Art De Seduire   Retour sur ArtDeSeduire.com
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 10/02/2017, 13h42
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut Dossier NPU

.

Dossier NPU



Rédacteur : Diego

Relecteurs, contributions, aides et sources : Duc, Marqual, Notic, Cube_, Chochem, Haruh, Lock, Ted69, O'Malley, et tant d'autres... <3





On va la faire simple : dans cet article on vous donne notre vision des choses, elle n'est pas unique, elle n'est pas parfaite, mais elle fonctionne... pour nous !



Sommaire

PARTIE A : POUR BIEN DEBUTER
1) Définition npu, de quoi on parle ?
2) Pensées limitantes VS Conseils
3) Notre histoire

PARTIE B : LA PRÉPARATION
1) Le lieu
2) Potes + wings
3) Les fringues
4) Avant de sortir
5) Alcool

PARTIE C : LES BASES EN NPU
1) L’état d’esprit dès qu’on arrive
2) Aborder les filles
3) Des trucs débiles (mais qui fonctionnent)
4) Gérer quand vous avez hooké

PARTIE D : LA DANSE
1) Dédramatiser
2) Aborder sur la piste
3) La formation de la tortue
4) Gérer le set sur la piste






Hot.... Yeaaaaaah !!!!




PARTIE A : POUR BIEN DÉBUTER



1) DÉFINITION : NPU, de quoi on parle ?

Night Pick Up : Bars ou boites.

Le concept de la boîte de nuit, tout le monde connaît. Cependant, la diversité des établissements et des soirées à thème fait que sous cet acronyme NPU se cache une bonne variétés de fields : donc avant de dire “le NPU c’est pas pour moi”, essayez de trouver le genre de soirées qui vous conviendra.

Salsa, Mainstream, soirées à thème genre 80’s/90’s, il y aura forcément des boites qui vous conviendront mieux que d’autres.
Il y a aussi les bars dansants, que perso on aime particulièrement, mais pour ça on vous renvoie au chapitre 1 “Le Lieu”.

Le dénominateur commun de cet article NPU sera donc tous les endroits dans lesquels on est susceptibles de danser et boire un coup.
L'idée de base hormis la musique c'est qu'on est en soirée POUR S'AMUSER (et éventuellement s'alcooliser, et baiser).

le NPU, c'est un monde à part. La séduction fait partie intégrante du monde de la nuit, profitez en. Que vous ayez envie de faire du chiffre ou de trouver votre future LTR, c'est le field le plus propice pour faire des rencontres rapidement, selon nous.



2) Pensées limitantes VS Conseils


Question : "j'aime pas les boîtes, est-ce que c'est vraiment cool le NPU ?"


Citation:
Envoyé par Diego
Moi aussi les boîtes de nuit au sens strict ça me casse les couilles. A part boire/fumer/danser tu peux rien faire. Dans ce cas, on préfèrera les bars, ou les bars dansants, les bars/boites…

Question : “Le problème en boite de nuit, c'est qu'il y a toujours plein de distractions,
beaucoup trop de bruits (gros son techno-house-electro). Impossible de parler à une fille très longtemps, elles sont souvent dans leur délire de danser et de s'amuser entre copines.”

Citation:
Envoyé par Marqual
En ce qui concerne les obstacles liés au lieu en lui-même (trop de monde et musique trop forte) : si vous jugez que la foule est réellement un obstacle passé un certain point, ça peut le devenir effectivement, trouvez-vous un lieu moins bondé. Mais gardez en tête que le monde est un réservoir de fun et d’opportunités, et que mieux vaut un endroit un peu trop plein qu’un endroit un peu trop vide. En ce qui concerne la musique trop forte, ce n’est pas un problème, au contraire. Depuis un an environ, j’ai la voix qui se brise facilement, j’ai du mal à élever le volume sonore. Résultat, dans un bar je suis obligé de parler près de l’oreille des filles. J’ai cru au départ que ça allait leur paraître bizarre. Que nenni ! Je kinote le cou, les hanches, les cheveux de manière naturelle à cause de (grâce à) ça. Et si vous n’êtes pas encore à l’aise avec les kinos, utilisez même votre portable pour taper ce que vous avez envie dire. Pas le faire trop longtemps (c’est long à force), mais c’est fun au début. On peut être un mec verbeux et s’en tirer en NPU.
Citation:
Envoyé par Diego
Il faut assumer le fait que la séduction en NPU repose au moins en partie sur un Game très physique, où la parole est secondaire. MAIS vous pouvez échanger quelques mots avec de bons gros kinos, et je vous donne une petite astuce face aux décibels : lorsque vous parlez à l'oreille de votre target, appuyez sur son tragus pour filtrer les fréquences, faites le sur vous mêmes si vous entendez mal. Essayez ça marche !



Appuyer sur le tragus permet de filtrer les fréquences
afin d’entendre et de se faire entendre en milieu hostile



Question : “J’aime pas danser, j’aime pas les musiques diffusées, comment s’adapter à ce monde ?”

→ A vous de trouver le lieu spécialisé qui vous convient selon votre style


Citation:
Envoyé par Diego
ça s’apprend, c’est comme tout. A la base je suis plutôt métalleux, pas fan de l’ambiance “bal de promo” très “m’as-tu-vu” ni de la musique mainstream radio/TV.
Quand on y connait rien, on a tendance à se réfugier dans le fumoir : pas de musique, on peut discuter… mais bon c’est anti glamour faut le dire. Ensuite, on comprend qu’il y a plein de choses à faire au Bar en terme d’opens.
Au fur et à mesure, on apprend à se dérider sur la piste de danse, à ne plus se surveiller constamment, à lâcher prise.
Faut dire que quand des créatures sexuelles t’emmènent danser, ça te motive…!!!

C’est comme ça qu’on finit par devenir assez bon pour pouvoir s'adapter et rentrer dans n’importe quelle frame de la soirée ou du groupe

Citation:
Envoyé par Lock
Au début, surtout si on est pas fan de ce genre de musique, on se demande ce qu’on peut faire, on se surveille, etc, ça peut être difficile de s’ambiancer et s’amuser. Mais au final, c’est comme se créer des délires avec des potes. On s’en crée au fur et à mesure et c’est de plus en plus fun. La musique devient plutôt un support et un atout pour discuter, rigoler, danser, etc. C’est ce qu’on voit tous les ans derrière le bar. Les premières fois les gens vont pas trop oser, et puis ils se font des potes, apprennent à se faire des potes, à discuter avec des inconnus, et se lâchent, profitent de plus en plus de tout ce qui est mis à leur disposition. Ça sert à ça un bar pour moi.
Citation:
Envoyé par Marqual
En bref : “mon style ne fonctionne pas en NPU” n’est pas une excuse. Il y a forcément un endroit qui vous correspondra, quelques soient vos goûts, et ces endroits sont faits pour décomplexer les rencontres. Utilisez les derniers obstacles comme leviers pour booster ou amener du fun à votre game. Que vous soyez verbeux ou physique (bien sûr, on vous conseille de faire les deux), vous trouverez toujours un moyen de jouer sur vos forces.

Question : "y a que des nanas superficielles en NPU, des groupes mixtes ou entre copines, vous avez un potentiel océan de concurrence”


Citation:
Envoyé par Marqual
Le NPU, ça regroupe un tas d’endroits différents mais qui ont tous un point commun : les gens y sortent avec leurs potes pour passer un bonne soirée. Ca implique effectivement que les groupes soient déjà préconstitués dès leur arrivée, et aussi que certaines filles puissent paraître plus superficielles (puisqu’elles sont en mode je m’amuse, je bois un peu, je danse beaucoup, je débranche le cerveau). Ca ne veut pas dire qu’elles le sont intrinsèquement.

Mais c’est aussi un des endroits où il est le plus facile de socialiser. Les gens ne sont pas cons, les filles en particuliers ne sont pas connes. Elles savent qu’en sortant en groupe elles sont amenées à rencontrer d’autres groupes dans la soirée. C’est presque un accord de principe. Certaines le refusent mais ce n’est pas une majorité, et même les chiennes de garde n’ont pas encore étiqueté l’abordage en bar-boîte comme du harcèlement.
Citation:
Envoyé par Diego
Pour la concurrence, c’est toujours le cas. Partout. Sauf qu’en NPU la concurrence est directement en face de toi donc tu peux la voir.
Faut juste pas se soucier des Amogs.
La règle est simple en NPU : c’est celui qui ose le + qui s’en sort le mieux en général. Faut assumer et passer à l’action, nothing else.

