Art De Seduire   Retour sur ArtDeSeduire.com
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #21  
Vieux 09/02/2018, 16h26
Avatar de Gira
Gira Gira est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: juillet 2013
Messages: 501
Par défaut

Ce titre est un peu putaclic sur les bords

Je pense que c'est vraiment exagéré de parler de haine des femmes sur ce forum quand on voit juste qu'un certain agacement ou lassitude envers certains de leurs comportements. Tu pourras trouver tes propres gosses casse-couilles et énervant parfois, mais cela ne voudra jamais dire que tu éprouves de la haine pour eux.

Je crois que si on peut parler de haine, c'est plus pour le monde de la séduction en général et ses règles qui tournent les choses en parcours du combattant pour les hommes. Effectivement oui la formule magique serait de continuer à s'améliorer, prendre sur soi, et redoubler d'effort.

Mais jusqu'où êtes vous prêt à aller? Si vous êtes bien dans votre tête, votre corps, votre boulot, vos finances, avec un cercle social riche, de nombreuses passions. Et pourtant c'est toujours la galère niveau fille parce que le système est une vraie jungle. Faut-il encore serrer les dents et repartir?

Et n'êtes vous pas frustrer parfois de faire des pieds et des mains pour rencontrer des filles qui au final n'ont pas grand chose à dire, et ne fera aucun effort parce que après tout elle s'en fout, elle a le choix.

Et pour préciser ma pensée, je ne les critique pas spécialement pour ça. Est-ce-que ne serait pas nous même comme ça si les rôles étaient inversés? Je pense que oui, ce serait exactement la même chose. Je ne pense qu'on faudrait mieux si depuis notre jeunesse on nous avait habitué à avoir tout les avantages en séduction sans le moindre effort.
__________________
Assis au comptoir du bar, j’attends ma bière et plus rien d'autre
N'étant pas de ceux pour qui le monde est un club de rencontres
À défaut de me faire la fille, je me ferai une raison
Si la vie est une série j'ai encore raté une saison
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #22  
Vieux 09/02/2018, 21h03
gauguin gauguin est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 2 684
Par défaut

Citation:
Envoyé par Gira Voir le message
Ce titre est un peu putaclic sur les bords

Merci Gira pour le bon petit jugement de valeur...

La haine n'est rien d'autre qu'une forme d'amour exprimée de facon différente. En ce qui concerne la colere, ce n'est rien d'autre que l'expression mal comprise de la frustration.

En gros, ca se passe comme ca: aime femmes mais "peut pas" -> frustration -> colere. Vous combinez amour / colere a l'air du temps social ou tout vous tombe sur la gueule et vous plombe le moral en long en large et en travers-> haine.

C'est l'idée et c'est d'ailleurs a peu pres ce que tu exprimes dans le fond a un léger degré.

Citation:
Mais jusqu'où êtes vous prêt à aller? Si vous êtes bien dans votre tête, votre corps, votre boulot, vos finances, avec un cercle social riche, de nombreuses passions. Et pourtant c'est toujours la galère niveau fille parce que le système est une vraie jungle. Faut-il encore serrer les dents et repartir?
Exactement ce que tu percois sans vraiment mettre le doigt dessus: galere fille parce que systeme jungle


Citation:
Et n'êtes vous pas frustrer parfois de faire des pieds et des mains pour rencontrer des filles qui au final n'ont pas grand chose à dire, et ne fera aucun effort parce que après tout elle s'en fout, elle a le choix.
frustration parce que elle

Tu vois a quel point le truc vous piege?

Dernière modification par gauguin ; 10/02/2018 à 01h38
Réponse avec citation
  #23  
Vieux 09/02/2018, 23h11
Avatar de Patrick Bateman
Patrick Bateman Patrick Bateman est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: aot 2012
Localisation: Region Parisienne
Messages: 1 041
Par défaut

Hello,

Je veux bien savoir d'ou la haine est une forme d'amour ? On parle souvent d'antagonisme si on compare les deux sentiments, pas "d'une forme de" mais du "contraire de". La haine est une forme de négation de l'autre, de son droit d'exister. Je ne pense pas que ça ait quoique ce soit avoir avec de l'amour. Du coup le titre est un peu fort.

