Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #21  
Vieux 28/06/2019, 14h30
Avatar de Oncle Barney
Oncle Barney Oncle Barney est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: novembre 2012
Localisation: Bordeaux
Messages: 16 527
Par défaut

Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Je me sens con parce que, même si ce n’est pas ce qu’elle me dit, j’ai l’impression que ce mec-là est lié de près ou de loin à notre rupture un peu floue et précipitée. Je me sens d’autant plus bête parce que je le sentais mais que je me suis persuadé du contraire pour faire confiance à ma copine. Je me sens trahi d’une certaine manière même si elle ne m’a pas trompé.
Si je comprends bien, cette histoire te fait voir votre relation et votre rupture sous un nouveau jour, un jour où tu es trompé, comme tu l'as été auparavant. C'est ça? Tu peux en parler un peu de cette histoire? Comment tu t'es senti à l'époque en l'apprenant?

Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Quand je pense à elle, je la vois se faire baiser par ce conna**, lui faire des trucs, etc. Et pire encore je me dis qu’elle a même pas eu mal avec lui au lit (contrairement à ce qui se passe avec moi).

Je me compare vachement à lui. Il est PDG, fait beaucoup de sport, a un cadre de vie de fou et je me dis que ma copine est peut-être attirée par ce genre de personnage.
Quand tu dis "par ce genre de personnage", tu veux dire un mec qui fait tout mieux que toi, qui possède bien plus que toi, c'est ça?
Ca t'est déjà arrivé de te comparer à ce genre de personnage? Est ce que tu peux essayer de retrouver quelques exemple, en remontant dans le temps (du plus récent au plus ancien)?

Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Quand je pense à elle, elle m’écoeure là tout de suite, rien que de nous imaginer au lit ou quoi, ça me donne pas envie. Je sais même pas si j’arriverai à la toucher.

Maintenant je doute de tous les trucs mignons qu’elle m’a dit depuis qu’on s’est remis ensemble, je doute clairement de sa sincérité. Je la crois plus quand elle me dit qu’elle m’aime.
Qu'est ce qu'elle représente là à tes yeux? A quoi ou qui te fait elle penser?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Quand je pense à elle je me sens blessé et en colère.
En colère contre quoi ou qui?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Je me sens aussi en confrontation dans ma tête dans le sens où mes émotions me font penser le pire sur elle et ma raison la défend dans le sens où elle a pris le risque de m’avouer un truc aussi important pour être transparente alors qu’elle aurait pu me le cacher en le gardant seulement pour elle.
Qu'essaie de faire la partie en toi qui pense le pire? Que veut elle pour toi?

Et l'autre partie en toi, la raison, que cherche-t-elle à faire? Qu'est ce qu'elle veut pour toi?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
J’ai grave du mal à différencier l’acte du passé et la personne qu’elle est aujourd’hui en fait je crois.
La personne que tu CROIS qu'elle est aujourd'hui. Il ne s'agit que de ce qu'elle représente là maintenant à tes yeux. Tu n'as aucune objectivité pour le moment, je ne te laisserai pas gober ce mensonge que tu te sers dans cette période de noirceur.
__________________
Appelez moi Barney tout court
Réponse avec citation
  #22  
Vieux 28/06/2019, 16h18
Avatar de Trick33
Trick33 Trick33 est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: avril 2013
Localisation: Bordeaux
Messages: 75
Par défaut

Merci Barney pour ton suivi, je vais essayer de répondre à tes questions à chaud. Désolé par avance si je m'égare un peu.

Citation:
si je comprends bien, cette histoire te fait voir votre relation et votre rupture sous un nouveau jour, un jour où tu es trompé, comme tu l'as été auparavant. C'est ça? Tu peux en parler un peu de cette histoire? Comment tu t'es senti à l'époque en l'apprenant?
Avant de sortir avec ma copine, je sortais avec une fille qui m’a fait galérer dans le sens où elle avait pas l’habitude d’être en couple,, elle savait pas vraiment ce qu’elle voulait. Je faisais les efforts pour deux mais ça s’enlisait. J’ai organisé un we à la mer pour qu’on essaie de se retrouver. Ca s’est mal passé, elle était très distante, je ne comprenais pas ses réactions et tout ce qu’elle a su me dire c’est que je la méritais pas, qu’elle ne se sentait plus bien avec moi. Ok, soit. On s’est quitté et on s’est plus parlé pendant quelques mois. J’en ai beaucoup chié parce que j’étais amoureux mais je m’en suis sorti avec le temps.

Finalement elle me recontacte avec un pavé énorme pour me dire qu’elle regrette, qu’elle aimerait qu’on se revoit etc mais qu’il fallait qu’elle me dise un truc avant pour espérer repartir à zéro. Elle m’a avoué qu’elle m’a trompé deux fois pendant qu’on était ensemble alors qu’elle m’a toujours promis qu’elle ne ferait jamais ça. Les yeus dans les yeux elle m’avait déjà dit auparavant qu’il ne s’était jamais rien passé avec quelqu’un d’autre. Je suis tombé de haut, j’étais un peu énervé mais pas autant que maintenant avec ma copine actuelle.

