Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 28/01/2019, 21h01
Avatar de Nobishi
Nobishi Nobishi est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 343
Par défaut Profond sentiment de mal-être quand je suis seul

Bonsoir.


Je vous écris parce que souvent, quand je suis seul chez moi (le soir notamment), je ressens un profond sentiment de mal-être, et ce depuis très longtemps.

Je ne saurai dire si c'est la solitude ou autre chose, mais je sens que je ne suis pas bien.

J'ai des potes pourtant, qui ne sortent pas tous les soirs mais c'est déjà pas mal, je fais du sport 2 fois par semaine dans une salle où les gens m'apprécient et réciproquement, certains le savent, je suis musicien et j'espère passer pro ce qui me prend du temps de travail. Je fréquente et couche avec des femmes très cools et régulièrement.
Je prends le temps de cuisiner souvent, je mate des films/séries, etc ...

Quand mon esprit est occupé, le mal-être n'est pas présent (en tout cas, il est relégué au second plan), mais dès que je m'arrête, il revient, et comme ça durant toute la soirée où je vais être dans ce mauvais mood.

Auriez-vous des pistes pour "soigner" ça?

Je précise que je passe sur le forum dans un 1er temps, l'idée de consulter un psy pour ça me travaille depuis un moment, je pense que cela sera l'étape suivante si je ne vois pas d'amélioration après vos éventuels retours.

Merci.
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 28/01/2019, 21h08
WaitForIt WaitForIt est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: Belgique
Messages: 43
Par défaut

Quand je suis dans ce cas là, j'en profite pour trouver une nouvelle compétence qui pourrais m'être utile dans la vie, ou une autre passion. Ça me permet de me développer personnellement et ce sentiment de mal être disparaît.

Si tu es mal quand tu regardes une série par exemple, pourquoi ne pas faire autre chose de plus constructif du coup ?

Après si il y a des autres solutions je suis preneur également.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 28/01/2019, 21h20
Avatar de Nobishi
Nobishi Nobishi est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 343
Par défaut

Merci de ton retour WaitForIt.

L'idée est intéressante, mais j'ai déjà des compétences à travailler (la musique) et déjà pas mal de passions. Je vais me remettre à la lecture cela dit, c'est déjà une bonne piste.

Je ne suis pas mal quand je regarde une série, c'est une fois que l'activité en cours s'arrête que je recommence à ressentir ce mal-être.

Le côté constructif des activités est quelque chose sur lequel je suis vigilant, j'ai passé énormément de temps à jouer aux jeux vidéos au point d'organiser ma vie autour d'eux et culpabiliser sur le "retard" que je prenais sur mes vrais projets (de musique notamment).
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 28/01/2019, 21h41
Avatar de Oncle Barney
Oncle Barney Oncle Barney est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: novembre 2012
Localisation: Bordeaux
Messages: 17 077
Par défaut

Peut être est il temps de te confronter à ce mal être au lieu de l'éviter, d'écouter ce qu'il a à te dire.
C'est tout l'intérêt de la méditation par ailleurs.
__________________
Appelez moi Barney tout court
~ En Retraite ~
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 28/01/2019, 21h57
Avatar de Nobishi
Nobishi Nobishi est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 343
Par défaut

Pour moi la méditation, c'est réussir à faire le vide dans son esprit.
Aurais-tu une "méthode" plus précise pour pouvoir accepter la discussion avec ce mal-être et comprendre son origine ?
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 28/01/2019, 22h17
Avatar de Oncle Barney
Oncle Barney Oncle Barney est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: novembre 2012
Localisation: Bordeaux
Messages: 17 077
Par défaut

Citation:
Envoyé par Nobishi Voir le message
Pour moi la méditation, c'est réussir à faire le vide dans son esprit.
Aurais-tu une "méthode" plus précise pour pouvoir accepter la discussion avec ce mal-être et comprendre son origine ?
Il va falloir te pencher plus sérieusement sur la méditation (j'ai fait un sujet de centralisation dessus, tu sauras le trouver) parce que méditer, c'est tout sauf faire le vide. La méditation permet de se relier à soi même, de mieux communiquer avec soi, c'est un art de vivre intérieur.

Et ya pas de "méthode", ya surtout une volonté de se connecter à soi.
Parce qu'on peut faire très simple: tu te mets assis sur une chaise pendant 20 minutes et tu ne fais rien. Et ce tous les jours.

