Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 24/12/2021, 14h06
Avatar de Oceuss
Oceuss Oceuss est connecté maintenant
Confirmé
 
Date d'inscription: mars 2020
Messages: 655
Par défaut Nouvelle situation, nouveaux problèmes

Bonjour, bonsoir,

Je suis de retour après quasiment deux ans suite à cette histoire : https://forum-seduction.artdeseduire...-possible.html

Alors, en ce qui la concerne, je m'en suis bien remis (forcément) et ait coupé les ponts avec la concernée. Ca s'est plus fait avec le temps qu'autre chose, j'ai mis du temps à m'en remettre (plus de six mois) mais voilà, dans l'absolu, tout va bien à ce niveau. Je dirai que j'ai gardé une bonne relation avec elle le temps que ça a duré derrière, je ne lui en veux aucunement et lui souhaite le meilleur, même si je ne lui reparlerai jamais. En tout cas, merci pour vos précieux conseils.

Mais si je suis ici, c'est bien que ce qui m'amène, c'est une nouvelle histoire encore plus tordue. Je les collectionne.

Ma fameuse meilleure amie de la précédente histoire, je la connais depuis trois ans, grâce à notre milieu pro. On a tout de suite eu une certaine alchimie et une ambiguïté claire, mais elle était déjà sur quelqu'un. Elle finira avec ce quelqu'un. C'est dommage, mais c'est la vie, je fais avec, avec le temps on deviendra deux amis platoniques et on se soutiendra dans nos histoires de couples débiles. Oui parce que son couple est avec un type de trente ans adolescent dans sa tête qui fuit l'engagement et ne pense qu'à lui. A force de prendre crasse sur crasse, elle finit par le larguer fin août. Entre autre parce qu'elle a 27 ans, rêve d'avoir un enfant, qu'avec sa maladie, elle ne peut pas dépasser le cap des 30 ans pour le faire, et que monsieur s'en fout éperdument voir lui reproche.

Bref, je passe par là. J'ai toujours eu de l'attirance pour elle alors je propose un genre deal un peu fou (complètement con peut-être même) : puisqu'on s'entend si bien, qu'on a les mêmes projets de vie, la même façon de fonctionner, pourquoi ne pas tenter un truc ensemble ? Elle accepte à mon grand étonnement, je dois l'avouer, et voilà qu'on finit par se rencontrer dans ce cadre spécial. Hors les premiers moments de gêne, tout est super, très bonne alchimie sur tous les plans entre nous, elle ira jusqu'à me dire qu'elle m'aime au bout d'une semaine et regrette de ne pas s'être tournée vers moi trois ans plus tôt.

Bon, puisque le deal c'était "on test et selon comment les sentiments évoluent, on verra", on envisage vite que j'emménage avec elle. C'était clairement rapide comme choix, mais j'en avais marre de mon studio de 20m² en centre ville. Il était temps que je me bouge les fesses et mette à jour toute ma paperasse, donc un mal pour un bien, quelque part. On emménage ensemble, et on vit une espèce d'idylle. Je rencontre vite ses parents pour les rassurer, ils m'aiment bien, une première chez les mecs qu'elle présente. Tout est parfait, on commence à monter des projets à long terme. Jusqu'à la semaine du 11 novembre.

On est en vacances, on va voir un peu de ma famille. Embrouille à Ikea sur le prix des meubles parce qu'elle prend mal une blague. Bon. Je la sens très fatiguée et usée toute la semaine, je sais qu'elle se lève la nuit notamment. Je dors assez mal parce que j'ai une tendance à sentir quand les gens vont pas bien. J'essaye de creuser comme je peux mais elle est avare en détails et laisse entendre qu'elle a surtout sa maladie qui la crève. Soit, je prends en charge toute la maison seul, pas de problème.

On avait monté le projet d'acheter un chien comme premier vrai projet concret à deux. Un samedi soir, son père est venu dormir à la maison pour aller le chercher avec elle le lendemain, moi travaillant le dimanche. Elle a été ultra froide et distante toute la journée quand je suis rentré du travail, je l'ai donc laissé respiré et ne l'ai pas embêtée. Lorsque vient le moment de se coucher, et qu'on est seuls dans la chambre, elle se tourne vers moi et me dit "Je crois que ça va pas le faire entre nous". Aïe. Ca pue.

