Discussion: Dossier NPU
Afficher un message
 
Vieux 10/02/2017, 16h00
Avatar de don Diego de la Vega
don Diego de la Vega don Diego de la Vega est déconnecté
Moderator
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 13 993
Nombre de remerciement:
Remercié 1 919 fois dans 1 757 messages
Par défaut

2) Aborder les filles


Citation:
Envoyé par Diego
Je trouve important de vite faire démarrer la soirée : ne pas prendre le mauvais pli du mec qui se pose avec son verre et restera scotché au bar, vissé dans son inactivité.
C’est pourquoi je recommande un premier abordage ou au moins un move dans les 15 minutes après votre arrivée.
On ne tourne pas autour de la piscine en se disant qu’elle doit être froide, on saute dedans d’un coup.

Le partage
Quand je regarde les attitudes qui ne fonctionnent pas, que ce soit celles des Amogs ou de mes wings, le point commun est la position de demande. Ils font des moves ou des opens pour recevoir quelque chose, un IOI ou un signal positif, une sorte de validation.
Cette façon de faire est à chier.
Vous devez avoir quelque chose à offrir, en vous : votre bonne humeur, votre décontraction, votre humour.

Evitez les approches molles qui consistent à vous coller près des filles qui dansent en attendant qu'elles vous remarque. Préférez aller direct vers elles dès qu'une fille vous plaît, et vous donnez. Vous offrez. Vous partagez.

Vous ne passez pas votre temps à poser des questions, à chercher coûte que coûte à faire la conversation, ou à retenir la fille : l'important est qu'elles rigolent et qu'elles s'amusent.
Un moyen simple pour savoir si vous êtes bon : vous ne posez aucune question personnelle ou sérieuse. Vous la faites danser, vous la faites rire, vous la faites passer un bon moment avec certitude.
Si elle se met elle même à vous demander votre prénom ou des trucs perso, vous avez gagné. Elle est hookée. Vous pouvez isoler et commencer les choses sérieuses (discuter réellement pour les loverz parmi vous, et faire des trucs cochons pour les fuckerz. Comme d'hab, les deux si vous voulez vraiment être bon).



Le papillonnage
Si vous avez bien suivi, vous êtes dans le fun et le partage de votre fun, et jamais en demande ou dans le besoin. Maintenant, soyez mobile. Prends un Fanta et passe le fun autour de toi.
À partir de là, vous ouvrez tout ce qui passe. Mec ou fille, HB ou pas HB, open open open. Vous avez envie de dire ou faire un truc, vous le faites. Cerveau mode off.

*Une fille qui ne vous tient pas la porte → "merci, hein" avec un clin d'oeil et un sourire.
*Une fille que vous croisez avec son verre à la main → vous trinquez.
*Vous prenez un verre au bar → vous discutez avec votre voisine. Pas de voisine -> avec votre voisin. Pas de voisin -> avec le barman. Et tout ça dans le fun.
*Une robe ou un leggin qui vous plaît → Vous lui dites avec un smile puis basta, next. Rien à battre de la réponse, je demande rien et j'attends rien.
*Vous traversez le dance floor → vous en profitez pour faire danser une fille qui passe, vous la faites tourner puis vous continuez votre chemin.
*Une fille qui vous snobe, ou désagréable → tentez une sexu hardcore de niveau 4, ça peut la hooker. Je ne vous parle pas d'insulte hein, mais de fun. La nuance c'est le respect.

Sur ce dernier point, voici une analyse pertinente de ce que peut produire une phrase choc de type sexu hardcore :


Citation:
Envoyé par Skydreamer
Pour en revenir aux PHRASES CHOCS, je pense qu'elles sont très utiles en séduction.
Pour résumer, il faut savoir que l'attention d'une personne est maintenue lorsque celle-ci se pose des questions.
L'idée de la PHRASE CHOC, c'est de suspendre - même le temps d'une seconde - une question.
On ouvre juste une parenthèse inconsciente dans l'esprit, et ce sacré être humain ne peut s'empêcher de tenter de vouloir fermer cette parenthèse...
on va chercher à stimuler l’imagination plutôt que la raison.
Le papillonnage social est un des fondements du freeloose, le détachement ultime (ça ressemble à un truc bouddhiste à ce niveau), que nous développerons dans un prochain article.

Lorsque vous repérez un set qui vous plaît, analysez rapidement de loin leur disposition : le set de filles qui dansent ou restent debout sur le bord, c'est un set engageant pour une interaction.
Le set qui reste à sa table en pleine discussion, c'est déjà plus corsé. Vous pouvez tenter un move pour prendre la température, on vous encouragera toujours à tester des choses, mais faites le vraiment en mode papillonnage : une frame en open, et si ça ne rebondit pas tout seul pas la peine de faire le lourd.