Mais surtout ce jour-là quelque chose s’est brisé en moi, depuis j’ai du mal à faire confiance aux femmes en général, surtout celles qui me plaisent. Et dans l’histoire que j’ai eu avec ma copine actuelle, certains comportements me rappelaient celles de mon ex. Par exemple quand son boss l’a embrassé à une soirée pendant qu’on était ensemble, ça m’a beaucoup rappelé ce que mon ex m’avait dit une fois, genre qu’en soirée elle s’était faite lourdement draguer mais qu’elle avait pas cédé (alors que c’était faux au final).

J’avais décidé de laisser une seconde chance à mon ex. Ca marchait plutôt bien mais il manquait toujours quelque chose. J’ai fini par la quitter parce que je ne me sentais pas heureux avec elle, pas épanoui et que j’en avais marre de faire l’effort pour deux et de sortir avec quelqu’un que j’avais l’impression de ne pas connaître. A la même période j’ai rencontré ma copine actuelle. Les deux relations se sont enchaînées très vite.

Pour finir, mon ex m’a recontacté récemment, elle voulait me dire des trucs. On est allé boire un verre et elle m’a remercié parce que la rupture et la manière avec laquelle je lui ai expliqué ce qui allait pas l’a beaucoup faite évolué. Elle était reconnaissante parce qu’aujourd’hui elle est en couple avec quelqu’un et ne fait pas les mêmes erreurs qu’avec moi. Elle se sent épanouie avec lui.


Citation:
Quand tu dis "par ce genre de personnage", tu veux dire un mec qui fait tout mieux que toi, qui possède bien plus que toi, c'est ça?
Ca t'est déjà arrivé de te comparer à ce genre de personnage? Est ce que tu peux essayer de retrouver quelques exemple, en remontant dans le temps (du plus récent au plus ancien)?
Oui quelqu’un qui fait mieux que moi, qui est plus confiant. Cette confiance je l’associe aussi au fait d’avoir la capacité de lâcher prise et d’agir sans rester enfermé dans ses pensées ou émotions. Ca m’arrive souvent de me comparer aux autres, je vois facilement les qualités des autres et je compare souvent ces qualités aux miennes. Je dirais que je suis quelqu’un de sérieux, bosseur, drôle souvent mais trop ambitieux, trop exigeant, trop pointilleux. Ma psy pense que j’ai un profil de surefficient et le fait est de constater que j’y corresponds plutôt bien.

Récemment je me suis comparé à mes amis les plus proches durant un festival. Il y a des moments où je me suis beaucoup amusé et d’autres où j’étais dans mes pensées. Je les enviais un peu d’être plus décontracté, de ne pas réfléchir quoi.

Souvent je me compare aussi aux gens musclés ou qui ont une belle gueule. Je m’entraîne énormément en sport et j’ai pas un physique déguelasse, je suis pas moche non plus mais je peux pas m’empêcher de me dire qu’ils ont de la chance et qu’ils doivent rencontrer plus de succès que moi avec les filles, au boulot ou ailleurs. Je sais pas j’ai l’impression qu’il dégage une aisance que je n’ai pas forcément.

Sinon je pense que la première personne à qui je me suis comparé c’était mon meilleur ami d’enfance. On était tout le temps ensemble comme des frères. J’étais très gentil à cette époque-là, c’était normal pour moi et lui représentait un peu le gamin alpha quoi haha, enfin c’était un meneur, il faisait ce qu’il voulait quand il voulait et n’hésitait jamais à donner son avis ou quoi. J’étais plus en retrait.

Après l’époque qui m’a le plus marqué c’est le collège. Je me souviens encore que je ne souriais pas beaucoup. Je me posais trop de questions du style « pourquoi la vie », « est-ce que ça a un sens que je sois ici dans cette classe ? » , etc. Je me sentais vraiment en décalage et j’étais triste. Mon père pensait même que je me faisais taper vu la tête que je tirais en rentrant des cours. Je ne me sentais pas normal, sans être un monstre. Je m’efforçais de faire des activités, du sport en club, etc mais je cultivais toujours une certaine distance avec les gens.

C’est au lycée que ça s’est un peu calmé et surtout à la fac que j’ai réellement évolué en me forçant à aborder, aller à des soirées, etc. C’est durant cette période que j’ai rencontré mes meilleurs amis et que je me suis plus livré à eux. J’avais pour objectif de devenir une meilleure version de moi-même, une version parfaite même.


