Art De Seduire   Retour sur ArtDeSeduire.com
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 26/09/2017, 00h35
Animale Animale est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: septembre 2012
Messages: 427
Par défaut Quand les émotions vous dominent

Bonsoir les players,

J'ouvre ce topic à la suite d'un très bon conseil que m'a donné Sélim, pour reprendre ma vie sociale en main : tout tenter pendant un an. C'est ce que j'ai commencé à faire : essai de différents sports (fitness, rugby touch...), pas mal de nouvelles têtes rencontrées, autant gars que filles... je participe à un peu plus de soirées que les années passées au sein de mon école. Plus d'autres trucs que je prendrai un malin plaisir à découvrir une fois ce putain d'examen à passer début octobre (pour lequel au passage je n'ai aucune motivation... je sens que toutes mes pensées et émotions sont tournées vers le fait de me connecter socialement aux gens, là c'est assez aigu comme sensation).

A force de rencontrer des tas de gens différents j'ai vu qu'il est possible d'être intelligent, accompli dans sa vie et exprimer ses émotions. Moi je les ressens, elles sont extrêmement violentes/chaotiques, mais je me sens pas encore super libre quant au fait de les faire jaillir. Je suis très sensible à tout, en fait. J'ai rationalisé pendant des années comme pour me distancer de tout ça... mais c'est pas possible toute une vie comme ça...

J'ai noté quelque chose de vraiment étonnant, plus je fais de soirées et moins je sais ce que je veux. Je suis complètement perdu une fois que ça se termine. Plusieurs gens rencontrés me l'ont dit, je suis quelqu'un de très frais, enthousiaste et positif. Qu'on ne peut pas m'oublier comme ça. Mais quand je rentre chez moi, alors là c'est le bordel. J'ai l'impression de m'effondrer. En plus là je stresse comme pas possible à cause de cet exam qui me pète les couilles (désolé de la vulgarité mais ça m'irrite de sentir que tout mon être ne veut pas et que objectivement le réussir contribue à mes objectifs de vie... avoir stabilité/aisance financière tout en se reposant au total 40% de l'année... ça ne se refuse pas)

Également ça fait des jours que j'ai le désir d'aller parler à une nana mignonne dans ma résidence, aussitôt calmée par une envie soudaine de pougnette.

Bref en ce moment mes émotions me gouvernent, je n'arrive pas à décider de manière posée, mille envies me viennent en un temps très court. Je suis une vraie éponge. Je ressens tout, y compris dans des lieux "calmes" comme des rues ou couloirs de faculté. Les regards, mimiques des gens... tout ça me vient et me traverse fort.
J'ai même pas la "discipline" pour en faire des écrits ou des dessins.

Un an de TCC m'a recâblé quant au langage non-verbal des gens et maintenant que je peux tourner à plein régime (sans pilules qui sapent artificiellement mon énergie...), je me sens vraiment accro au contact humain. Même quand des inconnus parlent dans la rue, ou ont une réaction qui m'interpelle émotionnellement (rire un peu fort, parler avec vigueur d'une personne)... j'ai des fourmis dans le coeur, une grosse envie de me mêler à la situation même si a priori elle n'a rien à voir avec moi proprement parler...

J'ai d'ores et déjà pris rendez-vous avec une psy. Je veux essayer quelque chose de différent et surtout gratuit. Lui balancer tout ce que j'ai sur le coeur, ces questions que je n'ai jamais posées de visu.

J'espère qu'un jour j'arriverai à ne plus les subir, elles me font des appels du pied terribles, qui pourraient m'emmener vers des chemins plaisants si je savais comment les écouter...
__________________
"La simplicité est la sophistication suprême." - Léonard de Vinci
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 26/09/2017, 08h50
Avatar de tron
tron tron est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Montpellier
Messages: 10 179
Par défaut

Citation:
Envoyé par Animale
J'ai d'ores et déjà pris rendez-vous avec une psy. Je veux essayer quelque chose de différent et surtout gratuit. Lui balancer tout ce que j'ai sur le coeur, ces questions que je n'ai jamais posées de visu.
Rien n'est réellement gratuit dans la vie.