C'est comme aborder une fille dans la rue. Ya pas de méthode miracle pour le faire. Ya surtout le fait de se lancer. Point barre. Le reste, c'est du détail.
__________________
Appelez moi Barney tout court
~ En Retraite ~
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 30/01/2019, 11h52
Avatar de Theros
Theros Theros est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: juin 2013
Localisation: Paris
Messages: 1 328
Par défaut

Ah mec, on est exactement dans la même merde haha !

Si tu te sens comme ça, c'est que y'a des choses au fond de toi que tu n'as pas pris le temps d'écouter. Souvent il s'agit de traumatismes liés à l'enfance, c'est ce que t'appelles le "mal-être".
Ces choses ont été tellement traumatisantes qu'elles ont été reléguées au fond de ton subconscient. Tu sais qu'elles sont là, elles te font mal, mais tu choisis de ne pas les écouter parce que c'est douloureux.

Le problème, c'est que ces choses peuvent influencer ta vie sans que tu t'en rendes compte, de façon inconsciente justement.
Par exemple, certains traumatismes peuvent te pousser inconsciemment vers des gens qui vont te faire souffrir, genre une copine qui va te tromper. Quand bien même tu souhaites consciemment éviter ces personnes, ton subconscient va t'orienter vers ce type de personnes. C'est pour ça que souvent on observe des schémas négatifs qui se répètent.

La seule solution, comme l'a dit Barney, c'est de faire ce que t'as jamais fait jusque-là. Accorder de l'importance à ces traumatismes, prendre le temps de ne rien faire d'autre que les écouter. C'est pas agréable du tout je te l'accorde, et plus tu le feras plus ce sera douloureux, mais c'est tout l'intérêt de la chose. Il faut se reconnecter avec ton corps, tes émotions, et arrêter d'être dans la fuite et dans le cérébral. L'objectif c'est de laisser ces émotions s'exprimer SANS LES JUGER, SANS ESSAYER DE COLLER UNE ETIQUETTE DESSUS. Ce sont des émotions, point. Elles n'ont pas vocations à rester, elles sont éphémères, et ont uniquement besoin que tu les laisses s'exprimer (c'est le propre d'une émotion). Tant que tu ne le feras pas, elles continueront de te "guider" et tu ne te sentiras jamais vraiment bien.

Tu verras que plus tu les laisseras s'exprimer, plus tu feras l'effort de te reconnecter avec ton corps et tes émotions, et plus tu te sentiras en paix. Ton corps, au même titre que ton cerveau, te communique des informations, ce qui est bon pour toi et ce qui ne l'est pas. Ecoute-le et tu seras réellement authentique, et donc ça boostera ton estime de soi et ta confiance en toi et donc tu seras plus heureux.

Si ça peut te motiver, depuis que j'ai commencé ça, je fais beaucoup plus confiance à mon corps qu'à mon cerveau en terme "d'informations" qu'ils m'envoient. Et ben je vois clairement la différence, je me sens beaucoup mieux quand j'écoute mon corps, parce que c'est beaucoup plus authentique. Attention, le cerveau t'envoie des informations cruciales et parfois essentielles dans beaucoup de situations, il ne faut pas faire la sourde oreille non plus. Disons juste que le corps est à l'abri de beaucoup de pensées limitantes et de mauvaises influences extérieures, et qu'il sait ce qui est bon pour toi (et ce qui ne l'est pas).

Pour ce qui est de la forme, Barney a une fois de plus raison, on s'en fiche un peu. Médite les jambes croisées, assied toi sur une chaise, on s'en fout. Ce qui compte c'est que tu trouve la bonne "position" pour être au plus proche de tes émotions.

Alors ça va te paraitre difficile au début, comme si tu ne ressentais pas grand chose mais c'est normal. On est tellement habitué à être dans la fuite et déconnecté de son corps qu'il faut se réhabituer à le faire. Donc prend 10-20min tous les soirs pour le faire. Moi perso je m'assois sur une chaise sans rien faire, les yeux ouverts, et je me concentre sur ce que je ressens. Je le sens particulièrement au niveau de l'abdomen, et je le sens s'amplifier au fur et à mesure. L'idée c'est de favoriser ça, laisser ses émotions parcourir tout ton corps, jusqu'à ce qu'elle "s'évapore" dans le néant.

