Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #11  
Vieux 11/02/2019, 09h27
Beren777 Beren777 est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Messages: 177
Par défaut

Merci pour le partage DDDLV et pour les pistes de réflexion Gauguin.

C'est vraiment terrible. Mais le pire ? C'est que ça ne m'étonne même plus.
Parlons cinq minutes de cette histoire de " fake news ", avec la dernière loi éponyme.
D'autres lois annoncent un avenir radieux, comme les lois " anti-casseurs " ( mais de fait, anti-manifestants et donc anti liberté d'expression de l'opposition politique ) et " harcèlement de rue ". Inquiétant. Sous couvert de libéralisme, de tolérance, de " progrès " social...les médias, le gouvernement, l'Éducation nationale ( pardon : le Formatage National ), les entreprises et les lobbies ( LGBTQ +, anti-racisme, FemIsogynes, anti-spécistes etc... ) nous plongent non seulement dans le gouffre de la " bien-pensance " et de la dégénérescence humaine ( ou plutôt, tittytainment, comme DDDLV nous l'a partagé ), mais de surcroît ces acteurs décident de textes juridiques qui gravent ce fléau dans le marbre. Ce qui fait qu'aujourd'hui, on ne peut plus lutter à armes égales car, à la moindre contestation de la doxa ( retranchée et à cours d'arguments ), l'on ne nous dira plus seulement : " Vous êtes un vieux facho/réac/conservateur/nostalgique ", mais : " Oui, mais ce que vous dites est illégal ". Et hop, mise au ban non seulement de la société ( au sens moral ), mais aussi de la République ( au sens politique et juridique ). Et là, c'est dangereux...

- La France Libre.tv
- Tribune Libre - AgoraVox le média citoyen
- Au Cafe de Flore - Accueil | Facebook

Le dernier lien renvoie à une émission de radio que j'ai lancée fin 2018 avec des amis. J'invite tous ceux qui sont soucieux de lutter contre ce merdier social, qui ont à coeur de prendre la parole au micro ( en studio ou par coup de fil téléphonique ), même sous couvert d'anonymat, à nous contacter.

Dernière modification par Beren777 ; 11/02/2019 à 09h33
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #12  
Vieux 11/02/2019, 09h32
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 18 285
Par défaut

Citation:
" Vous êtes un vieux facho/réac/conservateur/nostalgique ", mais : " Oui, mais ce que vous dites est illégal ".
Tu peux même noter le glissement sémantique de fachosphère à manosphère.
Encore un puzzle qui s’emboîte parfaitement avec la masculinité toxique.

J'avais dit sur un autre topic que bientôt le masculin serait criminalisé, les prémisses sont déjà là et creusent insidieusement leur sillon.
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 11/02/2019, 18h16
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 478
Par défaut

aaaah…incorrigible que je suis, je ne résiste pas à la tentation de répondre.

Dans ta lecture c’est bien l’expression « dans les capacités évolutives de l’enfant » qui semble, à ton sens, impliquer que l’ensemble des prérogatives qui sont énoncées auparavant vont concerner les enfants de la même manière que les adultes. Tu le sens d’ailleurs à la fin de ton texte, c’est ça qui laisse planer le doute.

Je pense qu’on peut donc revenir sur cette expression, cruciale effectivement, pour saisir le sens de cette charte.
Elle est introduite pour la première en 1989 dans la CDE : « Les Etats parties respectent la responsabilité, le droit et le devoir qu'ont les parents ou, le cas échéant, les membres de la famille élargie ou de la communauté, comme prévu par la coutume locale, les tuteurs ou autres personnes légalement responsables de l'enfant, de donner à celui-ci, d'une manière qui corresponde au développement de ses capacités, l'orientation et les conseils appropriés à l'exercice des droits que lui reconnaît la présente Convention »

L’idée est donc que le plein exercice de ces droits doit être constamment considéré (par la justice, les parents, l’école etc.) selon la capacité cognitive, morale, intellectuelle que son âge permet à un enfant (l’enfant étant désigné dans la charte comme un individu ayant moins de 18 ans, cela fait donc un large spectre à considérer entre un nourrisson et un adolescent de 17ans). Et, en l’occurence, c’est bien la législation française qui vient fixer, dans notre société, un certain nombre de « repères » et qui prévaut bien entendu sur la charte. Je reprends tes exemples :

