Afficher un message
 
Vieux 02/02/2018, 23h48
gauguin gauguin est déconnecté
Master
 
Date d'inscription: avril 2010
Messages: 2 671
Nombre de remerciement:
Remercié 420 fois dans 389 messages
Par défaut Le bluff d'une societe de consommation

Ca faisait longtemps que j'avais envie d'ecrire un post sur les connasses qui se font avoir par le "je suis une battante, je peux tout faire (ou du moins on me manipule pour tirer un max de ma capacite a produire et a consommer)"

Quoi de mieux qu'une "influenceuse" pour en parler:

femme, mère, business woman... l'épuisante utopie de ma vie de femme - Paris Pages Blog

Pouffe parisienne standard qui se reveille en comprenant (vaguement) qu'elle s'est faite enc-lée par les slogans qui prétendent bien nous éduquer: la battante qui peut tout faire.

Gros a parier que l'on peut aussi tourner ca en "diktat immuable du patriarcat qui brise les femmes quoiqu'elles fassent".

Ma these est différente: la société de consommation et le grand capital nous a vendu des concepts d'épanouissement aboutissant essentiellement a un façonnage de la population en consommateur et producteur a couts réduits.

Est-ce que sur 80% des jobs de merde qui existent, le fait de faire bosser aussi les femmes est si important que ca? Oui, c'est tres important pour fournir de la main d'oeuvre, c'est a dire réduire les couts. L'"indépendance" et l'"épanouissement" qu'on nous sert comme un fait acquis ne sont que des messages détournés de beaucoup de leur substance pour mieux nous individualiser. Si le couple et la cellule familiale n'est plus l'unité de base, il est plus intéressant de vendre a deux individus deux produits différents qu'un seul pour les deux.

Je ne peux mettre qu'en parallele ces elements avec les témoignages des allemandes de l'Est qui ont vécu l'avant et l'apres-chute du mur de Berlin. La plupart disent qu'en tant que femmes, elles étaient plus libres en RDA et moins alienées par la vie "professionnelle". Oui, elles ont maintenant acces a "tout", mais en quoi cela les intéressent vraiment plus.

Plus je regarde le truc, plus j'éprouve de l'admiration pour la clairvoyance d'un Houellebecq qui nous dit que le libéralisme ne contribue pas a grand chose de plus que de fragiliser le plus grand nombre au profit d'une petite minorité qui sait en profiter, notamment sur les rapports amoureux. Les vraies opportunités ne sont pas dans Tinder mais pour les 5% qui savent profiter de cette fractalisation des relations amoureuses.

Il est tres triste de constater a quel point les "élites" moyennes déchantent d'un certain monde qu'on leur a vendu et auquel elles ont ardemment contribué en étant finalement passé a coté des fondamentaux.

La subversion est actuellement plus que jamais une obligation morale et humaniste.

Dernière modification par gauguin ; 02/02/2018 à 23h51
Réponse avec citation