Afficher un message
 
Vieux 31/07/2019, 23h11
Beren777 Beren777 est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: dcembre 2018
Messages: 185
Par défaut

La plupart des gens n'en a simplement pas encore conscience, mais cela produit des effets néfastes à long terme, tant pour l’individu en particulier ( dégâts psychologiques, altération charnelle ) que pour la société de manière générale ( relation de couple instable et divorce, accentuation de l’hypergamie féminine et hausse consécutive du célibat, suicide affectif, déconstruction du noyau de la civilisation : la famille ; transmission de MST, naissances « bâtardes » et non désirées donc troubles de l’éducation pour l’enfant ; fracture et conflictualités homme-femme ; hypersexualisation et augmentation du taux d’agressions relatives au genre etc… ).

Si la dépravation sexuelle est certes aussi vieille que l’humanité, le monde disposait autrefois de mécanismes de contention — religion, éthique et vertu philosophiques, moeurs socio-culturelles, portant parfois fruits dans le droit… ; elle s’est de nos jours vue ouvrir la boîte de Pandore, sous le sacro-saint étendard d’un prétendu « Progressisme » ( à savoir l’idéologie du Grand Capital et de ses nombreux outils de propagande tels que le féminisme ou encore l’universalisme ). Or je crois que l’être humain n’est pas conçu, ni par la biologie ni par l’esprit, à fin de marchandisation.

D’ici cinquante ans, passées l’hystérie et l’effervescence suscitées par la fameuse « libération sexuelle » que la génération « baby-boomers » des Trente Glorieuses a transmises à sa descendance ( générations Y & Z ), l’on réalisera l’étendue de nos erreurs. D’autres conséquences du désastre capitaliste consumériste commencent déjà ( enfin ! ) à être de plus en plus dénoncées : l’impératif écologique et la polarisation inégalitaire d’un monde que l’on rêvait volontiers « mondialisé, universaliste et humaniste ». Concernant le sexe et les relations amoureuses, certaines personnes, dont je pense faire partie, n’ont de cesse de pointer, de prédire, d’alerter…et sont tournées en dérision, voire jetées à l’opprobre public. Pourtant, à l’instar des scientifiques qui tentaient en vain de prévenir l’opinion publique quant aux enjeux environnementaux dès les années 70, nous serons demain remerciés ( et encore… ). Mais, là aussi, il sera peut-être trop tard.

Libre à chacun de vous de penser à l’exact et entier opposé. Je l’entends, le respecte et en apprends. Suis-je fou ? Cela demeure une possibilité envisageable. Est-ce que je suis un brin alarmiste et m’emporte pour des « broutilles » ? Probablement. Seul l’avenir nous le dira.
__________________
Masculiniste et révolutionnaire assumé. Courant de pensée MGTOW.
Réponse avec citation