«Toute personne a le droit d’être reconnue devant la loi et
à la liberté sexuelle, ce qui implique l’opportunité pour
chacun d’exercer le contrôle sur et de décider librement
de ce qui touche à sa sexualité, de choisir ses partenaires
sexuels, de rechercher à atteindre son plein potentiel et
plaisir sexuels, ce dans un contexte non discriminatoire et
en tenant pleinement compte des droits d’autrui et des
capacités évolutives de l’enfant. »

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
Que comprenez vous ?
Pédophilie ou pas ?
En france la majorité sexuelle est fixée à 15 ans. Au sujet des enfants, en france, le paragraphe concerne donc essentiellement les « enfants" de 15 à 18 ans. T’as un bon résumé de tous les cas de figures concernés par le sexe et les mineurs avec la législation en vigueur là : Sexualite avant 18 ans : ce que dit la loi | CIDJ

"«Toute personne doit pouvoir bénéficier de la capacité légale
et des mêmes opportunités d’exercer ladite capacité, et
de droits égaux à signer des contrats et gérer des biens
et doit être traitée avec égalité dans toutes les étapes de
la procédure devant un tribunal, ce en tenant pleinement
compte des capacités évolutives de l’enfant. »

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
Que comprenez vous ?
Que l'enfant va dépenser de l'argent comme un adulte responsable, et pouvoir aussi attaquer en justice ?
En france l’âge minium légal pour travailler est de 16 ans. Pour la justice, par exemple, il y a la majorité pénale à 18 ans. La loi ne fixe néanmoins pas de responsabilité pénale, la jurisprudence indique qu’on l’a considère généralement dès 8 à 10 ans. Pour cet aspect c’est expliqué ici : La majorité pénale

"Toute personne a la liberté de chercher, recevoir et
répandre des informations et idées en matière de droits
humains, de droits sexuels, d’orientation sexuelle, d’identité
de genre et de sexualité par tout moyen d’expression légal,
sans considération de frontière, dans un contexte non
discriminatoire et dans le respect des droits d’autrui et des
capacités évolutives de l’enfant. »

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
Enseignement des pratiques LGBT aux enfants, bien bien
Extrapolation outrancière.

Tu as le droit d’apprendre à tes fils ta propre vision des hommes, des femmes, de l’hétérosexualité ou de l’homosexualité tant que tu ne leur inculques pas des choses discriminatoires ou inappropriées pour leur âge. Tu as aussi le droit d’écrire ton opinion sur le forum, et être potentiellement lu par des mineurs.
Encore une fois, il faut le faire en respectant la loi et la capacité évolutive de l’enfant. Concernant l’éducation sexuelle à l’école t’as les grands axes ici, Education a la sexualite - Ministere de l'Education nationale et de la Jeunesse, Personnellement, j’aimerais pas que mes gosses aient des cours de Kamasutra (hétéro ou pas) à l’école et ça ne semble pas être l'objectif. Sans parler qu’à une époque où l’âge moyen de découverte du porno est de 14 ans et 5 mois (et ça c’est un chiffre qui MOI me fait flipper) je ne crois pas que l’école soit l’ennemie de la protection des enfants à l’univers de la sexualité.

"Toute personne a le droit de faire des choix libres et
responsables en matière de reproduction et de constitution
d’une famille ; ce qui implique donc le droit d’avoir ou
non des enfants biologiques ou adoptifs, et d’avoir accès
à toutes les méthodes sans risque, efficaces, acceptables
et abordables de régulation de la fécondité ainsi qu’aux
technologies et aux traitements liés à la reproduction. »

Là encore, la charte ne se superpose pas à la loi nationale. Du coup, PMA peut être prochainement oui, avec le projet de loi pour les femmes seules et les couples lesbiens. GPA, toujours interdite en france mais les derniers sondages montrent que les français sont de plus en plus favorables. Je ne suis pas favorable à titre personnel mais surtout pour des raisons liées à la bioéthique et la marchandisation des corps (rien à voir avec l’idée que ces enfants bénéficieraient moins d’un environnement stable, sécurisant cf. autre sujet)
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 11/02/2019, 18h17
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 478
Par défaut

En gros, la charte (publiée en 2014) a deux fonctions : réaffirmer les législations existantes assurant la protection des "droits sexuels" (et comme tu le vois cela implique pas mal de domaines différents) et militer pour l’établissement d’une législation là où il en manque. C’est d’ailleurs l’objectif d’une charte : définir des objectifs communs et des moyens, elle n’a donc aucune prétention à se substituer à la législation en vigueur.

