Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 13/11/2022, 14h47
Avatar de Balt
Balt Balt est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: octobre 2017
Messages: 933
Par défaut Comment trouver un projet de vie

Alors que mon corps pète le feu, je me sens tout flasque intellectuellement actuellement.

J'ai besoin d'une direction, d'un but. J'écoutais une vidéo de Hamza récemment dans laquelle son projet de vie l'anime. Il se lève motivé chaque matin rien qu'à l'idée d'avancer dessus, il travaille en permanence, fait de ce but le centre de sa vie.

Ça me fait jubiler tout ça, le problème c'est que je sais pas comment trouver ce qui me fait vibrer à un tel point, d'autant plus si l'activité en question doit être rémunératrice (parce qu'avec une telle ferveur placé dans un projet, il doit nous faire gagner notre vie vu qu'il ne nous reste que peu de ressources et de temps pour le reste).

Alors j'ai déjà pensé à tester tout simplement tout un tas d'activités sans préjugés aucun (j'applique mes cours de psycho sociale) je me suis inscrit au tango récemment, à part une flopée de nanas supplémentaire, aucune nouveauté à l'horizon. J'ai commencé la rando, la calisthenie. J'ai repris la course à pied. J'ai appris quelques bases de copywritting et de code. J'essaye de cuisiner des plats plus variés, élaborés.
C'est niet. Bien sûr certaines activités peuvent me faire kiffer sur le moment, mais j'ai pas le petite étincelle qui me fait sauter du lit dès le matin. Je suis pas certain que ce soit la méthode la plus efficace.

J'ai toujours l'écriture, mais y a plusieurs freins à ce sujet, notamment le syndrome de l'imposteur, mais aussi et surtout le fait qu'il est très improbable de gagner sa vie correctement là-dessus.

Y a bien un autre projet qui me tiendrais vraiment à cœur, c'est de faire de la survie en pleine nature, seul ou avec des potes. Je l'ai jamais fait parce que je n'ai aucune expérience et je ne tiens pas à mourir pour le moment, mais y a de fortes chances que ça fasse parti de mon identité dans un futur plus ou moins proche. Là encore le souci, c'est que ça ne se monnaye pas.

Ou bien alors dois-je accepter le fait qu'une telle entreprise est chimérique et qu'il est impossible de forcer le destin ?

Je m'en remet donc à vous.

Dernière modification par Balt ; 13/11/2022 à 14h52
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 13/11/2022, 15h00
Toby66 Toby66 est connecté maintenant
Player
 
Date d'inscription: octobre 2020
Messages: 1 438
Par défaut

Le projet de vie étant important, impossible de savoir avant de le vivre, dans ton esprit et ton corps. Il doit avoir force d'évidence, sinon laisse tomber et trouve un rapport compétence/temps/retour sur investissement le plus élevé possible.

L'idée de tester un maximum de trucs est une excellente idée, à ceci près que pour chaque chose il faut se fixer un but à difficulté légère, de manière à goûter également à la difficulté de la chose (le cœur du métier). Faire, en somme, un vrai tour de piste.

Pour l'écriture par exemple, il faut selon moi se fixer un objectif qui prouve (ou non) a minima un meilleur niveau que les autres. Un petit concours régional me semble intéressant, ou le PJEF par exemple, qui donne un retour en cas de refus assez complet.

Pour les autres actiités, un stage ou du bénévolat, à défaut, pendant un mois minimum.

C'est à ça que sert la 20 aine. a un moment donné, quelque chose accrochera, prendra la place du reste ou, comme dit, un rapport coût/benefices se présentera.

La passion n'est pas un idéal en soi: souvent c'est coût élevé /(peut-être) bénéfices élevés. La plupart des gens prennent la 2e solution: quel est le milieu entre mes ressources, mes capacités, le marché et un job pas trop chiant?