Question : Les meufs sont fermées en boite ! Prouvez moi que les ONS sont monnaie courante !


Citation:
Envoyé par Marqual
Aborder des inconnus, hommes ou femmes, est un comportement qu’on peut qualifier de normal en soirée, même si ça ne vous paraît pas naturel au départ, et c’est principalement pour cette raison que le NPU me paraît le meilleur field pour débuter. Les seuls prérequis sont : trouver le lieu qui vous convient (CF PARTIE B LE LIEU), et y aller dans le même objectif que tout le monde, i.e passer une bonne soirée avant tout (CF PARTIE B L’ETAT D’ESPRIT). Garder en vue qu’y rencontrer des inconnus est normal, l’endroit est en partie fait pour ça.
Citation:
Envoyé par Diego
Demande aux players expérimentés. Les témoignages sont unanimes.
Citation:
Envoyé par Cube_
Les ONS sont monnaie courante, mais il faudra OSER et les provoquer. Si vous n’y allez pas à fond et que vous gardez une certaine retenue, vous rentrerez seuls après chaque soirée. En NPU mettez la subtilité de côté, pas le time, trop de bruit, trop de gens. Allez chercher les filles et excitez les.
Question : je sais pas danser. C'est grave docteur ?

→ Voir PARTIE D : LA DANSE
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 15h15
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 10/02/2017, 13h55
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

3) Notre histoire


On vous propose quelques exemples de notre expérience personnelle. Comment on s’y est mis, d’où on est parti.
C’est un petit bonus par rapport à l’article, juste pour imager quelques chemins de progressions possibles.

Citation:
Envoyé par Duc
Le NPU ? S'y est mis un peu au forceps.
Vers mes 21 ans, des potes ainsi qu'une ex me motivent à m'inscrire à un cours de Lindy Hop.

À reculons je leur dit ok pour le premier cours gratuit. Ça m'a fait kiffer.
Je sais pas si vous avez déjà fait des cours de danse en groupe ? T'es en cercle, et les filles défilent. Tu connais pas leur prénom, mais il fait mettre une main sur leur hanche, etc... J'y ai appris un rapport complètement différent envers le corps. Le mien. Et celui des autres. C'était pas si compliqué de toucher le corps d'une femme, dans la danse.

Révélation. Sur moi, et sur les femmes, ça m'a permis d'être à l'aise en danse avec mon corps, avec le fait de ne pas être forcément un bon danseur. Des HB9 étaient 1000 fois pire que moi niveau coordination et rythme.
Prise de conscience, prise de confiance !
On peut danser et mettre sa main dans le dos d'une nana. C'est rien du tout.
Et oser danser même si on est pas un très bon danseur, ça te mets 1000 pieds au dessus d'un super beau mec qui reste au bar.

Je fais ma danse en NPU, et je m'en bats les steaks des trucs autour. Je suis pas un très bon danseur. Mais je danse. Je suis pas Brad Pitt mais j'aborde.


Citation:
Envoyé par Marqual
Quand j'ai découvert ADS, le NPU est le premier field que j'ai testé. J'étais étudiant, ça me semblait inimaginable de rencontrer une totale inconnue et de coucher avec elle dans la même soirée.

Je sortais 2 ou 3 fois par mois dans des bars étudiants de Paris, avec des potes peu motivés. Et je testais des openers trouvés sur le site, mon but étant à l'époque de vaincre ma peur de l'approche. On va pas se mentir, j'ai ramé. Débutant, seul pour ainsi dire, des phrases que je trouvais bonnes mais qui n'étaient pas de moi... mauvais combo. OK, il y a eu un ou deux KC, mais beaucoup, beaucoup de bâches. Et encore plus de dégonflage de ma part.

Ceci dit, ça m'a progressivement désensibilisé au râteau. Et par conséquent ça m'a permis d'acquérir un peu plus de détachement, donc un peu plus de couilles, et donc plus d'efficacité. Je me faisais beaucoup moins jeter d'entrée de jeu, j'arrivais un peu plus souvent à KC et NC dans la foulée. Mais toujours pas de FC. C'est là que j'ai compris que la logistique était primordiale. L'avantage c'est que ça se rectifie facilement. Quitter une chambre en banlieue pour une coloc dans Paris, prévoir des capotes, avoir toujours sa chambre propre et plus ou moins rangée, de quoi faire un cocktail et/ou un petit plat facile, pas besoin de plus. Pas besoin de réel et long travail sur soi sur ce point.

Puis les choses ont commencé à s'accélérer. Avec ma meilleure pote à Paris, j'ai pu découvrir les joies et la puissance du groupe mixte en NPU. A cette époque j'avais envie de me prouver que je pouvais jouer en ligue des champions toutes les semaines et gagner régulièrement. J'ai donc commencé à bombarder en NPU (deux sorties minimum par semaines) avec deux objectifs :
- 1/ La présélection avec ma meilleure pote
- 2/ Gonfler ma confiance en moi en me prouvant que j'étais assez bon pour avoir une chance avec un vrai crush que j’avais en parallèle.

Autant dire que les nanas que je draguais alors en NPU, même si elles pouvaient être parfois superbes, n'étaient jamais un objectif en soi : je m'en foutais. Donc pendant 3-4 mois, j'ai réussi à "scorer" comme un porc. C'est là que j'ai entrevu le pouvoir du freelose. Rien à perdre, tout à gagner, que du fun.

Bilan : débuts difficiles, puis au fur et à mesure, pas mal de KC et de NC, quelques FC (pas des dizaines non plus), un threesome. Et surtout la compréhension de beaucoup de mécanismes de séduction valables pas uniquement en NPU, notamment l'importance du détachement, à la fois vis-à-vis de la fille, mais aussi du résultat. L'importance de s'amuser soi-même. C'est déjà une réussite en soi, et au moins un tiers du boulot avec les filles. L'importance de la part de chance qui reste même avec les progrès. Quelques souvenirs, dont certains complètement WTF, aussi bien epic fails qu'epic wins.

Citation:
Envoyé par Diego
Pendant longtemps, j’étais vachement réfractaire à tous ces endroits dédiés au culte du corps. Je ne supportais pas la danse, et avec le recul aujourd’hui je pense que je faisais un blocage par rapport à ma perception de mon propre corps. Faut s’assumer un minimum pour pouvoir prendre son pied sur la piste de danse...

C’est venu tout seul au bout d’un moment, à force de faire du sport et de prendre soin de moi (hygiène, shopping, muscu, etc..).
Une fois qu’on se sent confiant, on a fait 99% du boulot. A partir de là on s’est bat les steaks et on fait comme on veut.

J’ai réalisé que le plus important c’est la posture qu’on a sur la piste, et pas notre qualité artistique en tant que danseur.
Etre détendu avec son propre corps et avec celui des filles qui viennent se frotter, c’est vraiment ça le plus important.
Pour le reste, quelques pas que je colle à toutes les sauces, essayer d’être souple des articulations (genoux, bassin, épaules..) et ça roule.

Danser un minimum c’est important pour profiter du field NPU qui est très sympa.
Aujourd’hui j’ai du plaisir quand je danse, faut dire que ça aide quand on est bien accompagné !!

Citation:
Envoyé par Haruh
Je n’ai jamais vraiment dansé avant cette année. J’avais peur des moqueries et puis je me disais que je devais acquérir un certain niveau avant de pouvoir y aller.
Il y a 3 choses qui m’ont sauvé de cette foire d’empoigne dégueulasse et uniquement psychologique:

- En NPU la visibilité est moindre. A part lever les bras comme un teubé, personne ne vous remarque vraiment. Vous appartenez aux lots des danseurs. Bouger son corps de manière cohérente et sur le rythme de la musique suffit amplement.

- On a beaucoup moins la danse dans le sang que les femmes. Vous vous imaginez en tant que femme, ne pas savoir danser alors que toutes les autres bouges leurs forment mieux que leurs mains… Nous en tant que mecs, on a relativement peu “d’adversaires”.
Et puis j’ai vu de ces cadavres bouger sur la piste, le genre de mec avec une articulation. Du coup je me suis dis que même en le voulant, je ne pouvais pas faire pire que lui. J’allais pas être le plus nul.

