Forum seduction et drague - Forum artdeseduire

Forum seduction et drague - Forum artdeseduire (https://forum-seduction.artdeseduire.com/)
-   Débats (https://forum-seduction.artdeseduire.com/debats/)
-   -   Masculinité toxique (https://forum-seduction.artdeseduire.com/debats/92953-masculinite-toxique.html)

don Diego de la Vega 06/02/2019 16h30

Masculinité toxique
 
Je vous propose un corpus de trois articles sur le thème de la masculinité toxique, concept en vogue en ce moment.

J'ai pas encore d'avis clair mais je laisse les liens pour lancer la question ; qu'en pensez-vous, quel est le bon et le moins bon, quels articles vous parlent etc...
Ils m'ont tous paru intéressants, a priori j'adhère surtout au second.


1
Le Figaro Madame ; "Je suis un homme, un vrai", le court-métrage qui dénonce les injonctions faites aux petits garçons

2
Le Figaro ; «Gillette : quand la publicité prétend rééduquer les hommes»

3
GQ ; Êtes-vous prêts pour la post-masculinité ?

The Cat 06/02/2019 16h43

Citation:

Envoyé par don Diego de la Vega (Message 1035757)
Je vous propose un corpus de trois articles sur le thème de la masculinité toxique, concept en vogue en ce moment.

J'ai pas encore d'avis clair mais je laisse les liens pour lancer la question ; qu'en pensez-vous, quel est le bon et le moins bon, quels articles vous parlent etc...
Ils m'ont tous paru intéressants, a priori j'adhère surtout au second.


1
Le Figaro Madame ; "Je suis un homme, un vrai", le court-métrage qui dénonce les injonctions faites aux petits garçons

2
Le Figaro ; «Gillette : quand la publicité prétend rééduquer les hommes»

3
GQ ; Êtes-vous prêts pour la post-masculinité ?

"rééduquer l'ensemble des hommes"

Je là trouve super forte cette phrase.. En ce moment j'ai l'impression qu'on remet beaucoup en question la position de l'homme dans la societe, comment il devrait se comporter. Ok, y'a des connards (beaucoup) mais de là à vouloir nous rééduquer par des spots publicitaire etc ..

C'est des mœurs qui sont tellement ancrées dans la société, que je doute qu'on puisse les changer un jour ..

( J'ai pas votre niveau pour débattre, mais je voulais au moins donner mon avis sur celui-ci :D )

gauguin 06/02/2019 22h25

Bon, je mords a l'hameçon.

Globalement, et taillé a coups de serpe, ma grille de lecture est que le néo-féminisme s'incrit dans une lutte plus large entre deux religions. La religion des droits de l'Homme et la Religion tout court (que l'on soit religieux ou pas).

Les valeurs et la cohésion sociale sont plus ou moins empruntes des fetes, us et coutumes des principales religions. L'absence de regle n'ayant jamais été la panacée du genre humain, s'assurer que l'on ne s'entretuait pas tous et que notre vie soit régulée était au moins un des objectifs pas si mauvais a mon sens de la Loi religieuse au sens large.

Le néo-féminisme faisant partie du camps des droits de l'Homme revendique une transformation du genre humain pour toutes les femmes et les hommes (qu'on leur ai demandé leur avis ou pas) et s'entend a redefinir l'equilibre social lui-meme régulé initialement par les religions. La religion ayant cédé du terrain au droit laic, le champ d'action du droit de l'Homme peut donc s'étendre.

Entre le camp de la religion des droits de l'Homme et le camp de la Religion classique, le choix n'est pas aisé d'autant plus que les contours de séduction et de valeurs ne sont pas aussi clairs de chaque coté. La religion c'est passé, c'est vieux, ca a plusieurs milliers d'année, ca a fait beaucoup de morts, les droits de l'Homme c'est mieux, c'est bien.

A ce débat, il n'y a pas vraiment d'issue autre a mon sens que de se positionner sur les valeurs de la religion que l'on se choisit, consciemment ou inconsciemment.