En gros ce qui est affirmé en préambule de la charte dès le principe 6 : " “Comme les autres droits humains, les droits sexuels ne peuvent être soumis qu’aux seules limitations fixées par la loi en vue de garantir la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui, le bien-être général dans une société démocratique, et la santé et l’ordre public, conformément à la législation relative aux droits humains”

J’aimerais te dire que tu as demontré un complot mais tu as repris telle quelle une analyse faite dans une vidéo de Marion Sigaut en 2016 - analyse qui ne m’avait pas convaincue à l'époque et qui me laisse toujours de marbre en 2019.

Bref, cette question de la « capacité évolutive de l’enfant » est donc fixée par la loi en France. Après que tu ne sois pas d’accord avec la loi en vigueur c’est une chose, mais en l’occurence la charte ne se prononce pas sur ces critères et affirme dès le départ que ce sont ceux retenus par la loi qui prévalent. Du coup, ce document ne prouve rien, il est par ailleurs d’un intérêt moindre comme un nombre incommensurable de chartes signées partout et pour tout. D’ailleurs il date de 2014 et nous sommes, 5 ans plus tard, en 2019.

Enfin dernier point, tu déformes le propos de l’article sur la majorité. La proposition de loi ne vise nullement à abaisser la majorité à 16 ans, mais à créer un statut supplémentaire appelé « pré-majorité » pour les 16-18 ans en vue de leur ouvrir l’accès aux élections locales (j’espère que tu perçois à quel point c’est différent). Perso, je suis contre, mais là encore pour des raisons qui n’ont strictement rien à voir avec la pédophilie, l’hypersexualisation des enfants, le trafic d’humain, le déclin de l’occident ou le satanisme.
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 11/02/2019, 21h22
gauguin gauguin est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 2 763
Par défaut

et ces droits, droits, droits, droits, droits, en quoi c'est bien?
Réponse avec citation
  #16  
Vieux 11/02/2019, 23h37
Avatar de Hologram
Hologram Hologram est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: aot 2017
Messages: 847
Par défaut

Wesh alors,

Putin tu lances des sujets en ce moment gajjio!

J'avais bien kiffé les articles sur la masculinite toxique d'ailleurs, mais j'avais pas pris le temps d'interagir.

Concernant ces histoires de texte, d'un sens je dirai que
c'est bien parceque y'a une évolution des mentalités et c'est toujours le début de quelque chose.

Mais d'un sens c'est glauque et ça rend les choses peut être encore plus chelou qu'elles ne le seraient vraiment.

Pourquoi instaurer un cadre enfaite? Si les gens ont des relations qui sont assumées et voulus dans les deux sens nique la législation, y'en a pas besoin.

Enfaite je sais pas trop quoi en penser, parceque si on se limite à la différence d'âge par exemple.

Je trouverai jamais sein qu'un mec de 30 ans ait une relation sérieuse avec une meuf de 16 ans, y'a des trucs qui au delà de l'éthique font que c'est chelou, que y'a trop de barrières et que ça peut pas marcher.

La preuve même ''dans la vérité sur l'affaire harry quebert'' ça finit mal, putin.

Enfaite je vois pas en quoi ces textes aideraient et changeraient la vie de qui que ce soit?!

On dirait que mettre des mots sur ce genre de chose c'est juste pour faire du bruit et changer des textes pour dire ''on fait des trucs de nos journées nous les mecs''

Bref j'ai même pas traité le sujet en profondeur que dans une toute partie et je sais pas si je me suis bien fais compris mais je suis mitigezer.

Je lirai les VDD demain.
__________________
''Je connais un homme qui a arrêté de fumer, de boire, de faire l'amour et de faire ripaille.
Il était en bonne santé jusqu'à ce qu'il se suicide.''

lien vers mon journal: http://forum-seduction.artdeseduire....e-volonte.html
Réponse avec citation
  #17  
Vieux 13/02/2019, 09h28
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 18 285
Par défaut

D'accord Limonade, environ 30 personnes issues de l'élite ont écrit "enfant" à la place d'"adolescent".
C'est pas de bol. Faut pas leur en demander trop non plus.

Pareil pour les liens avec l'ONU, l'article 20 minutes et le fait que le sujet ait été cantonné fachosphère : une suite regrettable de pas de bol.

Ca arrive après tout, moi même des fois j'essaie d'écrire des trucs humanistes et sans m'en rendre compte je fini par défendre la pédophilie.
Pas de bol !