Une fois que t'y aura tout balancer la thérapie pourra commencer réellement alors autant tout faire au début ouai ^^.
Si c'est un psy classique qui travaille avec le langage alors je pense vraiment que c'est la meilleure chose à faire dans ta situation, c'est une question existentielle qui semble te bloquer, c'est un véritable rubik's cube dont tu connais pas encore les règles. Certains s'en sortent à peu près avec des trucs et astuces, tant mieux pour eux, ça n'a pas été mon cas personnellement. J'ai été mis au banc de mon existence pendant longtemps avant d'entamer une thérapie qui démêle tout ça.
Le résultat c'est que mon existence est beaucoup mais beaucoup plus légère à littéralement tous les niveaux.

Je pourrais rien te dire que ne te dira un bon psy sur les premières séances. N'hésites pas à changer de psy si tu sens que ça va pas, il suffit d'en trouver un qui a bonne réputation.
__________________
Tout est une question de perception.

Dernière modification par tron ; 26/09/2017 à 08h58
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 26/09/2017, 15h04
Animale Animale est déconnecté
Initié
 
Date d'inscription: septembre 2012
Messages: 427
Par défaut

Je sais bien Tron, je voulais dire la psy que j'ai trouvé donne des consultations à 0€, c'est un service pour les étudiants.
Et ça me semble être le cas, en France sauf mention contraire les psys sont orientés langage.
Je suis comme toi, je vois plein de techniques. Mais toi et moi on sait que sans une bonne estime de soi ça sert pas. J'sais pas, prendre un numéro de téléphone, isoler une fille, ça c'est des techniques...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

J'essaie de faire quelques approches sans jamais utiliser de canned stuff. Ca va plutôt bien. Mon souci actuel est que je ne suis pas assez fonceur, je conduis les interactions à un rythme tranquille mais quand faut changer de braquet, je suis bloqué.

L'autre jour je discute avec une américaine qui prenait le tram avec moi. On peut même pas appeler ça abordage tant c'était naturel. On s'est fait quelques EC, là j'étais sûr qu'il y avait un truc à faire.
J'éternue, elle me dit "à tes souhaits". Et là je continue la discussion sur son sac à dos, bref j'ai un truc pour apprendre à la connaître.
Et le courant passe super bien, elle cherche à me connaître, et me demande si j'aimerais bien aller aux États-Unis un jour, et à quelle date. Je lui dis oui, avec grand plaisir
Sauf que... sauf que... niveau logistique mon côté pépère a ressurgi... pas pris son Facebook assez tôt. Pile au moment où elle devait partir du coup je n'ai pas pu la recontacter :'(
J'étais un peu dépité, même si c'est pas la dernière fois que j'aurai des occasions. Je dois avouer que la règle des trois secondes est assez bien foutue par rapport à ça, ça m'arrive d'avoir une envie (prendre un num, parler à l'oreille de la nana, ...) et que passées ces trois secondes ça tombe complètement dans l'oubli parce que la conversation aura changé de sujet, que mon cerveau m'aura fait douter entre temps...

Sinon idem à une soirée de mon école, sur la fin on danse sur "Les lacs du Connemara", une chanson idéale pour se rapprocher physiquement. Je me retrouve aggripé par la taille par une fille qui était dans une chaîne avec d'autres gens, pas forcément la plus belle mais je la trouvais fraîche.
Là j'ai appris un truc, c'est qu'en soirée il ne suffit pas de se toucher. Faut parler un minimum après. Car là on avait un bon contact, on se tenait bien l'un et l'autre mais on s'est pas parlés. En plus la nana semblait être toute seule vu qu'après la fin de la danse personne l'attendait...
Résultat... il s'est rien passé. Ma peur de l'inconnu, d'une situation jamais vécue, a pris le dessus. Je sors encore ce soir, j'espère que si je suis dans une situation similaire je me dégourdirai un peu mieux que ça.

