Forum seduction et drague - Forum artdeseduire

Forum seduction et drague - Forum artdeseduire (https://forum-seduction.artdeseduire.com/)
-   S.O.S aide perso : posez vos questions (https://forum-seduction.artdeseduire.com/s-o-s-aide-perso-posez-vos-questions/)
-   -   Relation tortueuse, besoin d’aide svp (https://forum-seduction.artdeseduire.com/s-o-s-aide-perso-posez-vos-questions/95560-relation-tortueuse-besoin-d-aide-svp.html)

Lanalyon 14/02/2020 01h00

Relation tortueuse, besoin d’aide svp
 
Bonjour,

Je suis Lana, j'ai 32 ans et je me trouve dans une situation compliquée
Je sollicite votre aide, votre bienveillance et vos avis.
Pas de jugements svp. Juste de l'entraide. Si je poste ici c'est que je n'ai pas réellement grand monde avec qui partager cette histoire dans la vie réelle... j'ai besoin de soutien.

Il y a 2 ans, en Mars 2018, j'ai rencontré un homme de 35 ans, sur un forum en ligne dont le thème était la littérature. Nous avons rapidement sympathisé, discuté, et développé des affinités.
Il vivait en couple à cette époque, une relation sur la fin... puisque lui et sa compagne faisaient chambre à part et restaient sous le même toit pour leur fils de 4 ans.
Ma situation était plus moins identique à cette période... une vie de couple chaotique, sans envergure, sans passion. Je restais par habitude.

Pendant plusieurs mois j'ai échangé avec cet homme... des discussions quotidiennes, le matin, le soir... des échanges, des mots... de la complicité s'est installée. Je me sentais vibrer à travers nos contacts, quelque chose en moi s'animait et la réciproque semblait réelle aussi.

Août 2018, nous nous sommes vus en vrai. Nous vivons à quelques 10 kilomètres
l’un de l’autre. Le feeling est passé des deux côtés. Nous nous plaisons clairement.
Quelques semaines se passent encore... nous parlons par écrit, toujours, et l'ambiguïté est palpable. Les discussions deviennent un peu sexualisées mais raisonnablement.
Nos situations respectives sont compliquées. Nous sommes à moitié encore engagés dans un couple. Lui de son côté. Moi du mien.
On se revoit quelques fois, mais rien ne se passe physiquement.


En Mars 2019, soit apres 1 an dans cette situation un peu ambiguë avec cet homme, il m'envoie un jour un message assez direct, cash et perturbant " Il faut tout arrêter. n'ai pas le choix, je suis désolé."
J'ai essayé d'obtenir des explications mais il s'est muré dans le silence.
Pendant 5 mois.


J'ai été malheureuse, il m'a manqué, je me sentais vraiment triste et seule sans nos échanges...
Je me suis séparée de mon conjoint pendant cette période, je ne l'aimais clairement plus. J'ai trouvé un studio. Et j'ai poursuivi mon existence avec toujours cet autre homme en tête.

Août 2019, je reçois un message de sa part, après 5 mois sans nouvelles. Il me demande pardon, il s'excuse d'avoir fuit de la sorte, d'avoir coupé les ponts.
Il m'explique avoir essayé de donner une dernière chance à son couple pour leur enfant. Mais qu'il pensait à moi, que tout avait foiré entre eux, qu'il est détaché de cette fille, qu'il aimerait que l'on se reparle.

La raison m'a fait hésiter... mais le cœur s'est exprimé.
je me sentais pousser des ailes.

Seul hic.. il vivait encore là bas, en cohabitation avec son ex et son enfant. Une situation délicate, mais il était en recherche d'appartement.


Nos échanges ont pris une dimension clairement sexuelle. Il m'a dit me désirer, depuis longtemps. Que je l'attirais énormément, qu'il avait envie de moi.
Jamais il n'avait été aussi direct.