Le déconstructionisme et relativisme a tout craint de Derrida s'est tres bien exporté aux Etats-Unis et nous revient de plein fouet, en culture conquérante américaine, instrument d'assimilation parfaite de la machine de guerre commerciale américaine. Vous remarquerez que rien de tout ceci ne vient des pays de l'Est, ni du moyen-orient, ni d'Asie.

Y voir clair est difficile, déroutant et il s'agit encore une fois d'un sujet polarisant.

Pour ma part, je n'acheterai plus de produits Procter & Gamble, le modele américain ultra-libéral et son néant commence a me dégouter serieusement.

Helmut 07/02/2019 00h17

Une société qui réfléchit sur la définition d'une valeur ne la possède plus.
C'est donc déjà une victoire des féministes (et j'entends qu'il n'y a pas de bonne acception de ce mot) que de faire réfléchir sur le sens de la virilité.

Il est intéressant d'observer comment le jeune garçon occidental est châtré avant même les premiers développements de la puberté.

Le plus regrettable, c'est que l'Occident, présumant de lui-même comme d'une civilisation exceptionnelle dans l'histoire universelle (ce qui est vrai en partie, aucune n'étant allé jusqu'à congeler des ovocytes) croit naïvement que sa misérable technique aurait causé une espèce de mutation psychologique dans le genre humain, qui donnerait lieu à plus de d'équilibre dans la relation de l'homme à la femme.

La vérité, c'est que ces débats d'égalité d'homme et de femme ne concerne que lui, et pour le dire franchement, le monde le "laisse bien crever dans sa propre merde".

Les progrès de la civilisation ne sont ni constants, ni homogènes. Ainsi, si l'on place aujourd'hui des engins extrêmement complexes dans des planètes extrêmement lointaines, chose impossible et inconcevable pour les civilisations passées, que l'on songe un instant au rire et à l'incompréhension d'un Romain de la forte race, si on lui parlait de gender studies et de congélation d'ovocytes...

Que l'Occident continue donc d'ergoter pendant que d'autres civilisations, certes inférieures du point de vue de la technique, mais supérieures du point de vue moral, le supplante, et si l'envie leur vient, l'anéantisse.

Lady Rachel 07/02/2019 10h00

Ce qui me gène dans le terme de "masculinité toxique", c'est de lier le masculin et la toxicité, comme si l'homme, le "vrai", était toxique.

Alors que ce qui est toxique, ce n'est pas tant le fait d'être un homme ou pas, c'est le fait de ne pas respecter l'autre. En l'occurence la femme mais aussi l'enfant ou l'homosexuel. Ce qui est toxique, c'est de considérer l'autre comme inférieur, dire "ne pleure pas comme une fille/une tarlouze", c'est dire que les filles sont faibles alors qu'il serait plus simple de dire "ne pleure pas autant, apprends à contrôler tes émotions". (perso, je considère que pleurer c'est comme se masturber, on le fait dans sa chambre mais pas en public, tout le monde n'est pas forcément d'accord, c'est un exemple).

On peut être un homme en respectant l'autre.

A partir du moment où tout le monde se considèrera comme d'égal à égal, et je parle pas de soulever le même poids à la salle de sport, les relations seront plus sereines. Mais c'est un sujet qui sera toujours à l'ordre du jour parce que les Hommes (et je parle là de l'être humain en général) ont toujours cherché à prendre le pouvoir et à s'aliéner des catégories de personnes qu'ils jugent inférieurs (peuples autochtones, femmes, homosexuels, esclaves, etc).

geek n' chic 07/02/2019 11h35

Je sais que mon point de vue n'est pas majoritairement partagé, mais je pense qu'ici, quand on parle d'inner game, de life style ou même de body language, on apprend d'une certaine manière aux hommes qui viennent ici a se conformer au stéréotype de genre masculin.

Parce que les femmes participent autant que les hommes a maintenir une société sexiste quoi qu'elles en disent. Et que ce que les femmes attendent et recherchent: c'est un homme qui s'est conformer à se qu'on attend de lui.

Alors "la masculinité toxique" c'est une redéfinition de la masculinité, certes.
Mais ayant toujours refusé de me conformer à l'image viriliste du monobloc insensible rustre et violent, je n'y vois pas forcement que du mauvais.

