Forum seduction et drague - Forum artdeseduire

Forum seduction et drague - Forum artdeseduire (https://forum-seduction.artdeseduire.com/)
-   Livres/Revues (https://forum-seduction.artdeseduire.com/livres-revues/)
-   -   Le masque de la masculinité de Lewis Howes (https://forum-seduction.artdeseduire.com/livres-revues/94802-le-masque-de-la-masculinite-de-lewis-howes.html)

mr_saiku 16/10/2019 20h25

Le masque de la masculinité de Lewis Howes
 
Hello à tous,

Je me permets de partager avec vous ma dernière lecture: Le masque de la masculinité ou
Comment les hommes peuvent apprivoiser leur vulnérabilité, améliorer leurs relations, mener une vie plus riche.

Il faut dire que j'ai pris bien 6 mois à lire ce bouquin, en raison du fait que ce n'est pas type de bouquin qu'on lis d'une traite.

Son titre anglais est bien plus frappant : “The Mask of Masculinity”. Ces masques que nous portons pour nous sentir viril. Ces masques sociaux qui empoisonnent nos relations avec les autres.

Si ce livre et cet article s’adressent principalement aux hommes, les femmes peuvent apprendre beaucoup sur la psychologie masculine en lisant Lewis Howes.

Tout ce que je lisais aux US parlait de l’ouvrage de Lewis Howes : qu’il s’agisse du site Artofmanliness (un site sur la virilité non-toxique), de Tim Ferriss sur son blog ou du podcast The Art of Charm, tous ont rencontré le blogueur à succès, l’ex-athlète, le businessman Lewis Howes à l’occasion de la sortie de son livre sur ces mythes de la masculinité qui nous fragilisent plus qu’ils ne nous aident à nous construire.

Au fil des pages, il m'a fait découvrir les 9 masques de la masculinité qui nous empêchent d’avoir des relations apaisées :
  • Le masque du dur à cuire
  • Le masque du sportif
  • Le masque du matérialiste
  • Le masque du tombeur
  • Le masque du bagarreur
  • Le masque du clown
  • Le masque du superman
  • Le masque du M. Je-sais-tout
  • Le masque du Mâle dominant

Certaines catégories sont proches, je pense au dur à cuire et au bagarreur, et à Superman et le Mâle Dominant, c’est assez similaire. Je dois avouer que je me suis reconnus dans plusieurs de ces masques. Chaque chapitre (ou presque)comporte cette opposition, entre celui qui porte encore le masque, et celui qui l’a ôté et vit désormais de manière plus apaisé.

En tous cas, le bouquin peut-être aussi par les femmes pour mieux comprendre leur partenaire masculin ou les hommes en général.

Mon avis sur bouquin: J'ai vraiment aimé lire ce livre, cela vous fait vraiment repenser les raisons pour lesquelles vous faites certaines choses. Le moment où vous mettez l'un des masques, généralement sans le savoir, vous vous éloignez du problème auquel vous faites face, ce qui est très dangereux. Je pense que le meilleur témoignage c'est celui de Robin Williams dans le chapitre "Masque du Clown, une personne qui a apporté tant de joie et de bonheur dans le cœur de millions de personnes alors qu’il souffrait d'une sévère dépression.

Au niveau du developement personnel, il y a cette phrase qui m'a marqué.

Non, l'homme masculin entreprend un voyage, un processus de découverte de soi et détermine ce qu'il doit faire pour acquérir les outils, la connaissance, la sagesse, la grâce, l'amour, la passion et la joie nécessaires pour poursuivre son destin. Son destin sont ses rêves. Celles-ci peuvent évoluer avec le temps, mais dans leur poursuite, il ne brise personne ni ne fait de mal à personne. Il n'est pas en guerre avec d'autres personnes, les conquérant. C'est lui qui unit ses forces, à la recherche du gagnant-gagnant. C'est lui qui élève les autres et les inspire tout au long de son parcours et de son propre processus (dans lequel il trouve des moyens de créer de la valeur en cours de route). Il est le héros de son propre voyage. Et de cette manière, il cherche tous les moyens d’avoir les meilleures relations possibles avec sa famille, ses amis, ses partenaires, ses collègues. Il trouve le moyen d’être la meilleure version possible de lui-même."