La discussion se résume à la chose suivante : 1) elle est mal dans sa peau et panique un peu avec tout, elle a le sentiment de n'avoir rien fait de significatif dans sa vie, 2) Ses sentiments pour moi stagnent, quoi que ça veuille dire exactement. Son explication est qu'elle n'a pas cette "passion" pour moi comme pour ses ex qu'elle qualifie elle-même de tocards (et j'irai pas dire le contraire vu que je connais toutes les histoires les concernant), mais qu'aussi parfait que je sois, ça ne vient pas de la même manière, elle ressent une forme d'amour sincère et pur mais pas la même chose passionnée... et qu'elle en a besoin. Je suis resté assez calme, je me suis voulu rassurant. Je lui ai dit que les sentiments ça se forgeait dans le temps. Je lui ai quand même demandé pourquoi elle disait m'aimer depuis le départ alors, elle me dit qu'en gros, sa mère lui a dit de "sourire et que ça finirait par venir". Mouais, pas convaincu de l'approche. Elle me dit qu'elle veut essayer les prochains mois, qu'elle a envie que cette relation marche, même si elle sent que les sentiments évolueront pas comme elle veut. Ok. Le chiot est censé être un projet commun, elle pense que ça peut aider. Je suis clairement plus trop emballé pour lui, mais c'est trop tard pour faire machine arrière.

Deux jours passent, toujours plus distante. J'essaye de lui laisser de l'espace et je réfléchis. Il est clair que les choses se sont faites trop vites, je me dis qu'on a probablement besoin de prendre un peu de distance tous les deux. La soirée du troisième jour, alors qu'on va se coucher et que j'essaye juste de l'embrasser pour lui souhaiter bonne nuit, elle se retourne dans le lit et me dit "non, désolé, je ne peux pas". Bon, c'est foutu là. Je démarre une nouvelle conversation avec elle et surtout, j'obtiens des réponses plus claires sur la nature réelle du problème. Elle a toujours son ex d'avant en tête… Elle me sort que pour elle c'était son âme sœur (je sens quand il rentrait dans une pièce, on finissait nos phrases, balla), ce à quoi j'ai eu l'intelligence (oupa) de répondre que j'avais plus l'impression qu'elle était la mienne. Aussi résilient que j'ai voulu l'être, j'ai fini par pleurer. Bref, la situation n'est juste pas possible, je concrétise la rupture parce qu'humainement, je ne peux pas me retrouver avec quelqu'un qui m'évite et me sort qu'elle pense toujours à un autre mec, et me dit qu'elle a une amitié ++ presque fraternelle alors qu'on couche comme des sauvages ensemble depuis trois mois. J'ai fait l'erreur de dire que je voulais rester ami quoi qu'il arrive, l'émotion a parlé.

Ca fait donc trois semaines depuis cette histoire. J'ai décidé de bouger chez un ami deux jours à la rupture (après avoir pleuré lamentablement devant elle, pas pu le retenir, j'ai essayé d'être discret mais bon), elle en a fait de même. Elle est rentrée avant moi et est repartie lorsque je suis rentré. J'ai donc passé une semaine complète, seul, avec mon chiot et mon chat chez elle, à ruminer dans tous les sens. Elle est rentrée trois jours, guillerette, visiblement elle s'est bien marrée à faire pleins de trucs, elle a passé les 3/4 de son temps enfermée dans sa chambre, et n'a daigné réellement être là que le dernier soir avant de repartir. Elle m'a invité à manger dehors au BK (je précise que je fais bonne figure autant que possible). Elle me fait des allusions du type "tu vas vite trouver quelqu'un j'en suis sûre !", et évite clairement tout sujet sensible. En rentrant, j'en ai eu un peu marre qu'elle m'observe telle une chose fragile et je lui ai dit d'arrêter de culpabiliser, les choses étaient ce qu'elles étaient. Elle est re-repartie pour une semaine complète après ça après m'avoir enlacé, est juste venue me parler un peu le lendemain sur notre site de travail, jusqu'à hier où j'ai bien dû lui envoyer un message pour m'assurer qu'elle pourrait garder le chiot pour noël.

Très clairement, la distance et l'écart des messages et son attitude font qu'elle m'évite. Mais en parallèle, dès qu'il y a une brèche, elle lance la conversation autant que possible. Elle m'a sorti des phrases du type "je vais mettre rapidement la maison en location et me rapprocher des gens qui comptent, ma sœur, ma meilleure amie et sûrement à terme de toi" ou encore du "je te soutiendrai quoi qu'il arrive même si tu le veux pas". Je sais très bien qu'elle ne se rend pas compte de la portée de ses mots, mais la vache, ce que ça fait remuer l'esprit qui tente de s'accrocher à la moindre lueur d'espoir.