Citation:
Qu'est ce qu'elle représente là à tes yeux? A quoi ou qui te fait elle penser?
Elle me fait penser à quelqu’un qui s’est faite salir. Je sais que c’est dur de dire ça mais je le vois un peu comme ça. Son patron représente pour moi ce que je méprise et admire en même temps. Je méprise dans le sens où en tant que patron il ne devrait pas avoir ce genre de comportement déplacé avec ses employées, je le méprise parce qu’il a couché avec ma copine. Je l’admire parce qu’il représente quelque chose que je pense avoir toujours voulu atteindre (aisance, confiance, etc).

Après c’est vrai que j’émets un jugement sur ma copine. J’ai du mal avec le fait qu’elle m’a toujours dit qu’il ne se passerait jamais rien avec lui et que finalement elle couche aussi facilement avec. Elle a perdu de la valeur à mes yeux finalement. Ca a sali son image à mes yeux.


Citation:
En colère contre quoi ou qui?
Je suis en colère contre les événements dont je ne peux finalement qu’être témoin. J’aurais aimé que ça se passe autrement et je ne supporte pas l’idée que ça ne passe pas comme je l’aurais voulu. Je raisonne comme un gamin pour le coup, c’est un fait.


Citation:
Qu'essaie de faire la partie en toi qui pense le pire? Que veut elle pour toi?

Et l'autre partie en toi, la raison, que cherche-t-elle à faire? Qu'est ce qu'elle veut pour toi?
La partie qui pense le pire en moi essaie de me convaincre que mon égo a raison, que je mérite mieux, que ce qui a été fait est irrémédiable et que je n’arriverai jamais à construire quelque chose avec cette fille maintenant que je suis au courant. Elle essaie aussi de me dire que je vais encore souffrir dans le futur, que j’avais raison pour mon ex, que ma copine m’a fait pareil et que ça arrivera encore. Je pense qu’elle veut que je sois seul, que j’arrête d’aimer, que j’emmerde tout le monde.

La raison, elle, me dit que ce qu’a fait ma copine n’est pas si dramatique, que c’est admirable et courageux qu’elle m’en ai parlé. Elle me dit aussi que j’ai un égo trop fort et que cet égo m’empêche d’être objectif dans mon jugement. Elle me dit aussi que cette fille me correspond et que ce serait dommage de gâcher une histoire pour ça. Elle me dit aussi que j’avais réussi à avancer et que c’est triste de voir qu’il suffit de si peu pour me retrouver à la case départ au niveau émotionnel. Elle me dit également que je me fais des idées et que je m’en convaincs : ma copine ne correspond pas à l’image que j’ai d’elle et je ne correspond pas à la mauvaise image que j’ai de moi-même. Elle souhaite que je présente mes excuses à ma copine pour la manière avec laquelle j’ai réagi (colère, indignation) et que j’essaie d’aller de l’avant en laissant cette aventure avec son boss dans le passé.


Citation:
La personne que tu CROIS qu'elle est aujourd'hui. Il ne s'agit que de ce qu'elle représente là maintenant à tes yeux. Tu n'as aucune objectivité pour le moment, je ne te laisserai pas gober ce mensonge que tu te sers dans cette période de noirceur.
Tu as totalement raison.
Réponse avec citation
  #23  
Vieux 28/06/2019, 18h21
Avatar de Oncle Barney
Oncle Barney Oncle Barney est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: novembre 2012
Localisation: Bordeaux
Messages: 16 527
Par défaut

Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Avant de sortir avec ma copine, je sortais avec une fille qui m’a fait galérer dans le sens où elle avait pas l’habitude d’être en couple,, elle savait pas vraiment ce qu’elle voulait. Je faisais les efforts pour deux mais ça s’enlisait.
C'est bizarre, ça me rappelle quelque chose...
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
J’en ai beaucoup chié parce que j’étais amoureux mais je m’en suis sorti avec le temps.
Ca m'interpelle ça, le fait que tu sois autant amoureux de filles qui ne te rendent pas la moitié de ce que tu leur donnes. Ca n'est pas un fonctionnement sain. On voit bien que tu te places en sauveur (tu as bien sauvé ton ex, vu ce qu'elle te dit après coup...)
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Elle m’a avoué qu’elle m’a trompé deux fois pendant qu’on était ensemble alors qu’elle m’a toujours promis qu’elle ne ferait jamais ça. Les yeus dans les yeux elle m’avait déjà dit auparavant qu’il ne s’était jamais rien passé avec quelqu’un d’autre. Je suis tombé de haut, j’étais un peu énervé mais pas autant que maintenant avec ma copine actuelle.
Seulement "un peu énervé"?

Ya plusieurs choses ici:
* La tromperie en elle même
* La promesse de ne jamais te tromper qui fait que ses futures promesses n'ont quasi plus de valeurs
* Le mensonge quant au fait qu'il ne s'est jamais rien passé, sa parole ne vaut plus rien
* Le fait qu'elle ne fasse la démarche de te le dire que pour espérer te récupérer, et pas pendant la relation, ne se privant pas te rompre avec toi parce qu'elle ne se sent plus bien...
* Le fait de ton côté que tu ne sois après ces 4 premiers points que "un peu" énervé (non mais whaaaattt???)
* Le fait que ta copine actuelle qui ne t'a pas trompé jusqu'à preuve du contraire te fasse ressentir encore plus de colère que ton ex, avec tous les éléments cités (non mais re whaaaatttt???)

