Afficher un message
 
Vieux 15/05/2012, 20h48
Avatar de Ju le fruit
Ju le fruit Ju le fruit est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: mars 2012
Localisation: Toulon
Messages: 539
Par défaut

Ce jeune homme comprit rapidement que l'enfance était terminé. Plutôt que de regarder sans cesse en arrière, cherchant à recréer ce sentiment d'insouciance, et de sécurité maternelle, il affronta la réalité."Je ne vivrai pas ma vie comme un moins-que-rien!" déclara t'il. Ses amis et ses connaissances était toujours étonné de son amélioration constante, de la recherche réelle de ses capacités et de ses limites, de l'exploitation de ses talents mais surtout de sa volonté. Lui en retour, était étonné de leur réaction. "C'est comme si.."disait-il, "..ils étaient bloqués dans cet état, leurs conditions. J'ai changé, et ils le reconaissent, mais ILS sont comme moi! Ils en ont les moyens!" Il a du CHOISIR la femme qu'il désirait, il a du CHOISIR la carrière qu'il désirait, il a PROVOQUE son destin. Il a toujours su répondre aux défis et obstacles de la vie, et s'est toujours interdit de baisser les bras, ou d'abandonner. Alors que le premier jeune homme était défini par l'époque dans laquelle il vivait, cet homme là avait DEFINI sa condition, et son époque. A sa mort, de nombreuses personnes se recueuillèrent. Ils le voyaient comme un génie. D'autres pensaient que son talent était...indescriptible. Enfin d'autres, pensaient qu'il avait été béni par Dieu! Après tout, comment est-ce que ces pauvres ignorants pouvaient prendre conscience de la cause d'un tel succès? "C'est impossible qu'il y soit arrivé comme ça.." disaient ils. "IL a du naître avec un don." Non, ce n'est pas ça, c'est tout simplement qu'il était un homme qui a choisi de conquérir le monde, la culture, et de cultiver sa vision des choses, plutôt que de se laisser porter par l'axe mondial de la routine, et de la mode.
"La différence est simple" dit Pook. "Le premier jeune homme TEND LES BRAS vers les enfantillages, tandis que le second jeune homme TOURNE LE DOS aux enfantillages. Le premier essaie de revenir dans l'utèrus de sa mère, dans son petit monde d'insouciance, tandis que le second vole de ses propres ailes. Le premier souhaite retourner dans son petit paradis, tandis que le second affronte la vie, et exploite pleinement ses possibilités. Le premier est ordinaire, le second est extraordinaire. C'est pourquoi, le second devient le PRIX, le PRINCE, tandis que le premier n'est qu'un bouche-trou."

"Je vois.." compris le jeune homme choqué. "Le second s'améliore sans cesse, tandis que le premier reste toujours le même, si ce n'est pire.."

"Exactement! C'est la différence entre POURRIR et MURIR. Sois le bon fruit! Sois le PRIX à gagner!"


Leçon n°7


Ce jeune homme pensait qu'il avait réussi grâce à son désir, et sa persévérance. Ils sortaient enfin ensemble; les durs moments maladroits du début de parcours sont enfin terminés. Tout allait bien! Sauf..

"J'ai faim, prépare moi à manger."

Pauvre jeune homme! Il avait assez de sagesse pour ne pas le faire plus tôt, mais à présent, il s'était dit:"C'est ma petite amie. Je dois la rendre heureuse!"

Il lui apporta alors le repas. Après s'être rassasiée, était-elle satisfaite? NON! Et elle continua de plus belle: "J'ai beaucoup à faire aujourd'hui au travail. Ce serait merveilleux si tu pouvait faire les courses pour moi."

Bien que parti, l'AFC était revenu! Et quand il rentra, il y avait une autre mission, une autre tâche. Pauvre gars gentil! Et ça continuait de plus belle! Plus de tâches, plus de corvées, il était devenu prisonnier du doigt de sa déesse.

Alors, ce qui devait arriver, arriva:"Je pense que nous devrions rester amis" dit-elle.

Le gars gentil reçut la nouvelle comme un terrible coup de poignard. Mais il était également sceptique. Il avait tout fait pour la satisfaire, la rendre heureuse, et empêcher ça, et voilà le résultat?

"Ahh" réalisa t'il. "En satisfaisant tout ses caprices, j'ai perdu de mon respect. Un serviteur tu seras, un ami elle verra. Puisque..."

"Le Respect est tout!"

"Mais Pook, pourquoi?! Pourquoi est-ce que le respect est si important?"
"Je ne suis pas en mesure de répondre à une telle question. Demandons à un Grand Philosophe."

Et alors, de nulle part, apparût Socrate!

"Attention Socrate! Tu as été invoqué! Le savais tu?Réponds à cette question de la définition du respect."

Et Socrate répondit:"C'est une question simple Pook. Là où il y a vénération, il y a peur, mais il n'y a pas de vénération partout où il y a de la peur, car la peur vraisemblablement a une plus large portée que la vénération." A peine avait-il prononcé ces mots que Socrate disparût alors dans un tourbillon de fumée grise.