On remarquera dans ton argumentaire que dans l'éventualité d'un pays où la majorité sexuelle ne serait pas de 15 ans, ce texte ne verrait aucun inconvénient à ce que des enfants se marient, fassent des gosses, ainsi que tout un tas de fantasmes sexuels.
Bref tu as compris que je n'étais que très faiblement convaincu par tes arguments, qui quoi que tout à fait rationnels n'expliquent ni l'origine du texte ni sa destinée, et encore moins ses liens avec l'ONU.


Citation:
La proposition de loi ne vise nullement à abaisser la majorité à 16 ans, mais à créer un statut supplémentaire appelé « pré-majorité » pour les 16-18 ans en vue de leur ouvrir l’accès aux élections locales (j’espère que tu perçois à quel point c’est différent).
Je perçois. En substance c'est exactement ce que je dis. Bien sûr que ça se fait petit à petit, tu as déjà vu le paquet de clope prendre 2€ d'un coup ? C'est toujours pareil, si le niveau de l'eau montait trop vite, même les bovidés s'en rendront compte. Il faut y aller centimètre par centimètre.
C'est ça qui est trop marrant avec les "modérés", le dessein global est toujours savamment ignoré.

Citation:
J’aimerais te dire que tu as demontré un complot mais tu as repris telle quelle une analyse faite dans une vidéo de Marion Sigaut en 2016 - analyse qui ne m’avait pas convaincue à l'époque et qui me laisse toujours de marbre en 2019.
Merci, mais pour moi reprendre tel quel ç'aurait plutôt été coller la vidéo.
J'ai fais ma lecture et en ai tiré les mêmes conclusions. Ca date de 2007 je crois.

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 13/02/2019 à 09h43
Réponse avec citation
  #18  
Vieux 13/02/2019, 12h09
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 478
Par défaut

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
On remarquera dans ton argumentaire que dans l'éventualité d'un pays où la majorité sexuelle ne serait pas de 15 ans, ce texte ne verrait aucun inconvénient à ce que des enfants se marient, fassent des gosses, ainsi que tout un tas de fantasmes sexuels.
Bref tu as compris que je n'étais que très faiblement convaincu par tes arguments, qui quoi que tout à fait rationnels n'expliquent ni l'origine du texte ni sa destinée, et encore moins ses liens avec l'ONU.
J’ai pris de mon temps pour lire l’intégralité de la charte, comprendre pourquoi tu avais compris les choses ainsi. J’ai aussi pris le temps de te répondre point par point. J’ai précisé mon opinion personnelle. Je n’ai pas porté de jugement de valeur sur la source que tu utilises.

J’espère donc que, si tu n'es pas convaincu, tu vas prendre la peine de développer ton raisonnement (absent dans ta réponse). Si tu n’es pas convaincu par ce que je viens de développer, j’aimerais que tu prennes toi aussi le temps d’expliquer pourquoi. Tout en restant si possible sur les termes mêmes sur lesquels tu as posé le débat c’est à dire l’idée que ce texte « prépare le terrain à la pédophilie et à l’établissement de l’enfant comme acteur sur le marché économique ».

Mon argument se résume à la définition même d’une charte. Comment un texte qui vise à rappeler la nécessaire spécificité des mineurs (enfants désignant ici les moins de 18 ans) au regard de situation touchant à la question des « droits sexuels » pourrait promouvoir ce que tu dénonces ? Comment un texte, qui n’a aucune incidence sur l’exécutif, sur la législation, mais se borne au contraire à rappeler que chaque cas de figure doit respecter les normes fixées quant aux « capacités évolutives de l’enfant » pourrait constituer un passe droit pour la pédophilie ou le travail des enfants ?

Sur le fait que cette charte pourrait donc légitimer des législations qui te sembleraient favorables à la sexualisation des enfants, je t'invite à te renseigner sur l'IPPF (et sur l'ONU aussi du coup puisque tu sembles penser que l'ONU y est favorable). Quelques infos sur l'IPPF qui te permette de comprendre leur axe éthique (à toi de juger après si ce n'est pas le tien) :

La fédération internationale du planning familiale est un regroupement de 142 associations de planning familial émanant de 153 pays. Le but d’une charte, surtout quand elle provient d’un groupement associatif est d’affirmer des objectifs communs et les moyens de les atteindre. L’objectif de cette charte est affirmée en préambule : « tous les enfants et adolescents ont le droit d’être protégés contre toutes les formes d’exploitation, soit : la protection contre l’exploitation sexuelle, contre la prostitution des enfants et contre toutes les formes d’abus, de violence ou de harcèlement sexuels, comme la coercition d’un enfant pour le contraindre à se livrer à une activité ou une pratique sexuelle et l’utilisation des enfants dans le cadre des spectacles ou de publications à caractère pornographique. » C’est une réaffirmation de la défense de l’article 34 de la convention internationale des droits de l’enfant (mais tu as le droit de ne pas y adhérer..)

