Art De Seduire   Retourner sur ArtDeSeduire.com - Techniques et Conseils en séduction
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 23/10/2023, 18h48
Aristagoras Aristagoras est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: avril 2022
Messages: 128
Par défaut "Il serait temps de te trouver une compagne": Célibat et pression sociale

Bonjour à tous,

Etant célibataire à 34 ans sans avoir jamais vécu en couple (même si j'ai eu deux copines par le passé, la dernière relation remontant à 2014), je ressens de plus en plus une forme de pression émanant de mes entourages familial et professionnel, dans lesquels on ne cesse de m'expliquer qu'il faudrait que je me bouge le train en la matière et qu'être "vieux garçon" ne peut pas être une alternative crédible.

A une époque où le conformisme en ce domaine a nettement décliné et où une natalité baissière est globalement acceptée pour diverses raisons, j'ai du mal à comprendre une telle pression sur les personnes qui ne veulent/ne peuvent pas vivre en couple et construisent très bien leur vie de leur côté.

Pourquoi donc est-ce qu'une telle pression sociale existe encore sur les célibataires ? En quoi ne pas avoir de copine fait-il d'un homme quelqu'un de "bizarre" ou d'asocial ?
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 23/10/2023, 18h59
Avatar de Oceuss
Oceuss Oceuss est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: mars 2020
Messages: 924
Par défaut

Ce qui sort de la normalité est vu soit avec méfiance, soit avec valeur.

Être célibataire a une notion négative qui peut se tourner en plein de formes : flemmard, nul avec les femmes/hommes, peu fiable, peu digne d'intérêt.

Pourquoi ces perceptions ? Une part biologique car tu ne remplis pas ton rôle attendu par l'espèce, une part passéiste car être seul à 30 ans c'était soit que ta femme était morte, soit que t'étais pas bon un bon parti du tout, et une part sociétale parce que les gens se casent à ces âges et tu deviens le type un bizarre à inviter aux soirées comme tu n'as pas de copine.

Rien de tout ça ne devrait dicter ta conduite si tu as envie d'être célibataire, bien entendu.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 23/10/2023, 20h03
Aristagoras Aristagoras est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: avril 2022
Messages: 128
Par défaut

Effectivement, le couple est encore aujourd'hui une norme, et la marginalité par rapport à celle-ci peut être considérée comme bizarre, voire inquiétante.

A titre personnel, le fait de n'avoir jamais vécu en couple fait que j'ai développé une vie, des habitudes, des projets auxquels je ne souhaite pas renoncer et je vis donc très bien ce célibat, d'autant plus que, sans rouler sur l'or, je suis en mesure de l'assumer financièrement (prof agrégé dans une petite ville de province).
Le regard des gens dans la rue, dans les lieux publics type resto et autres m'est aujourd'hui totalement indifférent tant je me suis habitué à ce statut.
Mais ce matraquage (assez récent d'ailleurs) de la part de membres de ma famille, de collègues, ou d'amis proches, commence à devenir pesant, notamment par son caractère parfois injonctif et consistant à rapporter un mouton égaré vers son troupeau.

Je ne comprends donc vraiment pas cette sacro-sainteté du couple, et le caractère presque vital qui lu est attaché. J'ai un ami, jeune trentenaire, qui vient de s'installer pour la première fois avec une copine, et c'est pour lui comme s'il venait de sauver sa vie in extremis. Quant à ceux que je connais qui n'ont pas trouvé de seconde moitié, on a l'impression, à les entendre, qu'un moment fatidique approche, au-delà duquel leur vie sera comme définitivement compromise.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 23/10/2023, 20h22
Avatar de Noir
Noir Noir est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: mars 2022
Messages: 1 428
Par défaut

La Nature n'aime pas le Vide, askip.

Je pense que c'est une question de moeurs, d'habitudes, de conformité.

A dire vrai, j'ai du mal à me dire qu'une personne de plus de 30 ans qui n'a jamais été en couple et/ou sans enfants est sain. Ce qui est complètement ridicule, factuellement, car je ne sais rien du pourquoi et du comment des gens mais voilà, c'est une pensée qui m'habite malgré moi. Pourquoi ? Aucune idée !