- Bien savoir vous entourer. J’ai fais connaissance avec un groupe de femmes qui savent toutes danser. En soirée, les premières fois je leur ai dit que je ne savais pas vraiment danser. Elles ont rigolé et j’ai eu droit à plusieurs cours de danse en direct. C’était juste apprendre à bouger en rythme et que j’ai un corps et elles aussi. Elles guidaient mes mains sur elles. Elles m’incitaient presque à les toucher sensuellement.
Les fois d’après, elles me poussaient pour danser avec elle quand j’étais pas dedans. Et je peux vous dire que danser au milieu de 4 femmes qui prennent leurs pied ça vous donne de la valeur aux yeux des autres.

Maintenant je m’en sors plutôt pas mal et je commence même à prendre du plaisir à danser. Donc ce qu’il faut faire c’est foncer. Si tu as peur de pas savoir quoi faire, regardes des vidéos, des amis qui savent danser et entraînes toi chez toi. Il suffit juste d’avoir 2-3 façons de bouger à vitesse variables pour commencer. Ensuite tu pourras tenter des mooves plus osés.
Citation:
Envoyé par Notic
J’ai vraiment commencer à sortir pour choper à 25 ans. La relation humaine ne m’interessait pas du tout, la séduction non plus. Je cherchais pas à dater ou à NC. C’était draguer pour baiser baiser et encore baiser. Un jour je fantasmais sur les petits culs le lendemain sur les gros. On sortait à 2 généralement avec un pote dans le même délire.

Une bouteille d’alcool fort coulée, et c’est parti pour la chasse aux culs.
Ma technique? Je dirais que je me deplace beaucoup, tout le temps presque. Je me deplace et laisse trainer mes mains sur des hanches des epaule des bras des cheveux. Quand je croise une fille je la regarde de haut en bas je l’osculte” avant meme de dire un mot. Comme si je faisais mon marché. Quand je parle c’est presque toujours pour neg ou dire un truc sale. Quand je sens que je plais je l’emmene danser. Apres avoir tiré une HB un peu plus loin dans un endroit calme je la regarde de haut en bas pendant qu’elle me raconte qu’elle est étudiante à tel ou tel endroit. “_ Nan mais en fait ca m’en branle, je me demandais si t’avais quelque chose sous ton legging?” Et ca passe… C’est incompréhensible mais ca passait presque toujours. La plupart des filles loin d’être choquées réagissent bien et avec un peu de chance on peut même entendre “ahah va falloir le découvrir toi même! _Oh mais je suis un explorateur!” J’étais le pire connard du monde en NPU. Mais le connard sympa qui te fais marrer.

C’est probablement le pire endroit pour le faire, mais quel bonheur de baiser une bombe dans les chiottes d’un club ressortir et aller en emballer une autre 10 min après. Non vraiment le mec qui dit que le NPU c’est pas pour chopper je le comprends pas.

Des mini rateaux on en prend c’est vrai. Beaucoup. La fille qui te regarde pas qui te calcule pas ou même qui t’envoie chier parfois. Mais y’en a une autre qui passe 2 secondes après, elle est déjà oubliée… C’est ca la magie des clubs pour moi. La qualité (je parle QUE du physique) et la quantité. Sans compter le nombre de bonnes rencontres que l’on fait. Mecs comme meufs.
Le NPU m’a permis de faire des scores de malade en peu de temps.

Parce que des filles qui veulent pas ONS y’en a un paquet...
Vive la république et vive le NPU.
Vous aussi, racontez-nous votre histoire dans les commentaires
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 14h33
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 10/02/2017, 14h23
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

.


PARTIE B : LA PRÉPARATION



1) Le Lieu


Dans un premier temps, si vous débutez, il va falloir faire quelques recherches internet et écumer les établissements que vous aurez sélectionné.
Essayez de trouver quelques endroits cools dans le même périmètre pour bouncer tranquillou en quelques minutes, sans casser la vibe.

Un lieu qui vous correspond, c'est un endroit où vous vous sentez bien, où la musique ne vous casse pas les couilles, et où vous êtes certains de trouver le genre de filles qui vous convient (en terme d'âge, de catégories socio-professionnelles de la clientèle, ou encore en terme de style).
On peut pas comparer une petite boite de campagne avec le dernier club branché de Paris : pas la même musique, pas les mêmes personnes (pas le même prix non plus). Entre ces deux extrêmes, il y en a forcément un qui vous plaira davantage que l’autre. A vous de découvrir lequel afin de vous faire plaisir.


Le must pour nous : les bars clubs (bar+boite). Personnellement, on aime sortir dans des endroits qui font bar jusqu'à environ 23h puis qui se transforment petit à petit en boite.
Ce n'est absolument pas pareil qu'une boite (toutes les boites ont un bar hein, mais vous saisissez la différence, non ?).

Dans ce genre d'endroit, vous avez tout pour être heureux.
Les avantages du côté bar : le prix des boissons et la qualité qui n'est pas de la pure carotte comme en boîte, et vous pouvez discuter pépère en terrasse, vous poser à une table, ou fumer une clope sans vous retrouver dans un fumoir exigu et blindé (ce qui refilerait une telle odeur dégueulasse à vos fringues que même une fille qui fumerait des gitanes maïs aurait la gerbe à votre approche).
En ce qui concerne le tabac, si vous ne voulez pas vous fermer bêtement des opportunités avec les filles "sages", ne fumez pas (vous sentirez trop mauvais, et même si Pepito arrive à KC après avoir gerbé, ce n'est pas un exemple à suivre).

Vous pouvez également rôder sur le dance floor, sans pour autant que ce soit le seul intérêt de la soirée (ce qui est vite relou en boite). Le volume sonore n'est pas omniprésent, donc l'équilibre de ce field mixte bar/boite offre autant d'avantages aux tchatcheurs qu'aux danseurs (comme d'hab, pour être bon, faites les deux).

De plus, cette polyvalence de l'endroit fait que vous y trouverez une plus grande variété de profils : de la fille sérieuse qui accompagne ses amis en afterwork, à la reine du bal qui s'est habillée pour pécho et qui se déhanche comme une experte... et entre ces deux extrêmes, vous trouverez toutes les variétés possibles et donc forcément un profil qui accrochera plus avec votre personnalité.





Soyez lucide sur le potentiel de l’endroit.



Testez différents établissements pour trouver celui qui vous conviendra le mieux.

Si vous visez surtout les ONS, pensez à votre logistique pour FC car une heure de route jusque chez vous ça peut refroidir.
Si vous n'avez peur de rien et que vous êtes un peu taré, vous pouvez tenter le mode gitan de Play15.




2) Potes + Wings


Si vous êtes un ouf et que vous sortez en solo, on va pas se prendre les boules et on vous renvoie direct à ce très bon article de Ted69. Rien à ajouter, très bon boulot.

Si vous êtes dans un groupe d'amis lambdas (donc non players et qui sont là juste comme ça), ça risque d’être plus compliqué. Perso si je veux faire du game je sors avec des gameurs (go section rencontres entre membres) .

Bref, on vous conseille de sortir entre wings : pas de relou pour vous tirer vers le bas, pas d'image à préserver, pas de cockblock..
Au contraire, un ou plusieurs mecs qui sont là pour vous aider à hooker, à rebondir, ou encore à debriefer. Et puis Duc ne s'est pas cassé le cul à écrire le très bon article Wingman pour rien.


Si vous êtes deux, vous pouvez tout faire.
Le nombre d'or pour sarger : deux. Moins de chances qu'une gueule ne revienne pas au videur, plus facile pour vous mettre d'accord, meilleure communication pendant l'action, vous connaîtrez vite votre partenaire sur le bout des doigts (oui, je parle de votre wing, et non, vos doigts ne sont pas dans son cul, sauf affinités).

Beaucoup de filles ne sortent qu'à deux copines, donc être deux vous évite de vous tirer dans les pattes.
À deux, si vous êtes bons, vous pouvez gérer easy des sets allant jusqu'à 5 filles ou plus.
Bref, à deux, vous pouvez tout faire.

Si vous êtes trois, c'est bien aussi, car vous tomberez souvent sur des groupes de trois filles et si vous n'êtes que deux la troisième se fera vite chier et fera tout sauter en mode cockblock (très courant).
Dans ce cas c’est pas de pot et il faut vous mettre ok avec votre wing… Celui qui a un crush se chargera d’elle pendant que son wing s’occupera des deux autres. Payez une bière au sacrifié à la fin.

Si vous êtes plus : quatre, cinq, ou en meute de hyènes affamées, séparez vous en petits groupes de deux ou trois (au moins pour espérer entrer).... Vous pouvez vous faire des sessions d'une demi heure puis vous retrouver, débriefer et remixer les groupes : c'est fun et ça permet de tester diverses combinaisons et d'apprendre auprès de chacun de vos wings.