La passion tu dois ADORER ce que tu fais, parce qu'en cas de galère, sans le retour financier, ni social, ni rien, c'est ça qui te tient.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 13/11/2022, 16h39
Avatar de Mr. Kong
Mr. Kong Mr. Kong est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juillet 2021
Messages: 2 569
Par défaut

Oui.

Voir l’aspect financier ne me parait pas primordial.

Cela peut être tout simplement une activité qui te redonne de l’énergie (même si paradoxalement c’est forcément consommateur).
Mais juste par le kif que cela représente ça génère du sens et de la motivation.

En règle générale je me méfie comme de la peste du principe de « métier-passion ». C’est souvent un prétexte pour l’employeur de sous-payer et/ou de te faire travailler dans des conditions déplorables.

Par contre si tu es auto-entrepreneur/ que tu t’auto-finances avec un truc qui te fait vraiment bander, évidemment c’est banco.
Mais pour avoir lu pas mal d’artistes, un gagne pain fini toujours par devenir un gagne pain. Même le jour où t’as pas envie il faut monter sur scène.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 13/11/2022, 17h23
Avatar de Merhün
Merhün Merhün est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: octobre 2016
Localisation: Shanghai
Messages: 149
Par défaut

Hello Balt,

Je me retrouve beaucoup dans tes derniers posts (celui-là mais aussi sur ton journal) ; déjà parce qu'on a le même âge mais aussi sur le fait d'avoir envie de changer de progresser, de changer, de trouver une direction, un but, mais tout en ayant un sentiment d'apathie qui évolue peu malgré tout ce que tu (on) as (a) pu mettre en place au fil de ces derniers mois/années. L'impression de se dépasser régulièrement (abordages en NPU/SPU, muscu, tester un max de nouvelles activités, etc) mais sans réellement changer/progresser in fine (corrige moi si je me trompe).

Je ne suis pas absolument certain qu'en testant tout et n'importe quoi, qu'à un moment donné qu'une chose accroche plus qu'une autre, en tout cas tant que tu/on es(t) dans cette dynamique.

Mais récemment je pense que j'ai commencé à mettre le doigt dans l'engrenage pour changer ça. Bien que je n'écrive que très peu ici, je tiens un journal perso sur Word depuis un moment qui m'aide pas mal pour noter certaines réflexions que j'ai pu me faire, et récemment j'ai écrit en substance exactement la même chose que ce que tu as écrit ici, sur le fait d'avoir besoin d'une direction vers laquelle tendre.

Plus précisément, à un moment je me suis écrit ça :

Citation:
L’important va maintenant être d’avoir des standards, et de m’y tenir. Pourquoi ? Parce que nos standards nous définissent. Ils définissent comment nous nous voyons nous-mêmes, mais aussi comment les autres nous voient. Or je veux vivre à la hauteur de standards élevés, car sans standards élevés nous nous condamnons à une vie médiocre. Nous avons tous – j’ai – besoin d’un idéal vers lequel tendre.

Je m’étais écris une fois il y a longtemps que c’était assez étrange ; j’ai en général assez confiance en moi (je sais ce que je vaux objectivement, je sais ce que je sais faire ou non), mais j’ai tendance à ne pas avoir une bonne estime de moi. À presque me considérer inférieur aux autres. Or je pense maintenant que l’estime de soi est intimement liée à la façon dont les autres nous perçoivent, dans le sens où l’estime de soi vient de la qualité de l’attention que l’on reçoit. Sauf que pour que les autres nous estiment, nous n’avons pas le choix que d’en être digne. La nature est bien faite ahah.

D’où l’importance d’avoir une vision, un idéal vers lequel tendre : le fait de mettre en œuvre des actions pour l’atteindre, permet d’améliorer la qualité de l’attention que l’on reçoit des autres. En retour, notre estime de soi s’améliore, et on va dans la bonne direction. Puis c’est une boucle vertueuse qui commence.

Le maître mot : DISCIPLINE
C'est un peu décousu mais je pensais pas le partager ici avant d'avoir bel et bien des résultats probants.

