PDA

Voir la version complète : Contribution - Revenir aux bases pour mieux la séduire


Gingras
20/10/2013, 17h06
Les femmes l'ont dit un millier de fois, et un millier de fois certains n'ont pas écouté. Elles le disent, elles le crient, le demandent, le supplient, l'espèrent; elles veulent un homme honnête, un homme authentique, un homme sûr de lui, confiant, vrai.

Arrêtez de jouer les durs, les désintéressés, arrêtez de croire tout ce que vous lisez sur internet et écoutez les femmes que vous rencontrez. Ce n'est PAS GRAVE si vous avez l'air vulnérable ici et là, si vous avouez votre intérêt pour elle, si vous ne faites pas un kino-escalation parfait. Elle ne vous demande pas de la divertir avec de belles histoires qui vous mettent en valeur. Elle ne vous demande pas de lui sortir les phrases parfaites. Elle veut un homme, simple, vrai, présent, réactif et elle veut surtout connecter avec vous sur un niveau profond.

La plupart des hommes sont tellement prisonniers de leur tête et de leurs incertitudes qu'ils en oublie le plus important*: elle.

Elle est là, devant vous, café en main, prête à vivre une expérience avec vous, prête à partager des histoires, du vécu, elle est prête à vous dévoiler qui elle est, ce qu'elle aime, ce qu'elle espère, ce qu'elle veut, à vous faire entrer un peu dans son petit monde. Et vous êtes ailleurs, souvent dans votre tête ou dans vos pantalons, à vous demander quoi dire, comment le dire, quoi faire pour l'amener chez vous, quoi faire pour conclure CE soir. Car vous avez lu sur internet cette certitude ridicule qui dit que si vous ne concluez pas le premier soir, elle va immédiatement se dire que vous êtes un peureux, un incapable, un faible. Et donc, vous lui sortez des phrases complètement sorties de nul part, qui la sortent directement du moment présent, qui n'ont aucun lien avec la discussion actuelle, qui puent la peur et l'effort, la fausseté et la faiblesse.

Là il va falloir sortir de votre cervelle, de votre pénis, de vos petits désirs personnels et de votre égo; et il va falloir redevenir présents, redevenir des hommes et connecter avec la créature splendide qui se trouve juste devant vous, à portée de main.

Regardez-là, elle. N'observez pas son corps à la recherche d'indicateurs d'intérêt pour vous rassurer sur votre pouvoir de séduction; regardez-la dans les yeux. Regardez comment ils brillent lorsqu'elle parle de sa passion pour la musique, comment ils deviennent tristes lorsqu'elle parle de son petit chat qui est mort. Écoutez ce qu'elle vous communique, réagissez, soyez curieux, soyez comme un enfant dans un magasin de bonbons, toujours à en vouloir plus, toujours à la recherche de plus intéressant, toujours enjoué et vivant.

Vous êtes mal à l'aise? Elle vous rend un peu nerveux? C'est NORMAL. Malgré ce que vous avez lu sur internet, personne n'est absolument, parfaitement calme et zen en toutes circonstances, surtout lorsqu'une jolie femme vous regarde droit dans les yeux, en suçant sa petite paille dans son verre. Assumez-le. Et même, si vous voulez lui dire, gâtez-vous! « Hahaha, la plupart du temps, je ne suis pas nerveux avec les femmes, mais là, je t'avoue que je suis un peu mal à l'aise, c'est bizarre non?*» Fort est à parier qu'elle est nerveuse aussi. Mais ne dites pas ça en regardant par terre. ASSUMEZ-VOUS. Regardez-la droit dans les yeux, dites-le avec une voix forte, comme un homme, un vrai, un homme authentique et transparent qui ne se cache pas derrière des airs de désintéressé ou de gros dur.