Je trouve au passage la situation assez semblable avec ce premier faux break avec ton ex avant que vous vous remettiez ensemble, et le break avec ton actuel où tu en es à la phase d'encore jaugé si t'es pas en train de faire une connerie de te remettre avec elle. Ca t'évoque forcément des choses de ta précédente relation, qui n'a donc pas à voir avec celle ci. Qu'en penses tu?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Mais surtout ce jour-là quelque chose s’est brisé en moi, depuis j’ai du mal à faire confiance aux femmes en général, surtout celles qui me plaisent.
Ca s'appelle un traumatisme, et ce que tu ressens aujourd'hui en sont les séquelles (imagine toi les soldats qui reviennent de guerre et qui peuvent voir des djihadistes à tous les coins de rue, ou qui se mettent en mode alerte rouge dès qu'ils entendent une détonation).
Ca ne veut pas dire que ce que tu ressens est lié à une quelconque réalité. Mais c'est là et il faut apprendre à le gérer (en évitant évidemment de faire peser ça sur ta copine actuelle qui n'est pas responsable de ce qu'a fait ton ex). Tu es ici pour ça n'est ce pas?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Les deux relations se sont enchaînées très vite.
Ca ça m'interpelle également.
Tu n'as pas eu le temps pour digérer cette histoire, pour prendre du recul et en tirer les leçons.
Et tu sembles refaire les mêmes erreurs avec cette fille.

Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Oui quelqu’un qui fait mieux que moi, qui est plus confiant. Cette confiance je l’associe aussi au fait d’avoir la capacité de lâcher prise et d’agir sans rester enfermé dans ses pensées ou émotions.
Je vois pas trop comment tu peux percevoir ça de ce mec
Tu l'as rencontré? Sur quoi tu te bases pour dire qu'il est capable de tout ce que tu dis de lui?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Ca m’arrive souvent de me comparer aux autres, je vois facilement les qualités des autres et je compare souvent ces qualités aux miennes. Je dirais que je suis quelqu’un de sérieux, bosseur, drôle souvent mais trop ambitieux, trop exigeant, trop pointilleux. Ma psy pense que j’ai un profil de surefficient et le fait est de constater que j’y corresponds plutôt bien.
Mais tu ne seras jamais aussi bon que lui. Et c'est logique que ta copine finisse avec lui, non?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Récemment je me suis comparé à mes amis les plus proches durant un festival. Il y a des moments où je me suis beaucoup amusé et d’autres où j’étais dans mes pensées. Je les enviais un peu d’être plus décontracté, de ne pas réfléchir quoi.
Quelle utilité peux tu voir dans le fait de réfléchir autant, à te comparer ainsi, à scruter du coup tes propres faits et gestes?
Qu'est ce qui se passerait si tu ne le faisais pas? A quel besoin ça renvoie chez toi?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Souvent je me compare aussi aux gens musclés ou qui ont une belle gueule. Je m’entraîne énormément en sport et j’ai pas un physique déguelasse, je suis pas moche non plus mais je peux pas m’empêcher de me dire qu’ils ont de la chance et qu’ils doivent rencontrer plus de succès que moi avec les filles, au boulot ou ailleurs. Je sais pas j’ai l’impression qu’il dégage une aisance que je n’ai pas forcément.
Encore cette histoire d'aisance, de lâcher prise, que les autres auraient mais pas toi.

Moi je crois surtout que tu es coincé dans un schéma où tu surestimes énormément ce qu'il se passe pour les autres, à partir de tout un tas de croyances (ta fameuse "intuition"), et que tu te complais dans ce fantasme des autres pour ne pas te confronter à ce qu'il se passe en toi pour vraiment lâcher prise. Donne moi tort.
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Sinon je pense que la première personne à qui je me suis comparé c’était mon meilleur ami d’enfance. On était tout le temps ensemble comme des frères. J’étais très gentil à cette époque-là, c’était normal pour moi et lui représentait un peu le gamin alpha quoi haha, enfin c’était un meneur, il faisait ce qu’il voulait quand il voulait et n’hésitait jamais à donner son avis ou quoi. J’étais plus en retrait.
Tu as passé ta vie à regarder les autres, à les envier. Et tu compenses maintenant en te foutant une énorme pression pour tenter de rattraper le fantasme que tu projettes sur eux, allant ainsi dans l'exact opposé de ce que tu devrais faire pour lâcher prise
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Après l’époque qui m’a le plus marqué c’est le collège. Je me souviens encore que je ne souriais pas beaucoup. Je me posais trop de questions du style « pourquoi la vie », « est-ce que ça a un sens que je sois ici dans cette classe ? » , etc. Je me sentais vraiment en décalage et j’étais triste. Mon père pensait même que je me faisais taper vu la tête que je tirais en rentrant des cours. Je ne me sentais pas normal, sans être un monstre. Je m’efforçais de faire des activités, du sport en club, etc mais je cultivais toujours une certaine distance avec les gens.
En effet, ça ressemble fortement au récit d'un haut potentiel. Il faudrait revenir à cette période là pour redonner du sens à ce décalage avec les autres. Tu comprendras ainsi mieux les stratégies que tu as mis en place depuis pour t'adapter à la société, des stratégies qui ont ses limites, tu le vis en ce moment.

