Discussion: Dossier NPU
Afficher un message
 
Vieux 10/02/2017, 16h24
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est connecté maintenant
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 16 252
Par défaut

3) Des trucs débiles (mais qui fonctionnent)


Quelques exemples de trucs stupides qu'on fait ou qu'on a fait. Parce que c'est stupide, on se marre. Et parce qu'on se marre, ça se tente. Et parce qu'on tente, ça marche.

- acheter une fleur à un paki et l'offrir en mode déclaration d'amour. En option, genou à terre la rose entre les dents.

- balancer d'entrée une sexu ultra hardcore (rappel : insulte non, respect oui). Open sur la texture du leggin ou un vêtement particulier, ça passe crème. Vous trouvez que cette robe fait d'elle "la fille avec les plus belles fesses de la soirée", alors dites le lui en toute sincérité. Gratuitement, comme un gentleman.

- venir avec un chapeau. Ridicule de préférence. Vous voyez une fille qui vous plaît en train de danser -> vous posez le chapeau sur sa tête. Aussi con que ça. Marche aussi avec des lunettes fluos ou un serre tête Mickey. Le reste du temps vous le gardez sur votre tête, vous vous ferez parfois open juste pour ça. C'est con, hein ?

- avec vos wings, prenez une feuille de papier, découpez la et notez des openers quasi impossibles à placer. Mélangez et tirez au sort. Plus c'est con, moins ça devrait passer, mieux ça passera. Excellent exercice.




Ce genre d’accessoire de bouffon, ça passe. Et ça vous offre des opens faciles.


Je ne vous cache pas qu'on prend parfois des fails monstrueux, mais c'est quand même marrant, et c'est ce détail qui change tout.
Ceci dit, tous les exemples ci-dessus sont passés au moins une fois et ont conduit à un KC. On en est les premiers étonnés, c'est incompréhensible, mais on vous a dit de mettre le cerveau sur Off



4) Gérer quand vous avez hooké


Si vous avez bien suivi, le set ou la fille est hooké à partir du moment où ce sont les filles qui viennent vers vous, où elles vous relancent, où elles vous posent des questions à base de "tu fais quoi dans la vie".
À partir de là, vous choisissez celle qui vous plaît et vous envoyez du kino en masse. Simplement danser avec elle par exemple. Le reste roule tout seul, vous n'avez plus qu'à KC.

A ce moment là, selon vos envies et ce que vous ressentez des envies de la fille, vous pouvez KC en 5 minutes ou prendre votre temps pour construire un truc plus solide (si vous voulez la revoir et teznter une LTR par exemple).

Votre but pour closer va être de faire monter la pression.
Rien de mieux donc que de la faire danser et d'en profiter pour jouer à fond l'escalade physique (la fameuse kino escalation).

Citation:
Envoyé par Cube_
Vous devez alternez ces 3 moments :

- Votre confiance à 100%, vous la bouffez du regard et vous lui dites qu'elle vous attire et que vous voulez l'embrasser, voire + si vous le sentez déjà
- Avoir l'air un peu confus, perturbé par sa présence, "Fin voilà... je sais pas trop quoi te dire de +... C'est juste que..." (ça je réutilise tout le temps)
- TRIPOTEZ LA 3: ) !! Touchez là. Prenez lui les bras, les hanches, caressez lui les mains. Quand vous allez vers son cou, effleurez lui le avec votre nez. Essayez de l'embrasser dans le cou, puis sur la bouche de temps en temps. Prenez des rateaux mais riez après chaque nouveau refus. Puis retirez vous. Puis recommencez
Votre assurance et votre posture 100% confiance seront primordiale à cette étape.
Pour plus d'infos sur cette étape, reportez vous à cette discussion.

Bien sur le wingman est là pour mettre de l'huile dans les rouages, occuper une cockblock pendant les 5 minutes d'isolation qui vous permettront d'utiliser votre langue en toute quiétude, et même en profiter avec les copines puisque dès qu'une fille du groupe est closée, c'est comme à un mariage : ça donne envie aux autres.

Ceci dit, soyez bien conscients que la plupart du temps un KC en NPU, ça vaut que dalle. Du pipi de chat.
C'est déjà très bien, mais ce n'est pas suffisant.
Cela prouve simplement votre attirance réciproque sur une base physique ; à vous de convertir l'essai. C'est à ce moment là qu'il faut faire un timebridge sur la prochaine fois où vous vous reverrez et qu'il faut prendre son numéro (et pas avant, si possible).

Le timing est très serré, le temps passe vite, vous pouvez passer toutes les étapes jusqu'au KC en à peine quelques minutes pour les plus chauds.
Plus vous tardez, plus c'est mauvais signe, ça veut dire que vous pédalez dans la semoule. Si vous mettez deux heures à atteindre ce stade, c'est soit que vous aimez prendre votre temps soit que vous galérez. Dans tous les cas vous augmentez la difficulté un peu inutilement puisqu'elle peut vous échapper pour diverses raisons (ses copines partent, ou Pepito passe dans le coin et plante ses crocs, etc...).