Ne cherchez pas à la séduire à tout prix, dans l'espoir d'aller vous vanter sur les forums que vous avez réussis à conclure le premier soir. Ne cherchez pas à l'impressionner. Ne cherchez rien, si ce n'est du plaisir avec elle, de bonnes discussions, des rires, un moment à partager ensemble. Donnez-lui quelque chose à raconter à ses amies. Soyez cet homme différent et intrigant qui n'a pas essayé de l'amener absolument dans son lit. Soyez celui qui l'a écouté, qui l'a regardé comme personne auparavant, qui était réellement intéressé par elle, celui qui, pour une fois, n'a pas caché ses intentions, ses émotions, sa nervosité ou ses désirs.

Vous voulez un sexe intense, passionné, où les cris rendront sourds les voisins et où les deux partenaires se jettent dessus et baisent comme des maniaques? Et bien il va falloir arrêter de penser comme un robot, une calculatrice, arrêtez d'enchaîner les techniques et les routines en pensant que A + B = C, et commencer à connecter avec elle et ses émotions. Il va falloir revenir sur terre, être présent, à l'écoute, vous investir, avoir l'esprit vide, clair, réactif et être intéressé.

À un moment, il faut comprendre qu'être confiant, ce n'est pas devenir quelqu'un de mieux, c'est comprendre que, qui on est, c'est déjà suffisant.

Sortez de votre foutue tête, arrêtez d'être mené par votre égo, votre fourche et soyez humain, soyez vrai. Arrêtez d'essayer de l'impressionner, écoutez-la, regardez-la, touchez-la, physiquement comme émotionnellement, soyez curieux, soyez intéressé, soyez un homme, vrai, simple, transparent et je vous promets des nuits de baises animales et passionnés comme jamais vous n'aurez eu auparavant avec vos routines impersonnelles dans les bars.

Frédéric Gingras

Create
20/10/2013, 20h07
Salut !
Je vais me permettre quelques remarques sur ton texte, en espérant en tirer quelque chose de positif à la fin. ;)
Les femmes l'ont dit un millier de fois, et un millier de fois certains n'ont pas écouté. Elles le disent, elles le crient, le demandent, le supplient, l'espèrent; elles veulent un homme honnête, un homme authentique, un homme sûr de lui, confiant, vrai.
Il y a souvent un fossé entre ce que les gens disent et ce que les gens veulent vraiment. Mais sans aucun doute, ce sont les qualités d'un homme que moi aussi j'aimerai beaucoup rencontré.

écoutez les femmes que vous rencontrez
Tu demandes de ne pas croire tout ce qu'on lit, mais ensuite d'écouter ce que toute les femmes nous disent. N'est-ce pas un peu contradictoire?

Ce n'est PAS GRAVE si vous avez l'air vulnérable ici et là, si vous avouez votre intérêt pour elle, si vous ne faites pas un kino-escalation parfait.
C'est grave, si ce qu'on veut, c'est s'améliorer. Le tout n'est pas d'avouer son intérêt, mais plutôt comment le faire.

Elle ne vous demande pas de la divertir avec de belles histoires qui vous mettent en valeur. Elle ne vous demande pas de lui sortir les phrases parfaites. Elle veut un homme, simple, vrai, présent, réactif et elle veut surtout connecter avec vous sur un niveau profond.

Un homme simple est ennuyant. Mais passons, comment tu fais pour montrer que tu es en effet un homme vrai, présent, réactif? Tu lui donnes ta parole?


La plupart des hommes sont tellement prisonniers de leur tête et de leurs incertitudes qu'ils en oublie le plus important*: elle.
Certainement pas. D'ailleurs comment te libères tu de tes incertitudes?

Elle est là, devant vous, café en main, prête à vivre une expérience avec vous, prête à partager des histoires, du vécu, elle est prête à vous dévoiler qui elle est, ce qu'elle aime, ce qu'elle espère, ce qu'elle veut, à vous faire entrer un peu dans son petit monde.
je veux bien, mais comment tu obtiens ce rendez-vous?