As tu lu les livres à ce sujet? Comme celui ci ou ces deux là (ICI et ICI).
Je pense qu'il te manque de nombreuses clés de compréhension sur toi même, d'où ces stratégies mises en place qui ne répondent pas au vrai problème.
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
C’est au lycée que ça s’est un peu calmé et surtout à la fac que j’ai réellement évolué en me forçant à aborder, aller à des soirées, etc. C’est durant cette période que j’ai rencontré mes meilleurs amis et que je me suis plus livré à eux. J’avais pour objectif de devenir une meilleure version de moi-même, une version parfaite même.
Du perfectionnisme qui mène à la suradaptation, dans l'espoir de se sentir intégré et aimé. Un magnifique leurre
__________________
Appelez moi Barney tout court
Réponse avec citation
  #24  
Vieux 28/06/2019, 18h21
Avatar de Oncle Barney
Oncle Barney Oncle Barney est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: novembre 2012
Localisation: Bordeaux
Messages: 16 527
Par défaut

Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Elle me fait penser à quelqu’un qui s’est faite salir. Je sais que c’est dur de dire ça mais je le vois un peu comme ça. Son patron représente pour moi ce que je méprise et admire en même temps. Je méprise dans le sens où en tant que patron il ne devrait pas avoir ce genre de comportement déplacé avec ses employées, je le méprise parce qu’il a couché avec ma copine. Je l’admire parce qu’il représente quelque chose que je pense avoir toujours voulu atteindre (aisance, confiance, etc).

Après c’est vrai que j’émets un jugement sur ma copine. J’ai du mal avec le fait qu’elle m’a toujours dit qu’il ne se passerait jamais rien avec lui et que finalement elle couche aussi facilement avec. Elle a perdu de la valeur à mes yeux finalement. Ca a sali son image à mes yeux.
Elle t'a dit qu'il ne se passerait rien avec lui, mais ça c'était quand elle était en couple avec toi, dans ce cadre là. Elle n'a pas dit que dans l'absolu, elle ne se le taperait jamais, si? Et de toute façon, ce n'est pas quelque chose qu'on dit à son partenaire.
Quant au fait qu'elle ait couché "facilement", ça c'est ta lecture simpliste des choses. T'en sais foutrement rien. Mais ce récit là arrange bien ton ego.

D'ailleurs, tu dis qu'elle a perdu de la valeur en couchant avec un mec mieux que toi, c'est pas un peu contradictoire?
On peut le prendre autrement: si elle avait couché avec un mec bien plus moche que toi, tu l'aurais pris comment?
Je vais te faire une suggestion: et si, au lieu qu'elle se soit salie en couchant avec lui, elle t'ait en fait sali TOI? Et pour te protéger, ton ego préfère la dévaluer elle plutôt que lui même?
Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Je suis en colère contre les événements dont je ne peux finalement qu’être témoin. J’aurais aimé que ça se passe autrement et je ne supporte pas l’idée que ça ne passe pas comme je l’aurais voulu. Je raisonne comme un gamin pour le coup, c’est un fait.
On nage dans le pur ego depuis le début, ouais.

Tu as un gros travail à faire sur toi. Il y a tellement de choses qui viennent obscurcir ton jugement.
Tu te connais au final très mal. Tu as besoin de porter un autre regard sur toi même, ce qui te permettra d'en porter un autre sur les autres par la suite.

Je te laisse digérer tout ça et agir pour le mieux avec elle dès ce soir. Courage!
__________________
Appelez moi Barney tout court
Réponse avec citation
  #25  
Vieux 01/07/2019, 16h33
Avatar de legrandsaint
legrandsaint legrandsaint est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: juillet 2012
Messages: 9
Par défaut

Tu n'as vraiment pas eu de chance, ces histoires toxiques sont très dures à vivre...

J'aurais envie de te conseiller de profiter d'elle pour ce qu'elle a de mieux à te donner, mais de vivre une vie de célibataire quand elle n'est pas avec toi sans ne jamais lui dire (tu sais comme ça fait mal...). Au pire la réputation d'être un connard est un aimant à femme, et c'est très facile de s'en libérer.

