Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 18/05/2019, 19h21
Avatar de ChatMachiste
ChatMachiste ChatMachiste est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: juin 2012
Localisation: France
Messages: 1 345
Par défaut [Misère Sexuelle] Une idée à déconstruire ?

<< La misere sexuelle est une construction sociale, et elle fait des ravages >>

La misère sexuelle serait donc une construction sociale dangereuse, en ce qu'elle donne une vision bienveillante de l'homme frustré et violent envers la femme.

Le titre est un peu fort. Au vu du contenu ce serait plutôt :

1) Une tentative d'explication du phénomène Incels.
2) La centralité (selon l'auteur) de la pénétration dans nos rapports.

Tristement amusant de constater cette volonté d'ôter toute légitimité à une souffrance/ mal-être constaté régulièrement sur ce forum (Je parle pas des INCELS) . C'est devenu une habitude d'enlever tout outil de compréhension pour les remplacer par du vide.

Pour ma part, je veux bien disqualifier l'expression mais sûrement pas nier une réalité que j'avais qualifiée je sais plus où d'affective pour montrer qu'elle ne recouvrait pas que des enjeux entièrement liés à la "pénétration".
__________________
"Quand elle passait près des tables, elle laissait après elle une odeur mêlée de fleurs et de chair.” Camus, Noces
[Journal] : Carnets d'un seigneur des toits
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 18/05/2019, 19h52
Irish31 Irish31 est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: mars 2019
Messages: 17
Par défaut

La misère sexuelle existe, peut être autant chez les hommes que les femmes d'ailleurs.
Je pense qu'elle vient d'une grande part de la schizophrénie de notre société : hypersexualisation partout, mais vision traditionnelle du couple, attribution d'une pureté à défendre chez la femme, perte de repère chez les hommes et leur rôle dans la société. Un beau merdier quoi
Sur ce sujet, la chaîne youtube de ******** est pour la moi la plus éclairante
Edit modération : Pas de pub pour ce genre de choses, merci.

Dernière modification par Ted69 ; 18/05/2019 à 19h56
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 21/05/2019, 23h08
LeBron LeBron est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: dcembre 2011
Messages: 171
Par défaut

Citation:
Envoyé par Irish31 Voir le message
La misère sexuelle existe, peut être autant chez les hommes que les femmes d'ailleurs.
Je pense qu'elle vient d'une grande part de la schizophrénie de notre société : hypersexualisation partout, mais vision traditionnelle du couple, attribution d'une pureté à défendre chez la femme, perte de repère chez les hommes et leur rôle dans la société. Un beau merdier quoi
Sur ce sujet, la chaîne youtube de ******** est pour la moi la plus éclairante
Edit modération : Pas de pub pour ce genre de choses, merci.
d'ailleurs son article en parle un peu de ce double discours (on vend du sexe partout mais on en condamne 99% des pratiques) meme si on peut denoncer dans son article, un certain deni de sa part et une certaine generalisation a partir du cas des incels qui sont condamnables (meme ads l'a fait) mais heureusement marginaux.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 22/05/2019, 05h55
L'activist L'activist est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: avril 2015
Messages: 159
Par défaut

Je ne sais pas trop quoi en penser d'un point de vue sociologique, il faudra que j'analyse précisément les déterminants scientifiques qu'il met en avant afin de se permettre d'avancer une telle théorie. Mais à première vue, cela semble être un délire sociologique de plus. Comme celui qui fait qu'en suivant Foucault, on voit des prisons partout et bien certains voient des constructions sociales inutiles partout (car le propre des constructions sociales en sociologie, c'est le fait qu'elles sont bizarrement toujours jugées et vues sous un prisme négatif alors même que la science se veut objective).

Les hommes ont des besoins, oui. Les femmes aussi d'ailleurs. Les animaux sexués ont des besoins sexuels.
Un couple est censé coucher ensemble oui, il n'y est pas forcé mais c'est la structure de base normale et c'est pas un mal...
La pénétration est importante en fait, c'est le moyen de plaisir principal que peuvent avoir les hommes lors d'une relation sexuelle et de base, on est construit pour se reproduire en fait, même si on est pas obligé de faire du sexe qu'à visée reproductrice merci Dieu.

