Discussion: Shit-test ? Kezako ?
Afficher un message
 
Vieux 07/01/2017, 15h51
Avatar de Strayed
Strayed Strayed est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: fvrier 2016
Localisation: Poitiers / La Rochelle
Messages: 859
Question Shit-test ? Kezako ?

Traduction, travail d'interprétation, de vulgarisation et précision de l'article du site web Illimitable Men
(https://illimitablemen.com/2014/12/1...t-encyclopedia)


Encore en préparation sur Google doc avec le dénommé NastyBoy, jpose ça là pour recueillir un maximum d'avis, de conseils, d'expérience etc.. et j'éditerai au fur et à mesure jusqu'à ce que ça ait un assez bon niveau pour les articles collaboratifs.
Merci à tous




Sommaire :

(en rouge les parties techniques)
  • Introduction
  • Que sont les shit-tests et quels sont leurs buts ?
  • La place des shit-tests dans le Game
  • Exemples de shit-tests réussis et échoués
  • Shit-tests féminins fréquents
  • Variations de violence des shit-test
  • Shit-tests basiques, examen de frame et jeu de mot
  • Shit-tests avancés, jeu psychologique
  • Shit-tests “nucléaires”
  • Réussir un shit-test
  • Pour conclure







Introduction
Beaucoup de gens semblent penser que les " shit-tests " sont un outil social majoritairement utilisé par les femmes, au moyen desquels elles sondent les aptitudes sociales d'un homme pour savoir si il constitue une option sexuelle (ou de couple) viable. Ce n'est pas une chose mauvaise en soi, en effet il est logique de vouloir savoir un minimum où l'on s'engage. Pourtant il persiste une vision extraordinairement négative et incomplète du concept de shit-test.

Les shit-tests sont une partie basique mais néanmoins importante pour appliquer la philosophie de la pilule rouge à votre vie (préférence de la connaissance par rapport au plaisir basique). Même si vous n'agréez pas à cette philosophie, vous restez affectés par les shit-tests dans votre vie quotidienne. Bien qu'étant une base des dynamiques sociales, les shit-tests restent incroyablement complexes et il peut être utile de mieux les connaître afin de les éviter voir de rebondir dessus. Commençons sans plus tarder.


Il faut insister sur le fait que même si les femmes (et plus généralement l'humain) envoie de manière délibérée et consciente des shit-tests aux autres, le processus lui même est entièrement subconscient. Ils savent qu'ils le font, ils savent à peu près quand il le font, mais ne savent pas comment ils font. Ils n'en connaissent que peu les conséquences et encore moins le concept. Ils se contentent de dire " ça ne se fait pas " où " c'est pas sympa " quand on leur évoque un shit-test. Ton avantage, lecteur, est que tu seras plus attentif par rapport aux personnes qui n’ont majoritairement pas conscience de ce process.


Que sont les shit-tests et quels sont leurs buts ?
Qu'appelle-t'on shit-test ? Eh bien, quand quelqu'un te sort des conneries et se paye ta tête pour voir comment tu réagis, ce que tu subis est typiquement une série de shit-tests. Tout le monde a déjà été testé ainsi, a déjà testé ainsi d'autres personnes et continuera à agir de cette manière, car c'est inévitable dans l'interaction humaine. En effet, on utilise les shit-tests afin de jauger la valeur sociale de l'autre, mais également d'apprécier leur capacité à faire face aux situations de pression. Le but est donc, clairement, de voir qui vous êtes.
Ce ne sont pas forcément à chaque fois des questions ; ça peut par exemple être des affirmations générales de nature provocante, ou pleines de reproches. De telles assertions visent à provoquer une réaction émotionnelle instantanée à laquelle vous répondez sans réfléchir, afin de révéler des informations sur vos faiblesses dans le domaine concerné par le shit-test. Il a sert à savoir à quel point vous pouvez contrôler vos pulsions et garder la tête froide.



" Bon okay, j'ai compris, mais pourquoi elle me demande pas simplement ce qu'elle veut savoir plutôt que de jouer à ça ? "

Eh bien, toute personne qui a déjà eu un avis sur ce sujet a sans doute déjà pensé ça. Dans la poursuite d'intérêts individuels, les gens ont une grande propension à mentir aux autres et à leur dire ce qu'ils veulent entendre, notamment quand les conséquences sont minimes (fille que vous ne reverrez pas par exemple). Nous sommes des êtres sociaux à la recherche du consensus, qui fuient le conflit et qui cherchent l'approbation extérieure avant tout. Il est donc logique que les personnes apeurées par le conflit, indépendamment de la situation sociale, se livrent à des conversations insipides, des plaisanteries vides, qui ne froissent personne de présent. C'est le plus sublime degré de l'anti-confrontation, et pour nous, ce n'est pas ce qui permet d'être perçu comme un homme qui s'affirme.

