Discussion: Découverte
Afficher un message
 
Vieux 04/10/2018, 13h32
Isa-Belle Isa-Belle est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: septembre 2018
Messages: 26
Par défaut Découverte

Bonjour
Je pratique l'équitation depuis toute petite. C'est une de mes activités de loisirs préférée. Adolescente, je participais à des concours régionaux. Dans le salon de mes parents, dans la vitrine, il y a plus d'une dizaine de Coupes. Autant de Prix remportés. Hélas je n'ai plus le temps de m'y consacrer autant que je le souhaiterais.
L'entraîneur devait avoir 35 ans. Sa femme venait parfois dans le manège en fin de soirée. Je surprenais souvent son regard posé sur mes formes naissantes. Au début, cela me troublait. Lentement cela m'amusait avant de me procurer de délicieuses émotions. Mais pourquoi fixait-il ainsi son regard sur mon sexe moulé dans mon pantalon d'écuyère ?
Une fin d'après-midi d'automne, à la veille de la fête de Halloween, je l'ai suivi en cachette jusqu'aux vestiaires privés du personnel. Je me suis cachée au dessus, sur les poutres de l'écurie voisine. Il a sorti un magazine de son armoire métallique grise. Il me tournait le dos mais je devinais une main sur son sexe. C'était vague.
Une entraîneuse est arrivée. Il a jeté le magazine dans le placard avant de suivre la jeune femme. Je suis descendue à toute vitesse. J'ai ouvert la porte de l'armoire. C'était un magazine pornographique. J'étais étonnée de découvrir des jeunes filles à peine plus âgées que moi, très belles, cavalières comme moi, sur des chevaux. Mais toutes nues.
Certaines d'entre elles avait des objets enfoncés dans les fesses. Assises sur leurs selles j'imaginais l'inconfort. Curieusement, après un choc passager, j'avais envie de voler le magazine. Mon premier désir de vol ! J'entends les voix. Je me dépêche de filer en laissant la porte du placard ouverte. Sur le magazine ouvert. Je ne sais pas ce qui s'est passé entre les deux protagonistes. Mais moi je n'avais qu'une envie. Essayer de monter avec un objet enfoncé dans les fesses.
A la maison, dans le grand coffre au grenier, qui contenait mes jouets de petites filles, il y avait un jeu de petites quilles en plastique. Elles me semblaient présenter la taille idéale. Ça ne rentrait pas. Ça me faisait même mal. Je l'ai enduite de crème grasse. Miracle. Ça rentrait mieux pour dépasser juste ce qu'il fallait. Une quille d'environ dix centimètres dont le socle restait à l'extérieur.
J'avais la curieuse sensation de devoir faire caca mais sans pouvoir. Aucun plaisir. Juste de la gêne et de l'inconfort. Je suis allée au centre équestre avec cette quille enfoncée dans les fesses. Une fois sur le cheval, toute gênée d'imaginer que quelqu'un pourrait deviner, je faisais le même constat. Aucun plaisir. Juste de l'inconfort et l'envie artificielle de faire caca. Peur de me blesser au galop.
Je me souviens avoir soutenu le regard insistant de mon entraîneur jusqu'à lui faire baisser les yeux. Je venais malgré tout de remporter une nouvelle victoire. J'ai passé mon heure d'équitation sodomisée par cette quille en plastique. Ce qui a participé à me détourner, et à tout jamais, de toute pratique anale.
J'ai vécu quelques belles aventures dans ce centre équestre. Je relaterais les histoires les plus racontables. J'espère ne choquer personne...
Réponse avec citation