On est des animaux, faut arrêter de le nier. On est pas obligé de se cantonner à notre statut d'animal rempli de pulsions (dont la pulsion amenant à vouloir se reproduire) et on est censé pouvoir se maitriser mais il ne faut pas nier notre statut d'animal en fait. Nier le "Ça" freudien, je trouve ça con et c'est pourquoi 3/4 de la socio me semble...idiote et arrogante surtout sur notre condition humaine...Je préfère la philosophie, c'est aussi de gauche mais ça me semble plus raisonné même si moins scientifique (et encore car peu de sociologie est vraiment scientifique !). D'ailleurs je vois aussi le sexe comme une satisfaction de notre "pulsion de mort" et de notre "pulsion de vie/de plaisir" à la fois mais là c'est de la psychanalyse freudienne et cela n'a plus rien de scientifique.

En outre, on a aussi le droit d'avoir du plaisir et de penser à nous. Y a une réelle injonction au bonheur des femmes et une pression sur les hommes dans la société occidentale moderne, c'est fou ! Il y a sans arrêt le rappel à d'autres pratiques au service des femmes et tout ce discours qui rappelle que tel pourcentage des femmes ne jouissent et que c'est choquant de pas savoir dessiner un vagin mais je suis sûr que peu de femmes savent dessiner le circuit interne du pénis et que pas beaucoup savent aussi qu'orgasme =/= éjaculation. Ah et j'aime pas les dents sur mon pénis, non ce n'est pas agréable. Et si je bande pas c'est pas que t'es moche/je suis gay, je peux être fatigué aussi en fait. En fait entres hommes, on ne compare pas à quel point on a pris notre pied (ça c'est les filles) mais on compare à quel point on a réussi à faire prendre son pied à l'autre et c'est limite navrant de s'oublier à ce point...


Pour les Incels, leurs réactions au problème est condamnable mais nier le problème c'est contre-productif et idiot. C'est d'ailleurs une stratégie reprise par des féministes radicales et autres SJW en fait.
"Le racisme anti-blanc" existe pas donc les blancs ne peuvent jamais être discriminés et on zappe toute discrimination et protestation qu'un blanc peut subir.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 22/05/2019, 11h12
Avatar de Homer
Homer Homer est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: octobre 2014
Messages: 2 001
Par défaut

Je ne comprends pas que cette Maia Mazaurette ait audience sur Le Monde. C'est qui ? C'est quoi sa légitimité ?
La dernière fois, elle voulait qu'on s'enfile des machins dans l'urètre pour "sentir ce que ça fait de se faire pénétrer"...

Là, elle confond misère sexuelle et misère affective tout au long de son article. Une perte de temps qui ne s'appuie sur rien. Comme d'hab.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 22/05/2019, 18h00
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 387
Par défaut

Cet article est un peu pourri, comme ce qu’écrit régulièrement cette chère Maïa. Mais bon, en gros il a pour but de démonter une rhétorique assez classique qui consiste à dire que les agressions sexuelles dirigées à l’encontre des femmes, ou mêmes pires dans le cas des massacres perpétrés par les incels, résultent d’une frustration sexuelle.

Le truc c’est surtout de ne pas mélanger « explication » et « légitimation ». Typiquement, certains hommes vont être plus enclins au passage à l’acte agressif du fait de leur frustration sexuelle. Mais ce n’est qu’UN facteur. Tous les hommes frustrés n’agressent pas. La frustration sexuelle est seulement l’un des faisceaux parmi de nombreux autres, isolement social, solitude, comportement addictif, problème psy etc. Sur les délinquants sexuels récidivistes c’est ce qui s’observe.
Un mec équilibré qui n’a pas baisé depuis 3 ans ne va pas devenir un prédateur en puissance.

A mon sens l’aspect hypersexualisation / vision traditionnelle comme le pointe Irish me semble être le meilleur angle pour interroger (et surtout définir) ce qu’on entend par cette expression de « misère sexuelle ». Expression qui est née dans les années 70 pour évoquer la monotonie de la sexualité conjugale à un moment où on prônait la libération des pratiques et qui d'ailleurs visait à désigner une réalité commune aux deux sexes.

Pour rebondir sur les propos de l'Activist au sujet des injonctions qui pèsent sur la sexualité masculine (performance, « faire jouir » etc) ça mériterait un topic en soi. J’ai vu par ci par là des mecs commencer à questionner ces critères (pas trop ici étonnamment), les remettre en cause pour s’en détacher, je pense qu'il faudrait un peu plus d’initiative dans ce sens pour éviter d’alimenter le féminisme victimaire. Non pas pour que les hommes se positionnent eux aussi en victimes, mais qu'il y ait une meilleure compréhension du poids des représentations sociales selon les sexes.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 03h34.