qu'elles font parties de ma zone de confort.
Mes faiblesses se situent dans le domaine du social. *Je sais m'exprimer, jouer, m'amuser face à un groupe qui doit m'écouter (ex : un exposé, un rapport de stage). A contrario je ne saurai pas captiver l'attention d'un groupe d'amis, être le centre de la dynamique d'un groupe. Certes je sais répondre, être en aval. Cela à du bon, mais jamais je ne me retrouve à la source.

Je réfléchis et rationalise bien plus que ce qu'il est nécessaire.
J'accorde bien trop d'importance à l'estime d'autrui.
Mes humeurs sont d'une variation déconcertante, d'un extrême à l'autre.

C'est ainsi que je vois le problème qui m'a poussé à écrire ce post. Une partie de moi même me satisfait amplement, tandis qu'une autre manque cruellement à l'appel. Il me manque le côté social. J'ai de l'énergie, celle-ci réussit de très belles choses par moment qui me rendent heureux, me donnent un sentiment de fierté. Sauf que bien souvent cette énergie est employé de manière très négative est cause des feed backs et des pensées très noires source qui sont totalement contre productifs.

La théorie ne m'intéresse pas, j'ai assez fouiné. C'est la pratique qui me manque. J'ai essayé de changer seul et j'en viens à me morfondre, à tourner en rond. Alors je cherche une autre voix, je vous interroge.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 20/01/2013, 18h29
Avatar de Nesta
Nesta Nesta est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: janvier 2012
Messages: 555
Par défaut

Tu me fais penser un peu à moi sur certains points, mais passons...

Donc ce que tu désires c'est pouvoir t'imposer dans un groupe d'amis, avoir une aisance sociale et la capacité d'être le point d'attention.

Est-ce que tu arriverais à me dire:
- comment tu es, actuellement, lorsque tu te trouves face à une situation sociale (une de celle qui ne te convient pas) ? Comment agis-tu? Dans quel etat d'esprit?

- Et arrive tu à mettre le doigt sur la raison qui t'empêche, alors que tu peux être à l'aise à un oral ou entretien, à ne pas faire de même dans un groupe? Qu'est-ce qui te bloque? Pourquoi ça ne fonctionne pas?

(oui je sais je pose beaucoup de questions)
__________________
Ici mon journal :http://forum-seduction.artdeseduire....-la-table.html
Un fond de whisky posé sur une table.
Qui le goûte s'enivre.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 20/01/2013, 19h04
awarness awarness est déconnecté
 
Date d'inscription: janvier 2013
Messages: 22
Par défaut

Citation:
la capacité d'être le point d'attention.
Ce n'est pas une grande réjouissance de l'avouer mais je choisis ici de dire la vérité.

Oui. Je reconnais que bien souvent j'envie cette personne qui va rassembler, cette personne qu'on va chercher à côtoyer, celle qui va irradier chaleureusement et dont la compagnie est agréable.

J'aimerai me faire une excursion à Paris. J'y suis déjà allé mais là j'ai envie d'y retourner et de voir la capitale autrement. J'ai déjà organisé des escapades de quelques jours ce pour des destinations bien plus lointaines, mais toujours seul. Je rejoignais des amis sur place mais sans réussir à embarquer quelqu'un avec moi.
Je pense qu'on m'apprécie par ce que suis ouvert d'esprit tout en préservant mes idée. J'estime également être agréable compagnie mais dans un sens poli. Je ne me livre pas trop et je ne suis pas méchant.

Soirées, amis, sorties j'en fais. Mais bien souvent je suis, je ne les instaure pas. Ce n'est pas les projets qui manquent, j'ai de nombreuses idées. Les gens pourraient les apprécier mais ça on ne peut le vérifier. Car mes idées ne voient jamais le jour. J'ai du mal à entraîner, à créer une dynamique.
Ah non! Tout n'est pas si noir.. écrire semble faire avancer ma réflexion. Lorsque je suis avec une unique autre personne (peut être deux) je suis très souvent le meneur. Passé ces quotas Pof! tout disparaît. L'effet groupe semble avoir un certain effet sur moi.

Pour la prise de parole c'est assez étrange. Exposé, simple avis sur un sujet, compte rendu, qu'importe si c'est devant des professionnels ou ma promo en entier je m'amuse. Je prend cela comme un jeu, ne bégaye pas, je capte l'attention, essaye de varier ma rhétorique et j'en ai de très bon retour. Je pense que cela se ressent, vraiment c'est un plaisir (force à l'égo qui est au centre de l'attention? erf là j'avoue être bien déçu de ma personne si cela est vrai)
Sortons de ce cadre? Rien, plus un mot, des réponses et quelques interventions à la limite. Mais je ne suis plus acteur, j'observe ce qui se passe et me sous-traire au décor n'enlèverait pas grand chose aux évènements qui s'y déroulent.

C'est même simple : j'ai tendance à réfléchir à ce que je dois dire au lieu de le dire et quand je parle à voir le retour que j'en recevrais.
Ce que je cherche ce n'est pas savoir quoi dire, c'est comment réussir à ne pas en venir me demander cette question qui peut sembler d'une grande absurdité.