Regardez-là, elle. N'observez pas son corps à la recherche d'indicateurs d'intérêt pour vous rassurer sur votre pouvoir de séduction; regardez-la dans les yeux. Regardez comment ils brillent lorsqu'elle parle de sa passion pour la musique, comment ils deviennent tristes lorsqu'elle parle de son petit chat qui est mort. Écoutez ce qu'elle vous communique, réagissez, soyez curieux, soyez comme un enfant dans un magasin de bonbons, toujours à en vouloir plus, toujours à la recherche de plus intéressant, toujours enjoué et vivant.

C'est mal formulé, mais je suis globalement d'accord si le message est de passer un bon moment avec la femme en question.

Je m'arrête là, mais je suis en désaccord avec beaucoup d'autres chose, ce qui me gêne, c'est le ton péremptoire que tu utilises en amenant tes convictions, tu ne prouves rien. Tu ne fais qu'affirmer ton envie d'aimer, et de proclamer que c'est important (l'envie). Les routines fonctionnent, et m'ont aidés à mes débuts, la plupart des gens savent écouter, mais il y a un moment où ça ne suffit pas !

Ce n'est pas si simple d'avouer à une femme qu'on l'aime, et un râteau c'est assez douloureux. ça part sans doute d'une bonne intention, mais voilà ce n'est pas assez travaillé.

Gingras
20/10/2013, 21h56
Salut! Effectivement, j'ai un ton assez péremptoire, autant à l'écris, dans mes articles, mes chroniques d'opinions ou mes nouvelles, qu'à l'oral, lorsque je parle à des amis, à une femme ou à une audience. Ça, c'est moi.

Cependant, je crois que tu as raison, mon texte n'est peut-être pas assez travaillé. Il prend, dans un sens, pour acquis que le lecteur sais déjà certaines choses sur mes opinions. Peut-être est-ce que je n'explique pas assez certains points. C'est certainement le cas, car, de ce que je lis, tu n'as pas tout à fait cerné le fond de ma pensé. Peut-être est-ce ma faute, peu importe, voici des réponses à tes interrogations:

Tu demandes de ne pas croire tout ce qu'on lit, mais ensuite d'écouter ce que toute les femmes nous disent. N'est-ce pas un peu contradictoire?

Très certainement pas. Je conseille de ne pas croire tout ce que l'on lit sur internet, et d'écouter les femmes que nous «rencontrons». Cela n'est pas du tout la même chose. Par là, je sous-entends que toutes les femmes sont différentes et que suivre les conseils à la lettre d'un homme sur le web, qui n'a peut-être pas le même âge que nous, ne vit pas nécessairement dans le même pays, qui évolue avec des valeurs et des moeurs sociaux peut-être différent de notre société à nous et qui ne connait pas du tout la femme qui nous plaît n'est peut-être pas la meilleure solution. Je crois qu'il n'y a pas de «formule magique» et donc, croyant cela, je trouve un peu absurde l'idée d'écouter aveuglément un homme sur internet. Oui, je dis «aveuglément», car certains conseils peuvent être bons, seulement il ne faut pas croire TOUT ce qu'il dit sans se poser de questions. Cela étant dis, considérant que toutes les femmes sont différentes et que la personne sur internet ne connait pas la femme en question, il faut d'abord et avant tout apprendre à la cerner, elle, avant de la mettre dans le même bateau que les autres. Du moins selon moi et mes expériences personnelles.

C'est grave, si ce qu'on veut, c'est s'améliorer. Le tout n'est pas d'avouer son intérêt, mais plutôt comment le faire.

Personnellement, et c'est évidemment une opinion personnelle, s'améliorer en tant qu'être humain est un gain bien supérieur à s'améliorer avec ls quête aux numéros. Je crois qu'être capable de mettre de côté notre égo de performance, notre peur de paraître faible, d'être capable de la regarder en face, sans cligner des yeux une seconde d'hésitation et d'assumer pleinement notre léger malaise qu'elle crée en nous, c'est ça, la confiance. Essayer de la cacher, de la masquer, encore selon moi, c'est de la peur, c'est l'insécure en nous qui a peur d'échouer sa "mission". Je crois qu'il faut dépasser cela. Personnellement, cela n'a jamais autant marché avec la gente féminine que lorsque j'ai arrêté de me cacher derrière le masque du faux alpha et que j'ai commencé à assumer pleinement absolument tout ce que je ressentais. (Ici, je ne parle pas d'amour, mais d'attirance. Je ne crois pas au coup de foudre et je crois que tout cela est physique.)