Apres quelques semaines à se parler, nous avons convenu de nous revoir. Nous avons été boire un verre un soir. Tout s'est bien passé, nous étions heureux de nous retrouver.
En fin de soirée nous avons échangé notre premier baiser. Il voulait venir chez moi et passer à l'étape supérieure... j'ai refusé. Je lui ai expliqué que je ne voulais pas être juste un coup d'un soir. Il m'a dit qu'il ne me considérait pas comme tel. Que nous avions développé autre chose, pas que sexuel. Mais qu'il ne me promettait rien pour autant... à cause de sa situation, le passé...

Nous avons poursuivi nos échanges, quotidiennement... le sexe prenait une part importante dans nos discussions. Je ressentais de plus en plus de désir pour lui également.

Octobre 2019, il m'écrit me disant qu'il avait décidé de partir de chez lui. que ça devenait invivable. Le moment de sauter le pas était arrivé. Et il me dit qu'il va rester chez des amis le temps de trouver un appart.

On se revoit quelques jours plus tard. Il vient chez moi. On s'embrasse, on se touche... on flirt mais on ne couche pas ensemble.
J'ai peur, je me sens effrayée par la situation. Cet homme me rend dingue mais je stress d'être utilisée, j'ai peur de souffrir.
Il me rassure. Il me dit que les émotions vont bien au delà de l'aspect simplement charnel. Qu’il pense à moi souvent. Que je suis belle, qu'il ressent des papillons dans le ventre à mon contact, que je lui donne le vertige, qu’il adore la personne que je suis, que ma présence compte pour lui etc etc... que lui et moi pouvons parler de tout, que ce soit léger ou essentiel, qu’il est là pour moi...
des phrases qui laissent supposer effectivement un attachement et de l’affection. Pas que sexuel. Il me dit qu'il n'y a que moi. Que ce détail a son importance.

On se revoit fin novembre 2019, il vient chez moi et on couche ensemble... enfin, on essaye. Tout était parfait, le cadre, l'ambiance, les préliminaires... mais il ne parvient pas à avoir une érection. Il me dit être pourtant très excité mais fatigué, un peu impressionné, et pris dans ses soucis.
Je lui laisse entendre que ce n'est pas grave.

Depuis, on s'est revu 2 autres fois depuis : et à chaque fois c'est le même problème, il y a une panne.
Je le sais très perturbé. Sa vie a pris un virage à 180 degrés. Il a quitté l'appartement où il vivait avec son ex et son enfant. Il squatte chez des copains en attendant de trouver son nouveau chez lui... il est en perte de repères totale, sa vie a basculé, et il souffre de ne pas voir son enfant autant qu'il voudrait.


Je précise qu’il n’a aucun souci à avoir une érection en solo. C’est vraiment lorsque nous sommes à deux. Son souci est donc purement psychologique et non physiologique. Il le reconnaît volontiers lui-même.

Resultat la situation est très compliquée.
Pour lui d'abord. Mais pour moi aussi.
Je ne sais pas très bien quel rôle je joue là dedans.
J'ai des sentiments...même si je ne lui ai pas ouvertement avoué. Mais je pense que tout me trahit... mon regard, ma voix, ma manière d’être, ma tendresse, ma patience...
il m'a souvent laissé supposer que lui aussi ressentait quelque chose pour moi à travers ses écrits, ses regards, sa douceur.. mais rien n’est établit pour autant. rien n’est ouvertement dit. On n’est pas un couple.

Il faut savoir que depuis son retour dans ma vie, nous discutons presque quotidiennement par écrit ensemble... nous avons développé une vraie intimité, une vraie complicité. Je ne sais pas ce que je représente réellement pour lui mais je suis persuadée que ce n’est pas juste du sexe entre nous.
Mais sa vie instable joue en ma défaveur. Il est perturbé et je ne sais pas s'il sait vraiment ce qu'il veut avec moi. il a perdu ses repères, il souffre de son manque d’équilibre... alors forcément, difficile d’imaginer une relation stable dans ces conditions.

