PDA

Voir la version complète : Les Pré-Opener


Mask
31/03/2012, 09h17
Quels sont vos phrases classiques de pré-opener ?


Exemple bateau :

[J'ouvre avec un Opener de compliment]

PUA : J'adore ta veste, tu l'as acheter où ?

HB : Merci, je l'ai acheter à H&M [Je sais que la fille vas souvent répondre ce genre de trucs, donc j'ai un pré-opener sympa en réserve.]

[Pré-Opener pour lancer la conversation]

Tu vas souvent à H&M ?


Si vous trouvez l'exemple tout à fait foireux c'est normal, en tout cas le sujet c'est d'avoir en tête quelques choses de bien à dire après l'opener pour relancer la conversation après une réponse commune de la fille.

Araneae
31/03/2012, 10h58
Pour moi un pré opener c'est avant l'opener . C'est pour cela qu'il y a "pré" devant? Alors pourquoi tu le mets après?

Ce sera plutôt une transition dans ce cas non?

Et avant l'opener, y a le EC, c'est tout non? :D

DreamMaker
31/03/2012, 11h42
Pre-opener: avant l'opener, et c'est surement difficile d'ouvrir la discussion avant l'opener qui est sence l'ouvrir.

Post-opener: après l'opener, et comme l'a dit Araneae cela jouerait le role de transition quoi, juste de continuite a l'interraction.

M.O.X
31/03/2012, 11h46
Ouais je suis assez d accord avec Araneae avant l opener ya le EC et ce que tu decrit cest une transition
tu entends quoi par pre opener?

noctivagus
31/03/2012, 11h55
Le pré-opener est un "truc" de Ross Jeffries si je ne m'abuse.
En fait, il dit avoir remarqué qu'il était plus facile d'enchaîner sur un opener plus "intrusif" après ça, sans passer pour un malade mental. Le pré-opener doit être une phrase banale, limite chiante.

L'exemple qu'il cite dans une vidéo disponible sur Youtube, c'est comment faire rire une fille par montée puis relâchement de tension (ce qu'il appelle le "put-on"). Il donne comme situation l'open dans un magasin.

Pré-opener : Jolies chaussures (d'un air nonchalant)
Exposé : Est-ce que je peux vous poser une question ? Si vous voyiez une personne voler à l'étalage, est-ce que vous feriez quelque-chose ? (la tension monte & les questions fusent dans la tête de la nana "Ce type est un voleur ?", "Il m'accuse de vol ?", "Quelqu'un est en train de commettre un vol ?")
Chute : Parce que... Vous avez volé mon coeur ;)

Le relâchement de tension provoque le rire nerveux & il enchaîne : "Je suis content qu vous ayez ri, parce que pour moi c'est important qu'une femme ait le sens de l'humour.... Je suis Untel".

Je vous donne la traduction, sachant que je n'ai pas essayé moi-même. Il faudra que je le tente histoire de voir si ça marche réellement.

Mask
31/03/2012, 12h26
Haha, la bourde, je voulais bien dire post-opener, au moins ça aura eu le mérite de nous faire savoir des trucs, c'est pas mal cette technique de Ross Jeffries bien que la chute sois nulissime.

noctivagus
31/03/2012, 12h37
Haha, la bourde, je voulais bien dire post-opener, au moins ça aura eu le mérite de nous faire savoir des trucs, c'est pas mal cette technique de Ross Jeffries bien que la chute sois nulissime.

Je suis totalement d'accord avec toi sur la chute, c'est un peu ce qui m'empêche de le faire ;)

Mask
31/03/2012, 12h43
On dirait qu'il y a deux principes dans cet exemple, le pré-opener et le relâchement de la tension, je suppose qu'ils sont dissociables

Si quelqu'un a une idée plus original de phrase tension-relâche, ça le fait.

noctivagus
31/03/2012, 12h55
Le simple fait d'aborder créée une tension. Donc même la blague la plus nulle a toutes ses chances. "C'est l'histoire d'un mec qui rentre dans un café... Et plouf ;)"

-Néo-
03/04/2012, 16h46
Un pré-opener je verrais ça comme une phrase très simple pour créer le contact dans un premier temps pour faciliter le démarrage d'une vraie conversation ensuite.

exemple :
"Auriez vous du feu ?"
=> en soit ça ne suffit pas, seul compte la vraie conversation que tu déclenche juste derrière.
Dans ce sens cette phrase n'open pas véritablement pour moi, d'ou le "pré-open"

La phase d'encore avant pour moi est l'observation :
D’abord je choisi une proie, et ensuite j'observe le contexte pour choisir les éléments contextuel dont je vais lui parler, pour être de suite dans du "intéressant" et pas de phrase bateau en carton.

Donc :
1/ Observation puis je décide que je veux adorer cette proie
2/ observation d'un éléments contextuel ou deux qui permettront des conversations naturelles
3/ Pré-open : phrase simplet et courte qui créer un contact
4/ Open : déclenche une vraie conversation sur un éléments contextuels