3) Les fringues


Chaussures :
Soyez pas con, arrêtez de sortir en basket, ce serait dommage d'être le seul boulet qui reste à la porte ou qui empêche tout le groupe de rentrer. Pas obligé de sortir le cuir, mais par pitié arrêtez les van's ou les nike pour le NPU (de bonnes sneakers peuvent passer mais il faut savoir ce que vous faites, en cohérence avec le lieu choisi).


Citation:
Envoyé par The_Vigilante
Après avoir pas mal pratiqué, je me suis rendu compte qu'avoir une jolie paire de chaussures, ça sert pas à grand-chose car premièrement on ne distinguera pas la qualité dans le noir, et tu as peu de chances de sortir de la boîte sans te faire marcher sur les pieds ou qu'un cocktail te remonte les chaussettes.
Pour certaines boîtes, le physio fera particulièrement attention à vos chaussures, donc le meilleur compromis reste d'avoir des chaussures de ville ou des bottines d’un bon rendu visuel mais d'une qualité plutôt cheap, mettre du Eram plutôt que des Clarks par exemple.
Mettez quelque chose de classe, de propre, mais qui a peu de valeur.




"Non. Pas toi."



Votre tenue :
Pour le reste sapez vous correct, en cohérence entre votre propre style et les endroits que vous voulez fréquenter.
Faites au moins le minimum pour ne pas vous fermer des portes.

Si vous n'êtes pas certain d'avoir bon goût, ou par défaut, mettez une chemise. Sachez doser entre pas assez/trop habillé. Ca dépend des endroits que vous fréquentez mais généralement le blazer et la chemise ne sont pas non plus des obligations.

Citation:
Envoyé par slx
Dans un premier temps, au niveau de la tenue, je porte une tenue assez simple, auparavant, j'y allais en chemise, blazer etc... et ça ne me réussissait pas, j'étais trop bien habillé pour ce genre d'endroits, ça me donnait sûrement l'air du mec qui s'habille super bien pour chopper donc j'étais repoussant. Maintenant j'y vais en chino de couleur (bleu ou rouge en général) et je met un t-shirt uni qui s'associe avec la couleur du chino. Quand il fait un peu frais, je porte en plus un Blazer que je dépose généralement au vestiaire. Associé à la tenue, j'ai une bonne carrure grâce à la musculation donc mes vêtements, même s'ils sont simple sont mis en valeur et on me remarque. Pas besoin donc de passer 1h à réfléchir à sa tenue.
Citation:
Envoyé par Diego
Pour le NPU je mets en général juste un jean bien fitté, des pompes habillées mais relax niveau confort pour ne pas douiller même après des heures debout, une chemise ou un haut un peu travaillé (j’évite le t-shirt), et un gilet/cardigan tout simple.
Citation:
Envoyé par Cube_
Une chemise ouverte unie (genre chambray, oxford) par dessus un t-shirt blanc, ce dernier à la découpe grossière (effilé au niveau du cou, ouverture un peu large). Un jean pas trop sérieux mais pas troué non plus. Des sneakers cool. Un bracelet en cuir, une montre. Une coiffure out of the bed. C’est bon vous avez l’air décontracté et stylé, exactement l’ambiance de ce genre de soirée.
Inutile de superposer les couches, il fait en général très chaud donc pas besoin de veste/gilet sauf si vous sortez en terrasse (amis fumeurs bonsoir).

Là encore pas besoin de sortir du gros budget, vous n’êtes pas à l'abri de recevoir des verres, de vous faire brûler par une clope, etc.
Vous devez pouvoir laisser votre veste un peu n’importe où et ne jamais la récupérer sans que ça vous pose problème.
Pas de contrainte matérielle, Be Free !

Pour résumer en bar/boîte, le mieux est d'avoir une tenue classe mais cheap (sauf si vous visez des lieux très selects).



* les extraits utilisés proviennent de cette discussion
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 14h36
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 10/02/2017, 14h55
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

4) Avant de sortir


L’état d’esprit :
pour être sûr d’être opérationnel et dans le bon mood le soir venu, faites gaffe dans la semaine à rester en forme (sport+sommeil), et avant de sortir mettez vous dans la vibe avec une bonne playlist (les chansons qui vous font sentir comme un boss).
Bref faites ce qui vous convient pour vous mettre dans un bon état d’esprit.

La semaine est faite pour se donner et bosser dur, votre soirée du week end n’en sera que plus réussie car vous aurez besoin d’un exutoire pour vous lâcher.
Work hard, play hard. C’est une question d’équilibre.

Le kit de survie :
Emportez juste une capote et des chewings gums, votre portable et votre CB, et virez le superflu. Tout doit tenir dans les poches de votre pantalon.

Prenez une douche, lavez vous la bite, mettez du parfum et c’est parti.



5) Alcool


Pas de préconisation spécifique sur ce sujet.
Vous pouvez vous murger chez vous pour pas cher avant de sortir, comme Agazama.
Vous pouvez vous murger sur place pour passer en mode Freeloose, comme Diego.
Vous pouvez aussi ne pas boire du tout, comme Chochem qui ne prend que des Perrier et des Virgin Mojito (il est temps que le monde l’apprenne !).

Du moment que vous êtes dans la vibe et que vous vous sentez bien, c’est cool.
Faut juste que l’alcool ne soit pas un refuge ou une stratégie pour “gagner des couilles”. Ca sera rarement productif.
L'alcool pris en quantité correcte multipliera votre taux de couilles par deux. Si ce taux est à zéro... ça ne changera rien. Si vous avez déjà un certain courage sobre, vous allez être imbattable..



Citation:
Envoyé par Diego
Le point important à mon sens, c’est la question “faut-il payer un verre à sa target?”
La réponse est simple : no way. Je paye rien avant d’avoir minimum KC.
Ca peut sembler sympa d’offrir etc, mais le truc con, qu’on le veuille ou non, c’est que ça vous fait perdre de la valeur (bonjour le pigeon = perte de respect).
Et puis ça coûte trop cher si vous commencez à rincer toutes vos targets.
Faites vous plutôt offrir un verre !
Ca peut sembler contre intuitif, mais payer des verres nous fait perdre des points, surtout dès la rencontre. Quelle est l'image qu'on renvoie ?
"j'ai si peu de confiance en moi, et si peu de choses à dire, que je suis tellement inintéressant que j'ai besoin de te payer un verre pour essayer d'acheter du temps avec toi."
Or elle est totalement libre de se faire offrir le verre et de partir...
Et proposer de payer un verre tôt dans l'interaction est souvent le move par défaut ce que font beaucoup de mecs pas très à l'aise...

"Si elle demande si on lui offre un verre, une bonne réponse ?"
-> Pourquoi je te paierai un verre ?
(si elle cherche à se qualifier, c'est pas plus mal !)
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 14h38
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 10/02/2017, 15h00
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

.


PARTIE C : LES BASES EN NPU



1) L’état d’esprit dès qu’on arrive


Ca y est, vous venez d’entrer dans le club.
Voyons voir comment se mettre dans l’ambiance comme il faut pour passer une bonne soirée et maximiser les chances de hooker.



Le fun !
C'est la pierre angulaire pour passer un bon moment. La base pour une soirée réussie, ce n'est pas de chopper ou de close (que ce soit NC, KC ou même FC).

Une soirée réussie, c'est s'amuser. Passer un bon moment et faire passer un bon moment à vos wings, vos bros, et les filles que vous rencontrerez. Sans ça, vous vous retrouverez à vous disputer pour tel ou tel open foiré, ou à cause de cette fille que vous avez tous les deux cru pouvoir mettre dans votre lit. Votre fun et votre bro valent bien mieux que ça. Tout simplement parce que préserver ça, c'est s'assurer un bon moment et des dizaines d'autres opportunités pour les prochaines fois. Votre objectif ne doit pas être de closer, mais d’aborder.

Vous avez déjà vu ce mec super désagréable qui tire constamment la tronche, et qui devient super friendly et souriant seulement quand vous ramenez une fille ? Ne soyez jamais ce mec, il craint trop à mort (oui Hubert, je parle bien de toi, gros con).


Si vous n'avez pas de fun, rentrez chez vous. Vraiment ! Ça arrive à tout le monde d'être en manque d'énergie. Ne restez pas, faites le pour vous, et pour vos amis. Vous n’avez pas envie qu’on se souvienne de vous comme le type sans fun et sans énergie, si ?



