Afficher un message
 
Vieux 23/04/2019, 11h26
Avatar de Pampino
Pampino Pampino est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: mars 2019
Localisation: Rome
Messages: 136
Par défaut

Citation:
Envoyé par Me-262 Voir le message
Après avoir effectué un travail sur moi-même, y compris la lecture ici de vos journaux et témoignages, quelque chose me paraît évident :

Quand je vois tous ces hommes qui font de la séduction leur priorité, qu’ils investissent tellement de temps, d’argent et d’énergie, je me demande si ce n’est pas un excès, s’il n’y a pas un manque profond à combler… et je pense que la réponse est oui.

Si l’on considère la drague comme un jeu léger et occasionnel alors oui je suis ok.

Si la drague est devenue un besoin alors il y a débordement, manque personnel à combler.

Sans vouloir faire une généralité je pense sincèrement que tous les « grands dragueurs » ont besoin de combler un vide en eux : un manque d’amour propre et/ou leur enfant intérieur qui souffre. La séduction n’est, à ce moment-là, qu’un moyen de poser un pansement sur ses blessures.

Ai-je tort ?
Je ne pense pas qu'on puisse généraliser, il y a beaucoup d'éléments qu'on peut prendre en compte pour ça. Il y a certainement un dénominateur commun à l'excés de séduction, et un vide à combler, mais je ne suis pas certains que l emanque d'amour propre soit la cause pour tout le monde. Certains le fond pour fuir leur vie, pour oublier quelqun ou quelque chose, pour compenser, ou par addiction... et certains, peut etre ne le font que par passion, comme on pratique un sport. Perso, je ne le pratique pas comme un sport donc, "scorer" n'est pas dans mon vocabulaire.
Réponse avec citation