Art De Seduire   Retour sur ArtDeSeduire.com
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 27/12/2011, 13h43
Narfendra Narfendra est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: juin 2010
Messages: 484
Par défaut Confiance en soi, toucha, toucha

Aujourd'hui, on va construire une cathédrale. Chouette, j'adore construire des trucs ! Mettre des pierres un peu n'importe comment et voir si ça tient ! En plus, après on peut shooter dedans et on voit si ça s'écroule, c'est génial !

Prérequis : le terrain

Où ça se construit une cathédrale ? Bah, en fait, un peu n'importe où. Tout ce dont vous avez besoin, c'est de nettoyer votre terrain. Faite table rase de tout ce qui peut s'y trouver, enlevez les ronces, les trucs qui piquent ; les arbres qui pensaient avoir gagné leur place au fil des ans ; les grosses pierres aussi dont vous avez jamais réussi à vous débarrasser.

Amenez un gros bulldozer (j'aurais jamais cru que ça s'écrivait comme ça), virez tout. Remontez jusqu'aux racines, déracinez. Avec délicatesse, mais fermeté. Laissez les cicatrices se multiplier un peu partout. Des trous, des fissures, des endroits où la terre sera à nu. Et puis aplanissez tout ça avec un bon rouleau compresseur. Retournez la terre, faites le tour de la propriété, voir ce qu'il y a à faire. Nettoyez le sol, adoucissez la tourbe. Acceptez de repartir de 0.

Postrequis : les fondations

Vous avez un joli terrain tout propre (qui le sera pas tout de suite mais ça vous le verrez après), creusez ! Comment on creuse ? Bah, on commence par faire les plans d'abord. Ici, il y aura l'aile musicale, ici l'aire artistique, ici l'aile sentimentale, etc... On équilibre, on prend ses outils, et on y va. A ce moment-là on voit ce qu'on veut en faire, de sa cathédrale. On commence à réfléchir à son futur, et c'est ce qui nous donnera la force de creuser.

Qu'est-ce qui fait qu'on est nous et pas eux ? Qu'est-ce qu'on a aimé, qu'est qu'on aime faire ? Quelle place occupe tel ou tel truc dans notre cœur ? On lit, on apprend, on évolue. On cherche à savoir qui on est pour savoir à quoi ressemblera notre cathédrale.

On se fixe des objectifs qu'on tiendra jamais mais c'est pas grave, c'est pas le but. On apprend à se connaître et c'est ça le but, donc ça tombe bien. On ressasse notre passé, beaucoup. On revoit nos erreurs, et comment on les résoudrait aujourd'hui. On les accepte, on avance.

La fosse se creuse, petit à petit. On se découvre des passions, on apprend à parler aux gens, on sort. On cherche, encore et toujours. Sur internet, dans des livres. On lit un tas de trucs sur le développement personnel, on balance tout à la mer et on utilise les vagues pour suivre notre propre voie. On n'oublie jamais que la seule chose qui importe c'est de rester nous-même.

La fosse est creusée. On s'en rend compte et on est prêts à attaquer la phase intéressante, la construction.

Comment construire une cathédrale ?

En fait, on peut pas. On peut juste attendre qu'elle se construise d'elle-même.

On s'était dit, en creusant «*j'aurai la plus belle cathédrale du monde, elle sera plus belle que toutes les autres*», mais finalement, la seule chose qu'elle aura d'exceptionnel, cette cathédrale, c'est que ce sera la notre. Et, ça tombe bien, c'est tout ce qu'on lui demande.

Elle sera pas la plus haute, la plus belle, la plus grande ; elle sera et c'est déjà bien. On commence à mettre les pierres, une à une. On apprend à profiter de ce qu'on a, à cultiver ses passions, à s'intéresser à tout ; à faire des projets (qu'on tiendra pas non plus mais c'est pas grave). On laisse la vie s'écouler et on en profite. Les pierres s'intègrent les unes après les autres, sans vraiment qu'on puisse le contrôler.

Les murs s'élèvent, on en éprouve la solidité de temps à autre. Volontairement ou non. Ça tient. La chaleur de l'intérieur, le confort de la protection que nous offrent ses murs, commence à se faire sentir. Parfois une bourrasque d'air frais s'engouffre dans l'édifice et nous glace. Mais on résiste, on attend, on se réchauffe. Petit à petit, les murs s'épaississent. On a créé notre propre monde, notre propre cathédrale. A quoi bon ? Ça, c'est une autre histoire


J'avais envie d'écrire, ce matin ; alors j'ai écrit ça. Si quelqu'un y trouve quelque chose c'est déjà bien ; en tous cas j'ai pensé que ça f'rait joli sur le forum ! Ça n'a pas de prétention pédagogique, ce s'rait plutôt une sorte de récit de ma trajectoire à moi. 'Puis bon, j'aime bien les métaphores

Merci de m'avoir lu, bonne journée, toussa

Narf'

Dernière modification par Narfendra ; 27/12/2011 à 13h47
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 27/12/2011, 13h54
Avatar de Diem
Diem Diem est déconnecté
Le Chat Noir ~
 
Date d'inscription: juillet 2011
Localisation: Savoyard et fier de l'être
Messages: 1 286
Confiance en soi, toucha, toucha
Par défaut Réaction

La suite ! la suite !