"ô grand sage! Ame saillante! Le Respect est la réalisation de frontières établies. Après tout, comment la vénération peut être, sans sentiment de crainte (que tu l'abandonnes!!)? Afin que la vraie passion naisse entre toi et une femme, il faut qu'elle se rende compte que tu peux l'abandonner à tout moment, surtout lorsqu'elle te manque de respect. Que le PRIX la laisse tomber, est la grosse Peur de la femme."

"La laisser tomber?"

"Oui. Posons la question à présent à une personne du sexe opposé. Apparais femme!"

La femme apparaît, auréolée de flammes.

"Réponds donc à cette énigme, pourquoi est ce que les hommes qui peuvent te laisser tomber, sont ceux qui vous attirent et ceux que vous essayez de garder?"

Et la femme de rire. "Personne ne le savait? Un homme qui peut facilement laisser tomber une femme montre surtout qu'il en a sa claque, et que la femme peut facilement être remplacée."

"Retourne d'où tu viens!" Et la femme fondit dans un crépitement de flammes.

"Alors le Prix, le Prince montre toujours qu'il peut la laisser tomber?"
"Le Prince, le Prix, est respecté. Elle est supposé passer de bons moments avec toi, et de savourer son existence, pas de t'utiliser comme un pigeon. Sois un homme, respecte-toi, et le respect viendra à toi de lui-même."


Leçon n°8


Maintenant, le jeune homme avait des plans et des stratégies à gogo avec les femmes." Si elle fais ceci..", disait-il, "..je ferai cela.". Il avait mémorisé dans sa tête, les principaux signes d'interêts qu'une femme montrait lorsqu'elle pouvait être interessé par lui, et il était bourré de philosophies sur le comportement à avoir auprès d'elles.

Pourtant, il remarqua tout de même, que certains gars, qui ne connaissaient absolument rien en matière de séduction, se tapaient des meufs à droite à gauche. Comment faisaient ils?

Il fit face également à un gros problème. Pour parler à une femme normalement, il était à l'aise. Mais parler à une femme avec dans la tête l'idée de coucher avec, lui donnait l'impression d'avoir quelquechose à se reprocher, et que c'était "sale".

Il savait qu'être sans aucun désir, l'empêchait d'agir désesperé, mais ça ne lui apportait pas de femmes. En fait, il semblait que ces gars qui désiraient ces femmes, en plus de leur communiquer leurs désirs, les contaminaient, car le désir naissait également dans l'esprit de ces charmantes créatures.

Alors, ça lui sauta aux yeux!

"Seules les personnes Sexués se tapent des femmes."

"Je ne comprends pas, Pook"

Alors Pook emmena le jeune homme dans l'atelier de Léonard de Vinci. Le jeune homme s'assit, et regarda le Pook se placer devant une large affiche. Comme la célèbre image de Léonardo de l'homme et de ses proportions, Pook en avait un de femme.

Pook tapa alors avec son bâton. "Les femmes ", dit il,"sont des créatures entièrement sexuelles. Elles ne répondent pas à ton intellect. Elles ne sont pas stimulés par ton génie. Elles réagissent uniquement, à ta sexualité."

"C'est à dire, Pook?"

"Beaucoup d'hommes sont effrayés par leur sexualité! Regarde ces crétins! Ce ne sont pas des hommes, ils sont androgyne. Ils ressemblent à des singes!"

Le jeune homme ne parvenant pas à saisir le sens de ces paroles, Pook fit appel à un AFC et une femme.

"Regarde!" dit Pook. "La femme a invité l'AFC dans son palais des plaisirs. Elle porte des vêtements très sexy..." (le jeune homme acquiesça tout en bavant). "Elle révèle sa nature féminine, elle est FEMME!" (le jeune homme acquiesça encore et toujours, très enthousiaste). "Elle EST, tout simplement. A présent, regarde l'AFC!"

L'AFC était très frustré, et paraissait anormalement nerveux.

"Pourquoi? Parce qu'il n'est pas HOMME. Il n'est pas ce qu'il EST. Assez!"

Pook fit appel à un autre exemple.

"Ici, l'AFC s'accroche désespéremment à la femme dans une relation pathétique amicale. Mais laissons la parler: Est ce que Mr AFC possède un pénis?"

"Quoi?! Mr AFC!? Impossible! Il ne pourra jamais avoir de pénis!"

Mais le jeune homme était encore confus.

"Je ne saisis toujours pas."

"Qu'attends tu de la relation que tu auras avec une femme?"

"Humm.."

"Est-ce que tu veux parler d'ADN ou de la génétique tous les jours?"

Le jeune homme éclata de rire. "Bien sûr que non!"

"Alors cesse de lui parler d'ADN ou de génétique! Arrête de lui parler de choses ridicules. Tu n'as pas besoin d'une assistante de laboratoire."
"Je veux du sexe. Je veux une relation sexuelle."

"Alors écoute ta propre sexualité! Sois un mec, parle comme un mec, agis comme un mec. Fais des choses basés sur l'ACTION. C'est une chose de parler de ce qu'on aime, de nos passions à une femme, mais beaucoup de gars parlent de ces choses, simplement histoire de parler."

"Je dois donc me 'sexualiser", mon apparence, mes actes, et les femmes suivront naturellement?"

"EXACTEMENT!"

Dernière modification par Ju le fruit ; 15/05/2012 à 21h01
Réponse avec citation