Par contre j'ai progressé sur des basiques, je fais très attention à mon hygiène et mes vêtements quand je sors. J'ai commencé à trouver différents styles.
Pour mes soirées à l'école, barbu, chemise, pantalon couleur marron comme pour mes chaussures, avec bouts pointus.
Dans d'autres lieux de fête en plein air, ou boîte, polo bleu marine avec petit short souple avec des motifs ressemblant à des nuages, et des sandales. Ca fait un peu plus "casual", jeune, festif.
Systématiquement du parfum dans le cou, derrière les oreilles, sur le torse et un chewing-gum/tic tac dans la bouche, que je jette juste avant d'entrer dans le lieu où se passe la soirée.
__________________
"La simplicité est la sophistication suprême." - Léonard de Vinci

Dernière modification par Animale ; 26/09/2017 à 15h13
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 26/09/2017, 21h49
Avatar de tron
tron tron est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Montpellier
Messages: 10 179
Par défaut

Citation:
Envoyé par Animale
Et ça me semble être le cas, en France sauf mention contraire les psys sont orientés langage.
Les autres sont dans la technique donc ils préfèrent la nommer.

---------------------

Ca me fait penser un peu au titre de ton post ce que tu dis. Le but n'est pas de dominer ou d'être dominé par tes émotions mais de dealer avec jusqu'à que vos aspirations coïncident.

D'un point de vu plus pratique rater une occase c'est ce qui permet de saisir la prochaine plus franchement, c'est des étapes obligatoires.
Danser ça peut chauffer l'ambiance mais il faut déjà qu'il y ait quelque chose entre toi et la meuf.
__________________
Tout est une question de perception.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 29/09/2017, 21h45
Avatar de AlexandreDeMacedoine
AlexandreDeMacedoine AlexandreDeMacedoine est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: aot 2014
Messages: 1 527
Par défaut

Je poste sans véritable solution car j'ai le même genre de problème bien que je sois paradoxalement bien plus émotionnel.
Je pense qu'il y a une petite solution assez conceptuelle mais qui se traduit en actions du quotidien. Il s'agit de faire confiance à son intuition sur de petites choses pour court-circuiter ses pensées. Soyons clair, la pensée est un allié mais pas dans toutes les situations car la raison suit des règles qui limitent le champ des possibles.
Un moyen facile de penser "intuition" est d'essayer de penser par l'image, le symbole (du genre les figures du Tarot).

Ensuite, a force de se casser la gueule on finit par devenir un peu plus dans le contrôle mais évidemment cela prend du temps.

D'ailleurs, à mon avis ce que tu appelles l'émotion est plutôt de l'angoisse, au contraire ton cerveau court-circuite tes émotions.
Je suis en plein dans une attention portée à mon surmoi et ce qui semble me calmer est de :

- me rendre compte que ce surmoi se comporte de temps en temps comme le vieux boulet pessimiste que j'ai envie de gifler
- considérer objectivement les faits et me questionner pour me rendre compte qu'en fait j'angoisse sur quelque chose...mais je ne sais meêm pas de quoi j'angoisse car en fait il n'y a rien !

Cela ne fait évidemment pas de miracle, a mon avis il vaut mieux renoncer à cette idée. SI un lourd changement se fait, c'est sur de plus longues périodes de temps selon ton point de départ.

Dernière modification par AlexandreDeMacedoine ; 29/09/2017 à 21h48
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 29/09/2017, 23h15
Avatar de Mountain Climber
Mountain Climber Mountain Climber est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: juin 2017
Messages: 120
Par défaut

Salut,
Moi aussi je suis une éponge émotionnelle et c'est très perturbant.
Je vais voir une psy, c'est bien et ça aide, mais il y a aussi la méditation qui m'a beaucoup, beaucoup aidé, et notamment parce que ça ne passe pas par le verbal et qu'un de mes problèmes c'est l'overthinking.
Si ça t'intéresse de creuser le sujet, j'ai fait un post dessus dans mon journal. Sur ce que j'ai pratiqué, ce que ça m'a apporté, etc.
Cheers.
__________________
Mon journal : Journal d'un explorateur amoureux
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 30/09/2017, 06h59
Avatar de tron
tron tron est déconnecté
Sage
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Montpellier
Messages: 10 179
Par défaut

Ouai l'intuition est très importante et ça fait parti de la raison pour moi. On peut pas se tromper avec l'intuition.

Citation:
Envoyé par AlexandreDeMacedoine
D'ailleurs, à mon avis ce que tu appelles l'émotion est plutôt de l'angoisse, au contraire ton cerveau court-circuite tes émotions.
L'angoisse c'est l'incapacité à savoir quoi faire de ses émotions. C'est la préparation à un danger imminent.