Généralement, les gens aiment à se montrer sous leur meilleur jour. Ainsi nous défions, remettons en question la personnalité que l'Autre nous présente et essayons de savoir " comment il est vraiment " en interprétant ses réponses. Les shit-tests vont du plus criant au plus discret, tout dépend de l'intention et de la personne qui l'effectue. L'infinité de possibilités des scénarios possibles pour un shit-test ne permet pas une liste exhaustive des réponses. Nous allons préférer vous donner la connaissance, nous l'espérons suffisante, afin de vous permettre de mieux réagir quand vous subissez un shit-test.

Les gens ont rarement une image exacte d'eux même. Ils ont d'ailleurs tendance à exagérer leurs points forts (ce qui reste à notre avis mieux qu'une sous-estimation) et se projettent donc une image fausse d'eux-même. C'est particulièrement flagrant sur Facebook et Instagram. Ils ne montrent pas ce qu'ils sont réellement où ce en quoi ils échouent, ils ne montrent pas leurs faiblesses. Ils préfèrent montrer leurs moments hauts en couleurs, leurs " life's highlights " comme disent nos voisins anglais ^^ Bref, ils font tout pour que la valeur sociale qui leur est associée soit supérieure à celle qu'ils ont vraiment. Et, surprise, les gens font ça non seulement sur les réseaux sociaux, mais aussi dans la vie réelle.
Par exemple, certains qui jouent les mecs vont venir vous faire chier, vous pousser à bout, pour tester vos limites, savoir jusqu'où vous êtes un homme. Selon la réaction, si par exemple vous vous sentez agressé plutôt que défié, bah ça dit au groupe tout ce dont il a besoin de savoir sur vous.
C'est une expérience récurrente pour les hommes, comme un rituel d'initiation sociale : quand vous arrivez dans un groupe " dominé " socialement par un autre homme, vous allez fréquemment être provoqué, ridiculisé, afin d'être jugé et placé dans une forme implicite de chaîne alimentaire du groupe ^^
Si la réaction est excessive, vous prenez le risque d'être rejeté du groupe, où relégué à la position du bouc émissaire émotif pour vannes à deux balle. A réaction extrême position extrême. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, vous devrez prouver que vous pouvez tenir une joute verbale sans trop le prendre à cœur. Bref, vous devrez montrer que vous savez déconner sans chercher à écraser l'autre.

Les shit-tests sont utilisés pour déterminer la frame de la relation. En anglais, frame signifie cadre : le concept de frame désigne donc le cadre dans lequel vous évoluez. La frame peut être intérieure/personnelle (vos valeurs, limites,..) mais il existe aussi une frame dans les relations que vous avez avec chaque personnlobe alors les statuts de la relation dominant/dominé (ou plus rarement égal à égal) et les enjeux de cette relation (volonté de close, friendzone, collègues, connaissance, ...). Perdre votre frame renvoie donc au fait de subir l’environnement extérieur au delà des limites que vo(us fixez habituellement. Métaphoriquement, si vous étiez un tableau en exposition, vous êtes maintenus tendus par le cadre qui vous supporte. Si on l'enlève, vous tombez par terre. C'est à dire que vous êtes totalement soumis à vos émotions et n'avez aucune forme, rien qui vous contrôle. Vous n'évoluez dans aucun cadre et êtes le jouet des événements extérieurs, comme un bouchon à la dérive. L'image d'un joueur de poker qui abandonne illustre bien le fait de "perdre contrôle et abandonner ", qui est la définition même du) fait de perdre sa frame.
Quand vous subissez un shit-test, le terme de frame ne concerne pas seulement votre environnement ; on parle de votre cadre intérieur : quelles sont vos valeurs, votre estime de vous, (votre morale ?) et donc votre manière de réagir à l’imprévu, de conserver une place digne dans la relation.



Si vous arrivez au contraire à garder votre calme, et/ou faire valoir vos limites malgré le shit-test, on peut généralement considérer que vous avez réussi. Si en revanche vous avez été dérangé, offensé où que vous vous êtes sentis remis en question, c'est une marque de faible développement personnel et de faible valeur que vous donnez, et c'est souvent perçu comme un échec à ce même test.

En résumé, foirer un shit-test fera baisser votre valeur sociale implicite. Au contraire, la valeur sociale qui vous est attribuée augmentera en cas de succès.
__________________

Dernière modification par Strayed ; 09/01/2017 à 13h49
Réponse avec citation