Afficher un message
 
Vieux 07/09/2022, 09h29
Lexie Lexie est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2022
Messages: 3
Par défaut

Ok donc pour clarifier encore plus je vais donner les deux régions : nous sommes en région parisienne et la ville de la promo c'est Lyon.

Citation:
Envoyé par Notic Voir le message
Rien de tres complique a resoudre en theorie, mais dans votre cas le fond du probleme c'est que vous etes tous les 2 egoistes.

Lui en a rien a foutre de tes preferences et veut juste prendre un logement pres de son taf.
Toi tu ne consideres meme pas l'option de demenager quand il te parle de sa promotion. Limite tu prends mal le simple fait d'en parler.

Vous etes mal barres avec une mentalite pareille.
J'ai mal pris le fait qu'il me parle de Lyon en particulier, parce que nous l'avons visité ensemble il y a un moment, je lui avais déjà dit à l'époque que je n'aimais pas ce coin. Je pense qu'il veut y aller aussi parce qu'il y a deux de ses amis, malgré le fait qu'ils se soient très mal comportés il n'y a pas si longtemps mais bon, j'imagine qu'il le leur a pardonné, de mon côté en dehors du fait que je n'aime pas la région, je ne vois pas l'intérêt de se rapprocher d'amis qui ne sont pas vraiment dignes de ce nom mais bon.


J'aurais été plus ouverte à la discussion sur le déménagement, s'il m'avait proposé une ville qui pourrait nous plaire à tous les deux, mais oui je confirme qu'on est mal barrés qu'on a l'un comme l'autre une bonne part d'égoïsme.

Citation:
Envoyé par Notic Voir le message
Je peux te donner une methode qui marche tres bien pour moi et ma femme.
Il faut considerer le coupe/famille comme une entite a part. C'est le pragmatisme pur qui entre en jeu.
On discute longuement des avantages et inconvenients de chaque option, uniquement sous le prisme familial. L'option choisie sera celle qui est la meilleure pour la famille.

Les memes elements vont rentrer en compte (distance du travail, qualite de vie, thunes etc...) mais la grosse difference est que l'option de dire que l'on prefere A ou B pour des criteres purement emotionnels ne compte pas.
Enfin on peut "se le dire" bien sur mais ce ne sera pas un argument. Elle comme moi feront ce qu'il faut pour le bien commun de la famille.
Si elle ou moi mettons un Veto (un non radical) pour une raison X ou Y. Ce veto sera respecte par l'autre.
Mais ce veto n'est pas utilise a la legere, c'est vraiment le bouton d'urgence. Ni elle ni moi ne mettons de Veto sur l'option de l'autre afin de "gagner". Sinon forcement ca ne marche pas.


Donc mon conseil est simple => au dela de vos preferences quel est le meilleur choix pragmatique?
Est-ce que cette méthode fonctionne lorsqu'il n'y a pas encore de famille en jeu puisque nous n'avons pas d'enfants à l'heure actuelle ?

Au niveau pragmatique, de mon point de vue c'est l'IDF qui gagne, parce que c'est là que nous risquons de trouver les meilleurs postes / rémunérations, c'est une région qui nous permet de nous déplacer en transports (on n'aime pas trop conduire tous les deux), j'y ai toute ma famille donc on pourrait se reposer sur elle (alors que la sienne est dispersée à droite à gauche) et c'est aussi un endroit imbattable en ce qui concerne la vie culturelle, sorties, restos... Néanmoins elle a un gros défaut, les prix de l'immobilier y sont absolument délirants, je pense que nous ne pourrons jamais acheter une maison dans une ville tranquille, mais dans un premier temps ça ne me gêne pas de vivre en appartement.

Il m'a sorti l'argument qu'au moins dans une autre région avec notre budget, nous pourrions avoir une maison, un point sur lequel il n'a pas tort. Cependant je trouve qu'il rêve un peu trop, parce que je doute qu'un jour il pourra avoir une super boîte (dans son domaine) avec un trajet court tout en vivant dans une maison. Je pense qu'il faut être réaliste, on ne peut hélas pas tout avoir dans la vie, surtout quand on a pas des revenus énormes (nous sommes tous les deux en dessous des 2000€...).

Citation:
Envoyé par Notic Voir le message
Vous avez 30ans +. Je suppose que le projet de batir un foyer doit faire partie des discussions.
A mon avis tu oublies beaucoup de details quand tu nous expliques que ton couple est nikel en dehors de cet aspect. L'egoisme pur est absolument incompatible avec la vie de famille.
Comment vous gerer votre argent par exemple?
Qui veut des enfants et quand?
Comment vous choisissez vos vacances, vos gros achats etc...?

Il faut savoir prendre une balle pour l'equipe parfois. (toi comme lui)


Si votre communication est bonne, profites en pour demarrer un travail de fond la dessus, Ca vous servira a l'avenir.
Figure-toi que non, nous n'avons que peu parlé de l'aspect famille, il n'est pas contre le fait d'avoir un enfant, même s'il ne se pense pas assez mature pour ça (selon ses propres mots, il ne sait déjà pas s'occuper de lui alors d'un enfant, il trouve cela prématuré pour le moment). De mon côté je ne suis pas fermée à l'idée d'en avoir, je dirais même que l'idée me travaille de plus en plus, mais j'ai bien envie de profiter encore un peu de ma jeunesse, donc je ne pense pas en concevoir avant au moins 2/3 ans.

Pour ce qui est de l'argent, on fait du 50/50 pour les loyers, les courses, vacances etc, même s'il gagne 200€ de plus que moi, je pense qu'il met plus de côté que moi puisqu'il est plutôt radin (même en fringues alors que ce n'est pas ce qu'il y a de plus cher).
Les vacances et les gros achats on regarde ensemble, mais je dois avouer que sur les vacances il peut me taper sur le système par moments
Je trouve qu'il est mieux de s'y prendre à l'avance pour avoir les meilleurs prix, alors que lui traîne de la patte et à du mal à s'y mettre, parce qu'il a des difficultés à se projeter pour un voyage qui aura lieu dans plus de trois mois (selon sa mère c'est surtout parce qu'il est avare).

Effectivement je pense que ça serait pas mal qu'on parle plus de la possibilité d'avoir des enfants, je pense que tu conviendras que quand on veut devenir parents le mieux c'est d'avoir un soutien familial à proximité (mes parents sont retraités en plus), surtout dans les premières années de l'enfant (je ne dis pas que je vais forcément faire toute ma vie en IDF). Je serai déjà plus tentée par l'idée de déménager près de ses parents plutôt qu'à Lyon (même s'ils ne vivent pas dans l'une de mes régions préférées) par exemple, même si je pense qu'on aura tous les deux des difficultés pour y trouver un bon taf.
Réponse avec citation