Art De Seduire   Retour sur ArtDeSeduire.com
Précédent   Forum seduction et drague - Forum artdeseduire > >

Téléchargez votre guide!
Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 25/09/2017, 00h14
Lady_Melodia Lady_Melodia est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2017
Messages: 47
Par défaut Un homme séduit ?

Bonjour à ceux qui lisent ces lignes,

Je me permets de vous solliciter dans le cadre d'un problème méthodologique en lien avec l'expérience décrite ci-dessous :

Depuis que je lis des article sur Art de séduire, les conseils visent majoritairement à enseigner les rudiments de ce que j'appelle la séduction "bonbon" ou sucrée : du fun, du rire, de la légèreté et du prizing bref, une séduction qui doit ressembler à un grand bol de friandises surmonté d'un écriteau "trop bon pour vous" dans laquelle les femmes ne pourront pas s'empêcher de plonger leurs mains.
Mon problème est que j'ai beau retourner cette approche dans tous les sens, lorsque je repense aux hommes qui m'ont séduite, je ne peux pas dire que le fun ou le rire faisaient partie de leurs traits de comportement majeurs.

Forte ce constat, j'ai réfléchi à une trame de séduction que je qualifierais de "salée" : peu de fun, peu de rire, peu de légèreté mais de l'analyse, de la connaissance et de la complexité, le tout soigneusement assemblé sous la forme d'une matière dense et texturée qui aurait la saveur d'une belle tranche de foie gras sur une tartine de baguette grillée, après des semaines, des mois, des années à ne se nourrir que de bonbons (si ça ne vous est jamais arrivé, je vous invite à tenter l'expérience ne serait-ce que pendant 3 jours : vous ne serez pas déçus).
Bref.

Pour ajuster au mieux le dosage de mes différents ingrédients, je suis passée depuis 3 semaines en phase d'application pratique mais, comme annoncé précédemment, je rencontre aujourd'hui un problème méthodologique pour évaluer l'efficacité de mon approche, problème qui tient tout entier dans une question d'une redoutable simplicité apparente :

"A quoi voit-on qu'un homme est séduit ? "

Ou, dit autrement, " Grâce à quels éléments tangibles puis-je conclure que mon approche a fonctionné ? " et sa réciproque " quels sont les éléments qui prouvent le contraire ?"

Parce que concrètement, un homme peut proposer à une femme qui ne lui plait pas de coucher avec lui, de même qu'un homme peut ne pas oser le proposer à une femme qui lui plait pour cause de timidité/manque de confiance/ peu d'appétence pour le sexe : élément non sélectif et non spécifique donc.
Le problème c'est que je n'ai aucun comportement qui soit plus sélectif ou spécifique que celui là dont la robustesse est déjà lamentable.

Et comme si ça ne suffisait pas, je dois également veiller à éliminer les faux positifs qui pourraient n'être liés qu'à une simple attirance physique et n'auraient donc pas de corrélation avec mon approche.

Merci pour toutes vos contributions qui pourront venir alimenter mes réflexions.
Réponse avec citation

Découvrez notre produit :
  #2  
Vieux 25/09/2017, 00h26
Andyrection Andyrection est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: septembre 2017
Messages: 81
Par défaut

C'est peut etre parce que t'as le regard qui tue du coup le mec devant toi il te prends trop au sérieux du coup ya pas de fun de léger, l'ambience est palpable ça m'est arrivé des centaines de fois
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 25/09/2017, 01h48
Avatar de ChatMachiste
ChatMachiste ChatMachiste est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: juin 2012
Localisation: France
Messages: 1 279
Par défaut

Il faut tout d'abord se présenter dans la section " présentation " avant que les membres puissent te répondre !
__________________
"Quand elle passait près des tables, elle laissait après elle une odeur mêlée de fleurs et de chair.”
Camus, Noces
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 25/09/2017, 10h55
Lady_Melodia Lady_Melodia est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2017
Messages: 47
Par défaut

ChatMachiste: c'est fait

Andyrection : Je ne vois pas le rapport entre mon message et ta réponse. En fait on dirait que tu penses que je parle d'une rencontre qui n'a pas abouti et que je demande des explications sur le "pourquoi ça n'a pas marché" ce qui n'est pas le cas.