Et aujourd'hui encore, j'apprends que ses parents restent plusieurs jours chez elle. Sauf que je suis obligé de rentrer demain soir pour raisons professionnelles, sachant qu'il n'y a que deux chambres donc que je vais fatalement dormir dans la même que celle de mon ex, et que je suis le seul type que ses parents aient jamais apprécié qu'elle leur ait présenté. Vu le profil de sa mère qui ne peut pas s'empêcher de parler, je sens tellement qu'elle va essayer de nous remettre ensemble.

Une fois que j'aurai déménagé, je coupe les ponts, au moins un temps. On verra ce que ça donne à plus long terme pour la suite. Je suis clairement raide dingue d'elle mais pas comme mon ex où ça frôlait l'obsession surtout, là j'ai vraiment l'impression de perdre un truc auquel je tiens, un peu comme avec le décès de ma mère.

Seul point positif à tout ça, je suis sorti de mon espèce de bulle un peu "jeune adulte", j'ai beaucoup de projets à reprendre pour avancer dans la vie. On verra où ça me mène mais je compte bien apporter du changement à tout ça.

Je vous promets que la prochaine histoire je vais venir vous demander des conseils régulièrement pour éviter ce genre de conneries.

J'ai pas de question claire, je suis surtout curieux d'avoir vos avis. Sur l'attitude que j'aurai dû avoir, que je devrais avoir, avec elle, ses parents, après, et si j'ai une tendance à choisir ou pas les relations à problème.

Merci pour la lecture.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 25/12/2021, 13h17
ziqus ziqus est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: novembre 2021
Messages: 53
Par défaut

Hello,

Il s'est passé combien de temps entre la rupture avec son ex et le moment où vous avez décidé de vous mettre ensemble ? Et vous avez mis combien de temps avant d’emménager ensemble ? Si ce n'est pas indiscret quelle est sa maladie ?

Mon avis : j'ai l'impression que tu as été son "rebound boy", elle était perdue par sa rupture, tu lui a présenté une solution et elle a acceptée car ça semblait confortable et ça pouvait l'aider à faire son deuil amoureux. J'ai aussi l'impression que tout s'est fait très rapidement : rupture, couple, emménagement, rencontre avec la famille, projet de chien, etc. Aussi, si elle a toujours un discours affectueux envers toi, c'est par ce que vous avez été meilleurs amis pendant 3 ans, donc cette amitié doit toujours être présente en elle (mais toi tu ne comprends pas car tu ne veux pas forcement de cette amitié, tu veux une belle histoire d'amour).

Sinon y a rien de grave à pleurer devant une fille, t'es un être humain avec des émotions, c'est plus sain de les accepter que de les refouler !

Dernière modification par ziqus ; 25/12/2021 à 13h25
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 25/12/2021, 17h28
Avatar de Oceuss
Oceuss Oceuss est connecté maintenant
Confirmé
 
Date d'inscription: mars 2020
Messages: 655
Par défaut

Tu vises complètement juste, j'ai été à ce qu'il semble sa relation de rebond. Tout s'est fait vite car je m'étais calibré sur ce qu'elle me disait ressentir. Tout ça c'est fait une semaine après sa rupture, j'ai emménagé avec elle au bout de trois semaines derrière. Je pensais ne pas me tromper en comptant sur l'honnêteté de quelqu'un qui était censément ma meilleure amie mais il semblerait que ça n'a pas été le cas.

Spondylarthrite ankylosante, rien de mortel mais ça génère des douleurs constantes dues à l'inflammation de ses muscles. Chez elle c'est particulièrement localisé dans le bassin, mais les activités prolongées partent vite en crises qui touchent l'intégralité du corps. Ça la frustre aussi parce que ça l'empêche de jouer de la basse ou d'écrire autant qu'elle le voudrait.

Ouais, c'est sûr. Je ne m'en veux pas vraiment d'avoir lâché, je m'en veux un peu plus d'avoir transporté cette peine jusqu'au réveillon avec ma famille.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 15/02/2022, 23h10
Avatar de Oceuss
Oceuss Oceuss est connecté maintenant
Confirmé
 
Date d'inscription: mars 2020
Messages: 655
Par défaut

Salut tout le monde.

Petite mise à jour sur ma situation deux mois après tout ça.

Le réveillon était horrible, j'ai fini par pleurer à une heure du matin dans les bras de mon père, complètement dévasté.