Il s'agit peut-être de colère qui est en efdet et entre autre l'expression de la frustration mais il s'agit aussi de l'expression du moi, de son existence par rapport à l'autre. Ce qui est d'ailleurs assez sain. N'importe quel psychologue te dira qu'il est normal d'être en colère, normal par rapport a une perception. Apres elle peut-être justifiée ou non et là il faut creuser pour voir d'ou ça vient pour rectifier les causes.

Après mais c'est à vérifier, il me semble que la colère, la haine, tout comme la peur (pour la peur c'est sur) sont des émotions provenant directement du cerveau reptilien (je sais le terme est controversé) alors que l'amour l'empathie la tristesse etc viennent du système lymbique

Donc il ne s'agirait pas de haine des femmes mais de colère, si le constat est avéré.

Voila, Voila, après ce n'est qu'un avis (et désolé pour la disgression) sur le titre qui me gêne un peu.
__________________
Please insert cat into ATM
Whʎ so Sǝrious ?
Réponse avec citation
  #24  
Vieux 10/02/2018, 01h30
selfestime selfestime est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: janvier 2018
Messages: 204
Par défaut

En vous lisant j'ai la sensation qu'il y a colère envers les femmes qui découle d'une frustration. La haine me semble plutôt "intérieure".

Ca ne serait pas la haine des femmes mais une haine plus profonde de ses maigres résultats en drague ou réussites.

A vous lire, je sens que la haine est intérieure avant tout et que cette "énergie" pourrait justement être idéale pour déplacer des montagnes et "changer".

Citation:
Et n'êtes vous pas frustrer parfois de faire des pieds et des mains pour rencontrer des filles qui au final n'ont pas grand chose à dire, et ne fera aucun effort parce que après tout elle s'en fout, elle a le choix.
Intéressant Gira. Je ne pense pas que la conclusion soit réellement "elle a le choix". Il y a toujours quelque chose qui dicte le choix : une amie, la pression sociale, l'environnement en général ou juste sa propre éducation...

C'est horrible à dire mais j'ai l'impression que pour nombreux et nombreuses d'entre-nous nous n'avons pas vraiment notre propre mot à dire : il y a le choix par défaut, le choix de prendre des risques, le choix de l'immobilisme, le choix de se replier et d'haïr l'autre... Tout cela ne me semble pas être des choix que l'on fait consciemment.

Merci pour le retournage de cerveau, c'est un beau débat !
Réponse avec citation
  #25  
Vieux 10/02/2018, 11h48
Avatar de tron
tron tron est connecté maintenant
Sage
 
Date d'inscription: septembre 2010
Localisation: Montpellier
Messages: 10 124
Par défaut

Citation:
Envoyé par selfestime
A vous lire, je sens que la haine est intérieure avant tout et que cette "énergie" pourrait justement être idéale pour déplacer des montagnes et "changer".
Sachant que cette sensation de pas être reconnu en tant que mec (ce que t'appelles frustration pour moi), si elle s'exacerbe au point de créer cette sensation de misogynie, c'est qu'il y a un blocage qu'ils arrivent pas à dépasser.

Après dans quelle mesure on veut et on ne veut pas la dépasser ses problèmes c'est une autre question. Même le vrai misogyne a trouvé un équilibre à sa vie, s'il se sentait comme une victime au pire il irait voir un psy ou un coach.

Perso je pense que le principal problème du mec qui stagne à l'infini c'est qu'il est pas prêt à avancer. Comme nous on peut pas vouloir pour les autres...
C'est comme si ils voudraient être reconnu en tant que mec séduisant sans vouloir plaire aux femmes. Simple hypothèse mais en tout cas je pense qu'il faut pas sous estimer le fait que ne pas se sentir séduisant fasse aujourd'hui parti de l'équilibre de leur vie.

Je pense que dans la seduction c'est plus souvent leur refus qui est mis en avant d'être celui des femmes. D'ailleurs ici ils refusent toute action pour évoluer.
__________________
Tout est une question de perception.

Dernière modification par tron ; 10/02/2018 à 13h22
Réponse avec citation
  #26  
Vieux 10/02/2018, 13h20
Avatar de indiana007
indiana007 indiana007 est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: juin 2013
Localisation: Uqbar, Tlön
Messages: 2 296
Par défaut

Peut être qu’aujourd’hui en 2018, la vraie solution se trouve dans le développement du statut social et du potentiel financier, réalités par certains cotés plus faciles à acquérir que le physique. Mais là aussi il y a beaucoup de freins vu qu'on est dans un pays où la réussite est souvent détestée...