Un homme simple est ennuyant. Mais passons, comment tu fais pour montrer que tu es en effet un homme vrai, présent, réactif? Tu lui donnes ta parole?

Je te répondrais qu'un homme compliqué est lourd, mais passons. Effectivement, je n'ai peut-être pas assez développer ce point. Un homme vrai, c'est un homme sans artifices. Un «vrai» alpha. Un alpha n'a pas besoin, selon moi, d'aller chercher des astuces sur internet pour se donner le courage de parler à une femme. Il n'a pas peur de manquer de sujets de conversation, il n'essaie pas constamment de lui plaire, de lui faire plaisir ou d'obtenir son attention, parce qu'il est bien avec lui-même. Attention, je ne dis pas de se foutre d'elle complètement. Lorsqu'elle parle, écoutez-la, répondez à ses questions, montrez-lui qu'elle vous intéresse en lui montrant qu'ELLE et sa vie est intéressante. Elle vous parle de son chat? Comment s'appelle-t-il? Il a quel âge? Quelle couleur? et ainsi de suite. De cette façon, vous serez présents, réactifs, ici avec elle, au lieu d'être dans votre tête à vous demander quoi faire pour créer une tension sexuelle ou quoi toucher en premier pour commencer le kino, l'air anxieux et incertain. D'autant plus que cela met une pression mentale superflue, de penser à tout ça. Encore une fois, selon moi et mes expériences.

Certainement pas. D'ailleurs comment te libères tu de tes incertitudes?

Honnêtement, le truc de l'élastique sur le poignet durant quelques mois fonctionne. Chaque fois que l'on part dans nos pensées, PAF, un coup d'élastique pour revenir dans le présent. Sinon, lorsque vous prenez une marche, essayez d'être à l'affût de tous les détails qui vous entoure. Les oiseaux, les gens, ce qu'ils tiennent, leurs souliers, les affiches, etc. Une fois chez vous, tentez d'écrire sur une feuille tout ce que vous avez vu. Cela améliorera votre capacité d'observation, et donc, votre capacité à être dans le moment présent. Et vous remarquerez facilement qu'elle a fait attention de choisir des boucles d'oreilles et un bracelet de la même couleur et pourrez aisément la complimenter sur son choix, que vous aurez remarquer. Évidement, cela prend des mois, voir des années, mais, comme je l'ai dis plus haut, je ne crois pas aux formules magiques.

je veux bien, mais comment tu obtiens ce rendez-vous?

C'est une question assez longue à répondre, qui demanderait un long texte, pour en cerner toutes les saveurs, mais bon, personnellement, rien ne fonctionne mieux pour moi que le direct game. La plupart du temps, je vois une femme qui m'intéresse assise sur un banc de parc, je vais la voir directement, je m’assois à côté d'elle et lui dis : «Toi, t'as l'air cool, je veux te parler.» Puis je la fixe avec un léger sourire jusqu'à ce qu'elle rit en me demandant pourquoi. Comme mon approche est poussée d'un réel intérêt, je n'ai qu'à lui répondre ce qui m'a intéressé chez elle, par exemple des bottes originales, son cellulaire, le fait qu'elle dessine devant plein de gens, puis on démarre une discussion autour de ça. Je n'ai aucune attente, je veux simplement m'amuser, discuter, mais si je sens que ça clique et que j'ai envie de la revoir, je lui dis simplement : «Faudrait faire de quoi un moment donné, t'as l'air d'avoir une conversation intéressante» (Oui, je suis québécois haha), la plupart du temps elle va me répondre ouais, elle me donne son numéro et je repars. Si non, et bien tant pis, au moins j'aurai ris avec une inconnue pendant quelques minutes.
Voilà, c'est très résumé, mais l'important est, selon moi, de faire les choses par réel intérêt. Je ne vais pas à la chasse au numéro juste pour aller à la chasse au numéro. Je n'essaie pas de créer l'attraction, j'essaie de ME créer un moment. Je veux avoir du plaisir dans ma journée et si je trouve qu'une femme a de belles bottes, pourquoi ne pas aller lui dire?