S’approprier l’espace
Faire un petit tour dès votre arrivée vous permettra de vous familiariser avec les lieux et de repérer pas mal de choses : les endroits cosy (canapés et banquettes, c’est cool pour se poser avec une target car ça favorise le kino), les endroits discrets (pour faire des cochonneries), les groupes de filles qui vous paraissent intéressants, etc.. cela vous donnera une idée de l’endroit le plus porteur pour vous installer.




Marquez votre territoire


Citation:
Envoyé par slx
Quand j'entre dans le club, j'essaie de faire en sorte qu'on me remarque directement, je marche droit, avec un BL travaillé, je fais du eye contact immédiatement et traverse tout le bar avec confiance, en usant du toucher pour passer entre les gens (les filles se retournent lorsqu'on les touche pour passer et vous remarque donc). Je prend ensuite ma consommation et en la buvant (sans paille, référence à crazy stupid love), je continue à chercher quelques eye contact, pour moi c'est l'essentiel.


Votre coin
Ne restez pas dans un endroit en retrait. Soyez aux centre de la pièce, là où il y a du passage et où vous croiserez des gens.
Même pour prendre un verre et rester posé : favorisez toujours le hasard avec une disposition propice aux rencontres et aux abordages fortuits. Ce fameux opener circonstanciel dont on parle si souvent !
Rester dans un coin du bar en impasse, c'est pas stratégique. Vous ne verrez pas l'action ou les opportunités, vous ne parlerez à personne. C'est nul.
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 10/02/2017 à 15h21
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 10/02/2017, 15h00
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

2) Aborder les filles


Citation:
Envoyé par Diego
Je trouve important de vite faire démarrer la soirée : ne pas prendre le mauvais pli du mec qui se pose avec son verre et restera scotché au bar, vissé dans son inactivité.
C’est pourquoi je recommande un premier abordage ou au moins un move dans les 15 minutes après votre arrivée.
On ne tourne pas autour de la piscine en se disant qu’elle doit être froide, on saute dedans d’un coup.

Le partage
Quand je regarde les attitudes qui ne fonctionnent pas, que ce soit celles des Amogs ou de mes wings, le point commun est la position de demande. Ils font des moves ou des opens pour recevoir quelque chose, un IOI ou un signal positif, une sorte de validation.
Cette façon de faire est à chier.
Vous devez avoir quelque chose à offrir, en vous : votre bonne humeur, votre décontraction, votre humour.

Evitez les approches molles qui consistent à vous coller près des filles qui dansent en attendant qu'elles vous remarque. Préférez aller direct vers elles dès qu'une fille vous plaît, et vous donnez. Vous offrez. Vous partagez.

Vous ne passez pas votre temps à poser des questions, à chercher coûte que coûte à faire la conversation, ou à retenir la fille : l'important est qu'elles rigolent et qu'elles s'amusent.
Un moyen simple pour savoir si vous êtes bon : vous ne posez aucune question personnelle ou sérieuse. Vous la faites danser, vous la faites rire, vous la faites passer un bon moment avec certitude.
Si elle se met elle même à vous demander votre prénom ou des trucs perso, vous avez gagné. Elle est hookée. Vous pouvez isoler et commencer les choses sérieuses (discuter réellement pour les loverz parmi vous, et faire des trucs cochons pour les fuckerz. Comme d'hab, les deux si vous voulez vraiment être bon).



Le papillonnage
Si vous avez bien suivi, vous êtes dans le fun et le partage de votre fun, et jamais en demande ou dans le besoin. Maintenant, soyez mobile. Prends un Fanta et passe le fun autour de toi.
À partir de là, vous ouvrez tout ce qui passe. Mec ou fille, HB ou pas HB, open open open. Vous avez envie de dire ou faire un truc, vous le faites. Cerveau mode off.

*Une fille qui ne vous tient pas la porte → "merci, hein" avec un clin d'oeil et un sourire.
*Une fille que vous croisez avec son verre à la main → vous trinquez.
*Vous prenez un verre au bar → vous discutez avec votre voisine. Pas de voisine -> avec votre voisin. Pas de voisin -> avec le barman. Et tout ça dans le fun.
*Une robe ou un leggin qui vous plaît → Vous lui dites avec un smile puis basta, next. Rien à battre de la réponse, je demande rien et j'attends rien.
*Vous traversez le dance floor → vous en profitez pour faire danser une fille qui passe, vous la faites tourner puis vous continuez votre chemin.
*Une fille qui vous snobe, ou désagréable → tentez une sexu hardcore de niveau 4, ça peut la hooker. Je ne vous parle pas d'insulte hein, mais de fun. La nuance c'est le respect.

Sur ce dernier point, voici une analyse pertinente de ce que peut produire une phrase choc de type sexu hardcore :


Citation:
Envoyé par Skydreamer
Pour en revenir aux PHRASES CHOCS, je pense qu'elles sont très utiles en séduction.
Pour résumer, il faut savoir que l'attention d'une personne est maintenue lorsque celle-ci se pose des questions.
L'idée de la PHRASE CHOC, c'est de suspendre - même le temps d'une seconde - une question.
On ouvre juste une parenthèse inconsciente dans l'esprit, et ce sacré être humain ne peut s'empêcher de tenter de vouloir fermer cette parenthèse...
on va chercher à stimuler l’imagination plutôt que la raison.
Le papillonnage social est un des fondements du freeloose, le détachement ultime (ça ressemble à un truc bouddhiste à ce niveau), que nous développerons dans un prochain article.

Lorsque vous repérez un set qui vous plaît, analysez rapidement de loin leur disposition : le set de filles qui dansent ou restent debout sur le bord, c'est un set engageant pour une interaction.
Le set qui reste à sa table en pleine discussion, c'est déjà plus corsé. Vous pouvez tenter un move pour prendre la température, on vous encouragera toujours à tester des choses, mais faites le vraiment en mode papillonnage : une frame en open, et si ça ne rebondit pas tout seul pas la peine de faire le lourd.



Le papillonnage dans le contexte NPU consiste à user et abuser du Small Talk :


Citation:
Envoyé par Skydreamer
Le small talk que l’on peut traduire par « petite conversation » est l’art de savoir parler de tout et de rien. Le terme « conversation légère » est souvent employé lorsque l’on parle de « Small Talk », cependant, il ne faut pas minimiser l’impact de ces conversations à première vue banales.

Le small talk vous permet de ne plus être un inconnu pour la personne, et quand vous la recroiserez vous aurez déjà un minimum de complicité.

Cela véhicule également des valeurs réellement positives :

- La preuve sociale
Vous n’êtes pas le queutard qui saute de set en set, vous êtes simplement ce mec sociable capable de se lier avec n’importe qui (la différence avec le queutard c’est que vous ne rejetez pas les warpigs et les amogs)

- La sympathie
Vous êtes désintéressé, vous n’essayez pas de mettre les filles dans votre lit (du moins pas avant de vous être fait une idée plus précise sur la personne avec qui vous êtes en train de vous lier)

- La réciprocité
Quoi de mieux comme IOI que de voir cette fille avec qui vous avez échangé quelques mots revenir vers vous d’elle même plus tard dans la soirée ?
Il ne faut pas trop compter dessus, la plupart du temps ça n’arrivera pas, mais c’est un indicateur bonus non négligeable quand ça arrive. Plantez des graines, y’en a bien une qui germera...


Citation:
Envoyé par Notic
Elles se mettent souvent en cercle et font énormement les difficiles. Probablement à cause du nombre incalculable de mecs en chiens qui doivent arriver comme des bourrins. Du-coup je prefere les aborder dans d'autres endroits. La file pour le vestiaire, pres du bar ou tout simplement quand on se croise dans la foule. Ca c'est vraiment mon preferer. Tu la croises et tu l'aggripes gentiment pour provoquer une interaction de quelques secondes. Décoche lui un sourire et c'est bon tu as un pretexte pour l'aborder un peu plus tard puisque maintenant tu la "connais". J'ai un pote son truc c'était de prendre les cheveux des filles et les sentir. Ouais c'est creepy dit comme ca mais putain ca marchait de malade. Soit il enchaine sur un commentaire sur ses cheveux, soit la fille s'enerve un peu et il éclate de rire en sortant une connerie. Il y avait toujours moyen de retourner la situation.

Enfin bref l'idée c'est une interaction de 2 3 sec et tu te casses. Et plus tard tu peux venir criant "tiens c'est ma copine de file d'attente" "ma copine de couloir" etc... Si tu l'invites à ce moment là à danser y'a peu de refus finalement.