Il me semble que beaucoup d'hommes ont pris avec philosophie leur manque de succès auprès des femmes. Après tout il n'en ont pas besoin pour vivre. Du coup ils se rabattent sur la fréquentation d'amis, les loisirs, le travail, dans l'attente ou pas d'une bonne surprise (ce qui veut dire... être choisi bien sur...)

Citation:
Envoyé par selfestime Voir le message
Intéressant Gira. Je ne pense pas que la conclusion soit réellement "elle a le choix". Il y a toujours quelque chose qui dicte le choix : une amie, la pression sociale, l'environnement en général ou juste sa propre éducation...
Le nombre d'options que peut avoir une femme attirante est incomparablement plus élevé que celles que peut avoir un mec bien moyen. Parce qu'une femme, le physique lui suffira toujours, au moins pour des coups d'un soir ou d'un jour.

Je crois que pour qu'un homme puisse dire avoir du choix sans mentir, il faut s'il a pas un physique un gros travail sur soi et sur ses relations sociales

EDIT :

il me semble aussi que la frustration est pas vécu de la même façon selon qu'on cherche à se poser et "trouver la bonne" , qu'on cherche à se dépuceler, ou qu'on cherche juste à enchainer car on vit mal l'inexpérimentation.
__________________
"Le sommet de la liberté pour un Homme consiste à vivre comme s'il était déjà mort. C'est-à-dire accomplir vivant ce qu'on aurait pas osé faire, mais qu'on aurait réalisé de façon posthume" , Jacques Attali.

"Ne jamais être tenté par aucun objet autre que les armes", 宮本 武蔵 , 五輪書, Miyamoto Musashi, Traité des cinq roues

Réussir en séduction obéit à une mécanique irrationnelle, relevant bien plus de l'exception que de la règle (http://forum-seduction.artdeseduire....29-post65.html)

Dernière modification par indiana007 ; 10/02/2018 à 13h35
Réponse avec citation
  #27  
Vieux 10/02/2018, 15h07
selfestime selfestime est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: janvier 2018
Messages: 204
Par défaut

Citation:
la vraie solution se trouve dans le développement du statut social et du potentiel financier, réalités par certains cotés plus faciles à acquérir que le physique. Mais là aussi il y a beaucoup de freins vu qu'on est dans un pays où la réussite est souvent détestée...
Tu expliques toi-même pourquoi le statut et le potentiel financier sont "des +" et non le tout. J'ai plus eu l'impression que l'indépendance financière est un frein qu'autre chose quand tes partenaires ne l'ont pas. Tu peux toujours leur proposer en adoptant ton mode de pensée et de vie pour l'atteindre, mais cela est vécu comme une insulte (je ne parle que de mes expériences personnelles).

Du coup, c'est bloqué car tu pourrais toujours Indi courir après cela mais une fois acquis tu trouveras confronté à d'autres problématiques.

Les femmes indépendantes ont effectivement le choix de choisir ceux qui le sont aussi. C'est un équilibre. Celles qui ne le sont pas aimeraient bien mais au final le viveront mal au bout d'un moment.

J'ai du mal à trouver du positif dans tout cela.

Citation:
Le nombre d'options que peut avoir une femme attirante est incomparablement plus élevé que celles que peut avoir un mec bien moyen. Parce qu'une femme, le physique lui suffira toujours, au moins pour des coups d'un soir ou d'un jour.
Mauvaise généralisation (mais j'en fais aussi alors tu peux jeter la pierre !). Je sais que je n'arriverais pas à te le mettre dans la tête, mais ce n'est pas le physique qui joue mais bien l'image que tu renvois. Appelons cela le charisme ou ton leadership. D'ailleurs, ce n'est pas le charisme qui fait de toi un leader, c'est étonnamment l'inverse. Soucis ? Comme d'habitude, le revers de la médaille est que (comme pour un homme) être avec quelqu'un de spécialement charismatique est "imposant" et "inquiétant" : c'est comme si toi aussi avait toujours le choix et donc ta moitié préférera protéger "son investissement" en ne vivant pas l'instant présent, ce qui te feras aller voir ailleurs où ton charisme sera là aussi apprécié.

