Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #81  
Vieux 23/06/2019, 12h04
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 434
Par défaut

Je disais que le danger de ces théories, même si elles ne sont pas 100% vraies ni 100% fausses, est de laisser penser qu'elles sont des vérités générales - et je pointais justement (avec Beren et mon exemple des pères divorcés) les conséquences directes de leur diffusion.

Citation:
Envoyé par Homer Voir le message
Justement, à quoi sert le pt d'interrogation après Diego ? En l'occurrence, je n'ai pas d'avis 100% tranché .
Justement je t'ai mis deux points d'interrogation "Buisson ? ou pas buisson ?" T'as réponse c'est parfois oui, parfois non. Merci.

Citation:
Envoyé par Homer Voir le message
ton expertise validée par tes copines
Je refuse de me fonder seulement sur mon expérience ou celle de mes copines justement, tu sembles être le seul à ne pas saisir ça. Que dois je faire pour que tu comprennes ? Je me rends à ta porte et je te fais une choré avec un power point ?

Trouve moi un seul de mes posts sur ce fil où je dis que je fonde mon point de vue sur l'expérience de mes amies. UN SEUL. Une phrase entière, pas tronquée, s'il te plait. Comment tu peux dire ça, alors que j’ai justement écrit ça :

Citation:
Envoyé par Homer Voir le message
Mais, j'ai dans mon entourage des femmes qui te diront mot pour mot ce que tu viens de dire au sujet de leurs propres partenaires... La plus amère d'entre elle, te dira que "les hommes sont incapables d'amour". Et des femmes qui ont mis énormément de temps à se remettre d'une rupture j'en connais à la pelle aussi.. Comme je connais des hommes qui passent de relation à relation sans sourciller.
Impossible, à mon sens, de faire une tendance générale sur ces observations sans sombrer dans des stéréotypes stigmatisants.
Qu'est ce que tu ne comprends pas sérieux ? Je te dis que SI JE ME FONDAIS sur mon entourage je pourrais aussi faire des généralités stigmatisantes. OR JE REFUSE de céder à ce type de procédé, et je refuse les généralités stigmatisantes. C'est ce que je reproche à toute idéologie usant de méthodes reductionnistes (dans les deux sens). Est ce que c'est bon Homer, tu as saisi cette fois ?
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #82  
Vieux 23/06/2019, 12h11
senechat senechat est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juillet 2016
Messages: 2 417
Par défaut

Hanneman, aucun énervement. Vraiment. Mais oui, tu fais le concours du plus miséreux. Ton message juste au dessus encore une fois t'es en plein dedans. Tu dis que la souffrance des hommes est autant légitime, tu parles des mecs investis. Super, mais c'est pas du tout le problème que j'évoque en fait.

Beren77 et Homer ont très bien compris même s'ils ne sont pas d'accord.

Homer, ok je vais relire les passages de Limonade.

Beren77,

Dans mon milieu il y a 98% de femmes. Des articles comme ceux la pour les hommes il y en a des milliers. Je ne te dis pas combien de fois par jour j'entends le fameux oui je valide. Je ne sais pas combien j'ai vu de meufs ne pas se laisser approcher par des mecs parce qu'elles validaient l'opinion génerale à travers le prisme de 2 expériences persos ou l'expérience de la copine de machin.

Ca a une incidence de dingue.

Elles ne se laissent pas approcher, vous vous plaignez qu'elles ne se laissent pas approcher et qu'elles ne fassent pas d'effort mais derrière vous acceptez qu'on puisse valider la pensée génerale. Leur comportement est juste à l'image de cette pensée génerale que vous validez.

Donc vous reconnaissez que chacun valide la pensée génerale a travers son expérience perso et on accepte les conséquences, aucun soucis femmes, hommes, chiens, chats même ligne de conduite.

Mais on peut pas dire d'un côté ce genre d'articles pour les hommes c'est de la merde et pour les femmes, ah bah c'est la réalité, je me reconnais dedans. Parce que dans chaque article dégueulasse sur les hommes qui finissent de creuser le trou entre les 2 genres, la nana qui l'a pondu se reconnait dedans. Ces nanas la ont les mêmes arguments que vous. Ca ne les rend pas moins indigestes.