[Poses des questions si tu le souhaites, j'y répondrai avec sincérité. Je souhaite réussir à passer cette ligne que je ne vois pas mais qui me sépare de manière bien visible de ce dont j'aspire. Mais trop question mène à trop de réflexion. Où se situe l'action?]
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 20/01/2013, 19h25
Stéphane-Pierre Valmont Stéphane-Pierre Valmont est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: janvier 2012
Messages: 204
Par défaut

Ton problème réside dans le fait que tu as une vision des choses limitée et manichéenne. Tu mélanges les chiffons et les serviettes :
Citation:
Je suis optimiste, parce que je n'aime tout simplement pas le pessimisme.
Prenons un exemple: mon avenir professionnel. Crise, chômage, réchauffement climatique et ou je ne sais qu'elle autre estimation réjouissante dans le genre, qu'importe. Je préfère largement la formule, "si je veux, je peux" à celle "cela dépendra des circonstances". J'estime que les circonstances dépendront du travail au préalable que j'aurai fait sur moi, mon entourage, mon travail ou mes stages.
__________________
" Mon petit, lui dit-elle, avez-vous le trac ?
- Non, Madame, répondit la jeune fille étonnée.
- Rassurez-vous, cela viendra avec le talent. "
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 20/01/2013, 19h29
Avatar de Nesta
Nesta Nesta est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: janvier 2012
Messages: 555
Par défaut

J'ai repéré quelque chose qui m'intrigue dans ton discours.

Tu dis être un loup solitaire, quelqu'un d'indépendant.

La question que je me pose donc : Veux-tu vraiment devenir comme le type de personne que tu me décris ou as-tu une simple attirance, jalousie ou admiration des ces personnes qui sont des "leaders" ?

On peut en effet être charismatique, intriguant, mystérieux, respecté et admiré en étant un "loup solitaire", quelqu'un qui ne s'exprime pas forcément beaucoup ou à l'inverse être à l'aise socialement et passer pour un clown.

Si le "mode loup solitaire" est ta nature veux-tu aller à son encontre? Ou est-ce que tu penses que ton véritable épanouissement passe par l'envie d'évolution que tu nous a décrite?

Promis après j'arrête les questions et on essaiera de trouver des solutions pratiques
__________________
Ici mon journal :http://forum-seduction.artdeseduire....-la-table.html
Un fond de whisky posé sur une table.
Qui le goûte s'enivre.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 21/01/2013, 22h36
awarness awarness est déconnecté
 
Date d'inscription: janvier 2013
Messages: 22
Par défaut

Citation:
Ton problème réside dans le fait que tu as une vision des choses limitée et manichéenne. Tu mélanges les chiffons et les serviettes :
Manichéen, joli mot! Google a été un bon camarade pour en découvrir le sens. Je m'endormirai moins con.
Soit tout bien ou soit tout mal, j'avais déjà remarqué cette tendance chez moi. A force de rationaliser et réfléchir j'ai tendance à classer mes évènements ou mes ressentis de manière catégorique. Faut croire que je manque de nuance.
On pourrait coupler ça avec le fait que je m'en demande beaucoup trop, ou plutôt que j'avance en sautant les étapes. Je souhaite ériger une tour et commence par choisir le design intérieur des pièces. Théoriquement je sais que si je désire vraiment changer cela passera par des modifications personnelles de moindre importances et à force, effet boule de neige oblige, une dynamique s'installera. Il me faut donc une base solide, soit, mais il s'agit une fois de la théorie.
Cette dynamique il m'arrive de l'avoir, un certain temps, mais pas de la préserver. Je suis trop brouillant pour ça. Ma volonté s'enflamme et s'éteint aussi vite que la rotation du rayonnement d'un phare.



Nesta : encore une fois tes questions ont nécessité que j'y accorde de la réflexion.
Loup solitaire ou non, la solitude ne me dérange pas. Certaines personnes sont terrifier à l'idée d'être seule, ce n'est pas mon cas. J'arrive à m'épanouir quand je n'ai aucune compagnie, je prend même cela comme un gage d'autonomie. Après dire que je ne désire que cette situation, faux. J'adore la nature humaine, les interactions, les rencontres, les découvertes. J'aime parler et surtout rigoler. Or je vois qu'en groupe je ne réagis pas comme je le désire, je m'emprisonne. Je ne m'adapte pas, observe et ne prend pas vraiment part. Cela ne correspond pas au cliché de la timidité où le rouge me monte directement aux joues, non. Mais je ne m'engage pas trop dans cette dynamique, j'en reste passif.
Je réfléchis au lieu de faire ce dont j'aimerai, quelques fois simplement parler. Or ces chaines que je m'impose comme à me ronger, je ne veux plus de ça. Je rêve quelque chose de plus..vivant je dirai.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 21/01/2013, 23h15
Fripon Fripon est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: septembre 2012
Messages: 655
Par défaut

Pour moi c'est une illusion de croire qu'il n'y a QUE UN truc qui fait que tu changes dans la durée. C'est un enchaînement de choses qui fait que tu changes...

A la base il y a généralement un électrochoc qui t'a poussé à l'action. Après c'est à toi de savoir maintenir les efforts, t'instaurer une discipline.

Il n'y a pas de secret, quel que soit le sujet et tes capacités, pour progresser il faut le travailler.
__________________
"Quand un élève ne progresse pas, il doit abandonner les méthodes qui ne lui conviennent pas"
Si un gars a couché avec 700 filles, ça ne fait pas de lui le prix Nobel de la Paix !
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 01h08.