Je suis rentré le lendemain chez "moi", la boule au ventre. Ses parents ont été cools, ils ont joué le jeu, fait l'air de rien, elle aussi. J'ai eu l'occasion de discuter avec eux chacun de leur côté, ainsi que sa soeur. D'une part ils étaient dégoûtés pour moi, d'autre part eux-mêmes n'en peuvent plus des comportements totalement destructeurs et incohérents de mon ex.

Ils m'ont encouragé à avoir une discussion avec elle, ce que j'ai fait, pour mettre au plat certaines choses, notamment que non, je ne vivais pas "bien" la rupture, ce qu'elle croyait, et que oui, j'avais réellement de profonds sentiments pour elle, ce qu'elle semblait ne pas réaliser. Ca a été d'abord une discussion compliquée mais on a fini par reparler dans la nuit et arriver à un consensus qu'on ferait en sorte de voir comment ça évoluerait une fois que je serais parti, et qu'on resterait pas en mauvais terme.

Sauf qu'à ce moment-là, elle m'annonce aussi qu'elle reparle au fameux ex d'avant moi. En gros soi-disant elle est partie l'insulter pour se défouler, et ce bon monsieur lui a fait toute la sérénade classique du "oui mais je mets de l'ordre dans ma vie, je comptais revenir vers toi quand je serais prêt" (sous-entendu, quand bien même on aurait pu être ensemble et heureux). Evidemment, elle a gobé tout ça, mais a dit qu'elle ne souhaitait plus être en couple donc voulait rester seule. Vous la sentez la quenelle ?

J'ai fini par déménager le 10 janvier, période pendant laquelle elle est restée bien éloignée de moi à part pour m'aider à déménager un soir quelques affaires. Depuis, j'ai coupé contact avec sauf semaine dernière où elle m'a contacté pour une affaire d'administratif. Sachant que je l'ai croisé sur notre lieu de travail et qu'elle m'a passablement ignoré.

Voilà qu'aujourd'hui, sur ce même lieu de travail, elle m'envoie un message pour me dire qu'elle doit me parler de quelque chose d'important. Alors, tenez-vous bien, parce que j'ai moi-même encore du mal à le réaliser en écrivant ces lignes : madame est enceinte depuis un mois. Elle n'a donc pas du tout perdu de temps, dès que j'ai foutu le camp de la maison, elle s'est faite sauter par son anciennement ex, à nouveau son mec, et elle est tombée enceinte par "accident" (vu qu'elle ne se protège pas et était sûrement en période ovulatoire, à d'autre l'accident). Elle tenait absolument à me le dire parce qu'elle ne voulait pas que je l'apprenne pas autrui au taf.

Je suis resté droit et digne. Je lui ai juste posé les questions auxquelles je voulais des réponses. 1) avec qui (donc là elle m'a dit que c'était lui), 2) ce qu'il pensait de l'éventualité qu'on pourrait rester en contact, ce à quoi il aurait répondu "Oh bah vous avez vécu l'histoire que vous deviez vivre et puis c'est tout".

Je suis dans une rage totale depuis cet après-midi. J'ai ce sentiment d'avoir été un bouche-trou complet. Trois ans d'amitié, réduits à ça. Elle m'a menti du début à la fin, a passé son temps à me couvrir de fausses promesses même après la rupture, se permet de me foutre des vents quand je me contente de lui dire bonjour dans un cadre strictement pro et ose venir fanfaronner pour m'annoncer qu'elle est enceinte et n'a même pas attendu que les cendres de notre relation soit froide. Alors que je commençais à avancer dans mon deuil, à sortir de la tombe, bam, elle m'a mis l'ultime coup de pelle.

Mais ça a du bon. Je la hais. Je le hais. Je ne veux plus jamais avoir rien à faire avec elle. Je sais très bien ce que sa relation va donner, je sais très bien ce qui attend ce pauvre gamin. Et moi, je veux juste rester loin de ça.

Par contre, j'ai le sentiment qu'un truc s'est cassé définitivement en moi. Je ne sais pas mettre le doigt dessus avec exactitude, mais simplement, j'ai juste l'impression que ma capacité à accorder confiance vient d'être fracassée. Le bilan de ma vie sur le plan relationnel, à tous les niveaux, est catastrophique. Je ne sais vraiment plus quoi penser. J'ai pas l'esprit clair forcément, d'autant que j'ai dormi que quelques heures cette nuit (le couple de l'appart du dessus a bien profité de sa saint valentin), mais bref.