Et bien figures toi Beren77, malgré plusieurs expériences de merde, si tu savais combien de meufs j'ai converti. Entre celles qui pensent que c'est au mec de se rouler par terre pour les séduires, celles qui pensent que les mecs ne veulent que du cul, celles qui pensent que tous les mecs sont infidèles, celles qui pensent que tous les hommes sont des futurs violeurs...

Et tu le vois ou l'ego la dedans quand je dis aux meufs d'arrêter avec ce genre d'articles de secte, de se sortir les doigts du cul et de voir plus loin que ce qu'il se passe à la maison? Quand je leur explique que c'est une galère sans nom pour les mecs et qu'ils suffit de regarder autour de soi pour voir que ca fonctionne très bien pour beaucoup d'entre nous?

C'est pas l'avis le problème, c'est pas l'article le problème. C'est la manière différente que vous avez de traiter l'information selon si ca vous arrange ou pas.

Demain je viens poster un article qui dit que les hommes sont infidèles. Je vous le colle, je le valide parce que je me suis faite trompée 2 fois.

Osez me dire que votre première réaction c'est de dire oui c'est vrai, si des dizaines de femmes le disent, on ne peut pas le nier. On est tous infidèles.
Réponse avec citation
  #83  
Vieux 23/06/2019, 13h11
Avatar de Hanneman
Hanneman Hanneman est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Quebec city
Messages: 10 547
Par défaut

Citation:
Envoyé par senechat Voir le message
Hanneman, aucun énervement. Vraiment. Mais oui, tu fais le concours du plus miséreux. Ton message juste au dessus encore une fois t'es en plein dedans. Tu dis que la souffrance des hommes est autant légitime, tu parles des mecs investis. Super, mais c'est pas du tout le problème que j'évoque en fait.
Dire que des gens souffrent, ça n'est pas faire le concours du plus miséreux. Pour ça, il faut faire une comparaison, ce n'est pas ce que j'ai fait.

Quant a dire que ce n'est pas le problème que tu évoques - si je comprends bien, tu fais mention de notre différence à traiter l'information - j'avais déjà répondu à Limo concernant cela. Donc il faut que tu lises ou que tu veuilles prendre en compte ce que tu lis.

Tu interprètes Sene et tu ne veux pas accepter la charge d'intensité que tu utilises dans tes messages.

A présent, je ne souhaite plus discuter avec toi de ce sujet.
__________________
HANNEMAN, OU LE MÉCHANT DU FORUM.

Mon nouveau journal :
Run salmon, run...

Mon 1ier journal :
Car le bonheur ce n'est pas les autres

SI TU VEUX QUE LES CHOSES CHANGENT, TRAITE LA SOURCE DU PROBLEME PAS LE(S) SYMPTOME(S)

Dernière modification par Hanneman ; 23/06/2019 à 14h11
Réponse avec citation
  #84  
Vieux 23/06/2019, 13h13
Avatar de Sobek
Sobek Sobek est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: dcembre 2017
Messages: 72
Par défaut

Citation:
Envoyé par Limonade Voir le message

Voilà, merci Senechat c'est exactement ce qui m'interpelle. Ou alors, j'ai loupé les posts où vous teniez ce discours, mais j'ai l'impression que ça vous dérange quand vous êtes l'objet de ces théories reductionistes, mais vous y adhérez tout de même en partie lorsque c'est les femmes qui en font l'objet. C'est un peu étrange.
C'est hallucinant cette inversion accusatoire. Si je vous résume, quand il y a des articles qui essentialisent les hommes avec la masculinité toxique comme étant des prédateurs, ça nous dérange, mais quand ça parle de l'hypergamie, là on valide. En gros c'est ça que tu dis. Mais attends... C'est pas du tout ce que vous faites en 1000 fois plus fort ?

Dans la presse, tous ces articles (presse maistream, blogs etc...) à charges, ils concernent les hommes ou les femmes ? Qui se fait abattre sur la place publique ? Homme ou femme ? Ou je devrais dire homme blanc.

Par contre il y a un mec, isolé, complètement dévalué sur le marché sexuel qui vient faire un article provoquant, pas bien méchant et qui est partagé sur un forum de séduction pour les hommes, là ça y est, c'est insupportable, non acceptable. Vous êtes ou vous quand le "all men are trash" devient populaire sur twitter ? Vous avez pas vu le ton humour noir ? C’est un peu fait exprès, d'exagérer grassement mais pour ça il faut être un homme pour le comprendre (c’est pas un article pour vous). Sauf que vous vos articles misandres, c'est premier degré...