Le papillonnage dans le contexte NPU consiste à user et abuser du Small Talk :


Citation:
Envoyé par Skydreamer
Le small talk que l’on peut traduire par « petite conversation » est l’art de savoir parler de tout et de rien. Le terme « conversation légère » est souvent employé lorsque l’on parle de « Small Talk », cependant, il ne faut pas minimiser l’impact de ces conversations à première vue banales.

Le small talk vous permet de ne plus être un inconnu pour la personne, et quand vous la recroiserez vous aurez déjà un minimum de complicité.

Cela véhicule également des valeurs réellement positives :

- La preuve sociale
Vous n’êtes pas le queutard qui saute de set en set, vous êtes simplement ce mec sociable capable de se lier avec n’importe qui (la différence avec le queutard c’est que vous ne rejetez pas les warpigs et les amogs)

- La sympathie
Vous êtes désintéressé, vous n’essayez pas de mettre les filles dans votre lit (du moins pas avant de vous être fait une idée plus précise sur la personne avec qui vous êtes en train de vous lier)

- La réciprocité
Quoi de mieux comme IOI que de voir cette fille avec qui vous avez échangé quelques mots revenir vers vous d’elle même plus tard dans la soirée ?
Il ne faut pas trop compter dessus, la plupart du temps ça n’arrivera pas, mais c’est un indicateur bonus non négligeable quand ça arrive. Plantez des graines, y’en a bien une qui germera...


Citation:
Envoyé par Notic
Elles se mettent souvent en cercle et font énormement les difficiles. Probablement à cause du nombre incalculable de mecs en chiens qui doivent arriver comme des bourrins. Du-coup je prefere les aborder dans d'autres endroits. La file pour le vestiaire, pres du bar ou tout simplement quand on se croise dans la foule. Ca c'est vraiment mon preferer. Tu la croises et tu l'aggripes gentiment pour provoquer une interaction de quelques secondes. Décoche lui un sourire et c'est bon tu as un pretexte pour l'aborder un peu plus tard puisque maintenant tu la "connais". J'ai un pote son truc c'était de prendre les cheveux des filles et les sentir. Ouais c'est creepy dit comme ca mais putain ca marchait de malade. Soit il enchaine sur un commentaire sur ses cheveux, soit la fille s'enerve un peu et il éclate de rire en sortant une connerie. Il y avait toujours moyen de retourner la situation.

Enfin bref l'idée c'est une interaction de 2 3 sec et tu te casses. Et plus tard tu peux venir criant "tiens c'est ma copine de file d'attente" "ma copine de couloir" etc... Si tu l'invites à ce moment là à danser y'a peu de refus finalement.


L'approche
Ne rodez pas autour des sets ou dans le dos de vos targets.
Si vous procédez ainsi, c'est probablement que vous espérez recueillir quelques eyes contacts pour vous booster dans votre slip. Les plus naïfs d'entre vous espèrent même que les filles viendront les open ou les inviteront à se joindre à elles.

C'est une erreur !

On vous verra arriver à des kilomètres, vos targets sentiront votre présence incongrue, comme le souffle glauque du needy sur leur nuque, et vous agissez ainsi comme le chien affamé qui a envie de croquer dans le gigot mais qui mesure les risques. C'est repoussant d'emblée. D’autant plus qu’en jouant le rôdeur vous aurez des eye contacts de merde, plutôt remplis de méfiance que de curiosité. Un seul eye contact droit et souriant suffit pour devoir se lancer.

Exemple : Nous on aime bien les chapeaux. Vous croisez le regard d’une fille, vous levez votre chapeau et vous inclinez un peu pour la saluer, avec le smile. Avec le smile, de son côté elle vous rend carrément la révérence. Vous partez de suite lui faire un baise-main. Propre. La suite coule de source naturellement. On est dans la déconnade, le décalé.

Votre approche doit être franche, directe et assumée. Assumez vos désirs et portez vos couilles. D'autant plus que vous n'êtes pas en demande, vous proposez seulement. Il n'y a pas à réfléchir, soyez très cons, mais soyez vrais (= soyez vraiment cons ).

Le reste se fera tout seul. Sans déconner, avec le bon état d’esprit ça vient tout seul.
__________________
"Mille victoires sur mille ennemis ne valent pas une seule victoire sur soi-même." Bouddha
"Actions speak louder than words" Diego

Articles écrits par le forum pour le forum : articles collaboratifs
3 notions-clé : 1-Réciprocité 2-Détachement 3-Action

Dernière modification par don Diego de la Vega ; 26/03/2017 à 16h10
Réponse avec citation