On as l'impression que l'histoire n'est pas fini...

- L'étape ou l'on se trompe, une façade de notre personnalité s'effondre et il faut tout recommencer tout en modifiant les autres parois car 'il vaut mieux prévenir que guérir"

- L'étape ou des gens viennent visiter notre cathédrale, apprenent à la connaitre, y passent du bon temps, et puis s'en vont, pour revenir le lendemain (ou non) et parfois même s'y installer (bouh les clochards !).

- Les piéces secrètes qu'on ne dévoilera qu'à certaines personnes et parfois jamais même...

- L'histoire de la petite cabane à coté, qui était la première tentative échoué mais qu'on préfére oublié bien qu'on n'avoit pus se résigner à la raser.

- L'étape ou voyons notre projet se finir nour prenons nous même la masse pour tout recommencer en plus grand encore une fois...


Tout ça, tout ça quoi !
__________________


Membre fondateur de La Relève.Inc° Vous restez dans mes pensées les gars.."♣
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 27/12/2011, 15h04
Narfendra Narfendra est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: juin 2010
Messages: 484
Par défaut

Rofl, c'est une basse incitation à l'écriture d'un truc interminable ! Ça me va donc bon j'vais pas râler mais quand même !

On verra ce qu'on peut faire, alors
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 28/12/2011, 13h23
hdd1 hdd1 est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: dcembre 2010
Messages: 639
Par défaut

Vu que c'est de toi je fais quand même un post pour te remercier, c'est très beau et effectivement très parlant

Merci
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 28/12/2011, 16h29
Narfendra Narfendra est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: juin 2010
Messages: 484
Par défaut

Merci beaucoup mais j'vais rougir là

Bon, comme j'avais rien à faire avant d'aller voir une histoire de chat avec des bottes, bah j'ai écrit un autre truc

Une histoire de plan

Aujourd'hui, on va découvrir le plan d'un cathédrale ! Vous savez, le truc qui sert à déterminer l'emplacement des murs, toussa

A la recherche du plan perdu
Mais d'où qu'il vient ce fameux plan ? Bonne question. Là-dessus, les spécialistes (euh, enfin, moi) ne sont pas toujours d'accord. Est-ce qu'il aurait été tracé avant même notre naissance ? Est-ce qu'on nous l'aurait imposé pendant notre enfance ? Ou alors est-ce que c'est à nous d'écrire notre propre carte ?

Aujourd'hui est un grand jour puisqu'il voit l'apparition d'une quatrième hypothèse (ça doit être un grand jour pour autre chose aussi, mais surtout pour ça).


Il était une fois un archéologue qui partit à la recherche de l'origine de ces cartes mystérieuses. Il chercha dans tous les recoins du monde, des livres les plus anciens aux moteurs de recherche les plus sophistiqués. Il passait des heures à se creuser la tête, à lier entre eux des schémas apparemment dissemblables, à recouper des informations qui n'avaient rien de commun.

Maintes et maintes fois, il s'embrouilla, rebroussa chemin, prit une piste. Puis une autre, et encore une autre. Aucune voie ne semblait se détacher de ses semblables. Toutes partaient dans des directions différentes, parfois opposées ; sans que l'une parut plus droite, spacieuse ou sûre que les autres.

Un beau matin d'automne, alors que les jours commençaient à sérieusement décroître (importants, les détails), il décida encore une fois d'arrêter là ses recherches pour se consacrer à sa vie qu'il avait laissée de côté dans sa recherche de vérité.

Après plusieurs jours passés sans même songer à cette question métaphysique, il fut prit d'une illumination. Et si...

Révélation (on est pas dans Twilight, mais révélation quand même)
Et si quoi ? Et si la réponse qu'il cherchait se trouvait simplement là, devant ses yeux ? Ou plutôt, devant son cœur. Car sa réponse, il la possédait depuis bien longtemps, en réalité. Mais sa réponse, pourtant si évidente, il avait jusqu'alors préféré la sacrifier devant celle d'auteurs bien mieux pensant que lui, pauvre petit archéologue de bas étage indigne de quelque vérité que ce soit.