En fait je cherche à établir une liste des IOI masculins pour, dans un second temps faire une séparation entre les IOI liés à l'attirance physique et ceux liés à l'intellect, si une telle distinction est possible.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 25/09/2017, 11h19
Jawed Jawed est déconnecté
Banned
 
Date d'inscription: mai 2016
Messages: 387
Par défaut

Bonjour.

Citation:
Envoyé par Lady_Melodia Voir le message
Depuis que je lis des article sur Art de séduire, les conseils visent majoritairement à enseigner les rudiments de ce que j'appelle la séduction "bonbon" ou sucrée : du fun, du rire, de la légèreté et du prizing bref, une séduction qui doit ressembler à un grand bol de friandises surmonté d'un écriteau "trop bon pour vous" dans laquelle les femmes ne pourront pas s'empêcher de plonger leurs mains.
Mais pas que... lis bien tous les articles.

Citation:
Envoyé par Lady_Melodia Voir le message
Mon problème est que j'ai beau retourner cette approche dans tous les sens, lorsque je repense aux hommes qui m'ont séduite, je ne peux pas dire que le fun ou le rire faisaient partie de leurs traits de comportement majeurs.
C'est plus un état d'esprit qu'une approche. Et ça peut se traduire différemment selon ta personnalité. Par exemple, une personne extravertie, ça se verra tout de suite qu'elle est fun. Une personne introvertie pourra l'être tout autant mais plus discrètement. C'est pas comme si on enfilait un masque "bonbon trop bon". Les articles sont une base sur laquelle partir positivement. Personnellement, je n'ai jamais séduit une femme en forçant le fun et l'humour.



Citation:
Envoyé par Lady_Melodia Voir le message
Forte ce constat, j'ai réfléchi à une trame de séduction que je qualifierais de "salée" : peu de fun, peu de rire, peu de légèreté mais de l'analyse, de la connaissance et de la complexité, le tout soigneusement assemblé sous la forme d'une matière dense et texturée qui aurait la saveur d'une belle tranche de foie gras sur une tartine de baguette grillée, après des semaines, des mois, des années à ne se nourrir que de bonbons (si ça ne vous est jamais arrivé, je vous invite à tenter l'expérience ne serait-ce que pendant 3 jours : vous ne serez pas déçus).
Bref.
Effectivement, le foie gras n'a aucun fun de par où ça sort... Les bonbons aussi. Un peu mais pas trop.


Citation:
Envoyé par Lady_Melodia Voir le message
Pour ajuster au mieux le dosage de mes différents ingrédients, je suis passée depuis 3 semaines en phase d'application pratique mais, comme annoncé précédemment, je rencontre aujourd'hui un problème méthodologique pour évaluer l'efficacité de mon approche, problème qui tient tout entier dans une question d'une redoutable simplicité apparente :

"A quoi voit-on qu'un homme est séduit ? "
On ne le voit pas, on le ressent. Est-ce que tu l'as mise en application ?

Citation:
Envoyé par Lady_Melodia Voir le message
Ou, dit autrement, " Grâce à quels éléments tangibles puis-je conclure que mon approche a fonctionné ? " et sa réciproque " quels sont les éléments qui prouvent le contraire ?"
En la mettant en application. Mais j'ai du mal à comprendre comment marche ton approche. Peux-tu détailler ?

Citation:
Envoyé par Lady_Melodia Voir le message
Parce que concrètement, un homme peut proposer à une femme qui ne lui plait pas de coucher avec lui, de même qu'un homme peut ne pas oser le proposer à une femme qui lui plait pour cause de timidité/manque de confiance/ peu d'appétence pour le sexe : élément non sélectif et non spécifique donc.
Le problème c'est que je n'ai aucun comportement qui soit plus sélectif ou spécifique que celui là dont la robustesse est déjà lamentable.
Sort de ta tête !

