Afficher un message
 
Vieux 20/02/2018, 14h21
Clustrofort Clustrofort est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: janvier 2018
Messages: 13
Par défaut

Voici des exemples de modèles mentaux

-Multiplier par zéro

Toute personne raisonnablement éduquée sait que tout chiffre multiplié par zéro est, quelle que soit la taille du nombre, toujours nul. Cela est vrai dans le système humain aussi bien que dans les mathématiques: dans certains systèmes, un échec sur un domaine peut nuire à de grands efforts dans tous les autres domaines. Le reglage du problème du "zéro" a dans ce cas un effet beaucoup plus important que d'essayer d'agrandir les autres résultats. comme le montrerait une multiplication simple.

-La carte n'est pas le territoire
Citation:
« La carte n’est pas le territoire » disait le linguiste Alfred Korzybski qui était le premier à utiliser le concept de neurolinguistique. Le sens de l'expression provient d'une histoire, probablement apocryphe, mais très illustrative.
Korzybski était tombé, avec d’autres soldats pendant la seconde guerre mondiale, dans une fosse profonde qui ne figurait pas sur les cartes.

Selon Korzybski, une carte n’est pas le territoire qu'elle représente, tout comme un mot n’est pas l'objet qu'il représente. La connaissance que nous avons du monde est limitée par la structure de notre système nerveux et la structure du langage. Nous ne connaissons pas le monde directement, mais à travers des abstractions qui font des cartes mentales avec lesquelles nous comprenons la réalité.
Extrait du livre Réussir avec les modèles mentaux

-Cercle de Compétence

Une idée introduite par Warren Buffett et Charles Munger en ce qui concerne l'investissement, chaque individu a tendance à avoir une zone ou des domaines dans lesquels ils s'y connait réellement : Son domaine de compétence. Les zones qui ne sont pas dans ce cercle sont problématiques car non seulement nous les ignorons, mais nous ignorons notre propre ignorance. Ainsi, lors de la prise de décisions, il devient important de définir notre cercle de compétence.

-Pensée de second ordre

Dans tous les systèmes humains et les systèmes les plus complexes, la deuxième couche d'effets se cache souvent derriere la premiere, et ainsi ne sont pas prises en compte lors de la prise de décision . En d'autres termes, nous devons considérer que les effets ont des effets.

Etc..
Réponse avec citation