Aprioris personnellement j'y trouverai surement plus mon compte.

Reste à savoir si ce discours n'est qu'un discours de façade ou non.
Car les nice guys et chevaliers blancs vont se faire nouveaux portes étendards de ces valeurs "moralement plus justes"
Alors que personnellement, je pense qu'on est dans le faux-cul-isme et que dans les faits une majorité les femmes et la société en général va toujours "récompenser" les hommes qui se conforment à une image plus old-school de la virilité.


Car au final ce n'est pas une question de ce qui est bon et juste... mais de s'adapter à ce que notre environnement attend de nous.

marseye 07/02/2019 12h51

j'ai regarder les trois articles, certes tres interessants, mais pour moi c'est du politiquement correct , et a la mode....

bien ecris , bien raconter, mais de la merde, un peu comme la difference entre le mignon et le beau, un peu comme la video solange te parle etc...

franchement c'est bien ecris , bien expliqué, bien argumenté, super convainquant, mais comme dit plus haut , les femmes elles memes cherchent un male dominant ( meme si elles disent le contraire)

don Diego de la Vega 07/02/2019 12h58

Oui il faut se méfier, vraiment, du déclaratif influencé par tout ce politiquement correct.

Par exemple sur le 3è article (qui m'a semblé le moins pertinent) on a un graph qui dit que seules 8% des femmes trouvent le pouvoir attrayant chez un homme.
Là on tombe dans la farce.


Citation:

Je sais que mon point de vue n'est pas majoritairement partagé, mais je pense qu'ici, quand on parle d'inner game, de life style ou même de body language, on apprend d'une certaine manière aux hommes qui viennent ici a se conformer au stéréotype de genre masculin
Ca me semble tout à fait exact.


Citation:

Reste à savoir si ce discours n'est qu'un discours de façade ou non.
Car les nice guys et chevaliers blancs vont se faire nouveaux portes étendards de ces valeurs "moralement plus justes"
Alors que personnellement, je pense qu'on est dans le faux-cul-isme et que dans les faits une majorité les femmes et la société en général va toujours "récompenser" les hommes qui se conforment à une image plus old-school de la virilité.
Le problème va effectivement être le pourcentage de la population qui ne va même pas être dans une dynamique de réflexion ou d'adaptation, mais de conformisme pur.
Ca arrive déjà, on le voit dans les Sos, la rue ou en cours paraissent des fields inaccessibles et interdits, discours qu'on n'entendait pas avant même si le dragueur était déjà mal vu.

don Diego de la Vega 07/02/2019 13h03

Et ça devait arriver :rolleyes:

féminité toxique

marseye 07/02/2019 13h14

merci don diego, tu me rassure, encore une bonne raison du pourquoi ne ne regarde plus la tv et ne lis quasi plus les articles de journalistes, ou pseudo philosophe..

ce qui est dingue c'est que meme dans un article sur la féminité toxique, il y a tjrs plus voir beaucoup plus de masculinité toxique, j'accepte que les journalistes ecrivent de la merde , mais j'ai decidé de ne plus participer a leurs reussites !

deja quand on tombe sur cette phrase... : " Leur masculinité ne les rend pas toxiques, pas plus que la « blanchité » ne rend raciste. "


bref , j'ai une idée pour tout les Males du forum , allez faire du sport, faites vous mal, souffrez, mangez sain et equilibré, et n'ayez pas peur de montrer que vous vous affirmer , verbalement ou physiquement, le reste , c'est de la merde !

je suis un homme j'aime pisser debout, je mange de la viande, et je prefere mettre un t shirt bleu que rose, et j'emmerde tout les bien penssant ! a ce rythme la prochaine etape, c'est que cela sera interdit de pisser debout ( d'ailleurs les medias ont bien voulu vendre le "pisse debout" pour femme, ridicule quand tu nous tiens... )


bref je suis enervé mdr


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 21h25.

Édité par : vBulletin® version 3.8.11
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #16 par l'association vBulletin francophone
Search Engine Optimisation provided by DragonByte SEO (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.