Il faut que tu t'en éloigne le plus possible, ne surtout pas vivre dans la même ville qu'elle. Part sur de nouvelles bases.

Tu passeras vite à autre chose, ses histoires de cul pendant votre break ne te toucheront plus et ces disputes incessantes ne te tortureront plus l'esprit.

Tu trouveras très vite quelqu'un d'autre pour t'amuser, t'as l'air d'être quelqu'un de bien et plus tard tu la remercieras d'avoir brisé le piédestal sur lequel tu la plaçais car tu auras rencontré quelqu'un qui te mérites et te désir plus que tout.
Réponse avec citation
  #26  
Vieux 08/07/2019, 15h48
Avatar de Trick33
Trick33 Trick33 est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: avril 2013
Localisation: Bordeaux
Messages: 75
Par défaut

Salut

Désolé pour la réponse un peu tardive, j’ai essayé de prendre un peu de recul sur tout ça.

Citation:
Ca m'interpelle ça, le fait que tu sois autant amoureux de filles qui ne te rendent pas la moitié de ce que tu leur donnes. Ca n'est pas un fonctionnement sain. On voit bien que tu te places en sauveur (tu as bien sauvé ton ex, vu ce qu'elle te dit après coup...)

C’est vrai que je me suis souvent mis en position du sauveur. Je pense qu’il y a deux raisons à ça :
- Je me sens utile en aidant les autres
- Ça me stimule intellectuellement je crois


Seulement "un peu énervé"?

Ya plusieurs choses ici:
* La tromperie en elle même
* La promesse de ne jamais te tromper qui fait que ses futures promesses n'ont quasi plus de valeurs
* Le mensonge quant au fait qu'il ne s'est jamais rien passé, sa parole ne vaut plus rien
* Le fait qu'elle ne fasse la démarche de te le dire que pour espérer te récupérer, et pas pendant la relation, ne se privant pas te rompre avec toi parce qu'elle ne se sent plus bien...
* Le fait de ton côté que tu ne sois après ces 4 premiers points que "un peu" énervé (non mais whaaaattt???)
* Le fait que ta copine actuelle qui ne t'a pas trompé jusqu'à preuve du contraire te fasse ressentir encore plus de colère que ton ex, avec tous les éléments cités (non mais re whaaaatttt???)
Je m’explique.

Je pense que j’étais pas autant énervé tout simplement parce que quand on avait rompu avec mon ex, j’avais déjà ressenti beaucoup de colère et de rancœur envers elle dus à des incompréhensions et parce que j’avais l’impression que tout ce que j’avais fait pour notre relation n’avait servi à rien. Quand elle est revenue pour m’avouer qu’elle m’avait trompé, je n’étais pas plus surpris que ça et ça a donné du sens à mes incompréhensions. J’étais énervé mais comme si c’était un rappel quoi, c’était une émotion que j’avais déjà exprimé. Pour le coup je l’avais bien géré en plus parce que je m’étais autorisé à pleurer, casser des trucs, etc. Je l’avais vraiment libéré pour le coup à l’époque, chose que j'ai du mal à faire habituellement. Mais je n’ai clairement pas pris le temps de digérer les conséquences de la relation, à savoir le manque de confiance avec les femmes notamment. Ce traumatisme dont tu parles.


Citation:
Je trouve au passage la situation assez semblable avec ce premier faux break avec ton ex avant que vous vous remettiez ensemble, et le break avec ton actuel où tu en es à la phase d'encore jaugé si t'es pas en train de faire une connerie de te remettre avec elle. Ca t'évoque forcément des choses de ta précédente relation, qui n'a donc pas à voir avec celle ci. Qu'en penses tu?
Oui c’est vrai, les deux situations ont des similitudes.

J’en ai un peu parlé avec ma copine parce qu’elle m’a demandé à quel point j’étais énervé quand elle m’a dit pour l’autre gars. Je lui ai expliqué que j’étais très énervé et que cet énervement était dû en partie à ce que j’ai vécu précédemment et que j’essayais de gérer ça au mieux. Je lui ai dit aussi ce que j’avais pensé d’elle, de lui, de la situation quand j’étais énervé pour qu’elle comprenne à quel point ce n’était pas rationnel comme jugement. Je ne sais pas si ça a fait avancer la situation mais en tout cas elle avait l’air de comprendre. Le reste du week-end s’est très bien passé et petit à petit je ressentais plus de colère, de dégoût ou quoi en repensant à son aventure avec ce mec.

Ce que j’ai le plus de mal à gérer en ce moment c’est mon cerveau qui tourne un peu trop et pour pas grand-chose. Parfois je suis vraiment bloqué dans mes pensées. Sans m’en rendre compte j’analyse tout ce qui se passe autour de moi et je sais que ça peut créer de la distance et surtout des incompréhensions par moments.