Tu verras qu'un des premiers effets bénéfiques, c'est que t'as plus peur de faire face à ce qui va pas, donc tu sais que t'es en train de bosser dessus et déjà ça c'est un soulagement énorme ! T'es plus dans la fuite, tu affrontes ce qui t'as traumatisé. T'imagines le gain en estime de soi

Voilà voilà, j'ai exactement le même problème que toi donc j'ai eu le temps de potasser le sujet. Si tu as d'autres questions ou même si tu veux partager ton expérience, n'hésite pas !
__________________
Vesper : You know James... I just want you to know that if all that was left of you was your smile and your little finger... You'd still be more of a man than anyone I've ever met.
Bond : That's because you know what I can do with my little finger

Moi, j'aime ma banque. Mais plus que tout, je participe au Projet Philippe

Dernière modification par Theros ; 30/01/2019 à 11h56
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 30/01/2019, 19h18
Avatar de Nobishi
Nobishi Nobishi est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 343
Par défaut

Wow, merci pour cette réponse très détaillée Theros, ça fait du bien de lire ce genre de message.


Citation:
Envoyé par Theros Voir le message
Ah mec, on est exactement dans la même merde haha !

Si tu te sens comme ça, c'est que y'a des choses au fond de toi que tu n'as pas pris le temps d'écouter. Souvent il s'agit de traumatismes liés à l'enfance, c'est ce que t'appelles le "mal-être".
Ces choses ont été tellement traumatisantes qu'elles ont été reléguées au fond de ton subconscient. Tu sais qu'elles sont là, elles te font mal, mais tu choisis de ne pas les écouter parce que c'est douloureux.

Le problème, c'est que ces choses peuvent influencer ta vie sans que tu t'en rendes compte, de façon inconsciente justement.
Par exemple, certains traumatismes peuvent te pousser inconsciemment vers des gens qui vont te faire souffrir, genre une copine qui va te tromper. Quand bien même tu souhaites consciemment éviter ces personnes, ton subconscient va t'orienter vers ce type de personnes. C'est pour ça que souvent on observe des schémas négatifs qui se répètent.
Ça c'est la partie qui me semble au moins comprise.
Par exemple,j'avais été voir une kinésiologue accompagné de ma mère, et en creusant, elle avait fini par faire dire à ma mère qu'à la base, je n'étais pas un enfant désiré, que mes parents avaient hésité à me garder. La kinésiologue avait expliqué qu'un enfant dans le ventre de sa mère sent tout ça, et c'est vrai qu'il m'arrive de penser que les gens que je fréquente ne m'aiment pas, qu'ils préfèrent les autres ou simplement que je sois mort ou vivant, peu importe finalement. Donc peur de la solitude, ce qui "confirmerait" ce que je viens de dire?
Avant cet épisode, je n'étais pas au courant.
Et comme tu le dis, je n'ai surement pas été attiré par des nanas en manque de confiance en elle sans raison (Le triangle saveur, bourreau, sauveur en somme).
Reste à savoir quoi d'autre.


Pour ce qui est de la méthode, je vois bien le principe, j'ai commencé depuis le message de Barney (merci pour le topic de centralisation au passage).
Je crois que j'ai petit à petit réussi à inhiber la majorité de mes émotions (excepté dans certains cas extrêmes), et j'arrive assez facilement à me tenir immobile sans penser, ce qui à mon avis, me fait partir de trèèèès loin. Cependant, ton message m'encourage à continuer cette nouvelle expérience, en espérant qu'il en ressorte du bon.

Ce qui me parait assez étrange, c'est ton rapport entre confiance en soi et écouter ses émotions.
J'ai confiance en moi, en tout cas, j'en ai l'impression, mais peut-être que je trompe en me construisant une façade qui me donne cette idée de confiance.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 31/01/2019, 10h08
Avatar de Theros
Theros Theros est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: juin 2013
Localisation: Paris
Messages: 1 328
Par défaut

Pas de soucis mec on est là pour ça !

Citation:
Et comme tu le dis, je n'ai surement pas été attiré par des nanas en manque de confiance en elle sans raison (Le triangle saveur, bourreau, sauveur en somme).
Reste à savoir quoi d'autre.
C'est exactement ça. Y'a plein de théories sur les personnes vers qui on est attirés. Je pense personnellement que les mecs sont attirés par des nanas qui "ressemblent" à leur mère, mais aussi par celles qui ont une correspondance émotionnelle avec eux.
Par exemple, j'ai une mère poule qui fait beaucoup de chose pour moi. Mon ex était un peu comme ça, et ma copine actuelle c'est encore plus !