Si vous avez n'importe quel avis ou conseil à donner, je suis preneur. J'avais surtout besoin d'exprimer tout ça à des gens extérieurs.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 15/02/2022, 23h25
Pinkman- Pinkman- est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: novembre 2021
Messages: 18
Par défaut

J'ai pas d'avis particulier je suis nouveau sur le forum mais je compatis à fond. C'est logique que tu te dises que tu ne donneras plus ta confiance à personne. Elle a été pitoyable.
Tu peux toujours te dire que cette histoire permet au moins d'en finir pour de bon avec cette fille qui te l'aurait mise à l'envers un jour ou l'autre.
Vaut mieux maintenant que plus tard.

Bon courage mec
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 16/02/2022, 00h10
Avatar de W0lfenSs
W0lfenSs W0lfenSs est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: janvier 2018
Messages: 1 915
Par défaut

Salut à toi,

Tout d'abord courage. Tu vas passer un très mauvais moment. Qui risque de se compter en mois. Le temps fera son œuvre mais sache que tu risque de passer par beaucoup de stades successifs.

Que dire... tu es tombé sur LA salope de base qui se moque bien de ce qu'elle sème. MAIS tu avais tout les signes avant coureurs que tu as décider d'ignorer. Je ne te jette pas la pierre c'est très dur lorsque l'on a la tête dans le guidon.
Vraiment j'ai de l'empathie pour toi car j'ai vécu à peux près la même chose il y a quelques années, si ce n'est pour le gosse qui viens clore le truc en apothéose. Et j'en ai chier pour m'en remettre alors je me doute bien que tu va morfler.

Pour être bref, connaissance de courte durée pour ma part. Venait de sortir d'une relation très courte. Ça j'étais au courant. Mais qui cachait une relation très longue pleine de projets (pas au courant par contre). Beaucoup trop rapide. Beaucoup trop de je t'aime vite. Beaucoup trop de projets. Emménagement éclair. Présentations éclair. Baises folles. Relation consommée à 400km/h = durée de vie raccourcie.

Elle finis par tchatcher un autre mec dans mon dos je m'en rends compte. On se pourrie la vie. On se sépare. Elle se met en couple avec encore un autre gars 2 semaines plus tard. Alors que soit disant j'étais l'homme de sa vie et qu'elle ne pourrait plus jamais aimer.
Le tout en a peine une demie année.

J'ai cru ne jamais pouvoir m'en remettre. Je suis passé par plein de phases. Pleurs, haine, colère, degout viscéral, incompréhension, phase des "et si ?". J'ai commencé à cultiver un terreau très nocif envers les filles en général. Les deux histoires suivantes ont été ridicules avec des nana qui ne me respectaient pas car je ne me respectait plus.

Et pourtant, pourtant tout ça était si prévisible. Mecs qui se suivent, relation récemment finie qui n'était pas digérée, besoin de plaire à tendance limite allumeuse, totalement erratique professionnellement (à changé de boîte 1 fois par an entre 2012 et 2018). Projet et emménagement Beaucoup trop rapide.
Bref. De quoi se remuer le couteau à posteriori en se disant qu'on a été con. On nourris la spirale qui mène à d'autres meufs toxiques.

Casse la spirale. Prend ton temps. Perso quand je vois des photos sur les RS via suggestions d'ami ou autre je suis totalement inerte. Ni dans le dégoût ni dans la haine. Ce genre d'expérience forme qui l'on est. J'ai atteint ce qui est, pour le moment, mon idéal relationnel. Et je pense que je n'y serait pas parvenu si je n'avais pas vécu ça.
N'accorde plus ta confiance pendant quelque temps. Pense à toi, voyage seul (ça a changé ma vie), ouvre toi au monde de manière générale. Coupe l'alimentation de la fabrique de ton cerveau en multipliant les activités qu'elles soient sociales ou solitaires.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille, le chemin est parsemé d'embûches et la route est longue. La route est longue mec et tu as le temps. Il s'en passe des choses en 1 an, en 5 ans en 10 ans.
Tu regarderas derrière toi en te disant, c'était quoi son nom déjà à cette fille avec qui j'ai fait n'imp pendant 4 mois ?
Mais en même temps la vie passe trop vite pour perdre son temps sur des gens qui n'en méritent pas la peine.