Citation:
Elle t'a dit qu'il ne se passerait rien avec lui, mais ça c'était quand elle était en couple avec toi, dans ce cadre là. Elle n'a pas dit que dans l'absolu, elle ne se le taperait jamais, si? Et de toute façon, ce n'est pas quelque chose qu'on dit à son partenaire.
Quant au fait qu'elle ait couché "facilement", ça c'est ta lecture simpliste des choses. T'en sais foutrement rien. Mais ce récit là arrange bien ton ego.

D'ailleurs, tu dis qu'elle a perdu de la valeur en couchant avec un mec mieux que toi, c'est pas un peu contradictoire?
On peut le prendre autrement: si elle avait couché avec un mec bien plus moche que toi, tu l'aurais pris comment?
Je vais te faire une suggestion: et si, au lieu qu'elle se soit salie en couchant avec lui, elle t'ait en fait sali TOI? Et pour te protéger, ton ego préfère la dévaluer elle plutôt que lui même?
Je pense que je l’aurais pris pareil. Je pense qu’au-delà de la beauté de cette personne, le facteur qui m’a le plus fait vriller, c’est avoir l’impression que mes hypothèses de l’époque étaient validées, à savoir qu’elle avait eu une aventure avec lui avant la fin de notre histoire et qu’elle m’a menti sur différentes choses.

Sinon oui je suis d’accord avec toi. En me relisant avec du recul, clairement c’était mon égo qui saignait la dernière fois. Plusieurs choses se mélangeaient, je m’inventais une réalité qui n’existait pas et qui était basé uniquement sur mon passé, mes ressentis, mes émotions, mon imaginaire. J’en ai conscience et aujourd’hui j’ai l’impression que ça va mieux de ce côté-là.

S’il y a une personne à dévaluer dans cette histoire c’est probablement moi. Je me rends compte que j’oscille vraiment entre deux opposés. Une partie de moi est encore un enfant et une autre qui est peut-être le résultat des mécanismes d’autodéfense que j’ai développé pour m’adapter aux autres.

C’est pas encore très clair.




Quoiqu’il en soit, ça va bien avec ma copine. Comme je l’ai dit, je ne ressens plus de colère ou autre émotion forte en pensant à son aventure avec l’autre. On a passé des très bons moments ensembles, elle m’a présenté à des potes à elle que j’avais jamais vus. Elle se projette avec moi et a l’air de m’aimer comme je suis, même avec mon cerveau bizarre. On est dans une bonne dynamique.

Je vais travailler sur moi pour mieux me comprendre et apprendre à lâcher prise plus facilement pour me sentir mieux et parce que c’est peut-être ça qui pourrait faire foirer les choses.

J'ai commencé à lire "Je pense trop", c'est intéressant. Peut-être que j'y trouverai des outils pour m'aider.

Il est peut-être temps que j'ouvre un journal aussi.

En tout cas, merci beaucoup Barney!

C'est toujours très enrichissant de lire tes post, tu mets toujours le doigt où il faut ! (no homo)
Réponse avec citation
  #27  
Vieux 13/07/2019, 10h01
Avatar de Trick33
Trick33 Trick33 est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: avril 2013
Localisation: Bordeaux
Messages: 75
Par défaut

Salut tout le monde,

Je reviens ici parce que c'est l'un des seuls endroits où j'ai l'impression de pouvoir parler de ce qu'il y a dans ma tête.

Globalement ça va mieux mais depuis quelques jours je réfléchis beaucoup. J'en ai conscience mais j'ai du mal à lutter contre le courant.

La chose qui me stimule le plus en ce moment c'est la fameuse aventure de ma copine. J'y pense quasiment tout le temps. Je ne ressens plus de colère mais je cherche des explications, je repense à des scènes du passé ou même des échanges entre dans les commentaires de certaines de ces publications sur les réseaux qui m'avaient mis la puce à l'oreille sur une possible tromperie ou au moins une influence de ce gars-là dans notre couple. Je me pose énormément de questions dont les réponses, je le sais, ne feront en rien avancer les choses.

Je me pose des questions du style : Quand est-ce que ça s'est passé exactement ? Est-ce que elle a déjà fait des activités avec lui quand on était ensemble ? A t-elle couché avec lui pendant notre break avant qu'on rompe pour de bon ? Dans quel état était-elle exactement pendant leur aventure (elle m'a dit, quand elle m'a annoncé la chose, qu'elle n'imaginait pas l'état dans lequel elle était -sous-entendu qu'elle était fragile- et qu'elle avait honte mais j'ai pas creusé sur le moment parce que j'étais énervé) ? Est-ce qu'ils se parlent encore ?

Je ne suis plus dans l'émotion mais dans une sorte de quête de la vérité. Les images, les pensées et les questions s'imposent à mon esprit et tissent leur toile. Je lutte pour ne pas en parler à ma copine parce que je sais que ça ne servirait à rien, si ce n'est la faire se sentir jugée, mal à l'aise.