Vous venez ici, sur un forum fait par des hommes pour des hommes faire vos concours de victimes parceque c'est de ça dont il s'agit, montrer que vous êtes uniques tout en reprochant aux hommes de se victimiser quand ils avancent juste des faits. J'imagine même pas le contraire, des hommes qui vont dans l'espace réservé des femmes montrer leur indignation. Vous ne pouvez pas vous empêcher de tout pourrir en faire. Vous en avez pas assez de twitter, de facebook, de vos blog pour vos théories de déconstruction de genre, de famille, déculturé, il faut que vous veniez ici.

Quand certains évoquent la misère relationnelle des hommes, on lui dit: oui mais regarde il y a des femmes qui se font trouées mais qui ne connaissent pas l'orgasme. La bonne blague. Sur un forum comme celui-ci en plus.... Ce serait sur "séduire un homme", je comprendrais que c'est pas le lieu. J'ai l'impression que dès qu'il y a des zones ou les hommes se rassemblent, il faut l'infiltrer, c'est ça ? Et s'ils veulent pas alors ce sont des frustrés inférieurs rejeté par les femmes comme les MGTOW. Mais vous pouvez pas nous lâcher la bite un peu et aller jouer sur twitter ?

La société occidentale change et a décidé que les hommes n'étaient plus utiles à la société. Avant les hommes se sacrifiaient pour les femmes (le titanic) quand il y avait du danger. Le concordia ? Des hommes plus grands ont viré des femmes des canots. Bah oui... Soit c'est des lâches ou alors il n'y a plus beaucoup d'intérêt pour les hommes de se comporter en homme.

C'est déjà trop tard, en fait. Et ce qu'il se passe au USA, ça arrive en général 10 après en Europe.

PH: vraiment désolé Hanneman, je te répond aujourd'hui sur mon journal.
Réponse avec citation
  #85  
Vieux 23/06/2019, 13h29
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 434
Par défaut

Citation:
Envoyé par Sobek Voir le message
C'est hallucinant cette inversion accusatoire. Si je vous résume, quand il y a des articles qui essentialisent les hommes avec la masculinité toxique comme étant des prédateurs, ça nous dérange, mais quand ça parle de l'hypergamie, là on valide. En gros c'est ça que tu dis. Mais attends... C'est pas du tout ce que vous faites en 1000 fois plus fort ?

Dans la presse, tous ces articles (presse maistream, blogs etc...) à charges, ils concernent les hommes ou les femmes ? Qui se fait abattre sur la place publique ? Homme ou femme ? Ou je devrais dire homme blanc.
Le but c'était de parler des méthodes argumentatives sur lequel repose ces discours qu’on et de ses conséquences. Rien n’empêche qu’on ouvre un topic sur le rayonnement des discours féministes et masculinistes. Mais je pense qu’on va tous tomber d’accord en disant que le néo-féministe remporte largement la manche jusqu’à devenir un discours politiquement correct - ce qui a pour conséquence directe de mettre les discours masculinistes dans la case politique incorrecte.

Il me semble que les deux usent des mêmes méthodes argumentatives (qui me semblent foireuse, mais ce n’est que mon avis), c’était ça mon propos et le point sur lequel je voulais votre avis.

Citation:
Envoyé par Sobek Voir le message
contre il y a un mec, isolé, complètement dévalué sur le marché sexuel qui vient faire un article provoquant, pas bien méchant et qui est partagé sur un forum de séduction pour les hommes, là ça y est, c'est insupportable, non acceptable. Vous êtes ou vous quand le "all men are trash" devient populaire sur twitter ? Vous avez pas vu le ton humour noir ? C’est un peu fait exprès, d'exagérer grassement mais pour ça il faut être un homme pour le comprendre (c’est pas un article pour vous). Sauf que vous vos articles misandres, c'est premier degré...

