Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #11  
Vieux 10/02/2021, 21h25
Avatar de Homer
Homer Homer est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2014
Messages: 5 199
Par défaut

Citation:
Envoyé par KIB Voir le message
Non mais tu te contredis toi même dans ce que tu dis.
Précisément le grand défaut de MeToo était de dénoncer gratuitement, on connait les dérives. Or là ce n'est pas le cas : ils/elles ne font qu'alerter sur une situation récurrente. Où est le pb ? Donc y'a des personnes qui ont subi un traumatisme et on leur dit "fermez vos gueules", c'est sidérant.
Où je me contredis ?

#MeToo alertait aussi sur une situation récurrente. Quelle est la différence là ? Il y a des preuves de ce qui se raconte ? Des jugements et des verdicts ? Tout se passe encore sur Twitter, cette bouse infâme.

T'es trop jeune pour avoir connu l'affaire Baudis, je ne t'en veux pas.
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #12  
Vieux 10/02/2021, 21h31
Avatar de KIB
KIB KIB est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: fvrier 2017
Localisation: 56-87
Messages: 170
Par défaut

Au tribunal sauf contre X y'a l'attaque / la défense, l'accusateur / l'accusé ...
Donc dans MeToo quand les femmes balançaient des noms le jugement était fait sur Twitter avec la spirale des réseaux sociaux : en mettant la lumière sur un phénomène ( bien réel puisque ca s'est traduit en justice puis a été sanctionné ) on faisait justice soi même, d'où le débat : est ce que c'est bien ? Ça libère la parole mais d'un autre coté les dérives etc etc, bref chacun son avis. Mais ici c'est tout sauf un tribunal puisque les témoignages sont anonymes donc le mouvement se cantonne à la mise en lumière du phénomène : pas de lynchage public ( pour l'instant hein ). Donc je vois pas où est le pb ?
C'est pas un tribunal puisqu'il y a pas de "jugement" rendu, pas justice soi même.
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 10/02/2021, 21h40
Avatar de chino
chino chino est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 1 527
Par défaut

On a eu MeToo avec pas mal de stars. Il y a eu des fédérations sportives. L'inceste. Maintenant des administrations d'écoles.
Je suppose que ça va continuer à se dévoiler par à-coups.
__________________
Lisez : Models de Mark Manson (séduction), Sex god method de Daniel Rose (sexe), Getting Things Done de David Allen (organisation), Lettres à Lucilius de Sénèque (philosophie), Imparfait, libre et heureux de Christhophe André (estime de soi), The power of habit de Charles Duhigg (habitudes).
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 10/02/2021, 21h45
Avatar de Homer
Homer Homer est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2014
Messages: 5 199
Par défaut

Citation:
Envoyé par KIB Voir le message
Au tribunal sauf contre X y'a l'attaque / la défense, l'accusateur / l'accusé ...
Donc dans MeToo quand les femmes balançaient des noms le jugement était fait sur Twitter avec la spirale des réseaux sociaux : en mettant la lumière sur un phénomène ( bien réel puisque ca s'est traduit en justice puis a été sanctionné ) on faisait justice soi même, d'où le débat : est ce que c'est bien ? Ça libère la parole mais d'un autre coté les dérives etc etc, bref chacun son avis. Mais ici c'est tout sauf un tribunal puisque les témoignages sont anonymes donc le mouvement se cantonne à la mise en lumière du phénomène : pas de lynchage public ( pour l'instant hein ). Donc je vois pas où est le pb ?
C'est pas un tribunal puisqu'il y a pas de "jugement" rendu, pas justice soi même.

Pas de lynchage public mais le directeur a démissionné.
Quand tu balances ce genre d'histoire, il faut des noms.

"Mise en lumière du phénomène" ?
Tu veux dire le même phénomène que la culture du viol, le patriarcat, ou le manspreading ?
On ne sait absolument pas de quoi il en retourne et tu es déjà en train de t'exciter comme si tout était acquis et que Sciences Po était l'antichambre du viol etc etc.