Depuis fin janvier il est devenu distant.
J’ai essayé de comprendre. Il est resté sans me parler 10 jours, chose qui n’arrive jamais. Il m’a alors avoué être au fond du trou... que ses soucis prennent le pas, qu’il n’en voit pas le bout, que son fils est malheureux de la situation, et que c’est pour ça qu’il s’est éloigné, pour se recentrer. qu’il ne veut pas m’entraîner dans sa chute.
J’ai essayé de le réconforter, de lui manifester toute mon attention, et mon envie de l’aider, d’être là pour lui.
Il m’a dit que mes mots lui faisaient du bien et lui redonnaient du courage.
il m’a proposé de se revoir... il semblait en avoir très envie.

On s’est revu dimanche dernier. Je l’ai senti stone, fatigué, les yeux cernés... Il avait moins de conversation que d’habitude.
On a essayé de faire l’amour, sauf qu’il y a encore eu cette panne. Je lui ai dit que ce n’est pas grave, même si je reconnais être frustrée, je reste compréhensive et je dédramatise.
Je ne sais pas ce qu’il pense. Il n’a pas dit grand chose. Mais je suppose qu’un homme doit se sentir nul à force que ce genre de situation se présente, non ? moi je dédramatise la chose... mais c’est sûrement très frustrant pour lui.
Ses problèmes d'erection sont sûrement liés à ce contexte de vie instable... ses soucis... sa fatigue... il est dans un état proche de la dépression je pense.
Il me dit qu'il me désire énormément pourtant... et je le crois. Je le vois. Je le ressens.

Je sais qu'il va mal et j'ai peur qu'il se renferme encore plus avec ce souci supplémentaire de la panne ! C’est récurent, on a pas réussi à avoir un rapport sexuel complet.
Et depuis ce rdv dimanche, je n’ai aucune nouvelles de lui...
Il m’a simplement écrit dimanche soir pour me souhaiter une bonne reprise pour le travail le lendemain, et il m’a remercié pour ce moment ensemble.
Je lui ai répondu que j’avais beaucoup aimé aussi, que sa compagnie me faisait du bien, que tout était très bien... et que cette panne n’était pas grave. Que ça finirait bien par marcher. Qu’il n’y avait aucune pression à avoir.
Il n’a rien répondu à ce message et depuis c’est le silence. il a replongé dans le même silence que les jours auparavant, avant que l’on se revoie. Depuis fin janvier nous n’avons plis de discussions comme avant.

je n’ose pas envoyer de message non plus, je ne veux pas être oppressante et envahissante. je pense laisser passer un peu de temps, le laisser respirer... il sait que je suis là... je lui ai dit et écrit.
Je ne veux surtout pas être une pression supplémentaire.
Ce silence me contrarie mais que faire ? Je ne pense pas que cette manière de ne plus parler soit une volonté de me fuir par désintérêt... ?! je pense que c’est lié à son état, à sa situation.
Mais cette histoire de panne sexuelle récurrente doit aussi rajouter un coup à son moral...
Je me sens mal à l’aise... je ne sais pas ce que je dois faire.

Qu’en pensez-vous ? Que feriez-vous à ma place ? Que traduit ce Silence selon vous ?

Merci beaucoup pour votre aide.

Hanneman 14/02/2020 02h12

Va falloir que tu te détendes dans un premier temps.
On sent que tu aimes bien trop réfléchir. Je ne lis pas quelqu'un qui dédramatise, mais quelqu'un de très anxieux. Ca se voit dés tes premiers mots d'ailleurs.

Tu as choisi de continuer cette relation alors que tu savais dans quelle situation cet homme était ; celle avec le plus de problèmes à venir - une séparation à gérer, un enfant au milieu de son couple en décomposition et sa situation "immobilière".
Il traverse probablement la pire période de sa vie.