Après tout, comment d'illustres écrivains trop occupés à penser pour l'humanité pouvaient-ils se soucier d'un pauvre homme sur sa fin qui n'avait rien d'exceptionnel ? Comment leurs grandes théories sur les pourquois du comment, de la genèse à la fin des temps, pouvaient-elles s'appliquer à quelqu'un qui, à force d'erreurs en tout genre, avait fini par perdre le statut d'homme ?

Prit d'un élan de folie, il mit au feu tous les ouvrages qu'il avait collectés dans d'anciennes bibliothèques, d'illustres Librairies, dans le café/presse du quartier. Les heures qu'ils avaient passées à se nourrir des pensées des autres, il allait désormais les mettre à profit. Mais pas pour faire semblant d'adhérer à un auteur qui lui paraîtrait moins bête que les autres et qui, au final, ne ferait qui décrire sa propre vie.

Magie, magie
Les éléments commençaient à s'enchaîner dans sa tête, comme autant de maillons d'une chaîne qui se formerait d'elle-même. Qui les guidait, il n'en savait rien. Certains semblaient sortir de nulle part, à la manière des héros oubliés d'un film et qui, alors que tout semblait perdu, allaient venir sauver la quête principale d'un destin funeste.

Tout se faisait, tout se défaisait ; et cela allait en accélérant. Des choses qu'il avait oubliées, qu'ils avait gardées en mémoire sans même s'en rendre compte, venaient donner la main aux choses qu'il découvrait chaque jour ; pour former une nouvelle voie au milieu des autres.

Cette voie, il n'en voyait pas le début, ni la fin. Il ne parvenait même plus à distinguer ses constituants, qu'il avait pourtant vus s'assembler. Comme si tout fusionnait avec la route pour ne plus former qu'une partie de celle-ci ; en perdant toute substance. Il se contentait de suivre cette route, sans vraiment savoir d'où elle venait, pourquoi elle était là ; ni où elle allait.

Les voies se mélangeaient les unes aux autres, venaient combler les vides qui subsistaient au sein de la sienne. Parfois elles semblaient s'écarter, avant de revenir finalement converger avec la piste principale.

Il ne contrôlait rien, ne savait rien. Il regardait maintenant les théories, les idées, les expériences, comme autant de pavés qui viendraient s'ajouter à sa route. Pour la consolider, en changer la trajectoire, sans jamais faire marche arrière. Une avancée inexorable vers quelque chose dont il ignorait à peu près tout.

Quelqu'un d'autre avait-il possédé la vérité avant lui ? Se trompait-il de voie ? Tout ça n'était-il que son rêve à lui ? Peut-être, mais tout cela avait finalement bien peu d'importance ; il avait trouvé ce qu'il cherchait. Il avait trouvé sa voie. Pas construite, pas inventée. Juste... trouvée.

Ainsi notre petit archéologue découvrit le plan d'une cathédrale qui n'avait rien d'extraordinaire sinon d'être sienne...

J'ai voulu insister sur un aspect important du développement perso qui, je trouve (et avec regrets), est souvent sacrifié au profit de certains auteurs/théories/etc ; donnant des trucs plutôt déséquilibrés à la sortie. M'enfin bon, c'est mon dogme à moi toussa

Dernière modification par Narfendra ; 28/12/2011 à 16h36
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 28/12/2011, 17h07
Avatar de Vacio
Vacio Vacio est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 250
Par défaut

Très belle plume et la lecture est passionnante.
Ca mérite bien un remerciement
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 28/12/2011, 19h23
Avatar de Diem
Diem Diem est déconnecté
Le Chat Noir ~
 
Date d'inscription: juillet 2011
Localisation: Savoyard et fier de l'être
Messages: 1 286
Confiance en soi, toucha, toucha
Par défaut

Je suis du même avis, moi qui suis un fervant métaphorien (ça existe ce terme ?) et de l'individualité ce que tu écris la me parle sans doute plus qu'à n'importe qui !

On est ce qu'on est, on ne peut nier l'influence de notre entourage qui nous as aider à se planter, se redresser, et tenir droit (un peu comme un cépe de vigne) mais chercher à écoluer pour plaire aux autres ne mene à rien.

Personne ne veut voir ses amis devenir ses sosies, on veut juste qu'ils trouvent leur voie et donnent de beau fruits...
__________________


Membre fondateur de La Relève.Inc° Vous restez dans mes pensées les gars.."♣
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 28/12/2011, 19h26
Narfendra Narfendra est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: juin 2010
Messages: 484
Par défaut

Merci les gens, vraiment
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 06h37.