#metoo n'a changé que la vie des pauvres types lambdas qui veulent draguer. Les autres, les prédateurs, continuent leur chasse, malheureusement.
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 10/02/2021, 21h51
Avatar de Locke
Locke Locke est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: octobre 2013
Messages: 2 210
Par défaut

Citation:
Nan mais lisons au moins les témoignages et accordons à défaut d'un soutien inconsidéré un bon bénéfice du doute surtout qu'ils ne dénoncent personne en particulier.
Pourquoi être sur la défensive sur ce sujet avec un exemple précis ?
Pourquoi être sur la défensive ? Peut-être parce que tu as un double standard entre les femmes et les hommes ?

Peut-être car faire l'effort de comprendre c'est fatiguant quand en plus tu es qualifié de tous les noms ?

Quant au sujet, personnellement je m'en moque, elles sont l'égales de l'homme, elles sont indépendantes, fortes, courageuses etc, etc et il y a pleeeeeeeins d'associations féministes pour les aider. Je pense qu'elles sont suffisamment grandes pour se débrouiller sans l'aide des hommes.

ps : j'ai édité car mon message puait la haine, un peu de retenu et de lucidité !
__________________
Quand t'as la gueule de ribéry, pas le choix, faut chopper le corps de zac effron, la tchatche de luchini et la force de caractère d'un navy seal.

Ceux qui veulent trouvent des moyens, ce qui ne veulent pas, des excuses.

Dernière modification par Locke ; 10/02/2021 à 21h58
Réponse avec citation
  #16  
Vieux 10/02/2021, 21h56
Avatar de KIB
KIB KIB est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: fvrier 2017
Localisation: 56-87
Messages: 170
Par défaut

Citation:
Envoyé par Homer Voir le message
Pas de lynchage public mais le directeur a démissionné.
Quand tu balances ce genre d'histoire, il faut des noms.

"Mise en lumière du phénomène" ?
Tu veux dire le même phénomène que la culture du viol, le patriarcat, ou le manspreading ?
On ne sait absolument pas de quoi il en retourne et tu es déjà en train de t'exciter comme si tout était acquis et que Sciences Po était l'antichambre du viol etc etc.

#metoo n'a changé que la vie des pauvres types lambdas qui veulent draguer. Les autres, les prédateurs, continuent leur chasse, malheureusement.
Y’en a qui qui t’excite ici c’est toi, le ton est calme depuis tout à l’heure.....
T’es vraiment bien renseigné puisque le directeur de Sciences Po a démissionné non pas pour ces affaires mais pour ses liens dans l’affaire Duhamel ...
J’ai un frère en IEP et j’ai à aucun moment dit que c’était un repère de violeurs, ne me prête pas une opinion que je n’ai pas.
J’ai juste dit que là où toi en plus de nier tu dénonces un mouvenement qui n’a fait de mal à personne mais qui au contraire dénonce un mal tacite, je considère les témoignages généralisés puisque sur tous les IEP y compris les campus délocalisés de Paris donc encore moins anodin.
Non pas le phénomène de manspreading etc y’a aucun rapport là on peut dénonce des crimes sans soutenir les excès du féminisme.
Bref je veux bien discuter mais faut des vrais infos et pas que tu me prêtes une opinion qui t’arrange sinon y’a un monologue
Réponse avec citation
  #17  
Vieux 10/02/2021, 21h59
Avatar de KIB
KIB KIB est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: fvrier 2017
Localisation: 56-87
Messages: 170
Par défaut

Citation:
Envoyé par Locke Voir le message
Pourquoi être sur la défensive ? eut-être parce que tu as un double standard insupportable entre les femmes et les hommes ?

On entends les femmes se plaindre tout le temps, partout, pour tout avec dans de très nombreux cas des reproches et remarques pour de la merde. Normal que les mecs en ont mare d'être qualifier de toutes les pires abominations sans pouvoir se défendre et qu'en plus sans pouvoir broncher.

Les femmes refusent d'entendre les problèmes des homme, se concentrent sur elles-mêmes et se plaignent pour de la merde, qu'elles ne soient pas surprises si les mecs les laissent se démerder avec leurs problèmes.