Vous venez ici, sur un forum fait par des hommes pour des hommes faire vos concours de victimes parceque c'est de ça dont il s'agit, montrer que vous êtes uniques tout en reprochant aux hommes de se victimiser quand ils avancent juste des faits. J'imagine même pas le contraire, des hommes qui vont dans l'espace réservé des femmes montrer leur indignation. Vous ne pouvez pas vous empêcher de tout pourrir en faire. Vous en avez pas assez de twitter, de facebook, de vos blog pour vos théories de déconstruction de genre, de famille, déculturé, il faut que vous veniez ici.

Quand certains évoquent la misère relationnelle des hommes, on lui dit: oui mais regarde il y a des femmes qui se font trouées mais qui ne connaissent pas l'orgasme. La bonne blague. Sur un forum comme celui-ci en plus.... Ce serait sur "séduire un homme", je comprendrais que c'est pas le lieu. J'ai l'impression que dès qu'il y a des zones ou les hommes se rassemblent, il faut l'infiltrer, c'est ça ? Et s'ils veulent pas alors ce sont des frustrés inférieurs rejeté par les femmes comme les MGTOW. Mais vous pouvez pas nous lâcher la bite un peu et aller jouer sur twitter ?
.
Sobek, tu veux pas te détendre ?
Si on s’intéresse pas à vos problèmes, vos thématiques, si on refuse d’échanger alors on est des connasses auto-centrées qui ne saisissent pas la douleur masculine. Mais si on essaie de le faire ici en discutant, en questionnant, en lisant les journaux, les SOS, on est des connasses infiltrées… Sérieux..?

Puis arrête de dire « VOS » articles, VOS sites, VOS bidules. Plein de femmes ne se retrouvent pas dans le discours porté par le néoféminisme, c’est mon cas et visiblement celui de Sénéchat, donc arrête ta caricature et lis la conversation avant de répondre.

T'es complètement hors sujet et tu passes parfaitement à côté des choses intéressantes que chacun a pu dire. T'as aucun argument à part dire "dégagez on veut pas parler avec vous" mais tout le monde est pas d'accord avec toi mec, parce que des gens qui acceptent de dialoguer et qui n'ont pas du seum qui coule dans les veines il y en a plein ici. Et si les femmes sont de telles connasses insensibles et débiles, qu'est ce que tu fous sur un site qui s'appelle "art de séduire", rentre dans les ordres si tu veux cohérent.
Réponse avec citation
  #86  
Vieux 23/06/2019, 14h08
Avatar de Hanneman
Hanneman Hanneman est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2011
Localisation: Quebec city
Messages: 10 547
Par défaut

Citation:
Envoyé par Limonade Voir le message
J’en viens à @Hanneman
Les hommes ne sont-ils pas, à l’origine, soumis à leurs pulsions ? Les etres humains le sont. Et l’évolution des moeurs, l’apaisement des tensions c’est un fait qui ne découle pas des femmes, mais bien des hommes et eux même. Je t’invite à lire Norbert Elias sur le processus de la civilisation des moeurs. Les hommes ont progressivement aspirer à se détacher de leur nature pulsionnelle
Tu y ajoutes un complément d'information (merci) mais mon propos ne va-t-il pas dans ce sens ?

Citation:
Metoo s’appuie au contraire sur beaucoup d’arguments. Tu trouveras de nombreuses auteures qui ont tenté de prouver par a+b les origines de la violence masculine justement. Le néo-féministe théorise aussi (et mal souvent ^^ puisqu’il fait des raccourcis outrancier, comme ce que j’ai pu lire dans l’article. Vous êtes d’ailleurs nombreux à le trouver caricatural, ou n’adhérez que partiellement à son raisonnement).
#meetoo n'est à la base à la base qu'un Tweet de Melissa Milano.
Ca n'a rien de quelque chose de construit, ça n'a qu'un appel à témoins.
Ce n'est qu'après que le tweet prenne de l'ampleur que le soutien féministe et ses arguments arrivent et que cela devienne un mouvement.

Citation:
De manière plus globale, sur la question de la visibilité des discours des uns et des autres, leur traitement médiatique je te rejoins, mais ce n’est pas le sujet ici. Et personnellement, votre manque de visibilité je l'attribue au fait que ces discours sur le genre vous cantonnent au silence, ils vous piègent vous même.
C'est quoi le "sujet" dans ce cas ?
Parce que mon post initial est pile-poils dans le sujet. Il évoque exactement ce dont l'article traite.
La seule chose qui a pu m'en éloigner sont les questions que tu m'as posé et auxquelles j'ai répondu. Une discussion quoi.