J'ai écrit ça quelques jours avant de lire Can't Hurt Me de David Goggins, suite aux recommandations d'Ohyeah sur un autre topic. Et bah je peux te dire que ça m'a mis une claque et que depuis je me répète en boucle qu'abandonner n'est pas une option.

Ce que je veux dire par là, c'est que parmi tous les nouvelles activités que t'as commencé, y'en a combien auxquelles tu continues, peu importe quoi ? Combien dont tu refuses l'idée même d'abandonner ou de ne pas continuer, malgré les excuses (même si elles sont justifiées) ?

C'est pas un truc que je maîtrise à 100% encore, et je comptais pas en parler de sitôt mais je pense que ça rejoint pas mal tes interrogations, et que ça pourra peut-être t'aider.

Du coup depuis que j'ai écrit ça j'ai mis en oeuvre plusieurs actions que je continue tous les jours, peu importe quoi. Fini la branlette intellectuelle. Fini les excuses.

Après j'ai conscience qu'on change pas du jour au lendemain mais la motivation ce n'est utile qu'au début d'un changement ensuite c'est la discipline qui te permet de continuer, jusqu'à ce que ça ne te coûte plus aucun effort. C'est pour ça que si tu ne te laisses que le choix de continuer, c'est plus simple.

Pour l'instant je ne compte pas décrocher la lune, mais je pense qu'en continuant dans cette direction je pourrais trouver le sens/la direction que je cherchais aussi, et c'est alors à ce moment-là qu'on aura peut-être cette flamme qui te permet de faire les choses avec passion et d'adorer ce que tu fais. Et pas l'inverse.

En fait c'est juste appliquer l'idée toute conne que quand on veut vraiment quelque chose, on peut. Si tu veux arrêter de fumer, arrête tout simplement. Passe pas à la cigarette électronique. Si tu veux maigrir, fais du sport et arrête de grignoter. Si tu veux changer, commence par te discipliner peu importe quoi, jusqu'à atteindre tes objectifs. Et ensuite vise les suivants. Fini les demi-mesures.
__________________
"Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l’occasion, mais jamais à celui qui la manque." - Talleyrand

"Every bit of learning is a little death. Every bit of new information challenges a previous conception, forcing it to dissolve into chaos before it can be reborn as something better." - Jordan Peterson

Dernière modification par Merhün ; 13/11/2022 à 17h33
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 13/11/2022, 18h32
Avatar de Schuksian
Schuksian Schuksian est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: janvier 2011
Messages: 228
Par défaut

Citation:
Envoyé par Mr. Kong Voir le message

Cela peut être tout simplement une activité qui te redonne de l’énergie (même si paradoxalement c’est forcément consommateur).
Mais juste par le kif que cela représente ça génère du sens et de la motivation.
Hello,

Je rebondis sur ce point : il existe même peut-être une distinction dans ces activités qui redonnent de l'énergie à mon sens, à savoir la zone de compétences/plaisir, et la zone de génie.

Je m'explique sur la signification en termes d'énergie :
- zone de plaisir : consommation > gain
- zone de génie : consommation < gain

Sur comment trouver ces zones, je serais bien incapable de t'aider car moi-même je me cherche encore là-dessus .

Sans faire trop de pub, j'ai bien aimé l'atelier d'introspection d'Ulysse Lubin, ou encore l'ikigai pour déterminer ce que tu veux vraiment.

Voilà pour mes pistes.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 13/11/2022, 19h21
Avatar de sargento
sargento sargento est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: dcembre 2010
Messages: 1 553
Par défaut

Je pense que quand on parle de projet de vie, on parle de but.

Un projet de vie, ca peut etre de monter sa boite, vivre à l'étranger, fonder une famille, vivre en autarcie en pleine nature, etc...

C'est une vision de toi dans du moyen, long terme.