C'est le serpent qui se mord la queue. Pas évident à déficeler mais tout dépend de si tu veux la bonne, un plan d'un soir, une fuckfriend, etc. Là dessus, nous sommes d'accord et celui qui veut juste un plan d'un soir est béni des dieux si tu veux mon avis.
Réponse avec citation
  #28  
Vieux 10/02/2018, 15h51
xy01 xy01 est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: octobre 2013
Messages: 1 170
Par défaut

J'avoue l'avoir eu...enfin pas la haine mais une certaine rancoeur. Le mot haine est exagéré.
Enfin oui j'ai eu cette rancoeur jusqu'à réaliser que j'avais fait dix fois pire qu'elles. ...Et jusqu à me rendre compte que l'échec était normal !
Par contre une réelle animosité anti homme existe surtout chez celles de mon âge. ...
Réponse avec citation
  #29  
Vieux 10/02/2018, 16h07
Avatar de Gira
Gira Gira est déconnecté
Confirmé
 
Date d'inscription: juillet 2013
Messages: 501
Par défaut

Citation:
Envoyé par Gira Voir le message
Et n'êtes vous pas frustrer parfois de faire des pieds et des mains pour rencontrer des filles qui au final n'ont pas grand chose à dire, et ne fera aucun effort parce que après tout elle s'en fout, elle a le choix.
En fait l'idée que je voulais exprimer et que parfois j'ai l'impression d'être au dessus du choix qu'on me propose. C'est peut-être juste l'égo qui parle. Comme une sorte d'impression que je mérite plus, même si je sais dans la vie on n'a que très rarement ce qu'on mérite. Après tous ces efforts et cet inner game sur des années ont permis d'avoir tous les autres aspects de ma vie, hors séduction, dans le vert. Ce ne sont pas des efforts perdues.

Mais niveau séduction, parfois je me dis "à quoi bon je me fais chier comme ça". Je me suis rendu compte que beaucoup de jolies filles sont des coquilles vides, parce qu'elles n'ont justement jamais eu à faire le moindre effort pour s'élever socialement.

Et je pourrai demander à tous les gens autour de moi qui me connaisse un peu "est-ce que vous pensez que pour moi c'est difficile de séduire et rencontrer des filles?", je peux garantir qu'ils me diront tous que ça doit être facile pour moi. Je dis ça parce que j'ai souvent eu la remarque de collègues ou connaissances allant dans ce sens.

Donc oui il a de la frustration et de la colère du fait de ne pas obtenir ce qu'on pense mériter, et de ce système injuste par définition. Et vraiment je le répète, je ne pense que qui ce soit ici haïsse vraiment les femmes. Et parfois la colère a du bon, ça permet d'avancer. Le problème est plus quand ça devient de la résignation et de l'abandon, comme pour moi maintenant.
__________________
Assis au comptoir du bar, j’attends ma bière et plus rien d'autre
N'étant pas de ceux pour qui le monde est un club de rencontres
À défaut de me faire la fille, je me ferai une raison
Si la vie est une série j'ai encore raté une saison
Réponse avec citation
  #30  
Vieux 10/02/2018, 16h23
Avatar de guismo33
guismo33 guismo33 est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: dcembre 2013
Localisation: Saint Germain en Laye
Messages: 785
Par défaut

Dans mon cheminement interne ça s'est passé comme ça :

J'ai envie de rencontrer des femmes et de coucher avec elles, d'être attentionné pour elles. Et j'ai vu tous les défauts que j'avais et que je devais corriger pour m'affirmer et devenir masculin.

Et j'ai travaillé, je plais aux femmes et je sociabilise avec tout le monde. Je suis apprécié et on me prend souvent pour l'organisateur des soirées.

Mais pour coucher c'est galère (et je précise je suis très direct j'assume totalement le flirt).
Je suis passé d'un «je suis trop nul avec les filles» à «de toute façon que je sois nul ou bon ça sera toujours la galère». D'autant plus que tu as beaucoup de nanas qui n'hésitent pas à te manquer de respect.

Je rejoins le propos d'indiana. A force de te rabâcher les règles pour devenir alpha et de t'ameliorer, tu finis par contre que le problème ne vient pas de toi. Alors oui tu es en colère et tu es frustré mais haïr les femmes ? Je veux dire catégoriser 3,5 milliards de femmes parce que tu as rencontré 100-1000 nanas qui ont été des biatchs ?

Je pense qu'il faut prendre les choses avec philosophie et accepter sa vie sentimentale chaotique. Sinon tu vas haïr et c'est mauvais.
Après tout il y a plein de femmes et de choses à faire. Il faut persévérer et tu finiras par trouver 😉
__________________
" I hope I die before I get old" R.Daltrey

Mon journal :

Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 08h12.