Citation:
Envoyé par AlexandreDeMacedoine
SI un lourd changement se fait, c'est sur de plus longues périodes de temps selon ton point de départ.
C'est sûr mais les changements viendront quand même relativement rapidement. Les lourds changements se font essentiellement sur des points qu'on soupçonne pas au début.

----------------

Lacan avait une formule que j'aime beaucoup, il disait que le but n'est pas de s'adapter à la réalité mais de faire reconnaître son propre désir. Sachant que c'est probablement un des type qui a le plus de thérapie finir à leur terme.
En vérité le but d'une thérapie n'est même pas réellement d'avoir une meuf, des amis etc. mais d'avoir la capacité de poser ce désir parfois impérieux sur la table.

C'est pour moi un des axe les plus importants en thérapie, la capacité de s'exprimer, de dire à une femme qu'on veut la voir, dire à une femme qu'on la trouve magnifique, proposer une soirée à des gens, dire à sa famille quand elle nous saoule et oser leur dire qu'on les aime.
Le but est de pouvoir s'exprimer sans rien attendre en retour ce qui demande déjà une bonne part d'indépendance émotionnelle.
__________________
Tout est une question de perception.

Dernière modification par tron ; 30/09/2017 à 07h03
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 30/09/2017, 21h50
Jawed Jawed est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: mai 2016
Messages: 387
Par défaut

Bonsoir.

Citation:
Envoyé par Animale Voir le message
A force de rencontrer des tas de gens différents j'ai vu qu'il est possible d'être intelligent, accompli dans sa vie et exprimer ses émotions. Moi je les ressens, elles sont extrêmement violentes/chaotiques, mais je me sens pas encore super libre quant au fait de les faire jaillir. Je suis très sensible à tout, en fait. J'ai rationalisé pendant des années comme pour me[/QU distancer de tout ça... mais c'est pas possible toute une vie comme ça...
Sociabiliser c'est bien, mais c'est aussi important de se retrouver seul pour se ressourcer consciemment aussi. S'ancrer profondément en soi et observer.
Rationaliser c'est aussi un moyen de fuir. Hors ces émotions elles font partie de toi, les fuir n'est pas la solution. Les observer sans les juger et accepter que tu puisses les ressentir en revanche...

Citation:
Envoyé par Animale Voir le message
J'ai noté quelque chose de vraiment étonnant, plus je fais de soirées et moins je sais ce que je veux. Je suis complètement perdu une fois que ça se termine.
Plus tu t'ouvres à de nouvelles choses et plus tu as de choses à traiter en toi. Alors si tu ne prends pas le temps de les traiter, c'est elles qui te traitent...

Citation:
Envoyé par Animale Voir le message
Mais quand je rentre chez moi, alors là c'est le bordel. J'ai l'impression de m'effondrer. En plus là je stresse comme pas possible à cause de cet exam qui me pète les couilles
Dans ces moments là tu fais quoi ?


Citation:
Envoyé par Animale Voir le message
Bref en ce moment mes émotions me gouvernent, je n'arrive pas à décider de manière posée, mille envies me viennent en un temps très court. Je suis une vraie éponge. Je ressens tout, y compris dans des lieux "calmes" comme des rues ou couloirs de faculté. Les regards, mimiques des gens... tout ça me vient et me traverse fort.
J'ai même pas la "discipline" pour en faire des écrits ou des dessins.
Tu n'es pas tes émotions.

Citation:
Envoyé par Animale Voir le message
je me sens vraiment accro au contact humain. Même quand des inconnus parlent dans la rue, ou ont une réaction qui m'interpelle émotionnellement (rire un peu fort, parler avec vigueur d'une personne)... j'ai des fourmis dans le coeur, une grosse envie de me mêler à la situation même si a priori elle n'a rien à voir avec moi proprement parler...
C'est intéressant ça. Quand on est pas en contact avec soi-même, on recherche désespérément le contact des autres. Comme si on voulait vivre à travers eux...

Citation:
Envoyé par Animale Voir le message
J'ai d'ores et déjà pris rendez-vous avec une psy. Je veux essayer quelque chose de différent et surtout gratuit. Lui balancer tout ce que j'ai sur le coeur, ces questions que je n'ai jamais posées de visu.
Si ça peut te rassurer, fonce. Mais j'ai pas l'impression que tu en ai besoin. T'as juste perdu le contact avec toi même parce que tu ne prends pas le temps.