L’IPPF n’est pas l’ONU, par contre elle travaille avec l’ONU et assiste à plusieurs commissions parce que l’un des objectifs de l’ONU est également la protection de l’enfant.

La Troisieme Commission se penche sur le sort des enfants victimes de la vente, de l’exploitation sexuelle et de la traite des etres humains | Couverture des reunions & communiques de presse (sur l’exploitation sexuelle des mineurs)

L'adoption par l'ONU d'une resolution concernant le mariage force des enfants | Parrainage d'enfants et aide au developpement - ONG Plan International France (sur le mariage d’enfant)

Je peux continuer longtemps comme ça pour te montrer que l’ONU et l'IFPP sont pleinement impliquées dans la défense de valeurs qui semblent être également les tiennes (sauf peut être sur l'avortement sur lequel j'ignore ta position).

Ces pays qui, par exemple reconnaissent une sexualité aux enfants (suffisamment en tout cas pour accepter qu’on les marie) sont précisément la cible de la charte de l’IPPF. Je te joins ce doc « les droits sexuels en action/ étude de cas » pour que tu puisses juger de toi même de leur démarche militante pour le respect de la charte : http://ippf.org.w01.ippf.cloud.ec/si...n_french_0.pdf

lutter contre le mariage des enfants au bangladesh et en afghanistan
lutter contre la mutilation génitale en mauritanie

bref.. tu vois où je veux en venir. Cet organisme que tu pointes du doigt car tu penses qu’il cherche à mettre à mal ta conception de la protection de l’enfance est en réalité, pleinement investi dans ce qui te préoccupe.

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
Je perçois. En substance c'est exactement ce que je dis. Bien sûr que ça se fait petit à petit, tu as déjà vu le paquet de clope prendre 2€ d'un coup ? C'est toujours pareil, si le niveau de l'eau montait trop vite, même les bovidés s'en rendront compte. Il faut y aller centimètre par centimètre. C'est ça qui est trop marrant avec les "modérés", le dessein global est toujours savamment ignoré.
Sur la question du « petit à petit », si tu veux mais là on n’est plus dans l’argumentaire rationnel. On quitte le débat pour entrer dans le fantasme, l’émancipation. A vouloir lire entre les lignes, on ne peut que faire des suppositions et donc s’éloigner de toute forme de vérité. Je ne CROIS pas que cette loi vise à faciliter un monde où les enfants seraient considérés comme adultes (l'analyse des faits, des mots et des acteurs PROUVENT qu’il s’agit même d’une démarche inverse - voilà sur quoi je fonde ma croyance), tu CROIS que c’est ce qui se prépare (sur quoi fondes tu ta croyance ?).

En tout cas pour l’heure, ce n’est pas ce qui se passe et ce n’est pas ce qui est dit. L’ensemble de ton opinion s’appuie sur ta croyance personnelle, nourrie par des lectures qui visent à la renforcer. Il est donc extrêmement difficile de débattre puisque tu quittes rapidement les faits, le présent et le réel pour projeter des intentions dans le futur.

Je ne vais pas reprendre l’argumentaire que j’ai pris le temps de faire, il se base sur des faits (parmi lesquels, la définition même d’une charte). L’interprétation de Marion Sigaut, et la tienne, est donc erronée (j’aurais sincèrement aimé que tu aies l’honnêteté de le reconnaître). Elle a été étiquetée « fachosphère » car elle repose sur un procédé de propagande classique, déformation d’un fait d’actualité à des fins idéologiques.

Dernière modification par Limonade ; 13/02/2019 à 12h31
Réponse avec citation
  #19  
Vieux 13/02/2019, 14h07
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 18 285
Par défaut

Citation:
Mon argument se résume à la définition même d’une charte. Comment un texte qui vise à rappeler la nécessaire spécificité des mineurs (enfants désignant ici les moins de 18 ans) au regard de situation touchant à la question des « droits sexuels » pourrait promouvoir ce que tu dénonces ? Comment un texte, qui n’a aucune incidence sur l’exécutif, sur la législation, mais se borne au contraire à rappeler que chaque cas de figure doit respecter les normes fixées quant aux « capacités évolutives de l’enfant » pourrait constituer un passe droit pour la pédophilie ou le travail des enfants ?
J'entends bien et c'est tout le problème d'une stratégie globale qui a trop souvent tendance à invoquer la défense de la liberté pour servir des intérêts privés.