C'est mal formulé, mais je suis globalement d'accord si le message est de passer un bon moment avec la femme en question.

C'est le message, oui.

Donc, voici, en gros, mes réponses à tes interrogations. Je suis désolé si mon ton t'a déplu ou si tu n'as pas tout à fait saisi le fond de ma pensé. La plupart du temps, j'écris des articles pour des lecteurs qui me suivent depuis des années, alors parfois, j'oublie que de nouvelles têtes, qui ne savent pas exactement le fond de ma pensée, peuvent me lire, et ne pas comprendre le sens de mes propos. J'avoue que c'était une erreur de ma part.

En gros, tout ce que j'essaie de passer comme message, c'est qu'il faut que les gars arrête de se prendre la tête. Qu'ils arrêtent d'essayer de trouver les choses magiques à dire. Quand ils étaient petits, ils ont bien eu des petites amies? Et bien c'est toujours aussi facile aujourd'hui. Moi aussi, à mes débuts, il y a des années maintenant, j'étais monsieur routines, monsieur peacocking, je suivais la Mystery Method, quoi. Bien que certains de ces enseignements ont été profitables, ils ne sont pas une réelle solution, selon moi. Mes résultats sont devenus ce qu'ils sont aujourd'hui dès l'instant où j'ai arrêté de lire des livre et que j'ai réussis à me détacher de cet ambition de "performance". J'ai juste envie de rencontrer des femmes superbes et intéressantes et, bien franchement, je me fou de ce que monsieur internet peut dire. J'aime la simplicité du direct game, son naturel et ses résultats.

La plupart des hommes avec qui je parle qui sont timides sont tellement de bonnes personnes, j'aimerais juste qu'ils soient capable de le montrer à 10000% lorsqu'ils sont avec une femme. Qu'ils comprennent qu'ils SONT séduisants et intéressants. Et pour le devenir, ils n'ont qu'à le penser vraiment, au fond d'eux. La confiance quoi. Mais je comprends que c'est un dur et long chemin.

Au plaisir, mon ami! :D

Create
20/10/2013, 22h27
Très bien, passons sur le ton que tu adoptes alors, je devrais pouvoir m'y faire. Je ne demande d'ailleurs qu'à mieux comprendre, pour peut-être d'ailleurs changer d'opinion et par là même j'espère m'améliorer.

