Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 06/09/2021, 20h47
Avatar de sangohan13
sangohan13 sangohan13 est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: mars 2012
Messages: 198
Par défaut Ma vie, un cercle vicieux d'insipidité

Bonjour,

J'espère que ce post pourra vraiment m'apporter des réponses parce que je suis vraiment pommé dans ma vie. Désolé par avance pour le pavé que ca va donner mais j'pense que j'vais avoir du mal a synthétiser.

J'ai presque tout pour être heureux je suis plutôt bien foutu, j'ai un job intéressant dans une bonne boite, une famille toujours la pour moi, mais je finis inlassablement par foutre ma vie en l'air, me saborder dans tout les domaines de ma vie et ça empire d'années en années.

Il y a de ça 5 ans je me considérais encore comme un timide j'avais peur d'entreprendre les choses mais plus je grandis plus ça devient maladif mon estime de moi est vraiment au ras des pâquerette et pour en sauver le peu qu'il me reste je limite toutes mes conversations a du factuel et je me rend compte que ça se transforme presque en un trouble cognitif, au niveau de mon hygiène de vie je compense mon insatisfaction en bossant H-24 quasi 6jrs/7, j'ai de moins en moins de mémoire, j'oublie pleins de trucs très fréquemment, ma pensée est tellement saturée de culpabilité et d'envie d'etre parfait que je suis inhibé au point de passer soit pour un snob soit pour un enfant.

Ca fait un an que j'ai trouvé mon taffe et mon propre appart (j'ai 26 ans), je n'ai qu'avec ma famille j'ai un coupé un peu les ponts avec mes amis tellement ma vie est vide et que j'ai du mal à m'occuper de ma propre vie en particulier etre performant au taffe.

Au boulot les gens sont plutôt bienveillants avec moi en façade même si je sais que derrière mon dos ça doit un peu chambrer mais bon ca reste cordial, j'ai plusieurs surnom hérité de comportements/rôles que j'ai développé un peu comme des mécanismes de défense mais dont je n'arrive pas à me débarrasser, je n'arrive pas être juste normal, sans pression, capable de rigoler, faire des vannes. En plus ça va et plus le fait d'être dans un cercle stigmatisant en l'occurrence le boulot (quasi le seul que j'ai), plus ça renforce mes jugements et mon anxiété

Je passe sois pour un drogué : Surement a cause de mon look crane rasé froid, regard vide quasi permanent, j'ai des tics quand je dois m'exprimer sur mon boulot ou que je fais des erreurs, je maitrise mal mon jeux de regard ça ne pose pas de problème de regarder les gens fixement quand je discute avec eux au point d'en rendre certains mal a l'aise, pas mal de gens me parlent en ne me regardant pas du tout, une collègue m'a mm demandé si ca m'arrivait de me battre (j'ai répondu "c'est plutôt rare" pour dire a quel point je manque de tact alors que ca ne m'arrive jamais).

Je peux passer aussi pour le fils a maman/ nice guy : Au boulot je bouffe le plus souvent avec mon voisin de bureau qu'est sympa a demeurant mais qui la plupart du temps doit se coltiner mes sujets de conversation/remarques pauvre et passe partout, sur la pluie et le beau temps pour meubler les conversations et ça fini souvent sur un blanc et fini par manger au lance pierre. Je suis trop poli et je fais un peu les choses machinalement je dis bonjour a tout le monde le matin en ne poussant pas plus la discute que ca, je dis merci et m'excuse pour quasiment tout.

Soit je passe pour un snob : Je manque tellement de tact et je suis tellement maladroit que je préfère ne rien dire quitte à rester impassible et faire le poteau au café quand je suis pris au piège car j'ai aucune créativité. J'ai aucune émotion/expression faciale, quand je parle la plupart du temps j'ai souvent un ton blasé ça me demande un effort énorme de faire semblant d'être enjoué car je sais que tôt ou tard je me grillerait devant cette personne et que j'aurai un comportement bizarre j'ai comme une sorte d'état d'esprit fataliste qui me fait croire que a quoi bon au final… J'ai vraiment du mal a m'intéresser aux conversations quelle qu'elle soit, je réponds par des ah ouai, d'accord, j'ai juste hâte d'en finir et retourner a ma routine..

Les chefs pensent que je suis a la limite du burn-out parce que dans mon bureau je ne parle a personne et me deco a entre 2h et 3h du mat quasi chaque soir alors que pas du tout, j'en ai juste rien a foutre de bosser autant et que c'est mon seul truc qui m'occupe et me fait me sentir productif.

Je sais pas par ou commencer pour remettre ma vie en marche, mon seul cercle social c'est ma famille qui n'est pas dans ma ville, mes collègues qui me voient comme un cassos et me maintiennent dans ce mauvais trip et la meuf que j'ai rencontré hier qui eventuellement pourrais me motiver à me bouger le cul mais bon faut etre realiste ya un gap de malade entre sa vie et la mienne et j'ai aucun pote, aucune passion hormis la photo et le bricolage, je ne sors quasi jamais et en vrai j'ai de plus en plus de mal a avoir ce lien, cette connexion avec les autres quand on parle, je reste le plus souvent kéblo dans ma tete mes pensées et je comprends que ca en fasse chier plus d'un de me tenir la patte a chaque fois.

