Art De Seduire   Retour sur ArtDeSeduire.com
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 18/11/2017, 13h14
Avatar de Red Destiny
Red Destiny Red Destiny est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: mars 2017
Messages: 355
Par défaut Pourquoi je suis féministe

Une vidéo de Simone de Beauvoir

Comme il s'agit d'un "Questionnaire" (nom de l'émission, et j'ai pas mieux pour décrire), je savais pas dans quelle rubrique foutre ce lien vu que c'est ni un écrit ni un film, alors tant pis ce sera ici.

De ce que j'avais pu voir sur certains topics, il y a des membres qui sont plutôt fâchés avec le féminisme, ou plutôt l'idée qu'ils s'en font, plus que je n'aurais cru. Ça m'a plutôt déçu car j'étais et suis toujours convaincu qu'apprendre à séduire et comprendre la place de la femme dans notre monde (a minima notre pays) allaient de paire. Apprendre à séduire, c'est apprendre à se définir en tant qu'homme, ce qui passe par se définir par rapport à la femme. Et apprendre ça, c'est aussi se donner la capacité de repérer toutes les conneries que l'on peut lire ou entendre sur la drague, les soi-disant prérequis que l'on se devrait d'avoir pour plaire.
Donc si mon intervention peut faire évoluer le point de vue d'autres hommes, c'est cool.

Je suis actuellement en train de lire Le deuxième sexe, qui est pour l'instant la plus complète, neutre, et la plus intéressante analyse de la place de la femme qu'il m'ait été donné de voir. Ce livre est extrêmement dense, de nombreux événements et personnages historiques sont référencés, le déterminisme biologique est traité, la philosophie n'est pas en reste.

Si ce livre a eu un retentissement énorme dans les années qui ont suivi sa publication (1949), bien au-delà de la France, malheureusement son titre est aujourd'hui bien plus connu que son contenu. Aussi bien chez nous, les hommes, que chez les premières concernées (y compris celles et ceux se reconnaissant dans le terme "féministe"). Ce qui est regrettable au vu de la lumière qu'il jette sur l'oppression de la femme et la réaction de celle-ci à cette oppression. La nôtre également.
Et il ne s'agit pas de pleurnicher le sort des tristes femmes en crachant sur les vilains hommes. Il s'agit de comprendre pourquoi les choses sont ce qu'elles sont et pourquoi elles n'évoluent pas (ou alors très lentement), sans argument simpliste ou qui reposerait sur une pseudo-essence maléfique du mâle.

Vous constaterez dans cette vidéo de 1975 que certains problèmes soulevés n'ont pas vieilli. Y compris le "harcèlement de rue", même s'il juste cité au milieu d'autres. Et ça sans le pathos, le mépris et la mauvaise foi que l'on peut retrouver chez d'autres personnes (aujourd'hui comme autrefois, qu'il s'agisse de misogynie ou de misandrie).

J'ai beaucoup insisté sur le "on vous crache pas à la gueule" parce que l'ego de certains est très douillet et que ça me ferait chier qu'ils se braquent d'entrée à une intellectuelle si brillante (et à un mouvement si noble).

C'est tout pour moi, bisous sur vous.
__________________
"Et si tu regardes longtemps l'abîme, l'abîme aussi regarde en toi."

#PhilippeVie
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 18/11/2017, 17h12
Avatar de Chaud Dassin
Chaud Dassin Chaud Dassin est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: dcembre 2014
Messages: 964
Par défaut

je crois que nous ne sommes pas d'accord sur la définition du feminisme.
Les membres qui sont contre le féminisme actuel (dont moi même je suis un farouche opposant) n'ont rien contre le feminisme de SdB ou de Simone Veil, bien au contraire.

Le probleme c'est que le feminisme d'aujourd'hui prône la supériorité de la femme sur l'homme, pour moi les feministes sont de stupides connasses mal baisées qui ont des idées aussi basses du front que les les beaufs macho minables des années 50 qui considéraient les femmes comme des êtres inférieurs.

ah non, je corrige elles sont encore plus connes, parceque cet exemples de pauvres types ne les a pas éclairées, elles reproduisent le même cliché.

En gros ce sont des pauvres filles imbues d'elles mêmes qui n'ont pas fait l'effort de comprendre les autres, et qui en général sont tombées sur des mecs aussi cons et bornés qu'elles (qu'elles ont choisies).

Pour moi le féminisme actuel est à l'opposé de ce qu'il devrait combattre, et n'a pas une once d'humanisme. Mais cela permet a quelques tarées minables d'avoir un peu de pouvoir pour faire chier les autres tout en détournant des idées plutôt intéressantes.
Et le fait de s'associer à Sdb est pour moi plutôt abject de leur part.
Les feministes ont tout même reussi à nous démontrer que les femmes sont bien l'égale des hommes: elles sont largement aussi connes et aussi mesquines.