J'ai bien entamé le livre "Je pense trop" et il confirme bien mon type de fonctionnement cérébral (déjà mis en avant par ma psy). J'essaie de me recentrer sur l'instant présent mais ça revient toujours à un moment donné. Je vais poursuivre mes efforts en espérant qu'ils portent leur fruit.

Ça me fait déjà du bien d'en parler ici.

Peace
Réponse avec citation
  #28  
Vieux 13/07/2019, 11h17
Avatar de Oncle Barney
Oncle Barney Oncle Barney est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: novembre 2012
Localisation: Bordeaux
Messages: 16 527
Par défaut

Ce sera encore plus efficace que tu couches sur le papier ce qu'il te passe par la tête, tous les jours, voire dès que tu as un moment où tu déroules toutes ces pensées.

Juste décharge toi le cerveau
__________________
Appelez moi Barney tout court
Réponse avec citation
  #29  
Vieux 14/07/2019, 10h25
Avatar de Trick33
Trick33 Trick33 est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: avril 2013
Localisation: Bordeaux
Messages: 75
Par défaut

Je vais essayer de faire ça, je reviendrai dans quelques temps pour faire une update

Merci Barney
Réponse avec citation
  #30  
Vieux 16/07/2019, 14h43
Avatar de Wylder
Wylder Wylder est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: avril 2019
Messages: 189
Par défaut

Citation:
Envoyé par Trick33 Voir le message
Je ne suis plus dans l'émotion mais dans une sorte de quête de la vérité. Les images, les pensées et les questions s'imposent à mon esprit et tissent leur toile. Je lutte pour ne pas en parler à ma copine parce que je sais que ça ne servirait à rien, si ce n'est la faire se sentir jugée, mal à l'aise.
Je vais te raconter un truc, t'en fais ce que tu veux.

Y'a presque 3 ans, je me suis séparé de la mère de mon fils.

Elle allait depuis quelques temps à la salle de sport pas loin de la maison. Là, l'un des coachs a commencé à tourner autour. A un moment, il a même tenté de l'embrasser, et elle m'a dit l'avoir repoussé. Ce que j'ai eu tendance à croire puisqu'elle m'avait elle même parlé de cet épisode sans que je demande.

Sur la fin de la relation, la combinaison de mes insécurités, de mes complexes et du fait qu'elle continuait à aller à cette salle où je savais que ce coach était toujours présent m'ont fait virer dans la jalousie maladive. En totale perte de contrôle.

Je la sentais s'éloigner de moi. l'issue était évidente mais pas encore exprimée. Elle s'apprêtait de manière toujours super sexy pour aller faire son sport, et je les voyais parfois discuter à la sortie de la salle pendant qu'elle m'attendait (j'avais la voiture et allais la chercher).

Jusqu'au jour où, voulant aller la chercher plus tôt (et la surveiller, j'avoue), je ne la vois pas dans la salle et lui non plus. Ça y était, j'en étais sûr, ils s'envoyaient en l'air dans les toilettes ou ailleurs. Il y avait tellement de signes...Quand elle est arrivée, je lui ai pété le scandale de sa vie. Quelques semaines plus tard, on se séparait.

J'ai tourné et retourné tous ces indices dans ma tête. Chaque mot qu'elle m'avait dit, j'en balançais le pour et le contre afin de déterminer si il y a eu tromperie ou non. Je me repassais chaque comportement de sa part, recoupais les infos, me refaisais les scènes, comme toi, dans cette quête de vérité.

Ce mec, pour moi, avait précipité la fin de mon couple. J'avais même porté plainte auprès du service clientèle de cette salle de sport.

Puis un jour, un peu moins d'un an plus tard, j'étais allé faire un banc solaire dans un centre juste à côté de la salle de sport en question. Etant à l'avance, j'attends devant pour fumer une clope. Et un instant plus tard je vois ce mec qui en sort pour fumer sa clope aussi.

J'étais là, à seulement 3 mètres de ce gars, qui m'avait reconnu j'en ai l'impression. Je n'avais qu'à faire quelques pas et le confronter. Pour enfin savoir si il avait couché avec elle ou non. Avoir ma vérité.

Mon coeur battait la chamade. Et à un moment une simple phrase m'a traversé la tête :

"Et qu'est ce que ça va changer au final. Qu'est ce que ça va m'apporter?".

La réponse était rien. Quoiqu'il me dise, je ne sais même pas si je l'aurais cru. Alors je n'y suis pas allé. J'ai fumé ma clope tranquille, et j'ai continué ma petite vie. J'ai jamais revu ce type.

Je n'ai jamais su non plus si mon ex m'avait trompé ou non. Et je ne le saurai probablement jamais. Et je m'en fous, j'ai lâché prise là dessus.

Si elle m'a trompé, ce n'était que le symptôme d'un mal plus profond qui grignotait notre couple. Et peut être que c'est sur la cause et non l'effet qu'il faudrait porter ta quête de vérité.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 19h26.