Citation:
Envoyé par Lady_Melodia Voir le message
Et comme si ça ne suffisait pas, je dois également veiller à éliminer les faux positifs qui pourraient n'être liés qu'à une simple attirance physique et n'auraient donc pas de corrélation avec mon approche.

Merci pour toutes vos contributions qui pourront venir alimenter mes réflexions.
Ok. Quel est ton but en définitive ?
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 25/09/2017, 11h46
GeronimoParis GeronimoParis est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: aot 2016
Messages: 119
Par défaut

Pour résumer un peu ma vision des choses : tu cherches une formule unique alors que tous les hommes sont différents.

C'est un peu le même cas pour l'inverse d'ailleurs. Si il existait un moyen sur de s'assurer des intentions d'une fille, ca serait affiché en gros sur la bannière du forum ^^.

Et puis disons que tu sais que tu plais au garçon à un instant T, comment savoir si tu lui plait toujours après qu'il ait découvert que tu fumes ? Ou bien après qu'il ait découvert un de tes défauts ? Une relation, même au court d'une seule soirée, évolue. Tu découvres petit à petit l'autre, avec des choses que t'aimes, d'autres que t'aimes pas. Du coup si ca se trouve, tu lui plais mais ca ne sera plus le cas dans 10 minutes.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 25/09/2017, 11h55
Avatar de Donald draper
Donald draper Donald draper est déconnecté
Motivé
 
Date d'inscription: novembre 2016
Localisation: Paris
Messages: 230
Par défaut

Si je comprend bien, tu veux savoir décrypter si un homme est attiré par ta personnalité ou par ton physique ?

Bas en general c'est un mix des deux donc il ne peut pas y avoir de tout blanc ou de tout noir.
Deuxième point à savoir, pour les hommes le physique compte, dans une grande majorité, plus que pour les femmes. À titre personnel, je n'aborde pas une femme si physiquement elle ne m'attire pas...
Maintenant une piste intéressante ca peut être de voir si il te poses des questions sur tes goûts, ta personnalité, tes projets, tes buts, tes problèmes...
Pour les IOI physiques, est-ce que l'homme te touches (les kinos sont le plus gros IOI qu'un homme peut donner) mais la c'est une attirance globale, ca ne dis pas si c'est ton physique ou ta personnalité qui l'intéresse.

Le meilleur moyen de savoir si un homme est vraiment intéressé par toi, cest de voir si il donne des nouvelles une fois que vous avez couché ensemble
Mais encore une fois ca ne peut être que purement physique.
Un homme amoureux voudra passer du temps avec toi, que vous fassiez l'amour ou pas. Il pensera à toi et te le communiquera.

J'espère avoir aidé.
Une question qui serait intéressante que tu te poses, cest pourquoi tu veux savoir cela? Simple curiosité, ou quelque chose de plus "dark"

La bise
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 25/09/2017, 15h20
Avatar de darsh
darsh darsh est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: fvrier 2013
Messages: 787
Par défaut

L'attirance physique se joue lors des premières secondes d'une rencontre. Tu sais instinctivement si ça peut-être un partenaire potentiel ou pas.
L'attirance intellectuelle met beaucoup plus de temps à se mettre en place et il n'y a pas de recette magique pour ça.

Plutôt que de parler de bonbons ou de foie gras, je pense qu'il serait mieux de baser sur ses actes après le premier rapport comme seuls indicateurs à peu près fiables qu'une personne se projette dans une relation.
S'il dégage du temps pour toi, qu'il a des petites attentions, c'est probablement qu'il se projette avec toi, s'il est tout le temps over-booke et qu'il ne t'appelle que rarement , c'est plutôt le signe que tu vas galèrer.