Citation:
Envoyé par Animale Voir le message
J'espère qu'un jour j'arriverai à ne plus les subir, elles me font des appels du pied terribles, qui pourraient m'emmener vers des chemins plaisants si je savais comment les écouter...
Tu les subis parce que tu choisis de les subir. Comprends que c'est toi qui établis les règles, toi qui donne les ordres, et que personne, qu'il soit psy, maître spirituel, extraterrestre, ou lapin géant, ne sait mieux que toi comme tu fonctionnes. Prends juste le temps de t'écouter.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 30/09/2017, 23h56
Avatar de AlexandreDeMacedoine
AlexandreDeMacedoine AlexandreDeMacedoine est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: aot 2014
Messages: 1 527
Par défaut

Citation:
L'angoisse c'est l'incapacité à savoir quoi faire de ses émotions. C'est la préparation à un danger imminent.
C'est un effet que j'ai constaté et qui justement explique le débordement des émotions. Ignoré, le royaume des émotions devient alors perçu comme un chaos et devient donc explosif...ou du moins facilement inflammable.

En parlant d'overthinking, on peut réussir par finir à cloisonner clairement les "parties" de son esprit. On peut les voir mais arriver à les cloisonner est plus difficile et évidemment -puisque l'on est humain - on finit toujours par céder. Je connais les états d'angoisse forts et à partir du moment où tu es capable de t'élever au dessus de ce discours/de cette pression pour la disséquer afin d'en examiner les tenants et aboutissants tu as déjà à mon avis déjà fait un grand pas. Ensuite, il faut travailler bien sûr mais quand tu as mis le doigt (au sens de "ressenti" , et c'est ça la difficulté car il ne s'agit pas de connaissance de la pensée, dicible) dessus, tu passes d'un paradigme d'une personne capable de prendre le contrôle du navire, l'horizon s'éclaire.

Le truc c'est que cela s'acquiert plutôt par l'expérience de la vie la plupart du temps. La discussion avec des gens, l'exploration rationnelle permet cependant de structurer son expérience, de l'évaluer, etc. Donc les deux marchent ensemble de manière optimale, l'idée du psy n'est donc pas mauvaise du tout !

Jawed pointe aussi du doigt le besoin de poser, de structurer. Car si tu es uniquement dans l'action vide de pensée tu vas finir par te retrouver dans le noir. Tu auras fait beaucoup -et cela aura quand même un effet positif à un moment ou à un autre - mais tu peux finir par perdre le sens et d'agir "pour agir".
Des fois se poser pour poser sa peine, son angoisse, la reconnaître sans forcément tomber dans le pathos (je veux dire par là sans romancer les choses) au lieu de se dire qu'on doit faire quelque chose pour rectifier le tir, etc. est BEAUCOUP plus efficace.

Car si tu rentres dans le cycle de l'action pour ne pas culpabiliser, ne pas te flageller de ne rien faire pour améliorer ton sort, tu pars à la perdition sauf si tu arrives à en sortir un jour.
Je te dis cela mais je te conseille tout de même de suivre ta voie, garde juste en t$ete ce qui est dit et tu feras le tri plus tard : il est important aussi de ne pas tomber dans le perfectionnisme de la meilleure voie à suivre. Par expérience, toute voie suivie par conviction aura de bonnes répercussions. SI par exemple tu es convaincu que faire ceci ou cela est bon, fais le.
Il faut juste garder et cultiver sa flexibilité pour se dire à un moment "attends là tu es enfermé dans un cycle que tu subis, y-a-t-il d'autres alternatives qui me viennent ?".

Si tu es sensible à l'imagerie, je te conseille de consulter les textes relatifs aux cartes du Tarot : la Force et l'Empereur (pas de voyance par contre, je préfère le préciser ^^).
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 03/10/2017, 13h00
Avatar de bacchus
bacchus bacchus est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: dcembre 2016
Messages: 1 310
Par défaut

encore une fois, encore et toujours, je conseille Tipi : https://www.youtube.com/watch?v=TFQzyOFaB2I

On peut le faire seul, mais il y a également des praticiens à prix libre. Le résultat est en général rapide.

https://tipi.pro/accueil/
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 11h33.