Si tu prônes le féminisme et que tu es pour la suprématie d'une partie de l'humanité sur l'autre dois je en penser que la plupart des idées comme le racisme et autres ont ta sympathie? Non n'est ce pas? donc tu n'es pas féministe.
__________________
Je suis irrésistible...mais moi seul le sait.

Dernière modification par Chaud Dassin ; 18/11/2017 à 17h19
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 18/11/2017, 17h37
Avatar de Red Destiny
Red Destiny Red Destiny est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: mars 2017
Messages: 355
Par défaut

Pour la définition du féminisme, effectivement nous n'avons pas la même.

Par rapport à ton développement sur le féminisme "contemporain", j'ai pris soin de ne pas m'exprimer sur le sujet pour la simple raison qu'on lui tape assez dessus, comme tu viens de le faire, et que ce n'était pas ce dont je voulais parler. Il fait bien assez de bruit comme ça et j'en ai rien à foutre. Je voulais mettre en avant Simone de Beauvoir, qui est bien moins lue (ou entendue) que les femmes dont tu parles et qui a beaucoup plus à apporter.
__________________
"Et si tu regardes longtemps l'abîme, l'abîme aussi regarde en toi."

#PhilippeVie
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 18/11/2017, 21h46
Avatar de tron
tron tron est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Montpellier
Messages: 10 223
Par défaut

Citation:
Envoyé par Chaud Dassin
Le probleme c'est que le feminisme d'aujourd'hui prône la supériorité de la femme sur l'homme, pour moi les feministes sont de stupides connasses mal baisées qui ont des idées aussi basses du front que les les beaufs macho minables des années 50 qui considéraient les femmes comme des êtres inférieurs.
Je suis trouve que ça craint pas mal de dire ça ne serait-ce que pour les femmes qui se disent féministes et qui rentrent pas dans ta catégorie. Ca doit être peut-être genre 99% ou 99.9% des féministes. Je comprends même pas qu'on soit pas apte à remettre ça en question.
Soral est très mauvais sur ces questions, il est plus punchlineur que sociologue. A force de facilité de réflexion on se retrouve à insulter gratuitement toute une partie de la population en ayant la conviction de bien faire.
__________________
Tout est une question de perception.

Dernière modification par tron ; 18/11/2017 à 21h52
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 19/11/2017, 11h34
Avatar de AlexandreDeMacedoine
AlexandreDeMacedoine AlexandreDeMacedoine est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: aot 2014
Messages: 1 575
Par défaut

Au fond un des problèmes est surtout le nom du """mouvement""" ou """groupe""" (on s'est compris) qui est simplement communautariste et absurde. C'est comme si je créais un mouvement sérieux sous le nom de "blondisme", "grandisme", "grandesoreillisme".
Notez d’ailleurs que «*machisme*» et «*sexisme*» ont une forte conoration négative mais «*féminisme*» qui est au fond le dernier maillon manquant de se groupe devrait être employé avec fierté.

Or, rien que partir d’un point où le sexe est posé comme ligne directrice avec idée d’opposition est selon moi un problème. Rien que pour cela, je n’ai envie d’entamer aucun message commençant avec ce genre de chapeaux.

Dernière modification par AlexandreDeMacedoine ; 19/11/2017 à 11h40
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 19/11/2017, 11h56
Avatar de Hanneman
Hanneman Hanneman est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Quebec city
Messages: 9 736
Par défaut

Citation:
Envoyé par tron Voir le message
Je suis trouve que ça craint pas mal de dire ça ne serait-ce que pour les femmes qui se disent féministes et qui rentrent pas dans ta catégorie. Ca doit être peut-être genre 99% ou 99.9% des féministes. Je comprends même pas qu'on soit pas apte à remettre ça en question.
Heu... moi à l'inverse, je ne comprends pas qu'on puisse admettre que le féminisme contemporain ce n'est pas ce qu'en dit Chaud Dassin.

Je suis désolé, mais le féminisme moderne à perdu la substance, la pertinence, la légitimité qu'il pouvait avoir auparavant. On est plus du tout dans une démarche égalitariste. On est dans un démarche de prise de pouvoir par l'utilisation de la victimisation outrancière (©DDDLV).

Il y a quelques années, j'étais solidaire de la cause féministe, même si à l'époque, seuls les écarts de salaires surestimés constituaient la raison principale de cette recherche de l'égalité Homme/Femme, qui en fait n'était qu'une revendication pécuniaire.

Aujourd'hui, je dois admettre que je suis désolidarisé du Féminisme (mais pas de la cause égalitaire, ni de l'émancipation de la femme), car d'une part je trouve la construction du terme agressive et communautariste (en fait exactement ce qu'explique AlexandreDeMacedoine, et d'autre part, parce que les revendications n'ont plus rien d'égalitaire et de constructif, mais plutôt de rancunières et punitives.
__________________
HANNEMAN, OU LE MÉCHANT DU FORUM.

Mon nouveau journal :
Run salmon, run...