Il n'y a pas de signe avant-coureur pour savoir si une relation peut marcher mais juste une question de temps.
__________________
« Fais le ou ne le fais pas mais il n'y a pas d'essai »
Maître Yoda
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 25/09/2017, 16h03
Avatar de guismo33
guismo33 guismo33 est déconnecté
Player
 
Date d'inscription: dcembre 2013
Localisation: Saint Germain en Laye
Messages: 788
Par défaut

Hello !

Je pense que la méthode de séduction proposée par ce site est largement basée sur l'américaine. Car après tout, on pique tout les modèles de société et de consommation aux américains, je veux dire tout s'américanise.
Et quand tu vois la mentalité très superficielle des américains et les filles, même de 40 ans, qui se mettent beaucoup trop sur un piédestal , tu comprends que cette uniformisation de la séduction et des comportements sociaux fait peur. Et je parle en connaissance de cause pour être allé aux US.

Après le site enseigne des préceptes communs. Le statut d'alpha male peut être galvaudé mais il est vrai que le sens social, le leadership et l'apparence sont des bases que tout un chacun doit travailler dans son développement perso.
Après salé ou sucré c'est une question de goût. Libre à chacun de préférer le cultivé, l'humour, le look, le statut social, le mystère...

Mais pour moi l'essentiel c'est d'axer le travail sur la connaissance et maitrise de soi, de l'acceptation de son être et du développement du sens social et de la confiance en soi. Et ça je trouve qu'on ne le met pas assez en avant et qu'on formate les apprentis séducteurs en alpha sucre d'orge made in america.
Pas top.
__________________
" I hope I die before I get old" R.Daltrey

Mon journal :

Réponse avec citation
  #10  
Vieux 25/09/2017, 21h19
Lady_Melodia Lady_Melodia est déconnecté
Nouveau Membre
 
Date d'inscription: septembre 2017
Messages: 47
Par défaut

Bon, visiblement je n'ai pas été claire donc je reprends depuis le début.

Mon objectif c'est de théoriser un comportement où une personne, par son seul discours, peut "rapidement" (moins d'un mois) créer une connexion intellectuelle si forte qu'elle balaye tout sur son passage.

Concrètement, mon but est d'arriver à obtenir les mêmes résultats dans le domaine de la séduction que ce que j'obtiens dans le monde du travail (vu que pour moi ces 2 univers possèdent des mécanismes sous-jacents quasi identiques).

Pour illustrer en deux mots, je suis actuellement en poste dans une entreprise et en juin j'ai été contactée par un député de la nouvelle majorité pour voir dans quelle mesure je pourrais rejoindre le cabinet de conseil qu'il a fondé il y a 2 ans.
Il commence à m'expliquer le processus de recrutement, entretiens multiples, épreuve de mise en situation, test de personnalité dans un cabinet de conseil en recrutement etc etc…
Dans les faits, en deux entretiens de 2h (un avec lui et un autre avec son associée), tout le processus de recrutement est passé à la trappe : les deux associés me voulaient, point barre.
Et quand j'ai refusé leur première offre (que je jugeais trop basse) en leur faisant une contre-proposition sous la forme d'une fourchette (vous savez, ce truc qu'il ne faut JAMAIS faire car le recruteur retient systématiquement la borne basse), eh bien ils ont accepté ma contre-offre en retenant la borne haute " parce que, par ce moyen, on voulait vous témoigner notre motivation à vous recruter" (c'est textuellement ce qu'il m'a dit; je m'en souviens bien vu que c'était cet après-midi).

C'est ça le fond de mon approche : faire exploser les compteurs intellectuels et les barrières mentales par le biais d'un discours si analytique, si rationnel et si juste que tout le reste passe en second plan.
Le message que je fais passer est simple :" je suis la personne qu'il vous faut et je vous le prouve".
Voilà pour mon approche dans le monde du travail.

A ce jour, j'ai donc terminé de convertir cette approche en théorie sur la séduction et je cherche à la mettre en application pour éprouver son efficacité.