Les discours sur le genre, ce n'est pas, en essence, les hommes qui les propagent. Je le précise car avec ta formulation "vous même", signifierait que nous sommes à la fois acteur et victime de cette observation. Non c'est l'idéologie sociale progressiste/féministe (d'ailleurs elle transpire de tous les films de super-hero récents). Les hommes - nous ici par exemple - ne réagissent à cela que comme conséquence.

Citation:
Mon opinion est plutôt simple
Les femmes disposent naturellement du pouvoir sur le marché sexuel
Les hommes disposent naturellement d’un pouvoir physique

Il y a des individus qui abusent du pouvoir que la nature leur donne. Tous ? Non. Combien ? Impossible de le savoir. Beaucoup ? Peut être, selon les cultures. C’est donc un travail d’éducation d’apprendre à ne pas abuser du pouvoir dont nous disposons.
N'est-ce pas exactement ce qui transparait de mes postes ?
Mais toi qui admets l'observation ci-dessus, tu ne peux donc pas réfuter que des traits caractéristiques, relativement constant, peuvent être fait de chacun des deux sexes. Et c'est exactement ce que je dis.

Donc venir nous taper sur les doigts parce qu'on parle d'hypergamie, est absurde.

Citation:
Il faut se demander à quoi servent fondamentalement ces théories ? A qui ? Est ce qu’elles n’ont pas pour simple objet de systématiser nos expériences, de nous rassurer en leur donnant du sens, souvent de rejeter la faute sur l’autre.
On peut faire dire tout et n’importe quoi à ces discours, c’est bien le gros soucis selon moi.
Dans ce cas, peut-on estimer que les sciences sociales n'ont aucune valeur, car elles ne sont "que" la compilation d'expériences individuelles et des conclusions que nous pouvons en tirer ?
__________________
HANNEMAN, OU LE MÉCHANT DU FORUM.

Mon nouveau journal :
Run salmon, run...

Mon 1ier journal :
Car le bonheur ce n'est pas les autres

SI TU VEUX QUE LES CHOSES CHANGENT, TRAITE LA SOURCE DU PROBLEME PAS LE(S) SYMPTOME(S)
Réponse avec citation
  #87  
Vieux 23/06/2019, 14h13
Avatar de Sobek
Sobek Sobek est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: dcembre 2017
Messages: 72
Par défaut

Citation:
Envoyé par Limonade Voir le message
Sobek, tu veux pas te détendre ?
Si on s’intéresse pas à vos problèmes, vos thématiques, si on refuse d’échanger alors on est des connasses auto-centrées qui ne saisissent pas la douleur masculine. Mais si on essaie de le faire ici en discutant, en questionnant, en lisant les journaux, les SOS, on est des connasses infiltrées… Sérieux..?

Puis arrête de dire « VOS » articles, VOS sites, VOS bidules. Plein de femmes ne se retrouvent pas dans le discours porté par le néoféminisme, c’est mon cas et visiblement celui de Sénéchat, donc arrête ta caricature et lis la conversation avant de répondre.

T'es complètement hors sujet et tu passes parfaitement à côté des choses intéressantes que chacun a pu dire. T'as aucun argument à part dire "dégagez on veut pas parler avec vous" mais tout le monde est pas d'accord avec toi mec, parce que des gens qui acceptent de dialoguer et qui n'ont pas du seum qui coule dans les veines il y en a plein ici. Et si les femmes sont de telles connasses insensibles et débiles, qu'est ce que tu fous sur un site qui s'appelle "art de séduire", rentre dans les ordres si tu veux cohérent.
Vous êtes là pour discuter sur les journaux des hommes ? Vraiment ? C'est pas vraiment l'historique quand je regarde vos profils. Clairement pas. De un, j'ai pas dit que les femmes qui s'en foutent des problématiques masculines étaient des connasses, je l'accepte, du moment qu'elles nous envahissent pas avec leur problèmes, moi ça me va. En revanche je suis pas sûre que tu sois là pour ça pour t'intéresser aux problématiques masculines. Par contre, pour nous parler de metoo, de la fille qui fait des accusation de viol (même ses avocats l'ont laché), alors là, tu es très active.