Il est tout à fait possible de KC en 30 minutes après la rencontre en NPU Mais ne vous focalisez pas sur “close avant 30 minutes de small-talk”. Soyez observateur aussi ! Si votre target a juste accompagné sa copine en boîte, un peu à contre-coeur parce qu’elle est plus “slow seduction" : ne vous offusquez pas ! Nextez ou continuez, c’est vous qui voyez !

Osez, arrêtez de tergiverser. Ecoutez ce que vous ressentez et laissez vous guider par votre excitation. On n’est pas en date, vous n’êtes pas obligés de parler une heure pour concrétiser. Grosse musique et peu de lumiere, c'est 80% BL physique et 20% tchatche. Dès que vous sentez que c’est assez chaud peu importe le timing, touchez là, allumez, là, embrassez là, dévorez là.

Le gros du travail ensuite, gérer une bonne logistique pour préparer la suite (est elle venue par ses propres moyens, avez vous une piaule dispo pour concrétiser, etc...).
Si vous voulez prendre votre temps, à partir du KC vous avez une certaine latitude pour faire connaissance de façon plus intime et plus réelle, que ce soit par le dialogue ou de façon physique (le mieux c'est de faire quoi ? = les deux).

Voici un peu de lecture complémentaire pour approfondir sur ce point.

Citation:
Envoyé par O'Malley
Pour le ONS la première chose à faire est régler la logistique: si t'as pas d'endroit où baiser tu vas galérer, s'il te faut 1h de bus de la boîte jusqu'à chez toi l'ambiance passionnée risque de retomber sur le trajet. Perso j'habite loin des boîtes où je sors donc ça se termine soit dans ma voiture soit dans un coin sombre du bâtiment (<3 les toilettes non surveillées).

Une fois ce problème résolu, il faut juste réunir deux conditions:

1) la fille doit être attirée par toi
2) elle doit être disposée à agir sur base de cette attraction

Pour le point numéro 1 ça dépendra principalement de ton physique, ton style, ta "coolitude" et de ses goûts personnels.

Pour le point numéro 2, c'est très simple: si elle te kiffe mais qu'elle doit ramener ses potes bourrés à la fin de la soirée tu pourras pas la ramener chez toi. Tu peux alors prendre son numéro ou tenter un truc sur place. Autre exemple peut-être plus parlant: elle te kiffe mais elle ne veut pas tromper son fiancé (là c'est mort).


Bref, toutes les filles de la boîte ne réunissent pas ces deux conditions. Le but du jeu est de trouver, évidemment parmi les filles qui te plaisent, une fille qui est attirée et dispo.

Pour ça, faut pas trop perdre de temps à la jouer ami-ami avec la fille, faut provoquer une réaction. Genre tu la salues et tu mets ta main sur sa hanche:

- elle recule = pas intéressée
- elle te laisse faire = intéressée
- elle te caresse la poitrine = intéressée

Ici on cherche à établir un contact physique + voir si elle est intéressée.

C'est très schématique mais je veux te faire comprendre la mentalité à avoir. Le but n'est pas de lui faire des tours de cartes ou de raconter des blagues pour qu'elle t'aime bien mais de provoquer la réaction pour voir si elle réunit les deux conditions.

Aussi il est bon de se renseigner sur sa logistique: elle est venue avec qui? Elle habite où? (souvent quand tu poses cette question elle pige ce que tu veux faire, ce qui est une bonne nouvelle). Ca permet de voir si elle est disposée à agir sur base de son attirance pour toi.

Si à un moment tu te rends compte que l'interaction stagne (genre vous faites que danser) tu lui dis "suis moi" et tu la guides vers un autre endroit où ses potes ne peuvent pas vous emmerder. Là tu peux l'embrasser tranquille (ou plus). Quand vous êtes chauds tous les deux t'emploies la même méthode pour la sortir de la boîte et la ramener chez toi (tu peux lui sortir un prétexte de merde style "viens on va fumer", "viens c'est trop bruyant", etc.).

Concernant le "quoi dire" pendant l'interaction, te préoccupe pas avec ça, c'est pas l'important. Tu peux parler de tout et de rien, peut-être qu'être légèrement plus positif que d'habitude peut aider, histoire de rester dans l'ambiance.

T'auras pas des ONS tous les soirs où tu sors, tu peux juste augmenter tes chances (genre attaquer en fin de soirée quand les filles qui ne voulaient pas baiser sont rentrées chez elles) et surtout va dans des boîtes que TU kiffes, si tu mises le succès de ta soirée sur ta réussite avec les meufs tu risques de te faire chier quand ça marche pas. Amuse toi, les filles sont un bonus.

La manière importe peu, c'est ta personnalité qui déterminera ta façon de draguer. L'essentiel est d'appliquer les principes que je viens d'exposer. J'ai eu des ONS avec "salut" et avec "j'ai envie de te baiser".
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 15h01
Réponse avec citation