Sauf que là où il est facile de me rendre compte que mon approche a fonctionné dans le monde du travail (une promesse d'embauche signée constitue pour moi un élément de preuve satisfaisant), j'ai plus de mal à "vérifier" que mon approche fonctionne en séduction car les hommes donnent rarement un papier avec écrit "j'atteste par la présente avoir été totalement séduit par Mme … le XX/XX/2017".

Je cherche donc à identifier des comportements qui pourraient faire office d'attestation.

Le truc, c'est que je ne veux EVIDEMMENT PAS COUCHER avec toutes les personnes sur qui je teste mon approche (avec aucune en fait) donc tous les comportements post-coït qui pourraient révéler que la personne est séduite sont sans intérêt car inapplicables pour moi.

Pour vous aider, voici des exemples de mon comportement lorsque je suis en présence d'une personne avec qui une connexion intellectuelle forte est créée (ou en cours de création) et pour laquelle il n'y a AUCUNE attirance physique (en gros, j'ai imaginé comment je serais si je discutais avec votre auteur féminin préféré) :

- Je regarde la personne quand nous discutons,
- Je ne suis pas distraite par mon environnement (ex: Je ne regarde pas mon téléphone portable et quand il sonne ou vibre, je rejette l'appel)
- Je vois des points communs là où il n'y en a pas forcément et je ne rate aucun de ceux qui existent ("c'est dingue ! Moi aussi j'ai l'annulaire plus court que l'index !")
- J'essaye de la convaincre lorsque nous ne sommes pas d'accord, afin de me sentir plus proche d'elle
- Je veux tout savoir sur la personne donc je lui pose des questions personnelles
- Je lis les livres que la personne décrit comme "ses préférés" (et qui le sont vraiment hein, de ce genre de livres dont on peut citer des phrases entières tant le livre a été lu et relu)
- Je vais me renseigner sur les sujets dont la personne m'a parlé : je m'intéresse à ce qui l'intéresse pour mieux comprendre cette personne
- Je partage avec la personne mes propres passions
- J'écoute religieusement ou, au contraire, je trépigne d'impatience sur ma chaise quand nous discutons
- Je lui demande son avis
- Cette personne est prioritaire dans mon agenda : je suis disponible
- Je ne suis jamais en retard (ou, si par hasard cela arrive, je maudis l'ensemble des personnes responsables de cet état de fait sur 10 prochaines générations dans les 30 sec qui suivent mon arrivée)Sa simple présence me transforme en "la meilleure version de moi-même" (en gros, la version de moi-même dépourvue de toute colère, haine ou agressivité; je ne suis plus qu'indulgence, altruisme et création)

Est-ce que ces éléments vous semblent valables pour des hommes et en avez-vous d'autres à proposer ?

Ps: je précise que les hommes avec qui je discute en ce moment ont tous été prévenus au premier ou deuxième rendez-vous que j'étais en couple et/ou qu'il n'y aurait jamais de sexe avec moi.

Geronimo : c'est justement ça le but de mon approche : réussir à créer "rapidement" un lien exclusivement basé sur l'intellect et si profond qu'au final, la personne séduite "oublie" les défauts de l'autre (en réalité il n'oublie pas "vraiment" les défauts, c'est juste que ces derniers deviennent totalement secondaires et quotité négligeable. La phrase qui révèle cet état est "mais tout ça c'est des détails !" ou "non mais ça c'est pas un problème")
Ex : je déteste les fumeurs et pourtant mon copain fume, a 20 ans de plus que moi, est moniteur d'auto-école payé au smic, physiquement c'est un 5 ou 6/10, n'a ni cercle social ni argent ni espoir d'héritage… mais je me suis sentie tellement "en phase" avec lui que tout ça, c'était des détails (des DETAILS je vous dis !).
Après, mon copain était dangereux parce qu'il n'avait aucune idée de la puissance des forces qu'il utilisait de manière totalement inconsciente et sans aucune sécurité.

A l'inverse, j'ai parfaitement conscience de ce que je fais et des risques encourus donc je fais très attention à toujours doser ce que j'administre.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement 23h21.