En l’occurrence là je suis encore à me questionner sur le lien qu'on peut faire entre protection de la santé et l'évolution des mœurs.
Droit à la santé n'équivaut pas à droits sexuels. Du moins le lien ne va pas de soi.

Car ok je viens de me farcir ce document que tu as mis en lien http://ippf.org.w01.ippf.cloud.ec/si...n_french_0.pdf
Dans lequel effectivement je ne vois rien de spécialement questionnant, qui est beaucoup plus consensuel que le lien que j'ai mis.
J'irai même jusqu'à dire que je n'ai pas vu de rapport avec le document initial concernant ces fameuses pages 19 et 20.

Je pense revenir à une lecture globale du premier texte.

Il y a quand même quelques questions à se poser sur l'ensemble de la démarche.
Promouvoir la santé et l'éducation est une chose, promouvoir PMA/GPA ainsi que des sexualités alternatives en est une autre.

Même en essayant de voir l'ensemble d'un œil volontairement positif je ne parviens pas à m'expliquer comment cette charte aboutit à de tels contresens dans ses productions écrites.

Je continue de lire, work in progress.

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 13/02/2019 à 14h09
Réponse avec citation
  #20  
Vieux 13/02/2019, 14h33
Limonade Limonade est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Localisation: paris
Messages: 478
Par défaut

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
J'entends bien et c'est tout le problème d'une stratégie globale qui a trop souvent tendance à invoquer la défense de la liberté pour servir des intérêts privés.
Quels intérêts privés ? J'aimerais vraiment comprendre ce point précisément. Qui serait ce pouvoir qui trouverait un intérêt à vendre, marier et initier des enfants à des pratiques sexuelles ?

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
En l’occurrence là je suis encore à me questionner sur le lien qu'on peut faire entre protection de la santé et l'évolution des mœurs.
Droit à la santé n'équivaut pas à droits sexuels. Du moins le lien ne va pas de soi.
Le lien il est entre la santé et le sexe, depuis l'explosion du sida les organismes et associations en charge de la santé se sont légitimement attaqués à la question sexuelle. Ca concerne du coup l'éducation (la contraception, la protection). Par ricochet c'est une question qui touche les moeurs : le sexe, comme l'alimentation c'est un truc humain et donc il est intimement lié aux us et coutumes des sociétés, aux religions dominantes dans certains pays etc.

Tu peux checker par exemple la démarche de médecin du monde :Promotion de la sante sexuelle et reproductive | Medecins du Monde. Je te mets ça car j'ai une pote qui bosse précisément la dessus donc je connais un peu le sujet. Leur grosse difficulté c'est de promouvoir la santé dans des contextes où elle passe clairement derrière des habitudes et des coutumes, les législations en vigueur sont parfois tellement strictes en matière de sexualité ou de contraception que les individus se mettent en danger. Enfin bref, autre topic.

Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
Car ok je viens de me farcir ce document que tu as mis en lien http://ippf.org.w01.ippf.cloud.ec/si...n_french_0.pdf
Dans lequel effectivement je ne vois rien de spécialement questionnant, qui est beaucoup plus consensuel que le lien que j'ai mis.
J'irai même jusqu'à dire que je n'ai pas vu de rapport avec le document initial concernant ces fameuses pages 19 et 20.

Je pense revenir à une lecture globale du premier texte.


Citation:
Envoyé par don Diego de la Vega Voir le message
Il y a quand même quelques questions à se poser sur l'ensemble de la démarche.
Promouvoir la santé et l'éducation est une chose, promouvoir PMA/GPA ainsi que des sexualités alternatives en est une autre.
C'est pas ce qu'ils font, ils sont là pour promouvoir des grands principes "liberté", "égalité", "droit" selon les législations en vigueur. Du coup, cette charte en fait elle ne dit que dalle ! C'est super consensuel tu sais, elle est juste là pour dire "protégeons les enfants, veillons à leur éducation, à leur santé et à leur droit en ce qui concerne la sexualité", mais elle ne te dit pas comment - et d'ailleurs elle n'a pas le pouvoir de le faire ! (cf. définition même d'une charte).

Anyway, toi qui était si inquiet à la découverte de cette charte dans ton post insomniaque, j'espère avoir pu - un peu - te rassurer
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 03h49.