Je ne pense pas qu'il t'évite véritablement, plutôt qu'il ne semble clairement pas en état de soutenir votre relation.

Tu ne pourras rien faire de significatif pour lui pour le moment. Ce dont il a besoin, avant de s'investir et de se sentir suffisamment à l'aise et calme avec toi pour partager une vie sexuelle convenable, c'est de régler tous ses problèmes.

Le fait de tenter et d'échouer votre vie sexuelle ainsi, alors qu'il n'en a pas les capacités actuellement, peut entacher votre intimité plus profondément que tu ne le penses. A terme, tu seras frustrée et tu commenceras à lui en vouloir de son incapacité à te satisfaire. A terme, il sera de plus en plus stressé à l'idée de coucher avec toi et ses pannes mineront sa confiance jusqu'à ce qu'il ait peur de passer à l'acte ; la peur de la panne sera grandissante.

Tout ce que tu peux faire actuellement, c'est de lui donner de l'espace pour qu'il se recentre sur lui et qu'il règle ses problèmes. Ensuite, il sera dans de meilleures dispositions pour toi.

PS : ta présentation ne respecte pas les règles de présentation.

Le Yel' 14/02/2020 09h09

Bonjour,

Ça dépend de ce que tu veux. Mais cette relation n’a pas l’air épanouissante, ni pour lui, ni pour toi.
Alors, si tu te sens assez forte, le laisser le temps qu’il règle des affaires et qu’il entérine sa séparation. Ce qui est compliqué car psychologiquement, savoir qu’il revoit ton attention peut l’aider dans sa vie de tous les jours,
Mais tu dois avant tout penser à toi.

Victor Newman 14/02/2020 09h31

Je pense qu'il te faudra surtout de la patience.
A lui aussi.

Rester simple et ne pas dramatiser, avancer lentement. Rien n'est perdu !

Homer 14/02/2020 10h51

Citation:

Envoyé par Victor Newman (Message 1076806)
Je pense qu'il te faudra surtout de la patience.
A lui aussi.

Rester simple et ne pas dramatiser, avancer lentement. Rien n'est perdu !

Si Lana était un mec, tu donnerais le même conseil ?
Allons, la patience ok, mais ça fait deux ans que ça dure, avec des excuses et du ghosting en veux-tu en voilà... Le type n'a pas l'air solide sur ses appuis, quand bien même il vit une situation délicate.
M'étonnerait pas qu'entre le fantasme Lana et la réalité (il a quitté sa femme pour l'inconnu(e)), il ressente un grand coup de bambou derrière la tête. Ça expliquerait qu'il ne bande pas.

Lana, tu as 32 ans, la vie file. Tu crois pas que tu mérites mieux qu'une histoire si compliquée ?

Autant pour un mec je peux comprendre l'entêtement et l'OI en l'expliquant par le manque d'opportunités.
Autant pour une fille, je suis plus sévère. La volonté seule suffit à élargir ses horizons. Tu es célibataire, alors agis comme tel : prends soin de ta personne, regarde les mecs dans la rue, va voir les copines, pars en vacances, inscrits-toi sur Tinder... Si tu entames ce processus maintenant, tu pourras flirter avec d'autres hommes avant l'été et trouver enfin quelqu'un de libre.

Oublie ce type, il va te tirer vers le bas.

Victor Newman 14/02/2020 11h06

Citation:

Si Lana était un mec, tu donnerais le même conseil ?
Je sais pas, tente le faux profil pour voir !
Je pense que oui. Je ne suis en général pas pro-next.

Homer 14/02/2020 11h44

T'es trop un lover.
T'es notre Benjamin Griveaux à nous, la teub coincée entre le love, la tradition et le bondage.