La chose intéressante c'est aussi qu'à la fin de chaque chapire, ll invite à répondre à plusieurs questions et aussi donne des pistes aux partenaires . Par exemple dans le chapitre du masque du clown:

La prochaine fois qu'il enfile son masque de clown, arrêtez-le. Ayez un franche conversation avec lui, sur le fait et dites-lui ce que vous ressentez quand il transforme tout en blague. Ne vous fâchez pas contre lui et ne lui faites pas croire que son humour est mauvais, sinon vous pourriez le repousser. Au lieu de cela, faites-lui savoir, de manière aimante, en quoi cela affecte sa crédibilité, votre désir d’intimité ou un avenir commun. Partagez ce que vous attendez de lui en termes spécifiques, car vous serez peut-être la première personne à lui donner le langage pour décrire les émotions et la douleur ressenties par le masque de clown le séparant de toutes ces années.

Howes, Lewis. Le masque de masculinité (p. 152). Potter / Dix Vitesse / Harmonie / Rodale. Édition Kindle.


Victor Newman 16/10/2019 20h45

Ok.

Comment défendrais tu ce bouquin, au delà des termes de fragilité ou de masculinité toxique qui sont très à la mode ?

Il y a quelque chose de plus dans ce livre ?
Un aspect réellement philosophique ou spirituel ?
Ou juste un produit promu par une société féministe, et qui viserait avant tout à supprimer totalement toute capacité d'opposition ?

Ohyeah 16/10/2019 20h47

Intéressant, t'as des extraits pour illustrer les différents masques?

Hanneman 16/10/2019 23h04

Citation:

Envoyé par Victor Newman (Message 1064322)
Ok.

Comment défendrais tu ce bouquin, au delà des termes de fragilité ou de masculinité toxique qui sont très à la mode ?

Il y a quelque chose de plus dans ce livre ?
Un aspect réellement philosophique ou spirituel ?
Ou juste un produit promu par une société féministe, et qui viserait avant tout à supprimer totalement toute capacité d'opposition ?

J’allais poser un commentaire de ce genre là (du genre masculin quoi :cool: )

mr_saiku 17/10/2019 14h45

Citation:

Envoyé par Hanneman (Message 1064331)
J’allais poser un commentaire de ce genre là (du genre masculin quoi :cool: )

J'ai complété mon post avec plus de feedback.

Victor Newman 17/10/2019 14h54

Merci pour tes retours.

Citation:

Celles-ci peuvent évoluer avec le temps, mais dans leur poursuite, il ne brise personne ni ne fait de mal à personne. Il n'est pas en guerre avec d'autres personnes, les conquérant. C'est lui qui unit ses forces, à la recherche du gagnant-gagnant.
"qui viserait avant tout à supprimer totalement toute capacité d'opposition"

Bien sûr entrer en guerre n'a pas à être un comportement courant, ou par défaut, et il convient d'épuiser toutes les ressources liées à la stratégie de l'engagement au préalable (notamment intimidation -au sens passif, être en mesure de répondre-, esquive, négociation etc etc).
Par contre il me semble illusoire voire dangereux de nier la nécessité de la confrontation et du rapport de force, et ce même dans la vie courante (y compris amoureuse et professionnelle).


Je te pose la question autrement : ce livre n'entre-t-il pas en contradiction sur certains points avec la théorie du Nice Guy de Danny Glover ?


Citation:

Par exemple dans le chapitre du masque du clown:

La prochaine fois qu'il enfile son masque de clown, arrêtez-le. Ayez un franche conversation avec lui, sur le fait et dites-lui ce que vous ressentez quand il transforme tout en blague. Ne vous fâchez pas contre lui et ne lui faites pas croire que son humour est mauvais, sinon vous pourriez le repousser. Au lieu de cela, faites-lui savoir, de manière aimante, en quoi cela affecte sa crédibilité, votre désir d’intimité ou un avenir commun. Partagez ce que vous attendez de lui en termes spécifiques, car vous serez peut-être la première personne à lui donner le langage pour décrire les émotions et la douleur ressenties par le masque de clown le séparant de toutes ces années.
Comment le comprends-tu ?

Est-ce qu'un trait d'humour est nécessairement synonyme de masque du clown ?

Je ne nie pas qu'un dépressif peut tomber dans ce biais par compensation ; en revanche je serai contre un lien mécanique de type "humour = forcément masque du clown".

mr_saiku 17/10/2019 15h52

@Victor Newman

Merci pour ta réponse.