Citation:
Je crois que j'ai petit à petit réussi à inhiber la majorité de mes émotions
Euh attention, inhiber ça veut dire réfréner haha. J'imagine que tu voulais dire l'inverse ?

Citation:
et j'arrive assez facilement à me tenir immobile sans penser, ce qui à mon avis, me fait partir de trèèèès loin. Cependant, ton message m'encourage à continuer cette nouvelle expérience, en espérant qu'il en ressorte du bon.
Super ! Effectivement c'est un grand pas, et je t'en félicite. C'est sûr qu'il n'en ressortira que du bon, et sache que ce que tu fais c'est loin d'être à la portée de tout le monde, bien que selon moi beaucoup de gens devraient le faire. Ces problèmes de "mal-être", c'est fortement liée à notre éducation. Peu de parents arrivent à éduquer leur enfant tout en leur faisant passer le message qu'ils aiment leur enfant d'un amour inconditionnel. Par exemple, quand tu dis "Range ta chambre ou ça va barder", beaucoup d'enfants comprennent "range ta chambre où je ne t'aimerai plus". C'est majoritairement ça qui est à la source de nombreux problèmes d'estime de soi. Les adultes les mieux construits et les plus heureux sont ceux à qui on a manifesté de l'amour étant enfant.

Citation:
Ce qui me parait assez étrange, c'est ton rapport entre confiance en soi et écouter ses émotions.
J'ai confiance en moi, en tout cas, j'en ai l'impression, mais peut-être que je trompe en me construisant une façade qui me donne cette idée de confiance.
Alors là, je m'engage dans une voie qui ne fera pas l'unanimité sur le forum, mais j'assume.

Tu vois souvent des articles sur AdS pour t'aider à booster ta confiance en soi. Genre te motiver à aborder des filles, parler en public, etc. Selon moi, ça t'aide à accomplir des choses et prendre confiance sur certains processus qui peuvent t'aider (typiquement être à l'aise avec et devant les autres). C'est très important et je trouve que c'est super d'y arriver. Moi-même ça m'a beaucoup aidé.

Mais la vraie confiance en soi, celle qui est solide comme un roc et qui faillit pas, même dans les moments les plus durs, c'est quelque chose de plus profond et c'est justement ce dont on parle.
Avoir confiance en soi, c'est avoir confiance en ce que l'on est. C'est se connaitre et s'aimer pour ce que l'on est mais aussi ce qu'on est pas.
Or ça, c'est possible seulement en réalisant le travail dont on parle sur ce topic. C'est affronter ses démons et vivre en paix avec ses traumatismes. C'est le seul moyen pour avoir une bonne estime de soi, et donc avoir confiance en ce que l'on est.

Attention, ça veut pas dire que tu seras jamais triste après ça. Ca veut dire que dans les moments durs, tu sais que tu seras capable de traverser ces épreuves et que t'es pas une sous merde, et ça fait toute la différence. Du coup, t'as confiance en toi en permanence, quoi qu'il t'arrive, tu sais que "t'y arriveras", peu importe que tu te sois fait plaquer, que t'aies pas ou peu de potes, que ton job actuel soit pas ouf, etc;

Et le plus beau dans tout ça, c'est que quand t'as cette base solide, t'as plus à te forcer à sortir pour te faire des potes, pour aller draguer etc. Tu te forces de rien, puisque t'as débarrassé ton subconscient de ces traumatismes. Du coup, lui-même sait ce qui est bon pour toi et ton corps t'indiquera naturellement quoi faire pour que tu te sentes bien.
Tu réfléchiras pas à "comment agir dans X situation", tu agiras naturellement bien puisque ton corps te guidera. Tu n'hésiteras pas à te lancer dans telle ou telle activité, ton corps te guidera naturellement vers une activité dans laquelle tu te sentiras épanoui. Tu ne te forcera plus à parler ou X ou sortir à tout prix, ton corps t'indiquera qui tu as envie de voir et à quel moment.

C'est un peu comme si tu changeais de lunettes et que tu voyais les choses différemment. Tu arrêtes d'être dans la fuite, d'être dans le mauvais cérébral qui t'enferme loin de tes émotions. Tu ne vis plus en overthinking, tu vis à l'instinct. Cet instinct, c'est un peu le mode pilote automatique. Il t'indiquera tout seul ce qui te rend heureux et tu n'auras plus qu'à suivre (ou pas haha).