Mon 1ier journal :
Car le bonheur ce n'est pas les autres

SI TU VEUX QUE LES CHOSES CHANGENT, TRAITE LA SOURCE DU PROBLEME PAS LE(S) SYMPTOME(S)
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 19/11/2017, 12h04
Avatar de tron
tron tron est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Montpellier
Messages: 10 223
Par défaut

La partie sexiste et agressive de ce féminisme je la vois qu'ici tout simplement.
Je dis pas que dans ce que je vois tout est lisse loin de là mais l'agressivité je la vois ici ("des connasses mals baisees?").

Perso ça me dégoûte de voir ça quand des membres ici se disent féministes, quand un mec était venu dire que sa meuf l'était et qu'elle était normale, quand j'ai des potes qui disent l'être et qui sont au combien de fois plus respectueuse que chaud dassin. Il vient d'insulter tous ces gens là.
A chaque fois qu'il y a un lien dans la réalité on l'ignore et on regarde tous les partages internets douteux sur le sujet.

Le féminisme est ce qu'il est, si des femmes y trouvent leur compte c'est qu'il a une légitimité. Ici c'est juste la bête noire.
__________________
Tout est une question de perception.

Dernière modification par tron ; 19/11/2017 à 12h09
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 19/11/2017, 12h16
Avatar de Hanneman
Hanneman Hanneman est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Quebec city
Messages: 9 736
Par défaut

Sans agressivité aucune, ni envie manifeste de te rentrer dedans, je trouve ton analyse hypocrite.
__________________
HANNEMAN, OU LE MÉCHANT DU FORUM.

Mon nouveau journal :
Run salmon, run...

Mon 1ier journal :
Car le bonheur ce n'est pas les autres

SI TU VEUX QUE LES CHOSES CHANGENT, TRAITE LA SOURCE DU PROBLEME PAS LE(S) SYMPTOME(S)
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 19/11/2017, 12h40
Avatar de AlexandreDeMacedoine
AlexandreDeMacedoine AlexandreDeMacedoine est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: aot 2014
Messages: 1 575
Par défaut

On s’est mal compris Tron. Pour ma part je me fous royalement DES féministes, d’ailleurs comme dans tout label auto-atttribué il y a probablement 90% de personnes qui sont simplement «*de sympathie idéologique*» (ou qui ont besoin de se raccrocher à quelque chose, c’est un peu la même chose sous des polarité inverses) sur des points de fond sans aller plus loin, un peu comme les «*communistes*» en France (je parle du vrai communisme, pas de son incarnation en partis) et autres blasons de ce type.
Ce qui me dérange c’est le sens que contient ce mot. Un terme qui se décompose ainsi <sexe>-isme, eh bien rien qu’en le lisant tu entends «*sexisme*».
Le problème justement vient des «*feministes*» qui n’en sont pas vraiment et qui utilisent un mot empoisonné de manière insouciante. Or le poids des mots est fort, on le sait d’ailleurs en psychologie (les mots que l’on emploie ont un effet sur son développement psychique).

D’ailleurs dans le societe je pense être un des mecs qui s’en tape le plus des questions de groupe, ce qui d’ailleurs doit expliquer mon impopularité relative auprès de la gent féminine vu que je ne les traite pas en «*femmes*» mais en tant qu’individus. D’ailleurs il y avait une femme dans mon ancien lieu de stage que l’on disait «*féministe*» et qui avait fini par se décrire comme telle alors que pour moi c’etait simplement une femme de caractère et donc pas soumise à des imbécillités comme « LA femme*», «*L’homme*», d’ailleurs elle m’avait fait tourner la tête.

À mon avis c’est une grosse erreur pour une personne qui en réalité veut simplement sortir des clichés et des «*facons de faire*» de se placer sous une bannière régressive.

Dernière modification par AlexandreDeMacedoine ; 19/11/2017 à 12h42
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 19/11/2017, 12h43
Avatar de tron
tron tron est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Montpellier
Messages: 10 223
Par défaut

Hanneman
Si aucune alarme s'est allumée en toi quand Chaud Dassin a parlé ça m'étonne pas. Après le problème c'est peut-être justement d'éviter la discussion, de rejeter tout ce qui correspond pas à de l'anti-féminisme et d'accepter tout ce qui semble le clasher de prêt ou de loin.
En plus on est dans gens à peu près avec un but commun j'imagine.

[EDIT] Oui alexandre y a pas de représentant, d'organisation féministe correcte en ma connaissance. Non pas que tous ces groupes ne servent à rien et soient que mauvais mais c'est pas la folie.
Perso je parle des gens qui les composent et de l'impact que ça peut avoir sur eux. Le problème c'est qu'aujourd'hui personne ne tient ce rôle de défense de leur quotidien (ou du notre mais c'est pas la question).
__________________
Tout est une question de perception.

Dernière modification par tron ; 19/11/2017 à 12h58
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h31.