Je sais pas comment me sortir de ce putain de cercle vicieux du complexe d'infériorité, cette envie d'être parfait, mon manque d'attention et de spontanéité. je ne suis pas suicidaire mais en vrai je suis tellement blasé de ma vie insipide que si j'apprenais que j'avais un cancer ou un truc du style franchement ça me ferait ni chaud ni froid, je serais juste désolé pour ma famille, je ne sais même plus quoi raconter a ma famille quand on s'appelle tellement je m'ennuie. J'ai vraiment du mal a changer mon interprétation des évènements de ma vie, pour moi, c'est un peu comme si vivre dans le moment présent et faire confiance aux gens c'était comme coller au cul une voiture qui risque de freiner a n'importe quel moment c'est une sorte de mécanisme de défense qui est ancré en moi mais dont je n'arrive pas a me détacher.

Je n'ai pas envie de voir un psychologue je n'ai pas assez de thune pour ca, et je n'ai pas envie non plus de me gaver de médocs pendant dix ans sans avoir la certitude que ca règlera le problème. J'ai essayé de méditer pendant deux semaines j'avais l'impression de perdre plus mon temps qu'autre chose. J'aspire quand même a vivre une vie de couple un jour qui me permette de fonder une famille mais j'ai l'impression d'avoir épuisé toutes mes ressources pour venir a bout de ce problème qui me colle a la peau.

Est ce que certains ont déjà vécu ce que je vis ? Est ce que quelqu'un peux m'aider ? J'en peux plus de vivre comme un putain de robot... De n'avoir aucune existence...
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 06/09/2021, 22h39
Toby66 Toby66 est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: octobre 2020
Messages: 469
Par défaut

Les psys en planning familial ou en centre IVG coutent moins cher. Renseigne toi auprès de ta mutuelle. Le tarif ne doit pas te bloquer, si tu as un travail tu as tout à fait les moyens.

Une détresse comme la tienne, on ne peut rien faire ici. Pour plusieurs raisons:

1) Le manque de sexe/affection/séduction (conduire à soi, y compris des ami.e.s) est un symptôme, pas un problème. C'est à dire que ça dit quelque chose d'un mal être propre à chacun, et pas un problème unique facile à régler.

2) Les solutions ici sont toujours les mêmes: entretenir son corps, bien manger, faire des activités, être courageux. seulement, tout ça tu le soupçonnes déjà. Ton anxiété doit venir d'ailleurs.

3) On n'est pas des pros; en dehors de conseils pratiques, comme Oh Yeah pour la musculation ou Alana pour le point de vue des femmes conservatrices, on ne peut pas t'aider, pire, en essayant on peut faire plus de mal que de bien. Moi inclus.

4) Ton anxiété relationnelle, pour parler vite, est probablement multifactorielle. C'est à dire un noeud à démêler, lié à ton histoire, tes choix, ton corps, ta famille, la chance, le contexte...Aller mieux c'est, dans un premier temps, avoir le courage de démêler tout ça.

5) Les psys, ce n'est pas un et indivisible. Il existe nombre de branches, de pratiques...pour un début, je choisirais une thérapie brève, ou TCC (thérapie cognitivo-comportementale) qui t'évitera le long truc Freudien souvent improductif.

Pour parler vite, Freud se concentre sur le "Pourquoi?" et les brèves sur le "Comment".

6) Ici, c'est sympa, mais tu risques de tomber dans la mise en scène de ta douleur ou ton inaction d'un côté (cf Godzilla ou Indiana) ou de l'autre à capitaliser sur des efforts louables (genre ton nombre d'abordages ou ton tour de biceps) mais qui, dans le fond, n'arrange rien au problème. Ce sont deux extrêmes dangereux.

Bonne chance, aller mieux c'est long mais ça vaut le coup.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 07/09/2021, 04h00
Notic Notic est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juin 2011
Messages: 2 952
Par défaut

Tu vas a la bibliotheque et tu prends "Par dela bien et mal" "genealogie de la morale" et Zarathoustra (tu le liras en dernier)

Ce que tu vis est un mal civilisationnel, l'absence de sens dans ta vie et dans celles de beaucoup d'hommes occidentaux a notre epoque a ete expliquee et theorisee brillament par notre ami Nietzsche (c'est pas le seul mais c'est celui qui l'a le mieux explique).

Les 2 premiers bouquins te poseront le diagnostic, et t'aideront a comprendre le vide que tu ressens.
Le dernier te proposera une solution a ton probleme.


C'est de la philo evidemment, c'est pas clair c'est vague c'est abstrait. Mais en meme temps c'est precis et ca touche juste.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 18h54.