W0lfenSs 14/02/2020 12h18

D'habitude je suis aussi du style à dire qu'il faut persévérer un peux et que les relations d'aujourd'hui sont trop jetables. Mais là quand même je pense que niveau persévèrence après 2 ans c'est bon quoi..
Je serais toi je suivrait l'avis de homer. Il va te tirer vers le bas avec lui. Et en plus je pense que pour lui aussi se reconstruire sans la pression d'un couple ça serait mieux.
D'autant que tu prends le risque qu'il finisse par te dire qu'il a besoin d'être seul ou bien qu'une autre te chipe la place pour une raison x ou y

Lanalyon 14/02/2020 14h13

Merci pour vos interventions.

@hanneman : désolée pour la présentation, je vais tacher d’y remédier.

Effectivement, je partage ton avis. Je ne dois pas me montrer oppressante, il faut lui laisser de l’espace et du temps. C’est d’ailleurs ce que je fais. Je n’ai tenté aucune approche depuis notre dernier rdv dimanche.
Je le sais dans des dispositions psychologiques, physiques et matérielles très fragiles. Plus de 3 mois à errer ainsi sans réel chez soi est très difficile. Sans compter le fait qu’il ne peux pas voir son fils dans les meilleures conditions, et celui ci souffre de la séparation de ses parents.
Il traverse probablement l’une des périodes les plus sombres de son existence. J’en ai conscience, oui.
Pendant des mois il était vraiment très enjoué vis à vis de moi. Il cherchait la discussion, le contact, il était adorable, à la fois très empathique, coquin...et très sexuel. Beaucoup de désir entre nous, d’envie, de passion, de connexion... et depuis fin janvier, gros revirement de situation. Il se referme sur lui même. Il me dit être dans une lutte quotidienne phtisique et morale pour aller de l’avant.
Je pense peut-être laisser passer le mois de février sans rien faire, sans me manifester. Il sait que je suis là s’il a besoin. Je lui ai dit et écrit. Je crois que me retirer et lui laisser éventuellement le champ libre pour revenir de lui même est peut-être le meilleur choix. Il faut qu’il retrouve l’envie, qu’il remonte la pente. Moi je ne peux pas être derrière à faire du forcing ou à m’inquiéter. Ça lui renverrai aussi une image pas très flatteuse ni de lui même ni de moi même. Je ne suis pas sa mère, il n’est pas mon fils. Je n’ai pas à être maternelle. Je ne peux pas avoir ce rôle et je n’en veux pas. Je veux que ça reste léger et enthousiaste notre relation. Pas que ça devienne une obligation, quelque chose de lourd, contraignant, moins beau... tu comprends ?
Ses problèmes de pannes, je ne veux pas non plus que ça prenne le pas... donc je lâche la corde. Je reste en retrait.. je pense que c’est le mieux à faire pour le moment.


Le Yel : oui... ça revient un peu à ce que je viens d’écrire plus haut. Lacher la corde, laisser faire les choses sans pression.
Je ne pense vraiment pas que son silence soit dû à moi. Il traverse un moment de sa vie très difficile et il ne m’entraîne justement pas dans sa chute. Il me l’a écrit l’autre jour. Il sait que je suis là, que je suis un soutien. Mais je ne peux pas le forcer à se confier. Je pense que je vais rester en retrait pour le moment.