Depuis le début du fils, je n'ai pas vu un seul white knight ici. Je ne répondrais pas sur tes mots que tu as choisis de me mettre dans la bouche (le "connasse insensible"). Ca c'est ton interprétation.
Réponse avec citation
  #88  
Vieux 23/06/2019, 14h35
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 434
Par défaut

Citation:
Envoyé par Hanneman Voir le message
Tu y ajoutes un complément d'information (merci) mais mon propos ne va-t-il pas dans ce sens ?
Si il va dans ton sens les hommes étaient (tout comme les femmes) bien soumis à leur pulsion - mais c'est beaucoup moins le cas qu'avant (cf la ref à Elias). Du coup, avancer que les hommes sont par nature violents et mettre cette affirmation en dialogue avec des phénomènes contemporains, c'est problématique parce qu'en réalité la plupart des hommes parviennent très bien à se distancier de cela en dirigeant leur pulsion vers de nouvelles activités que l'exercice pure et dure de la violence physique.

Citation:
Envoyé par Hanneman Voir le message
meetoo n'est à la base à la base qu'un Tweet de Melissa Milano.
Ca n'a rien de quelque chose de construit, ça n'a qu'un appel à témoins.
Ce n'est qu'après que le tweet prenne de l'ampleur que le soutien féministe et ses arguments arrivent et que cela devienne un mouvement.
Oui à l'origine c'est ça une démarche isolée qui s'est propagée comme un incendie. Mais les mouvements féministes (certains) s'en sont saisis pour ensuite déterrer des études qui datent des années 70 essentiellement, et en faire de nouvelles.

Citation:
Envoyé par Hanneman Voir le message
quoi le "sujet" dans ce cas ?
Parce que mon post initial est pile-poils dans le sujet. Il évoque exactement ce dont l'article traite.
La seule chose qui a pu m'en éloigner sont les questions que tu m'as posé et auxquelles j'ai répondu. Une discussion quoi.
On parle des méthodes utilisées pour forger ses discours / pas de leur diffusion. Tu vois quand Sobek dit "MAIS C'EST PAS CE QUE VOUS FAITES EGALEMENT". Et bah si, c'est exactement ce que les néo-féministes font, d'où le problème. Est ce qu'on combat de la connerie avec de la connerie ?

Citation:
Envoyé par Hanneman Voir le message
Les discours sur le genre, ce n'est pas, en essence, les hommes qui les propagent. Je le précise car avec ta formulation "vous même", signifierait que nous sommes à la fois acteur et victime de cette observation. Non c'est l'idéologie sociale progressiste/féministe (d'ailleurs elle transpire de tous les films de super-hero récents). Les hommes - nous ici par exemple - ne réagissent à cela que comme conséquence.
Là je suis pas d'accord. L'idée que la femme est irrationnelle, passive etc / et que les hommes sont raisonnés, actifs et reponsables ce n'est pas les féministes qui l'ont créée, ni propagée. Elles ne font que se saisir de raisonnements qui existaient déjà depuis des millénaires. Pour être spécialisée dans une période où le mot "féministe" n'existait même pas et où les femmes étaient pour la plupart analphabètes, il n'y a aucun doute que ces discours ont été crées par les hommes et nourris par les hommes, depuis biiiieeennn longtemps.

Je crois qu'ils vous desservent, c'est que j'essayais de démontrer. Je crois qu'ils vous réduisent au silence, d'où l'intérêt de ne pas procéder de la même manière que les féministes qui les récupèrent.

Citation:
Envoyé par Hanneman Voir le message
Dans ce cas, peut-on estimer que les sciences sociales n'ont aucune valeur, car elles ne sont "que" la compilation d'expériences individuelles et des conclusions que nous pouvons en tirer ?
Quand on fait de la recherche en sciences sociales on est censé respecter un certain nombre de procédés qui visent à baliser au maximum les biais, d'en tenir compte, chercher à exercer au maximum l'objectivation statistique, et avoir bien sur l'honnêteté de reconnaître les limites de toutes études portant les rapports entre les êtres.

