Afficher un message
 
Vieux 26/08/2018, 02h01
Plop Plop est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: janvier 2010
Messages: 278
Par défaut

Malheureuse mise à jour de ce post

Je resitue, nos problemes empirent de plus en plus, le 12 aout dernier nous avions passé la journée à Disneyland pour mes 30 ans, pas une seule fois elle ne me touche ne m'embrasse... je craque...

Le lendemain matin nous avons une discussion quand à ses symptômes et sa pathologie qui l'empechent d'avoir le moindre contact physique avec moi, a partir de là elle m'avoue qu'elle m'aime mais pas au sens amoureux du terme, qu'elle n'est pas amoureuse, elle ne sait pas si la relation va être amenée à évoluer par la suite et que si notre relation lui convient, elle doute que j'y trouve mon compte dedans...Plus de contact physique sauf rare occasions, instabilité dans notre couple...etc

On finit par rompre d'un commun accord même si je finis par acter le fameux "on stoppe tout" de ma propre bouche, s'ensuit de longues heures ou je fais mes valises dans les larmes, je tente le tout pour le tout avant de franchir le pas de sa porte, il y a forcément une solution, on ne peut pas se quitter comme ça...devant l'absence de solutions, je finis par quitter son domicile pour rentrer chez moi...non sans se promettre que on ne se traitera jamais comme des étrangers et que nous resterons en bons terme, on se prend dans nos bras, on pleure, on prévoit de respecter un SR de plusieurs mois je pars, c'est fini....

S'ensuit un SR tout naturellement, 4 jours plus tard, Le 17 aout sa meilleure pote m'envoie un message pour me dire qu'elle me supprime de FB

Le message en question :
" Steve,
Ça n’a effectivement rien de personnel mais mon rôle dans cette situation est de prendre mes distances avec toi qui est, indirectement et involontairement, devenu un vecteur de souffrance pour elle.
Je me doute bien que la décision n’a pas dû être facile à prendre et qu’elle s’accompagne d’énormément de chagrin pour vous deux. Comme tu l’as dit, à part être courageux et assumer cette décision ou, du moins, prendre le temps de la digérer, il n’y a pas grand chose à faire.
J’espère sincèrement que tu es largement entouré par tes proches pour faire face à cette rupture.
Comme je te l’avais également confié plusieurs fois, tu es quelqu’un que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir et je suis bien désolée de vous voir aussi peinés.
Je t’embrasse"

(j'ai mis en gras les mots important)

Ensuite je la surprend plusieurs fois à stalker mon facebook le (like lachés sans faire exprès, je ne dis rien, je poursuit mon SR)

Le 22 aout, soit 9 jours apres la rupture je reçois un coup de fil de sa part, je décroche, elle me dit qu'elle n'a pas une bonne nouvelle à m'annoncer, sur un to enjoué, elle s'est mise en couple avec son meilleur ami que j'ai deja rencontré qui avait un comportement assez ambigue avec elle, je commence a pleurer, je lui dit que je n'ai pas encore fait mon deuil de la relation, j'étais pas prêt à entendre ça, elle me dit que c'est pour mon bien, qu'il vaut mieux que je l'apprenne le plus tot possible de sa bouche que autrement, que ca me permettra de passer à autre chose plus rapidement

s'ensuit des phrases blessantes et horrible à entendre telle que
- Au final je ne t'ai jamais aimé sur l'ensemble de la relation
- Tu as été une relation pansement
- Tu n'es qu'un dommage collatéral par rapport a mes problemes, c'est tombé sur toi
- Ce n'est qu'une histoire de 5 mois tu vas t'en remettre rapidement
- Tu peux commencer à me détester je comprendrais

Le tout sur un ton froid, dur, neutre, qui tranche radicalement avec la personne qui m'a témoigné de l'affection et de la compréhension lors de notre rupture le 13 aout, j'ai cru avoir affaire à une tout autre personne au téléphone, c'était déstabilisant,

Concrètement : La nouvelle m'a mise par terre, je ne m'attendais pas à ça, pas de sa part, pas aussi tot, en me contactant, elle n'a pas respecté mon espace vital, elle n'a pas respecté le SR que l'on s'était imposé, pourquoi m'appeler pour m'annoncer ça ? Elle sait que j'ai de lourde échéances a tenir, un mémoire à rendre la semaine prochaine suivi de la soutenance, je tiens le coup pour tout terminer a temps, mais je n'y arrive pas, j"ai mal, mal a cause de ses mots, des phrases qu'elle m'a dite, mal a cause de son comportement, j'essaye de comprendre, je n'y arrive pas, je ne trouve pas de réponses, alors je commence à me dire que c'est de ma faute et que je culpabilis....

Je suis brisé

Dernière modification par Plop ; 26/08/2018 à 16h50
Réponse avec citation