L'approche
Ne rodez pas autour des sets ou dans le dos de vos targets.
Si vous procédez ainsi, c'est probablement que vous espérez recueillir quelques eyes contacts pour vous booster dans votre slip. Les plus naïfs d'entre vous espèrent même que les filles viendront les open ou les inviteront à se joindre à elles.

C'est une erreur !

On vous verra arriver à des kilomètres, vos targets sentiront votre présence incongrue, comme le souffle glauque du needy sur leur nuque, et vous agissez ainsi comme le chien affamé qui a envie de croquer dans le gigot mais qui mesure les risques. C'est repoussant d'emblée. D’autant plus qu’en jouant le rôdeur vous aurez des eye contacts de merde, plutôt remplis de méfiance que de curiosité. Un seul eye contact droit et souriant suffit pour devoir se lancer.

Exemple : Nous on aime bien les chapeaux. Vous croisez le regard d’une fille, vous levez votre chapeau et vous inclinez un peu pour la saluer, avec le smile. Avec le smile, de son côté elle vous rend carrément la révérence. Vous partez de suite lui faire un baise-main. Propre. La suite coule de source naturellement. On est dans la déconnade, le décalé.

Votre approche doit être franche, directe et assumée. Assumez vos désirs et portez vos couilles. D'autant plus que vous n'êtes pas en demande, vous proposez seulement. Il n'y a pas à réfléchir, soyez très cons, mais soyez vrais (= soyez vraiment cons ).

Le reste se fera tout seul. Sans déconner, avec le bon état d’esprit ça vient tout seul.
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 15h10
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 10/02/2017, 15h24
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

3) Des trucs débiles (mais qui fonctionnent)


Quelques exemples de trucs stupides qu'on fait ou qu'on a fait. Parce que c'est stupide, on se marre. Et parce qu'on se marre, ça se tente. Et parce qu'on tente, ça marche.

- acheter une fleur à un paki et l'offrir en mode déclaration d'amour. En option, genou à terre la rose entre les dents.

- balancer d'entrée une sexu ultra hardcore (rappel : insulte non, respect oui). Open sur la texture du leggin ou un vêtement particulier, ça passe crème. Vous trouvez que cette robe fait d'elle "la fille avec les plus belles fesses de la soirée", alors dites le lui en toute sincérité. Gratuitement, comme un gentleman.

- venir avec un chapeau. Ridicule de préférence. Vous voyez une fille qui vous plaît en train de danser -> vous posez le chapeau sur sa tête. Aussi con que ça. Marche aussi avec des lunettes fluos ou un serre tête Mickey. Le reste du temps vous le gardez sur votre tête, vous vous ferez parfois open juste pour ça. C'est con, hein ?

- avec vos wings, prenez une feuille de papier, découpez la et notez des openers quasi impossibles à placer. Mélangez et tirez au sort. Plus c'est con, moins ça devrait passer, mieux ça passera. Excellent exercice.




Ce genre d’accessoire de bouffon, ça passe. Et ça vous offre des opens faciles.


Je ne vous cache pas qu'on prend parfois des fails monstrueux, mais c'est quand même marrant, et c'est ce détail qui change tout.
Ceci dit, tous les exemples ci-dessus sont passés au moins une fois et ont conduit à un KC. On en est les premiers étonnés, c'est incompréhensible, mais on vous a dit de mettre le cerveau sur Off



4) Gérer quand vous avez hooké


Si vous avez bien suivi, le set ou la fille est hooké à partir du moment où ce sont les filles qui viennent vers vous, où elles vous relancent, où elles vous posent des questions à base de "tu fais quoi dans la vie".
À partir de là, vous choisissez celle qui vous plaît et vous envoyez du kino en masse. Simplement danser avec elle par exemple. Le reste roule tout seul, vous n'avez plus qu'à KC.

A ce moment là, selon vos envies et ce que vous ressentez des envies de la fille, vous pouvez KC en 5 minutes ou prendre votre temps pour construire un truc plus solide (si vous voulez la revoir et teznter une LTR par exemple).

Votre but pour closer va être de faire monter la pression.
Rien de mieux donc que de la faire danser et d'en profiter pour jouer à fond l'escalade physique (la fameuse kino escalation).

Citation:
Envoyé par Cube_
Vous devez alternez ces 3 moments :

- Votre confiance à 100%, vous la bouffez du regard et vous lui dites qu'elle vous attire et que vous voulez l'embrasser, voire + si vous le sentez déjà
- Avoir l'air un peu confus, perturbé par sa présence, "Fin voilà... je sais pas trop quoi te dire de +... C'est juste que..." (ça je réutilise tout le temps)
- TRIPOTEZ LA 3: ) !! Touchez là. Prenez lui les bras, les hanches, caressez lui les mains. Quand vous allez vers son cou, effleurez lui le avec votre nez. Essayez de l'embrasser dans le cou, puis sur la bouche de temps en temps. Prenez des rateaux mais riez après chaque nouveau refus. Puis retirez vous. Puis recommencez
Votre assurance et votre posture 100% confiance seront primordiale à cette étape.
Pour plus d'infos sur cette étape, reportez vous à cette discussion.

Bien sur le wingman est là pour mettre de l'huile dans les rouages, occuper une cockblock pendant les 5 minutes d'isolation qui vous permettront d'utiliser votre langue en toute quiétude, et même en profiter avec les copines puisque dès qu'une fille du groupe est closée, c'est comme à un mariage : ça donne envie aux autres.

Ceci dit, soyez bien conscients que la plupart du temps un KC en NPU, ça vaut que dalle. Du pipi de chat.
C'est déjà très bien, mais ce n'est pas suffisant.
Cela prouve simplement votre attirance réciproque sur une base physique ; à vous de convertir l'essai. C'est à ce moment là qu'il faut faire un timebridge sur la prochaine fois où vous vous reverrez et qu'il faut prendre son numéro (et pas avant, si possible).

Le timing est très serré, le temps passe vite, vous pouvez passer toutes les étapes jusqu'au KC en à peine quelques minutes pour les plus chauds.
Plus vous tardez, plus c'est mauvais signe, ça veut dire que vous pédalez dans la semoule. Si vous mettez deux heures à atteindre ce stade, c'est soit que vous aimez prendre votre temps soit que vous galérez. Dans tous les cas vous augmentez la difficulté un peu inutilement puisqu'elle peut vous échapper pour diverses raisons (ses copines partent, ou Pepito passe dans le coin et plante ses crocs, etc...).

Il est tout à fait possible de KC en 30 minutes après la rencontre en NPU Mais ne vous focalisez pas sur “close avant 30 minutes de small-talk”. Soyez observateur aussi ! Si votre target a juste accompagné sa copine en boîte, un peu à contre-coeur parce qu’elle est plus “slow seduction" : ne vous offusquez pas ! Nextez ou continuez, c’est vous qui voyez !

Osez, arrêtez de tergiverser. Ecoutez ce que vous ressentez et laissez vous guider par votre excitation. On n’est pas en date, vous n’êtes pas obligés de parler une heure pour concrétiser. Grosse musique et peu de lumiere, c'est 80% BL physique et 20% tchatche. Dès que vous sentez que c’est assez chaud peu importe le timing, touchez là, allumez, là, embrassez là, dévorez là.

Le gros du travail ensuite, gérer une bonne logistique pour préparer la suite (est elle venue par ses propres moyens, avez vous une piaule dispo pour concrétiser, etc...).
Si vous voulez prendre votre temps, à partir du KC vous avez une certaine latitude pour faire connaissance de façon plus intime et plus réelle, que ce soit par le dialogue ou de façon physique (le mieux c'est de faire quoi ? = les deux).

Voici un peu de lecture complémentaire pour approfondir sur ce point.

Citation:
Envoyé par O'Malley
Pour le ONS la première chose à faire est régler la logistique: si t'as pas d'endroit où baiser tu vas galérer, s'il te faut 1h de bus de la boîte jusqu'à chez toi l'ambiance passionnée risque de retomber sur le trajet. Perso j'habite loin des boîtes où je sors donc ça se termine soit dans ma voiture soit dans un coin sombre du bâtiment (<3 les toilettes non surveillées).

Une fois ce problème résolu, il faut juste réunir deux conditions:

1) la fille doit être attirée par toi
2) elle doit être disposée à agir sur base de cette attraction

Pour le point numéro 1 ça dépendra principalement de ton physique, ton style, ta "coolitude" et de ses goûts personnels.