On procède donc généralement par questionnaire, on essaie de chiffrer des choses objectivables, mais non une bonne étude n'est pas une compilation de témoignage clairement.
Il y a différente manière de travailler, personnellement j'ai toujours été admirative de la rigueur de pensée de "l'école des annales".

Pour info, je suis venue ici avec l’idée - à la base - de questionner et critiquer les conclusions de la thèse de Mélanie Gourarier sur la communauté de la séduction en rédigeant une étude. Conclusions que je trouve trop orientées pour être valables (parce que le grand risque des sciences sociales, par nature, c’est d’être politisées), même si son analyse met en lumière des choses intéressantes et apporte d'ailleurs du crédit à la démarche des gens qui fréquentent le site. Mais elle voit une quête de domination absolument partout. Je ne suis pas du tout d'accord avec ça.

Il n'y a pas UNE vérité dans les sciences sociales. Il y a des études qui se confrontent, s'opposent, se critiquent et se questionnent. Pour avoir un aperçu général d'une question tu es obligé de dialectiser.

Dernière modification par Limonade ; 23/06/2019 à 14h45
Réponse avec citation
  #89  
Vieux 23/06/2019, 14h42
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 434
Par défaut

Citation:
Envoyé par Sobek Voir le message
Vous êtes là pour discuter sur les journaux des hommes ? Vraiment ? C'est pas vraiment l'historique quand je regarde vos profils. Clairement pas.
Bah ouais moi j'interviens sur les journaux des hommes. Et j'ai ouvert un journal où je recueille aussi vos observations. C'est grâce à diego que je suis avec mon mec aujourd'hui, pourtant on était pas d'accord sur plein de truc, je vois pas où c'est incompatible en fait. On est pas obligé d'être d'accord avec tout le monde tout le temps, c'est la vie hein.

Par ailleurs, on peut comparer ton activité dans la section SOS et celle de Senechat qui, tous les jours répond aux mecs pour leur donner des conseils et encourager les membres féminins à se bouger le cul ? Tu aides qui toi ? Est ce que déjà tu t'aides toi-même ? J'ai pas l'impression.

J'arrête la conversation ici avec toi, c'est vraiment une minorité ici qui ne peut pas s'empêcher d'agresser, visiblement t'en fais partie. C'est dommage mais c'est pas grave, si je tu ne me supportes pas, ne me lis pas. Et si tu veux pas de discussion contradictoire, va pas dans les débats !
Réponse avec citation
  #90  
Vieux 23/06/2019, 14h54
Beren777 Beren777 est connecté maintenant
Motivé
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Messages: 155
Par défaut

Le point que souligne Sobek est très juste. " Nous " ( sous-entendu, les hommes ) n'allons pas nous amuser à polluer les forums, blogs, magazines et vlogs YouTube féminins. L’espace, la tribune d’expression dont les femmes disposent aujourd’hui en 2019 est sans commune mesure. Car non seulement, elles disposent d’espaces qui leur sont propres ( Marie Claire, Auféminin, Femmes d’influence/Femme Actuelle, Madmoizelle, Cosmopolitan, Psychologie Magazine etc… ), souvent exclusifs d’ailleurs ( alors que les trop rares centres d’expression masculins, comme Art de Séduire, par exemple, sont inclusifs pour l’autre sexe ). Mais de surcroît, elles ont désormais avec elles l’appareil médiatique et même étatique. Que ce soit sur les réseaux sociaux ( Instagram, Twitter, Konbini, Brut, Le Monde, L’Obs, Vice, Slate, Le HuffPost… ), à la télévision, à la radio ( France Inter et même depuis peu, à mon grand regret France Culture devenu France INCULTURE ), et dans la rue les groupuscules et clubs de débat pour féministes.

La parole de l’homme est marginale dans l’opinion générale. Le bon axe du pseudo « socio-progressisme » contemporain, c’est celui-ci : Femmes, LGBTQ+, Vegans/Végétariens, Laïcs, Citadins/Mondains ( souvent de jeunes blancs bobos privilégiés, pro-cosmopolitanisme, hyper-connectés sur les réseaux sociaux, étudiants ou jeunes actifs aux moeurs très légères ). Si tu as le malheur de te situer hors de ce sacro-saint axe bien-pensant, alors l’on te jette l’opprobre, tu es la cible d’une vindicte populaire sans aucun sens.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 15h50.