Je sais que c'est beaucoup de wishfull thinking et de belles proses comme ceux qui disent tu trouveras chaussure à ton pied. HECK MAN, si ca se trouve tu revivras jamais ça, mais si ça se trouve tu vivras des choses beaucoup plus incroyables.
Monter ta boîte, visiter le pays de tes rêves, nager avec des baleines, finir un projet, maîtriser parfaitement un instrument, écrire un livre, nouer une amitié incroyable, te faire 4 meufs dans la même semaine.

Franchement il y a tellement à voir dans la vie que de se morfondre sur une nana qui pond un gosse comme on achète un chiot.
Ces gens sont conséquents pour ta charge mentale et la construction de ton caractère, de ton rapport aux autres etc. Mais ils sont totalement, et j'insiste, totalement inconsequents au regard de la grande fabrique de ta vie. Qu'est ce que 1, 2 ans sur une vie ? Quelques %. C'est rien.

Le tout est de pouvoir tirer l'essence de l'impact qu'ils ont sur le côté émotionnel et le souvenir indélébiles que tu pense qu'ils laisseront. Et ils le laisseront mais pas forcément en négatif. Certaines personnes vivent des accidents traumatisants et en tirent des conséquences positives.
Tire en les conclusions et les bonnes, celles qui te paraissent pertinentes, celles qui te feront avancer.
Trie le bon grain de l'ivraie. Oui avoir la haine va te driver pendant un moment
. Elle va te mener à la salle de sport, te forger une mentalité passagère de reconquête. Mais la haine ne restera pas pendant 5 ans. Alors autant prendre ce qui est bénéfique. Et sortir ce qui ne le sera pas ou plus.

Ya pas de méthode miracle, garde le cap, redresse la barre et vogue droit au vent. C'est tout ce que je peux te conseiller.

Dernière modification par W0lfenSs ; 16/02/2022 à 00h19
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 16/02/2022, 11h02
Avatar de Alphalex
Alphalex Alphalex est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: dcembre 2019
Localisation: Worldwide
Messages: 216
Par défaut

Sans méchanceté de ma part, tu es juste un Nice Guy... Fais une recherche là dessus et tu prendras conscience de beaucoup de choses qui vont te permettre d'évoluer
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 16/02/2022, 14h28
Pinkman- Pinkman- est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: novembre 2021
Messages: 18
Par défaut

Citation:
Envoyé par Alphalex Voir le message
Sans méchanceté de ma part, tu es juste un Nice Guy... Fais une recherche là dessus et tu prendras conscience de beaucoup de choses qui vont te permettre d'évoluer

Et toi t'es matrixé par des termes qui n'ont aucun sens ici, j'espère qu'une telle situation ne t'arrivera jamais
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 16/02/2022, 18h11
Avatar de Mr. Kong
Mr. Kong Mr. Kong est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juillet 2021
Messages: 2 660
Par défaut

Clairement Oceuss il va falloir être plus exigeant et déterminé.

Cette meuf puait la fille à problèmes, dès le début en vrai et je suis certain que tu le savais très bien.

Si c'est la naïveté qui s'est brisée en toi, alors cela aura été un mal pour un bien.


Il faut que tu saches dorénavant ne pas t'oublier et poser tes limites.


J'espère que tu as bloqué cette morue, j'avoue que je n'ai pas eu le courage de finir.

Pour qu'il y ait un oppresseur il faut un oppressé. Mais la nature humaine est ainsi faite que parfois les oppressés fabriquent leur oppresseur : l'occasion fait le larron.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 16/02/2022, 18h22
Avatar de Ohyeah
Ohyeah Ohyeah est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: aot 2016
Messages: 7 805
Par défaut

Citation:
Par contre, j'ai le sentiment qu'un truc s'est cassé définitivement en moi. Je ne sais pas mettre le doigt dessus avec exactitude, mais simplement, j'ai juste l'impression que ma capacité à accorder confiance vient d'être fracassée. Le bilan de ma vie sur le plan relationnel, à tous les niveaux, est catastrophique.
Justement tu viens d'acquérir un nouveau super pouvoir, le meilleur de tous : la capacité de repérer les red flags et dégager les nanas qui en ont de manière instantanée sans sommation.

Un peu comme batman, c'est parce qu'il a perdu ses parents enfant qu'il est devenu le super héros qu'on connait tous.
C'est dans la douleur que naissent les grands hommes.
C'est dans les foyers les plus ardents que sont forgées les plus belles lames.


Paix du coeur.
Paix du corps.
Paix de l'esprit.
__________________
When the sun goes down, the racks go up, the lights turn on and the freaks come out.

Dernière modification par Ohyeah ; 16/02/2022 à 18h32
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 00h56.