Pour le point numéro 2, c'est très simple: si elle te kiffe mais qu'elle doit ramener ses potes bourrés à la fin de la soirée tu pourras pas la ramener chez toi. Tu peux alors prendre son numéro ou tenter un truc sur place. Autre exemple peut-être plus parlant: elle te kiffe mais elle ne veut pas tromper son fiancé (là c'est mort).


Bref, toutes les filles de la boîte ne réunissent pas ces deux conditions. Le but du jeu est de trouver, évidemment parmi les filles qui te plaisent, une fille qui est attirée et dispo.

Pour ça, faut pas trop perdre de temps à la jouer ami-ami avec la fille, faut provoquer une réaction. Genre tu la salues et tu mets ta main sur sa hanche:

- elle recule = pas intéressée
- elle te laisse faire = intéressée
- elle te caresse la poitrine = intéressée

Ici on cherche à établir un contact physique + voir si elle est intéressée.

C'est très schématique mais je veux te faire comprendre la mentalité à avoir. Le but n'est pas de lui faire des tours de cartes ou de raconter des blagues pour qu'elle t'aime bien mais de provoquer la réaction pour voir si elle réunit les deux conditions.

Aussi il est bon de se renseigner sur sa logistique: elle est venue avec qui? Elle habite où? (souvent quand tu poses cette question elle pige ce que tu veux faire, ce qui est une bonne nouvelle). Ca permet de voir si elle est disposée à agir sur base de son attirance pour toi.

Si à un moment tu te rends compte que l'interaction stagne (genre vous faites que danser) tu lui dis "suis moi" et tu la guides vers un autre endroit où ses potes ne peuvent pas vous emmerder. Là tu peux l'embrasser tranquille (ou plus). Quand vous êtes chauds tous les deux t'emploies la même méthode pour la sortir de la boîte et la ramener chez toi (tu peux lui sortir un prétexte de merde style "viens on va fumer", "viens c'est trop bruyant", etc.).

Concernant le "quoi dire" pendant l'interaction, te préoccupe pas avec ça, c'est pas l'important. Tu peux parler de tout et de rien, peut-être qu'être légèrement plus positif que d'habitude peut aider, histoire de rester dans l'ambiance.

T'auras pas des ONS tous les soirs où tu sors, tu peux juste augmenter tes chances (genre attaquer en fin de soirée quand les filles qui ne voulaient pas baiser sont rentrées chez elles) et surtout va dans des boîtes que TU kiffes, si tu mises le succès de ta soirée sur ta réussite avec les meufs tu risques de te faire chier quand ça marche pas. Amuse toi, les filles sont un bonus.

La manière importe peu, c'est ta personnalité qui déterminera ta façon de draguer. L'essentiel est d'appliquer les principes que je viens d'exposer. J'ai eu des ONS avec "salut" et avec "j'ai envie de te baiser".
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 15h01
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 10/02/2017, 15h29
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

.


PARTIE D : LA DANSE



1) Dédramatiser

En ce qui concerne la danse, pas de panique ! C'est clairement un plus de savoir danser, mais sans être primordial.

Ce qui est important c'est d'être à l'aise avec son corps. Peu importe que vous connaissiez 50 mouvements qui correspondent au funk, au hip hop vintage, etc...


Aucune fille ne vous demandera d'être un danseur aguerri, seulement d'être suffisamment à l'aise avec votre corps pour vous trémousser en rythme.


Citation:
Envoyé par Notic
Je ne danse pas “mal” mais pas bien non plus. La solution ? Trouver une target à emmener danser d’abord. Ou eventuellement une wingwoman. A 2 c’est beaucoup plus simple.

Citation:
Envoyé par Duc
Vous ne savez pas danser ? Aucune importance. Avancez un pied, puis l'autre et dansez une sorte de MIA, ça suffit.
La musique d'aujourd'hui étant super simple (4 temps, les temps forts, les temps faibles), marquez les temps (ou 1 temps sur 2) avec vos pieds en dandinant le haut de votre corps de droite à gauche en faisant des mouvements de T-Rex avec vos petits avant bras (essayez d'être un peu élégant quoi, n'ayez pas l'air d'un poulet qui se dandine). Ça suffira.



Duc vous offre des cours privés si besoin


Citation:
Envoyé par Diego
Mon conseil : stay cool motherfucker. Pas de panique. On se détend et on laisse chaque articulation être mobile, notamment les genoux, les hanches et les épaules.
Pour le reste, regardez comment dansent les filles pour apprendre (attention aux moves “girly”, soyez pas trop gay non plus).

Citation:
Envoyé par Chochem
Danser dédramatise le kino, on apprend à toucher les targets. Avec tact et sensualité.
On apprend également à tenir le regard de la target.

Citation:
Envoyé par Cube_
Je danse hyper mal. Une fille m’a même sorti un jour “je comprends pas comment tu as pu m’emballer vu la façon dont tu danses.” N’empêche qu’elle était sur mon lit avec un verre de vin dans la main. Ne pas savoir danser ne vous empêchera pas de closer, alors osef et go have fun !
Le but n'est pas de montrer vos skills si vous n'en avez pas. Mais le but est d'être sur le dancefloor, de montrer que vous avez le sens du rythme, et que vous êtes à l'aise avec votre corps.

C'est tout, ça va pas chercher plus loin. Vous progresserez ensuite par la pratique !
Au pire quand vous débutez, entrainez vous dans votre chambre devant un miroir.

Prenez confiance en vous !

Un mec qui, le sourire au lèvres avec ses potes fait un mouvement marrant (un coup de jerk, de charleston, le robot électro, un tour sur lui même avec son chapeau à la Mickaël Jackson) si le mec s'éclate et que ça se voit sur son visage (bon faut pas qu'il en fasse trop et fasse un sketch hein !) ça passera généralement. Croisez l'EC d'une fille après le mouvement (même ridicule) et tendez lui une main ou faites lui un sourire avec l'opener "Salut !".
Une passe de rock n roll (vous la faites tourner), etc... Et opener !

C'est tout !
Y a le mec qui en fait clairement trop, qui cherche les regards, mais qui se plante parce que trop visible, trop dans la démonstration !
Soyez le gars sympa, pas le danseur du siècle mais le mec qui est à l'aise, qui se marre sur la musique, qui fait danser ses wings, qui catche des EC de temps en temps.
Il ne faut pas forcer la chose, si vous paraissez ridicule en le faisant, c'est que vous vous forcez à diffuser de la confiance en vous alors que vous n'en avez pas. Chaque chose en son temps. Ca doit se faire progressivement, c'est pas une attitude à copier, mais un travail sur soi pour évoluer !

C'est tout. Ça suffit ! N'allez pas vous cacher au bar ou sur un banc dans le fond pendant que vos Bros s'enjaillent sur le dancefloor !

Allez y, quitte à déconner en mode freeloose !

Amusez vous, l'émotion qui se dégagera sera plus importante que vos mouvements de jambe (que personne ne voit en fait).

Bref, que ça ne soit pas un obstacle.
La question n'est pas de savoir danser. La question est d'oser.



Citation:
Envoyé par Diego
Ne pas savoir danser, ce n’est pas grave. Ce qui est grave, c’est d’en faire un prétexte pour rester dans son coin.

Plus on pratique le NPU, plus on se rend compte à quel point ne pas oser danser peut devenir extrêmement péjoratif avec certaines targets.
Quand j’ai débuté, j’étais bloqué sur le sujet danse. Je draguais donc partout sauf sur le floor.
Il m’est arrivé assez souvent de brancher une fille superbe, que ce soit au bar ou en terrasse. La discussion accroche nickel, tout se passe bien, mais le problème c’est qu’elle vous propose assez vite d’aller danser…ooooh shit !!!

Vous ne pourrez donc pas esquiver indéfiniment, elles vous demanderont d’y aller. Le mieux étant d’ailleurs de proposer par vous même.
Car les filles veulent un mec capable de les faire danser. Et c’est comme ça que j’ai appris. A force de monter à l’assaut, même sans aucune base, à force on apprend. Aujourd’hui je n’ai presque plus aucun souci avec ça. Je dis pas que je danse spécialement bien, attention. Je dis juste que je suis assez fort dans ma tête pour gérer la situation. Même face à une Dancing Queen (vous savez, cette meuf qui fait triquer tout le monde avec deux coups de reins).
J’ai pas peur de me planter et je m’amuse, donc ça ira toujours.
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 14h53
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 11/02/2017, 13h17
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

2) Aborder sur la piste

Le principe de base quand vous dansez, c'est de laisser transparaître de la joie sans paraître ridicule. Avec le sourire, montrez que vous vous amusez sans faire n'importe quoi comme les bourrés. Généralement à ce stade, les filles qui vous ont remarqué essaient de s'approcher de votre groupe pour que vous les remarquiez aussi. Cherchez les eye contact et si vous voyez qu’il y a possibilité, tendez lui votre main pour qu'elle vienne danser. (Jamais chopper une fille par l'arrière comme font les lourds qui veulent danser, toujours par l'avant, en la regardant dans les yeux).
Pendant la danse, profitez en pour parler un peu à son oreille (ce qui augmente encore le rapprochement), et si vous voyez que ça passe bien, vous pouvez KC très rapidement.