Surtout que, soyons honnêtes, la plupart des gens en couple le sont par défaut.
Je dois connaître un ou deux couples où je me dis : Ouais eux, ok, ça tient la route. Sinon, tout le reste, ce sont des couples formés pour ne pas être seuls, par souci de reproduction, par fatalité, manque d'opportunités, etc. Beaucoup sont toxiques, mal assortis, paresseux, fragilement assumés, parfois infidèles et j'en passe.
Car combien d'entre nous peuvent se vanter de trouver leur partenaire :

Le plus beau/belle du coin, avec des qualités hors du commun et qu'ils n'échangeraient pour rien au monde parce que le/la dépasser serait impossible à trouver selon notre propre référentiel de valeurs ?
Très peu de monde.


Après, il faut aussi savoir faire la paix avec son célibat, être heureux et assumé, même si je conçois que par rapport à la pression sociale, c'est difficile.
Dans la tête des gens : Etre en couple = Etre normal.

Tout ça pour dire que si chacun fermait sa Boîte à Camembert et s'occupait de ses oignons, on s'en sortirait tous bien mieux à faire comme on veut !
__________________
Au commencement, il n'y avait que les Ténèbres sur Terre.
Et Dieu a dit : Que la Lumière fut.


Elégance. Autorité. Antagoniste. Encre. Triomphe. Mystère. Deuil. Transgression.

Que t'évoques le Noir ?
Le perpétuel costume du soir...
Arrive la promesse de l'écorce
comme un baume sur l'Atroce
Entre le Vice et la Vertu
Quel sentier prendras-tu ?
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 23/10/2023, 20h39
Aristagoras Aristagoras est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: avril 2022
Messages: 128
Par défaut

Citation:
Envoyé par Noir Voir le message
La Nature n'aime pas le Vide, askip.

Je pense que c'est une question de moeurs, d'habitudes, de conformité.

A dire vrai, j'ai du mal à me dire qu'une personne de plus de 30 ans qui n'a jamais été en couple et/ou sans enfants est sain. Ce qui est complètement ridicule, factuellement, car je ne sais rien du pourquoi et du comment des gens mais voilà, c'est une pensée qui m'habite malgré moi. Pourquoi ? Aucune idée !

Surtout que, soyons honnêtes, la plupart des gens en couple le sont par défaut.
Je dois connaître un ou deux couples où je me dis : Ouais eux, ok, ça tient la route. Sinon, tout le reste, ce sont des couples formés pour ne pas être seuls, par souci de reproduction, par fatalité, manque d'opportunités, etc. Beaucoup sont toxiques, mal assortis, paresseux, fragilement assumés, parfois infidèles et j'en passe.
Car combien d'entre nous peuvent se vanter de trouver leur partenaire :

Le plus beau/belle du coin, avec des qualités hors du commun et qu'ils n'échangeraient pour rien au monde parce que le/la dépasser serait impossible à trouver selon notre propre référentiel de valeurs ?
Très peu de monde.


Après, il faut aussi savoir faire la paix avec son célibat, être heureux et assumé, même si je conçois que par rapport à la pression sociale, c'est difficile.
Dans la tête des gens : Etre en couple = Etre normal.

Tout ça pour dire que si chacun fermait sa Boîte à Camembert et s'occupait de ses oignons, on s'en sortirait tous bien mieux à faire comme on veut !
C'est exactement ce que pensent mes parents par exemple. Un célibat si prolongé serait nécessairement la manifestation d'un trouble qui fait de l'individu qui en relève un être anormal.

Idem pour la question de la progéniture. Je ne supporte pas les gosses et n'en voudrais pour rien au monde, ce qui me démarque de l'écrasante majorité pour qui "c'est trop mignon" et trop cool d'en avoir. Je suis regardé très bizarrement quand j'explique cette simple chose en public.

Effectivement, comme tu l'expliques bien, la plupart des gens ont choisi la voie du couple par pur conformisme (les gosses, l'accès à la propriété, le regard d'autrui ...).
Et c'est une véritable satisfaction pour moi que de ne pas céder aux sirènes de la société et de m'enfermer dans une spirale dont je ne veux absolument pas.

Dernière modification par Aristagoras ; 23/10/2023 à 21h09
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 23/10/2023, 21h34
Avatar de Hanneman
Hanneman Hanneman est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 21 049
Par défaut

Le terroir social et historique se transmet également à travers les gênes.
Autrement dit, une partie de la culture de tes ancêtres.

Si ta culture a été basée sur la fondation du couple, depuis la nuit des temps, normal que les gens aient tendance à penser que le couple (ou la construction du nid familial) est l'étape ultime de l'accomplissement humain.

D'où cette pression.
D'où un regard méfiant ou méprisant envers ceux qui ne rentrent pas dans ce standard culturel.