Homer et W0lfenSs : je ne perdu pas dire qu’il me tire vers le bas car il chercher justement à me protéger par son silence. C’est ainsi qu’il me l’a expliqué début février. Il m’a dit qu’il ne veut pas m’entraîner dans sa chute.
Je trouve ça assez sain, même si ce revirement de comportement est difficile à gérer pour moi. Mais il ne s’épanche pas sur moi, il ne se sert pas de cette relation comme béquille. Il reste digne vis à vis de moi et cherche à m’épargner de sa perte d’équilibre.
Je pense qu’il a le contrecoup de tous ces derniers mois... que c’est difficile à supporter cette situation banacale à la longue. Après... qu’en est-il vraiment de sa situation avec son ex.. est-ce qu’il repenserait à elle avec nostalgie ? Que c’est pour ça qu’il aurait des pannes avec moi ? J’en sais rien.
Ça fait 2 ans qu’on se connaît, mais pas 2 ans que nous sommes dans ce contexte. Je précise qu’il y a 2 ans j’étais en couple aussi...
la relation a pris un réel tournant entre nous depuis septembre 2019 on va dire. C’est là que les choses ont été plus explicites. Les envies énoncées, le désir... et notre premier vrai rapprochement physique s’est produit en fin d’année seulement. Donc non, c’est tout frais... et je pense que sa situation, tout quitter,
vivre sans repères, a fait écrouler la possibilité de peut-être essayer de « construire » quelque chose avec moi.
Il pensait trouver un appartement plus vite que ça, et il n’imaginait sans doute pas que ce serait si difficile pour son enfant...
Je reste à peu près certaine qu’il a ressenti quelque chose pour moi, au delà du simple désir physique. Il y a des mots qui ont été écrits, d’autres qui ont été prononcés, des regards, des gestes... qui trahissent de l’attachement, un début de sentiment, peut-être... mais il a plongé dans une déprime assez puissante depuis fin janvier et il n’est plus sur cette lignée. Il s’est refermé. Je le regrette mais je ne peux pas faire du forcing... je dois le laisser remonter la pente.
On s’est revu dimanche mais finalement c’était peut-être pas une bonne idée. Ce rdv n’a pas été formidable. Il était fatigué, il n’avait pas le moral, je n’ai peut-être pas su trouver les bons mots. Je n’ai peut-être pas su rendre ce moment magique comme les autres... et en plus il a eu encore une panne.
Et depuis plus aucune nouvelle....
Je ne vais plus relancer... plus pour le moment. Je pense vraiment qu’il a besoin d’espace pour effectivement aussi sans doute éviter qu’il ne me dise qu’il veuille être seul...

Homer 14/02/2020 16h22

Citation:

Envoyé par Lanalyon (Message 1076840)
Je reste à peu près certaine qu’il a ressenti quelque chose pour moi, au delà du simple désir physique. Il y a des mots qui ont été écrits, d’autres qui ont été prononcés, des regards, des gestes... qui trahissent de l’attachement, un début de sentiment, peut-être... mais il a plongé dans une déprime assez puissante depuis fin janvier et il n’est plus sur cette lignée. Il s’est refermé. Je le regrette mais je ne peux pas faire du forcing... je dois le laisser remonter la pente.
On s’est revu dimanche mais finalement c’était peut-être pas une bonne idée. Ce rdv n’a pas été formidable. Il était fatigué, il n’avait pas le moral, je n’ai peut-être pas su trouver les bons mots. Je n’ai peut-être pas su rendre ce moment magique comme les autres... et en plus il a eu encore une panne.

Tu t'es relue ?
On dirait mère Thérésa à vouloir l'absoudre de tout et lui trouver toutes les excuses du monde...
Tu te bats pour que ça marche mais lui, que fait-il en retour ? À part te ghoster et t'envoyer du bullshit "c'est pas toi, c'est moi" ou "vaut mieux pas se voir, je veux pas te blesser"...

T'as fait quelque chose de mal dans une vie antérieure pour croire que tu mérites une histoire aussi merdique ? Tu ne penses sincèrement pas mériter mieux que des vents et des paroles illusoires ?

Ici, on dit que les paroles ne valent pas grand chose sans des actes forts. Je ne vois aucun acte de sa part qui iraient dans le sens que tu souhaites.

On arrive au printemps, tu devrais te regarder dans la glace et te dire que t'as gagné le droit de vivre une histoire sympa avec un mec sain, libre et qui bande dur. Prends soin de toi et ouvre-toi à des personnes saines sinon tu vas te réveiller un matin avec une montagne de regrets.


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 08h23.

Édité par : vBulletin® version 3.8.11
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #16 par l'association vBulletin francophone
Search Engine Optimisation provided by DragonByte SEO (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2020 DragonByte Technologies Ltd.