C'est pour moi la chose la plus dangereuse quand quelqu'un commence à s'intéresser au dev perso. Beaucoup de gens, même sur ce forum, viennent parce qu'ils se sentent pas bien, pas épanouis dans leur vie. Du coup ils se disent que s'ils couchent avec plein de filles et s'ils ont un job de folie etc, ils se sentiront heureux. PAS DU TOUT !!!
C'est d'abord en travaillant sur toi, sur ce qui te fait sentir pas bien, en laissant ce qui travaille en toi s'exprimer que tu te sentiras heureux et que tu vivras une vie épanouie.
--> C'est en travaillant l'intérieur que l'extérieur changera, pas l'inverse.

A titre personnel, je commence tout juste à frôler cet état, j'en sens les premiers effets, et c'est vraiment le pied. T'es tellement plus apaisé ! Tu stresses pas, tu fais confiance à ce qu'il y a de bon en toi, et tu te sens beaucoup mieux. Ca veut pas dire que tu te forces à plus rien faire que tu restes chez toi à rien foutre, loin de là. C'est juste que si tu fais un truc, une activité ou voir tes potes, ben ce sera plus forcé, ça viendra de toi.

Ma réponse est bien plus longue que ce que j'avais prévu initialement, j'espère que je me suis fait comprendre
__________________
Vesper : You know James... I just want you to know that if all that was left of you was your smile and your little finger... You'd still be more of a man than anyone I've ever met.
Bond : That's because you know what I can do with my little finger

Moi, j'aime ma banque. Mais plus que tout, je participe au Projet Philippe

Dernière modification par Theros ; 31/01/2019 à 10h13
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 31/01/2019, 14h48
Avatar de Nobishi
Nobishi Nobishi est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: octobre 2012
Messages: 343
Par défaut

Citation:
Envoyé par Theros Voir le message
Euh attention, inhiber ça veut dire réfréner haha. J'imagine que tu voulais dire l'inverse ?
Non, c'est bien ce que j'ai voulu dire. Je me suis rendu compte récemment que j'avais fini (plutôt que réussi) par inhiber une majorité de mes émotions pour m'éviter de souffrir je pense. Peut-être que j'arrive à prendre plus de recul sur les choses aussi. Surement un entre-deux.

Citation:
Envoyé par Theros Voir le message
Super ! Effectivement c'est un grand pas, et je t'en félicite. C'est sûr qu'il n'en ressortira que du bon, et sache que ce que tu fais c'est loin d'être à la portée de tout le monde, bien que selon moi beaucoup de gens devraient le faire. Ces problèmes de "mal-être", c'est fortement liée à notre éducation. Peu de parents arrivent à éduquer leur enfant tout en leur faisant passer le message qu'ils aiment leur enfant d'un amour inconditionnel. Par exemple, quand tu dis "Range ta chambre ou ça va barder", beaucoup d'enfants comprennent "range ta chambre où je ne t'aimerai plus". C'est majoritairement ça qui est à la source de nombreux problèmes d'estime de soi. Les adultes les mieux construits et les plus heureux sont ceux à qui on a manifesté de l'amour étant enfant.
Ça c'est clair qu'il m'a manqué quelque chose, mais cette piste aussi est en voie d'amélioration. Ce que tu dis me fais écho en tout cas.

Citation:
Envoyé par Theros Voir le message
Alors là, je m'engage dans une voie qui ne fera pas l'unanimité sur le forum, mais j'assume.

Tu vois souvent des articles sur AdS pour t'aider à booster ta confiance en soi. Genre te motiver à aborder des filles, parler en public, etc. Selon moi, ça t'aide à accomplir des choses et prendre confiance sur certains processus qui peuvent t'aider (typiquement être à l'aise avec et devant les autres). C'est très important et je trouve que c'est super d'y arriver. Moi-même ça m'a beaucoup aidé.

Mais la vraie confiance en soi, celle qui est solide comme un roc et qui faillit pas, même dans les moments les plus durs, c'est quelque chose de plus profond et c'est justement ce dont on parle.
Avoir confiance en soi, c'est avoir confiance en ce que l'on est. C'est se connaitre et s'aimer pour ce que l'on est mais aussi ce qu'on est pas.
Or ça, c'est possible seulement en réalisant le travail dont on parle sur ce topic. C'est affronter ses démons et vivre en paix avec ses traumatismes. C'est le seul moyen pour avoir une bonne estime de soi, et donc avoir confiance en ce que l'on est.