Bien sûr entrer en guerre n'a pas à être un comportement courant, ou par défaut, il convient d'épuiser toutes les ressources liées à la stratégie de l'engagement au préalable (notamment intimidation -au sens passif, être en mesure de répondre-, esquive, négociation etc etc).
Par contre il me semble illusoire voire dangereux de nier la nécessité de la confrontation et du rapport de force, et ce même dans la vie courante (y compris amoureuse et professionnelle).


Je suis tout à fait d'accord et je pense qu'il est mauvais pour chacun de partir dans les extrême. Il est essentiel d'avoir une juste mesure dans notre attitude envers soi-même et les autres.

Citation:

Je te pose la question autrement : ce livre n'entre-t-il pas en contradiction sur certains points avec la théorie du Nice Guy de Danny Glover ?
Durant la lectude du bouquin, je me suis posé aussi la même question et pour le peu que je me souvienne du bouquin, il y a pas mal de points qui se rejoignent et je le verrai même complémentaire.

Citation:

Est-ce qu'un trait d'humour est nécessairement synonyme de masque du clown ?
Alors pas forcément, mais cela change quand on essaie d'utiliser l'humour pour cacher des problèmes plus profond. Il faut préciser que cette association entre humour et maladie mentale apparaît dès les origines du stand-up. Plusieurs historiens ont identifié l’interprète de vaudeville Charlie Case comme étant le précurseur de cette forme de monologue comique, qu’il pratiquait déjà dans les années 1890. Il a fait une dépression nerveuse et s’est probablement suicidé, même si la version officielle est qu’il s’est accidentellement tué en tentant de nettoyer son revolver.

phantom_green 17/10/2019 18h16

Merci pour tes réponses mr_saiku, mais par exemple dans ton dernier post, je trouve qu’elles sont vagues. Et c’est peut-être car ce n’est pas clair dans le bouquin ? Par exemple :
- quelles sont les caractéristiques qui font que l’on peut parler d’un masque de clown ?
- un masque de clown cache-t-il systématiquement la dépression ? (Ce que tu as l’air de penser)

Dans ce cas précis, j’ai bien peur que l’on ne parle tout simplement que du “clown triste” sous d’autres termes. A mon sens vouloir faire rire en permanence cache souvent un manque de confiance en soi, une demande de validation, et parfois un gros ego à satisfaire.
Le dépressif peut être là-dedans aussi, mais je ne pense pas qu’il soit majoritaire. Et on peut les retrouver un peu partout, donc ça me semble être un gros raccourci de dire clown = dépressif.

Pour la partie confrontation en effet, on ne peut pas passer sa vie à esquiver tout(sauf si on est passif-aggressif). Tu évoques les extrêmes, mais quel est une situation d’entre-deux ? Quelle est la frontière?

Tout ceci me semble bien flou pour le moment...

mr_saiku 17/10/2019 19h30

Citation:

Dans ce cas précis, j’ai bien peur que l’on ne parle tout simplement que du “clown triste” sous d’autres termes. A mon sens vouloir faire rire en permanence cache souvent un manque de confiance en soi, une demande de validation, et parfois un gros ego à satisfaire.
Le dépressif peut être là-dedans aussi, mais je ne pense pas qu’il soit majoritaire. Et on peut les retrouver un peu partout, donc ça me semble être un gros raccourci de dire clown = dépressif.
En effet, on parle bien de "clown triste"

Victor Newman 18/10/2019 14h16

Extrait d'annonce tiré du net (Amazon)

Citation:

In The Mask of Masculinity (a USA Today bestseller), Howes exposes the ultimate emptiness of the Material Mask, the man who chases wealth above all things; the cowering vulnerability that hides behind the Joker and Stoic Masks of men who never show real emotion; and the destructiveness of the Invincible and Aggressive Masks worn by men who take insane risks or can never back down from a fight. He teaches men how to break through the walls that hold them back and shows women how they can better understand the men in their lives. It’s not easy, but if you want to love, be loved, and live a great life, then it’s an odyssey of self-discovery that all modern men must make.
Du coup je suis assez d'accord avec les parties en gras.
L'homme manque souvent d'émotionnel et de spirituel.

Pour le reste je pense que les aspects destructeurs ne peuvent aller sans des aspects créateurs. La vie reste un combat. Tout le monde ne le gère pas pareil, mais l'homme qui tue et l'homme qui sauve sont très semblables. Les pompiers ne sont-ils pas un corps militaire ?


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 21h30.

Édité par : vBulletin® version 3.8.11
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #16 par l'association vBulletin francophone
Search Engine Optimisation provided by DragonByte SEO (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.