Afficher un message
 
Vieux 20/07/2020, 20h44
Serpents Serpents est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2018
Messages: 34
Par défaut

Citation:
Envoyé par Mountain Climber
Avant je me faisais chier aussi dans ces moments là. J'aurais préféré parler philosophie ou politique. Mais depuis que j'ai compris le truc je m'éclate 1000 fois plus qu'avant,
Quel truc ?

Parce que moi, même si on m'a déjà expliqué (analytiquement donc ...) les choses et tout, dans la pratique, ça n'a rien changé. D'où mon questionnement, et que je veux changer ça.

Parce que sinon, si je prends ça comme acquis, ça veut dire socialiser en prenant l'habitude d'éviter ou d'écourter au max les invitations genre mariages, certains aprems en famille élargie, soirées privées (genre anniversaire et tout, pas la soirée entre potes devant la PS), etc... Ce qui est quand meme un raccourci vers l'isolement, surtout dans mon cas, non ?

Citation:
Si tu es super analytique je suppose que tu n'es pas trop connecté à tes émotions ?
Ca dépend ce que tu veux dire. Mais je pense que la réponse est non, je suis très connecté.

J'avais écrit ça pour me décrire:

Citation:
Envoyé par Serpents
Concrètement, un aspect fort de ma personnalité est que je suis quelqu'un de très impulsif, mais très analytique. Mais genre, ce niveau : Je reponds aux commentaires de M*RDE ! - FERMEZ LA (Vieux dossier #29) - YouTube
Citation:
Pour moi le problème semble être que tu survalorises l'analytique.
C'est pas tant d'un jugement que je parle. Mais vraiment de ressenti.

Genre, je suis dans un aprem avec des inconnus, j'essaie de ne pas être analytique. A la rigueur, je pourrais faire l'effort de briser la glace. Présentation, des trucs que j'aime, essayer de voir si ça rebomdit. Mais rapidement, je serai à court d'idées. Et bon, passer 70% à faire l'effort d'écouter quelqu'un qui m'ennuie ou me déplaît franchement (la discussion qui consiste en quelqu'un qui médit d'autrui ou étant désobligeant dans son dos ), en galérant à essayer de faire la conversation, échouant et donc restant silencieux la plupart du temps... Je dois plus m'amuser en bossant ou en faisant des corvées ménagères là...

Après, il y toujours l'astuce de m'améliorer aux cartes pour esquiver le problème. Ou le smartphone. Mais me rabattre sur ça, comme j'ai dit, avant, je préfère essayer de trouver une vraie soluce.
Et même dans ce cas-là, reste le problème de trouver des potes analytiques, histoire de pas être trop malheureux dans ma vie en général non plus.

Et j'ai toujours considéré la "sapiosexuelle" comme une sorte de blague où je sais quoi. Et depuis que j'ai lu le terme "morosexuel" (moron - sexuel), je crois que je suis pas le seul
Réponse avec citation