Discussion: Masculinité toxique
Afficher un message
 
Vieux 06/02/2019, 22h25
gauguin gauguin est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 2 790
Par défaut

Bon, je mords a l'hameçon.

Globalement, et taillé a coups de serpe, ma grille de lecture est que le néo-féminisme s'incrit dans une lutte plus large entre deux religions. La religion des droits de l'Homme et la Religion tout court (que l'on soit religieux ou pas).

Les valeurs et la cohésion sociale sont plus ou moins empruntes des fetes, us et coutumes des principales religions. L'absence de regle n'ayant jamais été la panacée du genre humain, s'assurer que l'on ne s'entretuait pas tous et que notre vie soit régulée était au moins un des objectifs pas si mauvais a mon sens de la Loi religieuse au sens large.

Le néo-féminisme faisant partie du camps des droits de l'Homme revendique une transformation du genre humain pour toutes les femmes et les hommes (qu'on leur ai demandé leur avis ou pas) et s'entend a redefinir l'equilibre social lui-meme régulé initialement par les religions. La religion ayant cédé du terrain au droit laic, le champ d'action du droit de l'Homme peut donc s'étendre.

Entre le camp de la religion des droits de l'Homme et le camp de la Religion classique, le choix n'est pas aisé d'autant plus que les contours de séduction et de valeurs ne sont pas aussi clairs de chaque coté. La religion c'est passé, c'est vieux, ca a plusieurs milliers d'année, ca a fait beaucoup de morts, les droits de l'Homme c'est mieux, c'est bien.

A ce débat, il n'y a pas vraiment d'issue autre a mon sens que de se positionner sur les valeurs de la religion que l'on se choisit, consciemment ou inconsciemment.

Le déconstructionisme et relativisme a tout craint de Derrida s'est tres bien exporté aux Etats-Unis et nous revient de plein fouet, en culture conquérante américaine, instrument d'assimilation parfaite de la machine de guerre commerciale américaine. Vous remarquerez que rien de tout ceci ne vient des pays de l'Est, ni du moyen-orient, ni d'Asie.

Y voir clair est difficile, déroutant et il s'agit encore une fois d'un sujet polarisant.

Pour ma part, je n'acheterai plus de produits Procter & Gamble, le modele américain ultra-libéral et son néant commence a me dégouter serieusement.

Dernière modification par gauguin ; 06/02/2019 à 23h03
Réponse avec citation