Très certainement pas. Je conseille de ne pas croire tout ce que l'on lit sur internet, et d'écouter les femmes que nous «rencontrons». Cela n'est pas du tout la même chose. Par là, je sous-entends que toutes les femmes sont différentes et que suivre les conseils à la lettre d'un homme sur le web, qui n'a peut-être pas le même âge que nous, ne vit pas nécessairement dans le même pays, qui évolue avec des valeurs et des moeurs sociaux peut-être différent de notre société à nous et qui ne connait pas du tout la femme qui nous plaît n'est peut-être pas la meilleure solution. Je crois qu'il n'y a pas de «formule magique» et donc, croyant cela, je trouve un peu absurde l'idée d'écouter aveuglément un homme sur internet. Oui, je dis «aveuglément», car certains conseils peuvent être bons, seulement il ne faut pas croire TOUT ce qu'il dit sans se poser de questions. Cela étant dis, considérant que toutes les femmes sont différentes et que la personne sur internet ne connait pas la femme en question, il faut d'abord et avant tout apprendre à la cerner, elle, avant de la mettre dans le même bateau que les autres. Du moins selon moi et mes expériences personnelles.
Très bien, je souhaitais simplement une précision, je m'en doutais mais là j'ai vraiment le fond de ta pensée. Je pense qu'il aurait été plus utile de simplement rappeler qu'il faut prendre ses précautions par rapports aux informations que l'on nous fournit. Mais les femmes ne sont pas toujours de bon conseils et c'est normal, elles se basent sur leurs expériences, et chacun fait cela, ce n'est en qu'en élargissant son point de vue qu'on peut s'enrichir. Mais alors le même principe de précaution doit tenir lieu ! On ne doit pas non plus écouter tout ce que les femmes nous disent! Car concrètement elles ne tomberont sans doute pas toutes d'accords, chaque témoignage PEUT renfermer de bonne pistes, et c'est à nous de trier. Il aurait été judicieux de demander d'être simplement plus à l'écoute, de celle qui nous intéresse et d'en retenir ce qui nous semble essentiel.


Personnellement, et c'est évidemment une opinion personnelle, s'améliorer en tant qu'être humain est un gain bien supérieur à s'améliorer avec ls quête aux numéros. Je crois qu'être capable de mettre de côté notre égo de performance, notre peur de paraître faible, d'être capable de la regarder en face, sans cligner des yeux une seconde d'hésitation et d'assumer pleinement notre léger malaise qu'elle crée en nous, c'est ça, la confiance. Essayer de la cacher, de la masquer, encore selon moi, c'est de la peur, c'est l'insécure en nous qui a peur d'échouer sa "mission". Je crois qu'il faut dépasser cela. Personnellement, cela n'a jamais autant marché avec la gente féminine que lorsque j'ai arrêté de me cacher derrière le masque du faux alpha et que j'ai commencé à assumer pleinement absolument tout ce que je ressentais. (Ici, je ne parle pas d'amour, mais d'attirance. Je ne crois pas au coup de foudre et je crois que tout cela est physique.)

Loin de moi l'idée de collectionner les femmes comme on collectionne les timbres. Je parlais de s'améliorer sur le plan social, on doit tenir compte de nos erreurs dans les deux cas. Si l'on vient pour pouvoir séduire la femme que l'on veut, on ne peut pas se dire que ce n'est pas grave de paraître faible, car un autre qui ne le sera pas, aura sans doute un avantage. Je pense que la confiance, plutôt que d'assumer sa faiblesse, serait plus véritable si cette faiblesse on la supprimait. Cependant tu pourras sans doute me rétorquer qu'assumer sa faiblesse est le premier par pour travailler dessus. L'insécure qui a peur d'échouer sa mission ne fait que te rappeler que tu n'en as pas l'habitude, que c'est nouveau. C'est un sentiment qui disparaît avec l'expérience. Et bien évidemment, en essayant de devenir quelqu'un que tu n'es pas, n'est pas la bonne façon de procéder. Assumer ses faiblesses c'est bien, utiliser ses capacités pour s'améliorer c'est sans doute encore mieux.

Je te répondrais qu'un homme compliqué est lourd, mais passons.

La complexité peut-être fascinante aussi. Je vais te l'avouer, je ne pense pas que quiconque soit simple.

Un alpha n'a pas besoin, selon moi, d'aller chercher des astuces sur internet pour se donner le courage de parler à une femme.
Un alpha n'est pas dieu. Il a le droit d'apprendre aussi. Si je suis ce que tu dis, un alpha n'a pas besoin d'aller en cours ? Tout n'est pas inné, certains l'apprennent d'eux même grâce à leurs expérience, la question est plutôt comment parler à une femme ? Parler pour parler est enfaîte assez simple.

Honnêtement, le truc de l'élastique sur le poignet durant quelques mois fonctionne.