Mais est-ce véritablement le point crucial de la question de l'auteur ?

L'auteur souhaite-t-il demeurer célibataire toute sa vie ?
Ou supporte-t-il mal le regard des autres concernant son célibat ?
__________________
HANNEMAN, OU LE MÉCHANT DU FORUM.

LE FÉMINISME EST UNE SUPERCHERIE, UNE POLLUTION INTELLECTUELLE.
#KILLFEMINISM
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 23/10/2023, 21h51
Aristagoras Aristagoras est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: avril 2022
Messages: 128
Par défaut

Citation:
Envoyé par Hanneman Voir le message
Le terroir social et historique se transmet également à travers les gênes.
Autrement dit, une partie de la culture de tes ancêtres.

Si ta culture a été basée sur la fondation du couple, depuis la nuit des temps, normal que les gens aient tendance à penser que le couple (ou la construction du nid familial) est l'étape ultime de l'accomplissement humain.

D'où cette pression.
D'où un regard méfiant ou méprisant envers ceux qui ne rentrent pas dans ce standard culturel.

Mais est-ce véritablement le point crucial de la question de l'auteur ?

L'auteur souhaite-t-il demeurer célibataire toute sa vie ?
Ou supporte-t-il mal le regard des autres concernant son célibat ?
J'adhère totalement à ton explication historique et anthropologique sur la valeur de la notion de transmission au sein des sociétés.
Mais la société libérale ayant en large partie fait table rase de ce soucis de transmettre et de perpétuer les lignées (à tort ou à raison, là n'est pas la question), je m'étonne que des individus parfaitement en phase avec l'individualisme puissent accorder une telle importance au couple et à ce que cela implique (progéniture ...).

Quant à mon cas personnel, j'ai tellement construit ma vie et articulé mes projets futurs en dehors d'une situation de couple, que je me verrais assez mal revenir sur mon célibat.

Mais effectivement, il devient pénible d'être ramené avant toute autre chose à mon statut de célibataire, et non pas à tout ce que je peux être et faire par ailleurs (métier, passions, voyages ...). Au-delà des questions "tarte à la crème" sur le sujet, on me foutait une paix royale à ce propos jusqu'au tout début de trentaine, puis cela s'est mis à évoluer vers ce matraquage depuis peu.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 23/10/2023, 22h37
Avatar de Hanneman
Hanneman Hanneman est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: octobre 2011
Messages: 21 049
Par défaut

Si les remarques des gens concernant ta situation de célibataire te posent à ce point problème, peut-être est-ce parce que ta position sur la question n’est pas celle que tu crois qu’elle est.
__________________
HANNEMAN, OU LE MÉCHANT DU FORUM.

LE FÉMINISME EST UNE SUPERCHERIE, UNE POLLUTION INTELLECTUELLE.
#KILLFEMINISM
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 23/10/2023, 22h49
Aristagoras Aristagoras est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: avril 2022
Messages: 128
Par défaut

Citation:
Envoyé par Hanneman Voir le message
Si les remarques des gens concernant ta situation de célibataire te posent à ce point problème, peut-être est-ce parce que ta position sur la question n’est pas celle que tu crois qu’elle est.

Ce n'est pas que je nourrisse secrètement l'envie d'être en couple.

Mais il est pénible de ne pas pouvoir discuter avec des proches sans que ce sujet précis ne soit mis par eux sur la table, comme s'il s'agissait pour eux de m'aider, voire de me guérir de quelque chose qui serait comme une maladie.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 24/10/2023, 00h42
Avatar de Péitho
Péitho Péitho est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: janvier 2018
Messages: 1 685
Par défaut

Dans le futur je pense que la norme sera d'être célibataire, de façon souvent forcée.
Il est vrai qu'aujourd'hui ce soit toujours mieux perçu d'être en couple (presque à raison je dirais) même si la plupart des couples ne sont pas heureux. Si on développe un esprit solitaire et accompli, on est pas pour autant plus utile à la société. Je ne crois pas vraiment au fait de pouvoir s'accomplir seul. Quel est l'intérêt ? Ce n'est pas souhaité. Il faut exister et donc impacter/partager...
Être en couple est une norme, mais soyons honnête, 99% des célibataires rêves secrètement de ne plus l'être, et du moins de développer des relations au maximum. Ne pas le faire n'est pas choisi. Il y aura toujours un fantasme de ne pas être seul et de trouver quelqu'un.

Dernière modification par Péitho ; 24/10/2023 à 00h53
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 05h58.