Afficher un message
 
Vieux 08/10/2019, 13h15
Oimat Oimat est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: juin 2018
Localisation: Bordeaux
Messages: 1 422
Par défaut

@bacchus, c'est dommage que tu te sois arrêté là.
La phrase JUSTE APRÈS celle que t'as cité est
Citation:
Oui mais voilà, des chercheurs ont mis en évidence que le taux de testostérone contenu dans la salive d’hommes qui venaient d’avoir une relation sexuelle pouvait être plus élevé qu’avant l’acte1 ! Si l’on poursuit notre raisonnement, le sexe avant une compétition aurait donc des effets bénéfiques sur la performance…
Donc voici l'article scientifique sourcé..

Voici donc leurs conclusions.
Citation:
In this study of 44 men’s testosterone responses during a visit to
a large U.S. sex club, salivary testosterone levels increased 36%
on average. Among men participating in rather than observing
sexual behavior, testosterone responses differed, with greater
percentage increases among participants (72%) than observ-
ers (11%).
Les participants ce sont qu'on baisé, les observateurs ceux qui ont regardé (peut-être se sont-ils branlés).

Ils expliquent très clairement que tous les articles précédents ayant vu une baisse de testostérone durant l'acte sexuel étaient très biaisés car ont tous été fait en laboratoire. Les gens ont donc copulé avec des électrodes sur le corps, à l'intérieur d'une IRM et surveillés par caméra, ce qui reffroidi bien les ardeurs.

En conclusion de cette article : baisez et branlez-vous, ça monte la testo.
Les effets négatifs ne viennent donc pas de la branlette mais du mode de vie qui y est associé chez certaines personnes.
Réponse avec citation