Une fois que tu as bien identifié ton but, il te faut avoir un plan pour l'atteindre et persévérer dans ce sens.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 14/11/2022, 10h59
Mikke Mikke est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juin 2012
Messages: 2 438
Par défaut

Sujet intéressant et je pense pouvoir te répondre, étant donné que je suis déjà passé par là.
Le plus important, ça a été dis c'est la discipline. Maintenant, je pense qu'il y a quatre facteur clef
Motivation, discipline, habitude et chance. Trois ne dépendent que de toi.

La motivation va être le starter qui va gaver ton moteur au début, c'est intense mais pas durable.
L'habitude va être ton essence, en prenant les bonnes habitudes, ça va te permettre d'avancer petit a petit
La discipline, quand a elle, c'est l'entretien du moteur, ce qui fera que ton projet ne va pas t'expliquer a la tronche.


La chance quand a elle, c'est de tomber sur les bonnes opportunités et personnes. Mais ce n'est pas parce que ça n'est pas sous ton contrôle direct que tu ne peux pas la provoquer hein?


Quand à trouver le projet en lui même... Prends du temps, fait une introspection et essai d'imaginer ta vie idéal dans 10 ans.
Une fois que tu tiens un truc, défini toutes les étapes pour y arriver.
D'abord dans les grandes lignes, puis décompose en ce que tu peux faire en un an, en un mois jusqu'à ce que tu peux faire en un jour.
En accomplissant ces micros tâches une par une chaque jour, tu vois ton avancement et tu ne te décourage pas.

A ce moment là, action. Tu n'attends pas. Ce que tu peux faire maintenant, tu le fais.
Ton plan subira toujours des changements, mais ça asso, c'est normal.
__________________
Pour une vision plus global de ma pensé, aller jeter un oeil sur insta @latelierducorbeau

Citation:
Envoyé par Ohyeah Voir le message
haha vite fait, à la base elle a établi cette stratégie pour trouver l'âme soeur pas pour que des gros porcs comme oimat et mikke l'utilisent pour prendre en levrette des nanas au bout de 15 min.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 15/11/2022, 11h03
Freaky-friday Freaky-friday est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: janvier 2019
Messages: 359
Par défaut

Yes très intéressant les retours donnés !

Je compléterai les conseils des vdd en ajoutant ceci :
Il y’a énormément d’indices à ce que tu cherche dans ton passé, en remontant jusqu’à ton enfance.

Genre qu’est ce qui a toujours provoqué quelque chose de fort en toi, de manière récurrente ? Sans forcément de raison particulière, qu’est ce qui a toujours automatiquement attiré ton attention, voire fasciné ?

Par exemple dans mon cas, j’ai toujours kiffé les mots et leurs nuances. A l’école j’ai toujours aimé apprendre des nouveaux mots un peu chelous (et c’est toujours le cas). Le plus fous étant que chacun a une signification et une nuance particulière.

J’avais 14 15 ans, je traînais qu’avec des wesh mais ça me faisait toujours rire de parler d’un coup sans aucune raison avec un vocabulaire ultra châtié. C’était d’ailleurs devenu un running gag avec mon meilleur pote.
Aujourd’hui j’écoute beaucoup de rap et je kiffe écrire et débattre aussi.

Même chose, étant gamin, un des films qui m’a le plus choqué c’était yamakasi. Le parkour je trouvais que c’était LA chose la plus cool au monde, bien plus que le foot ou autre. Utiliser son corps de cette manière je trouvais ça juste incroyable. Prince of Persia c’était mon jeu préféré juste pour ça et mon rêve c’était de faire un salto arrière !
Aujourd’hui je trouve un plaisir infini en utilisant mon corps avec précision, en boxant, dansant etc et j’y suis bientôt au salto arrière.

Ça peut aussi être un truc qui t’as toujours révolté, ou que tu n’as jamais compris, ou que tu as toujours voulu partager. Regarde ton propre passé comme si tu regardais celui de quelqu’un d’autre et demande toi : ok ce mec à fait ça, ça et ça, c’est quoi le lien ? Qu’est ce qui l’a toujours motivé ?

Je te conseille aussi de t’intéresser aux travaux de Robert Greene, c’est de la que sorte ces idées.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 22h16.