D'accord, mais si tu es incertains, c'est bien qu'il y a une lacune, et donc d'après toi on ne devrait pas la corriger ? Le plus important n'est pas tant la femme, mais surtout sois même. Il ne faut pas l'oublier.
En tant que fan de Conan Doyle, j'apprécie le fait de développer son observation mais j'avoue que je ne vois pas trop sa place ici.

Je n'essaie pas de créer l'attraction, j'essaie de ME créer un moment. Je veux avoir du plaisir dans ma journée et si je trouve qu'une femme a de belles bottes, pourquoi ne pas aller lui dire?
J'aime.


La plupart des hommes avec qui je parle qui sont timides sont tellement de bonnes personnes, j'aimerais juste qu'ils soient capable de le montrer à 10000% lorsqu'ils sont avec une femme. Qu'ils comprennent qu'ils SONT séduisants et intéressants. Et pour le devenir, ils n'ont qu'à le penser vraiment, au fond d'eux. La confiance quoi. Mais je comprends que c'est un dur et long chemin.
Je pense que c'est le but d'un site tel qu'Art de séduire.

Au plaisir en effet, mon ami.

Gingras
20/10/2013, 22h42
Mais les femmes ne sont pas toujours de bon conseils et c'est normal, elles se basent sur leurs expériences, et chacun fait cela, ce n'est en qu'en élargissant son point de vue qu'on peut s'enrichir. Mais alors le même principe de précaution doit tenir lieu ! On ne doit pas non plus écouter tout ce que les femmes nous disent! Car concrètement elles ne tomberont sans doute pas toutes d'accords...

Je ne parle pas d'écouter les conseils séduction des femmes. Je parle d'écouter LA femme à qui on parle dans le présent, ses désirs à elle, pas juste sexuels, mais dans la vie, la cerner en tant qu'individu unique, propre à lui-même. La prochaine? Peu importe, on verra lorsqu'on y sera. Et je suis d'accord, les femmes ne donnent pas les meilleurs conseils séduction haha. ;)

Loin de moi l'idée de collectionner les femmes comme on collectionne les timbres. Je parlais de s'améliorer sur le plan social, on doit tenir compte de nos erreurs dans les deux cas. Si l'on vient pour pouvoir séduire la femme que l'on veut, on ne peut pas se dire que ce n'est pas grave de paraître faible, car un autre qui ne le sera pas, aura sans doute un avantage. Je pense que la confiance, plutôt que d'assumer sa faiblesse, serait plus véritable si cette faiblesse on la supprimait. Cependant tu pourras sans doute me rétorquer qu'assumer sa faiblesse est le premier par pour travailler dessus. L'insécure qui a peur d'échouer sa mission ne fait que te rappeler que tu n'en as pas l'habitude, que c'est nouveau. C'est un sentiment qui disparaît avec l'expérience. Et bien évidemment, en essayant de devenir quelqu'un que tu n'es pas, n'est pas la bonne façon de procéder. Assumer ses faiblesses c'est bien, utiliser ses capacités pour s'améliorer c'est sans doute encore mieux.

Je crois que tout cela est une question de perception, car, selon moi, un homme qui marche droit vers une femme qui lui plaît et qui lui dit, au cours de la discussion, qu'il était nerveux d'aller lui parler, n'a absolument rien de faible et ne sera pas du tout perçu comme tel. Au contraire.

Et ce sentiment ne disparaît pas avec l'expérience, il diminue. On n'a qu'à penser aux montagnes russes. On a toujours ce sentiment dans le ventre, peu importe le nombre d'années d'expériences. Cependant, la différence avec un «rookie», c'est qu'on y est habitué et qu'on ne fixe pas dessus. Il est présent, mais on s'en fou.

Et je suis d'accord avec le fais de s'améliorer. Lorsque je parlais de «faiblesse», je ne parlais pas d'inaptitude sociales terribles haha, je parlais de ces petits moments de vulnérabilité qui ont l'air de faire si peur à ceux qui veulent paraître dur et forts. On est humains, c'est normal.

À plus mon cher!