N'y allez pas "à froid"
Pour proposer un mouvement de danse à une target, sans avoir démontrer de skills préalables, sans EC, simplement en tendant la main : attention ! Attendez vous à des râteaux et des regards noirs !
Si la fille ne vous répond pas avec un EC+sourire ? N'insiste pas et prenez le avec le sourire en vous tournant vers votre wing !

Mieux vaut apparaître comme le gars sympa et aborder de manière décalée (accessoires, openers...) si vos skills ne vous permettent pas une invitation à danser.

Vous pouvez compter sur le nombre et enchainer les tentatives crash n'burn, mais vous risquez de vite être catalogué comme un charognard.

Citation:
Envoyé par Notic
C'est possible d'aborder directement en dansant mais il faut d'abord chercher un eye contact. Le regard qui dit "tu peux t'approcher". Sinon tu peux danser à coté en kino très légerement et voir comment elle réagit (j'aime moins). La 3e methode c'est tout simplement de la faire venir sur le dance floor. C'est à l'ancienne mais ca marche très bien!
Je dis pas de lui prendre la main en disant "m'accorderez vous cette danseé". Mais quand tu vois une HB avec son verre a regarder les autres danser tu vas la voir et tu lui lances un truc du genre "la musique te plait pas ou tu fais une pause?" et ensuite t'enchaine... N'hésite pas à la "trainer" un peu et n'y va pas coller serrer trop vite.

Ne soyez pas lourd
Interdiction de faire le frotteur/peloteur dans le dos. Inutile également de persister 30 minutes à vous trémousser à côté du set ciblé en cherchant la complicité : rapidité+simplicité = efficacité.


3) La formation de la tortue


Citation:
Envoyé par Marqual
Jeudi dernier, je suis sorti avec un pote dans un bar près de châtelet pour faire le wing. Au début on parle un peu avec nos voisins de comptoir, puis on décide qu'on a assez tergiversé, et on s'y met. C'est moi qui ouvre les sets pour lui, parce que même s'il se débrouille bien une fois l'interaction entamée, il gamberge trop avant de se lancer. Le premier set que j'aborde : les 4 plus belles filles du bar (8 / 8 / 8-9 / 9). Elles dansaient dans un coin, en formation tortue, dos tourné à tout le monde, ça se voyait qu'elles voulaient rester seules entre elles. Bon, j'y vais quand même, et je demande à l'alpha female du groupe (je l'avais repérée, ça se "sent" ces choses là) si elles restaient comme ça exprès pour pas se faire aborder (Ouh la la l'opener trop pourri, je donne le bâton pour me faire battre, mais sait-on jamais, elles avaient l'air fermées alors j'ai tenté l'électro choc). Réponse de la fille, mot pour mot : "Ouais. Casse-toi."


Comment vous démarquer des lourds et des affamés qui constituent 80% des Amogs en NPU ?
Comme dit précédement : le fun et le partage.

Le message à faire passer en boite, c’est :

« je m’éclate, je ne suis pas une menace, je ne suis pas un mort de faim, je suis pas forcémment là pour choper, je suis là pour m’amuser et passer du bon temps, et avec moi tu peux t’amuser à fond et sans risque. »

Arracher une fille à son groupe en la tirant par la main pour danser en collé serré peut fonctionner, ok. Mais les chances sont faibles et le procédé est assez classique ; en faisant ça vous ne vous en sortirez que sur la base d'une attraction physique déjà existante.

Face à une "formation tortue", mieux vaut se positionner comme l'entertainer, le mec qui apporte son sens de la fiesta. Sans faire trop le clown non plus.. Mais vous pouvez faire tourner les filles l'une après l'autre (= s'adresser au groupe), rechercher les checks et un minimum complicité, pour ensuite isoler plus particulièrement celle qui vous intéresse.

Citation:
Envoyé par Notic
Les filles font un peu les princesses. Elles se mettent souvent en cercle et font énormement les difficiles. Probablement à cause du nombre incalculable de mecs en chiens qui doivent arriver comme des bourrins. Du-coup je prefere les aborder dans d'autres endroits. La file pour le vestiaire, pres du bar ou tout simplement quand on se croise dans la foule. Ca c'est vraiment mon preferer. Tu la croises et tu l'aggripes gentiment pour provoquer une interaction de quelques secondes. Décoche lui un sourire et c'est bon tu as un pretexte pour l'aborder un peu plus tard puisque maintenant tu la "connais". J'ai un pote son truc c'était de prendre les cheveux des filles et les sentir. Ouais c'est creepy dit comme ca mais putain ca marchait de malade. Soit il enchaine sur un commentaire sur ses cheveux, soit la fille s'enerve un peu et il éclate de rire en sortant une connerie. Il y avait toujours moyen de retourner la situation.

Enfin bref l'idée c'est une interaction de 2 3 sec et tu te casses. Et plus tard tu peux venir criant "tiens c'est ma copine de file d'attente" "ma copine de couloir" etc... Si tu l'invites à ce moment là à danser y'a peu de refus finalement.


4) Gérer le set sur la piste

Ca y est, vous et vos wings avez réussi à créer une petite ouverture avec un set de HB.
Vous vous êtes fait accepter, maintenant il faut développer la complicité et l'intérêt.

Adversité VS complicité (créer le “nous”)
Ne restez pas dans une configuration du type "les gars d'un côté du cercle, les filles de l'autre".
Ne restez pas entre wings d’un côté et les filles de l’autre. Mélangez vous ! C'est le bon moment pour que chaque player se place près de sa target. La répartition peut se faire naturellement.
Vous êtes en train de préparer l'isolation !


Refermer le cercle
Virez les frotteurs et autres vautours extérieurs au cercle !
Ne laissez pas ce mec chelou qui attend le bon moment derrière le set depuis une demi heure s'incruster !
C'est un travail d'équipe avec vos wings.





CONCLUSION


- Une tenue qui se fond dans la masse, ne pas trop en faire, ni être trop dégueu
- Dégager de la confiance en soi et de la joie, de l'énergie, du positif
- Un BL travaillé, sans trop en faire non plus, faut aussi donner une image fun. Tenez vous droit, arrêtez de regarder vos pieds
- Déconne obligatoire. Le gars sérieux est mort en boite.

Citation:
Envoyé par Cube_
Avant je pensais que j'étais un séducteur, je jouais le prize, je pensais que me faire beau et avoir une certaine attitude me mettrait en valeur, parler avec un bon cercle social mixte me rendrait attirant, que j'aurais un ratio positif abordage / close etc...
Ces trucs là M'EMMERDENT. Le bon SP, les routines, les bons openers... La drague à la Mystery ne me convient pas.

Du coup qu'est ce que je fais ?
Je DRAGUE. J'aborde les filles que je trouve attirante. Par aborder j'entends tapper sur l'épaule de la fille qui passe devant toi sur la piste en faisant "HEY, TOI ! ATTENDS !" puis j'improvise.
Au fumoir j'aborde des groupes complets, pour leur demander une clope puis j'improvise.
En boite c'est aborder, aborder, et aborder. Avec une grosse confiance. Avec de l'audace. Avec des couilles. Enchainer des rateaux. Etre irrévérencieux. Exciter, parler cul.
Si t'as pas encore confiance en toi c'est un autre débat, et explorer d'autres fields est un bon moyen.
Bref. La confiance vient avec le temps si tu travailles ton développement personnel au cours du temps.
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 27/03/2017 à 09h16
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 26/03/2017, 15h18
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 11 950
Nombre de remerciement:
Remercié 1 623 fois dans 1 491 messages
Par défaut

Voilà c'est enfin sorti, depuis le temps...

Pour les commentaires, réactions, critiques, ou simplement raconter votre approche et votre histoire avec le NPU, ça se passe ici :

COMMENTAIRES
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage


Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 08h24.