Attention, ça veut pas dire que tu seras jamais triste après ça. Ca veut dire que dans les moments durs, tu sais que tu seras capable de traverser ces épreuves et que t'es pas une sous merde, et ça fait toute la différence. Du coup, t'as confiance en toi en permanence, quoi qu'il t'arrive, tu sais que "t'y arriveras", peu importe que tu te sois fait plaquer, que t'aies pas ou peu de potes, que ton job actuel soit pas ouf, etc;

Et le plus beau dans tout ça, c'est que quand t'as cette base solide, t'as plus à te forcer à sortir pour te faire des potes, pour aller draguer etc. Tu te forces de rien, puisque t'as débarrassé ton subconscient de ces traumatismes. Du coup, lui-même sait ce qui est bon pour toi et ton corps t'indiquera naturellement quoi faire pour que tu te sentes bien.
Tu réfléchiras pas à "comment agir dans X situation", tu agiras naturellement bien puisque ton corps te guidera. Tu n'hésiteras pas à te lancer dans telle ou telle activité, ton corps te guidera naturellement vers une activité dans laquelle tu te sentiras épanoui. Tu ne te forcera plus à parler ou X ou sortir à tout prix, ton corps t'indiquera qui tu as envie de voir et à quel moment.

C'est un peu comme si tu changeais de lunettes et que tu voyais les choses différemment. Tu arrêtes d'être dans la fuite, d'être dans le mauvais cérébral qui t'enferme loin de tes émotions. Tu ne vis plus en overthinking, tu vis à l'instinct. Cet instinct, c'est un peu le mode pilote automatique. Il t'indiquera tout seul ce qui te rend heureux et tu n'auras plus qu'à suivre (ou pas haha).

C'est pour moi la chose la plus dangereuse quand quelqu'un commence à s'intéresser au dev perso. Beaucoup de gens, même sur ce forum, viennent parce qu'ils se sentent pas bien, pas épanouis dans leur vie. Du coup ils se disent que s'ils couchent avec plein de filles et s'ils ont un job de folie etc, ils se sentiront heureux. PAS DU TOUT !!!
C'est d'abord en travaillant sur toi, sur ce qui te fait sentir pas bien, en laissant ce qui travaille en toi s'exprimer que tu te sentiras heureux et que tu vivras une vie épanouie.
--> C'est en travaillant l'intérieur que l'extérieur changera, pas l'inverse.

A titre personnel, je commence tout juste à frôler cet état, j'en sens les premiers effets, et c'est vraiment le pied. T'es tellement plus apaisé ! Tu stresses pas, tu fais confiance à ce qu'il y a de bon en toi, et tu te sens beaucoup mieux. Ca veut pas dire que tu te forces à plus rien faire que tu restes chez toi à rien foutre, loin de là. C'est juste que si tu fais un truc, une activité ou voir tes potes, ben ce sera plus forcé, ça viendra de toi.
Je vois clairement ce dont tu parles. J'ai atteint cette liberté de vivre comme on l'entend, avec légèreté et sans se poser cette question depuis avril dernier. J'ai enregistré mon premier album avec mon groupe, c'était la première fois de ma vie que j'allais jusqu'au bout de quelque chose qui me tenait à coeur, j'en ai chialé de bonheur, alors que ça ne m'arrive jamais.
Ça été un déclencheur pour m'aimer beaucoup plus. La confiance en soi dont tu parles, je sens qu'elle est là, bien présente et profonde.

Mais il reste du travail, sinon, je ne serai pas venu ouvrir ce topic.
Il doit rester des parties de moi à explorer et à accepter.
Paradoxalement, je n'ai jamais été aussi bien dans ma vie que depuis un an, et pourtant, j'ai ce mal-être qui revient. C'est peut-être plus lié à la solitude qu'au fait de m'aimer réellement.

Citation:
Envoyé par Theros Voir le message
Ma réponse est bien plus longue que ce que j'avais prévu initialement, j'espère que je me suis fait comprendre
Franchement, c'est hyper agréable d'avoir ce débat. Tes réponses développées me permettent de me rendre compte que je suis sur la bonne voie, beaucoup plus loin que ce que je pourrai penser en n'ayant pas ce genre d'échanges qui permettent d’approfondir le sujet.

En somme, la méditation reste une des voies à creuser pour "terminer" cette acceptation de moi-même.
Il ne reste plus qu'à s'encourager mutuellement
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 21h47.