Quant au sujet, personnellement je m'en fous, elles sont l'égales de l'homme, elles sont indépendantes, fortes, courageuses etc, etc et il y a pleeeeeeeins d'associations féministes pour les aider. Je pense qu'elles sont suffisamment grandes pour se débrouiller sans l'aide des hommes.

C’est pareil on peut soutenir les dénonciations de viol sans soutenir les dérives du féminisme. Mais en aucun cas ça doit être un prétexte pour fermer les yeux sur les nombreux viols qu’il y a eu
Réponse avec citation
  #18  
Vieux 10/02/2021, 22h02
Avatar de Homer
Homer Homer est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2014
Messages: 5 199
Par défaut

Il démissionne pour tout un tas de raisons pile le lendemain du lancement du hashtag. Hasard ?
Le hashtag dénonce un "mal tacite" ? Tu as des preuves ? Tu as des preuves que Sciences Po est un lieu de nombreux viols ?

Je ne nie pas les viols et les agressions. Ils existent sur tous les campus et pas que. Il faut les combattre, évidemment.

Je chie juste sur cette forme nauséabonde qui va encore jeter l'opprobre sur les XY, sans nuance. On entend déjà le discours derrière, patriarcat, culture du viol, déconstruction et bla et bla et bla.

On remet un jeton dans la machine.

Dernière modification par Homer ; 10/02/2021 à 22h04
Réponse avec citation
  #19  
Vieux 10/02/2021, 22h02
Avatar de Locke
Locke Locke est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: octobre 2013
Messages: 2 210
Par défaut

@KIB

J'ai édité mon message, il n'était pas très glorieux...


Oui tu peux soutenir les dénonciations de viols, seulement aujourd'hui ce genre de dénonciation est très soutenus car dans le sens du vent. Soutenir les dénonciations à l'encontre de la bienpensance, là c'est rétablir l'équilibre
__________________
Quand t'as la gueule de ribéry, pas le choix, faut chopper le corps de zac effron, la tchatche de luchini et la force de caractère d'un navy seal.

Ceux qui veulent trouvent des moyens, ce qui ne veulent pas, des excuses.
Réponse avec citation
  #20  
Vieux 10/02/2021, 22h09
Avatar de KIB
KIB KIB est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: fvrier 2017
Localisation: 56-87
Messages: 170
Par défaut

Citation:
Envoyé par Homer Voir le message
Il démissionne pour tout un tas de raisons pile le lendemain du lancement du hashtag. Hasard ?
Le hashtag dénonce un "mal tacite" ? Tu as des preuves ? Tu as des preuves que Sciences Po est un lieu de nombreux viols ?

Je ne nie pas les viols et les agressions. Ils existent sur tous les campus et pas que. Il faut les combattre, évidemment.

Je chie juste sur cette forme nauséabonde qui va encore jeter l'opprobre sur les XY. On entend déjà le discours derrière.
Je t’ai dit que je considérais les preuves j’en fait pas une vérité générale,
En fait je peux même te retourner l’argument : il démissionne juste après les alertes sur les viols maiq c’est pas dit dans sa lettre : corrélation ? Tu as des preuves que c’est lié ?
j’en tiens compte enfin je peux multiplier les synonymes mais il faut en faire quoi s’il y a un verrou avec l’administration comme dit dans les témoignages enquêter etc
Pourquoi faudrait des noms pour dénoncer ? Bah non sur Twitter encore moins je pense qu’on est d’accord là dessus, on dénonce les méfaits qui selon les témoignages ne sont pas considérés dans l’école pour alerte / changer les esprits. La denlncitation des noms c’est une plainte puis au tribunal. Y’a rien d’incompatible.

@locke mais en vertu de quel équilibre ?? Dans la balance là tu mets d’un côté les dénonciations de viol et de l’autre les dénonciations des excès féministes, pourquoi ? 1: la mise en perspective est totalement inégale. 2 : encore une fois rien d’incompatible
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 21h52.